AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keep Holding On [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Keep Holding On [PV]   Lun 31 Mai - 17:20

Voilà une nouvelle semaine entamée sans manger, une nouvelle semaine sans aide. Une semaine ou la mort vous ouvre grand les bras. Elle allait mourir, un jour ou l'autre cela arrivera. Son corps était de plus en plus décharné, et ses capacités en étaient réduite. Les vêtements qui lui allaient encore il y a un mois étaient devenus si grand. Il fallait mettre fin à ce calvaire ! Elle pensait sérieusement à mettre fin à ses jours.

Alors inconsciemment elle s'avança vers la mort. Les quartiers malfamés du Bronx.

Dans son état actuel, son esprit n'était plus bon à grand-chose un peu comme son corps. Alors elle se dirigea faiblement vers la fin. Personne ne l'aiderait ici. Ils étaient tous pourrie. Et si elle avait un peu de chance quelqu'un l'abattrait comme une bête. Elle pourrait alors reposer à jamais. Une vision et un souhait bien noir pour une femme qui c'est battue tant d'année pour son honneur. Elle qui voulait vivre pour aider les autres, plus particulièrement les femmes, elle les abandonnait. Alors elle continua. Toujours si hésitante. S'approchant de plus en plus.

Enfin. Aucun doute un endroit si délabré ne pouvait qu'être aux hors-la-loi ! La mort y régnait en maitre ! La jeune femme ce laissa alors tomber contre un mur. Elle ne fera pas un pas de plus. C'est ici qu'elle mourra. Et c'est ce qu'elle commença à faire. Se laissant embrasser par la mort. Abandonnant peu à peu tous les sens. Sombrant ... dans le sommeil. Elle ne mourrait pas maintenant. Son corps et son esprit cherchaient encore un moyen de survivre, alors un sommeil réparateur ne sera pas de refus !

- T'as vu ce qui traine par terre ?


- Elle devrait être un peu plus jolie avec un peu de soin ...

- Et des bon coups de reins aussi !



Misère ! Phèdre se réveilla presque aussitôt. Pour finir elle ne mourrait pas aujourd'hui, pas par sa ! Elle se releva douloureusement. Ils étaient deux, et ne semblaient pas très futé ! En revanche ils ne semblaient pas non plus être tendre . Dans la situation actuel elle ne pouvait rien faire. Pourquoi avoir voulu mourir alors qu'elle ne le voulais pas vraiment ! La jeune grecque s'en voulait réellement pour cette sottise. Les deux s'avancèrent vers elle. L'un posa une mains sur les hanches de Phèdre. Cette dernière ne sembla pas apprécier. Se débattre, se défendre, essayer ! Voilà ce qu'elle faisait. Recevant en échangé plusieurs coups.

Elle finit par s'enfuir d'une façon inconnue. S'enfonçant davantage dans l'enfers.

Essoufflé et endolorie. Elle finit par s'écrouler après une longue course. Reprochant ses genoux de son corps elle se roula en boule. Il fallait souffler, elle n'en pouvait plus. Il fallait sortir et vite !







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Keep Holding On [PV]   Mar 1 Juin - 22:01

Malgré le fait que je n’aime pas du tout vivre ici, il y a au moins un avantage : on me cherche pas trop de noises. Ca aide d’être le seul médecin du coin. S’il m’arrivait quoi que ce soit, il n’y aurait plus personne pour les soigner. Bon bien sûr, ça ne m’évite pas les bagarres, mais ça les limite. Après tout, s’en prendre à celui qui un jour pourrait vous sauver la vie, c’est pas l’idée du siècle. Surtout que lorsqu’on me connait bien, on sait que je n’aurais aucun scrupule à faire durer le supplice ou à faire souffrir.

C’est une des raisons qui font que je me promène dans la sordide rue des trafics sans être inquiétés. Tant que je cherche pas de noises à qui que ce soit, tout ira bien. Ici on trouve de tout : vendeurs de drogues, putes, matériel en tout genre… Si on a de quoi payer, on peut tout trouver. Seulement c’est pas donné. J’ai besoin de rien particulier, j’erre juste, profitant d’un peu de paix après mon séjour à Staten Island. Dire qu’il me faut y retourner toutes les semaines… Vivement qu’on me dégote quelqu’un d’autre pour que je n’ai plus à y aller.

Comme à mon habitude, je suis vêtu d’un costume noir, pantalon et veste, de chaussures noires et d’une chemise blanche. Pas de cravate cette fois, si bien que je laisse les deux premiers boutons ouverts. Une fine ceinture marron entoure ma taille. Tenue semi-décontractée. La décontractée c’est sans la veste.

Des cris au loin me font tourner la tête. Allons bon, qu’est-ce qui se passe là-bas ? Des bruits de lutte se font entendre, suivis par ceux de courses. Quelques instants plus tard déboule dans la rue une jeune femme qui s’écroule pas loin de moi avant de se rouler en boule. Ah oui, très efficace ! La méthode hérisson…C’est sûr qu’on va pas la repérer. D’ailleurs ça ne manque pas, les deux types déboulent et la soulèvent.

« -Tu pensais pouvoir nous échapper ma jolie ?
-Tu vas voir ce qui va t’arriver ma belle !
-Hé bien, hé bien, que se passe-t-il ici ? »


Les deux types se retournent vers moi sans pour autant lâcher leur proie.

« -Ah c’est toi Doc !
-Tu croyais que c’était qui ? Dick ? Qu’est-ce qu’elle vous a fait ?
-T’occupes, c’est pas tes oignons !
-Si vous insistez. Toutefois, si vous comptez la violer, j’espère que vous avez pris vos précautions.
-Pourquoi ? T’as peur qu’on le mette en cloque ?
-Non, j’ai surtout peur que vous choppiez le VIH, mais bon, faites ce que vous voulez…
-Le VIH ? C’est quoi cette connerie ?
-Le SIDA. »

L’idée de pouvoir chopper cette maladie semble les refroidir d’un coup. Ils se regardent un moment, la regardent elle avant de se retourner vers moi.

« -Qu’est-ce qui te fait croire qu’elle l’a ?
-Rien. Mais étant donné que je ne la connais pas, je ne sais pas si elle l’a ou non. J’ai testé tout le monde jusqu’à présent, je sais qui l’a et qui ne l’a pas. Alors bon, si vous voulez prendre le risque, vous gênez pas surtout… »


Les deux hommes hésitent un moment avant de finalement relâchez la jeune femme. Sans un mot ils se tirent, me bousculant au passage. Ils ont compris que j’évitais qu’ils la violent, mais ils savaient aussi que j’avais raison. Si elle était malade, ils étaient condamnés.

Je m’avance vers la jeune femme et me baisse pour me mettre à sa hauteur.

« Ca va aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Keep Holding On [PV]   Mar 1 Juin - 22:41


Ils ne la laissèrent pas vraiment tranquille. A peine s'était-elle écroulé que déjà il l'avait retrouvé. Ah bout de force, épuiser la jeune femme ne pouvait se défendre davantage. L'un la prit dans ses bras, la gardant à peu près debout. C'est alors qu'une discussion se lança. Phèdre n'en compris pas le moindre mot. Ce qu'elle vit c'était un autre homme. L'objet de ses peurs les plus profonde fois trois. Qu'avait-elle fait pour mériter cela ...

Tout ce qu'elle su c'est qu'ils la lâchèrent. S'écroulant de nouveau sur le sol. Le corps tremblant sous la peur. La jeune européenne se redressa difficilement. Passant doucement ses jambes sous elle. Il fallait qu'elle s'en remette. Il fallait partir.

-" Ca va aller ? "

Le jeune femme releva rapidement la tête, la moitié de sa longue chevelure lui recouvrant le visage. Elle se redressa à nouveau et s'éloigna le plus possible. Jusqu'à un nouveau mur en somme. Le regard complètement apeuré, notre jeune amie rabatit automatiquement les jambes. Espérant alors bloquer toute envie. C'était la réaction typique d'une femme violé. Même si dix ans avaient passé Phèdre ne s'en était toujours pas remise.

Le visage creusé, les cheveux lui cachant en partie le visage, son pull glissant sur ses épaules et son jean sale. Elle avait tout d'une sans abris sans amie. Aucune personne accompagné ne serait venu ici. Sauf pour mourir. Mais Phèdre avait changé d'avis. Elle ne voulait plus. Mais le sac d'os qu'elle était devenu ne lui permettrait pas de grande possibilitées. Elle n'ira pas plus loin c'est sur. Alors elle espéra un instant que l'homme face à elle ne lui ferait aucun mal. Que pour une fois, un homme lui offre une autre perspective qu'un mauvais souvenir.

Figeant ses membres elle entreprit de répondre le plus calmement possible. Ce qui fut loin d'être une réussite. La voix de la jeune fille était tremblante et hésitante. Elle était bien trop affaiblie pour espérer lui faire face, comme à son habitude.


-" Je ... Je ... Ne... Ne m'approchez pas ! "

Pas très convainquant. Mais ceci était un moyen comme un autre de se défendre. Il devait faire plus du double de son poids. Et elle ne tenait pas franchement à devoir le semer. Autre point, il était vêtu de vêtement entretenu et propre, cet homme était sans nul doute influent ... Surtout pour qu'on l'appelle Doc. L'esprit de la jeune femme venait enfin de décrypter la discussion des trois hommes. Elle avait raison, ils avaient voulu la violer. Et le seul argument qu'il avait sorti été un possible VIH. Une simple raison scientifique qui n'avait fait que rebuté deux "sensibles" .

Heureusement qu'ils ne savaient pas qu'elle n'avait eu qu'un rapport sexuelle dans toute sa vie. Et que depuis dix ans plus rien. S'ils avaient su ... Elle se ferait déjà violer ... Une seconde fois. Ah cette pensée elle resserra un peu plus les cuisses. Reprenant la parole. Suppliante, fatigué:

-" Ne me faite pas de mal ... "



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Keep Holding On [PV]   Mer 2 Juin - 19:55

Alors que je me baisse vers la jeune femme, la voila qui se recroqueville tout entière en m’implorant de ne pas la toucher. Etrange. Ses vêtements n’étaient pas déchirés, elle avait encore son pantalon… Ils n’avaient pas eu le temps de la toucher de ce que je peux en juger. Mais bon, je ne sais pas ce qui s’est passé avant, si ça se trouve ils sont commencés et elle s’est enfuie. La voila qui m’implore de ne pas lui faire de mal, tapie tel un animal apeuré. Elle croyait que je l’avais sauvée pour la garder pour moi ? La réflexion n’est pas idiote quand on sait comment sont les hommes par ici. Mais si c’était le cas, croyait-elle sincèrement que je m’occuperais de son état de santé ?

« Vous pensez vraiment que je vous aurais sauvé de ces hommes si je vous voulais du mal ? Si tel était le cas, j’aurais plutôt proposé une tournante vous savez ! »

Je suis cru dans mes paroles, et c’est fait exprès. Qu’est-ce qu’elle imaginait à venir ici ? Qu’on allait l’accueillir à bras ouverts ? Une femme seule, surtout dans ce quartier, si elle ne sait pas se battre finie violée. Je pensais la réputation des Hors-la-loi faite, apparemment je me trompais.

« Je peux savoir ce que vous venez faire ici ? Vous cherchez à vous faire violer ? Parce que c’est ce qui arrive aux jeunes écervelées dans votre genre. »

Si j’étais pas passé par là, soit on la retrouvait morte dans la ruelle, soit dans un état catatonique pleine de semence. Dans tous les cas, je l’aurais vue dans mon hôpital, soit dans un lit, soit à la morgue. Je soupire, et tente de me calmer. J’en ai assez de voir ma morgue remplie de cadavres d’imbéciles dans son genre.

« Je m’appelle James Stokes, et je suis médecin. Est-ce que vous avez mal quelque part, ou bien vous ont-ils fait quoi que ce soit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Keep Holding On [PV]   Mer 2 Juin - 20:50




Il semblait plus que censé. Mais Phèdre n'en était pas pour autant rassurée. Il finit par attaquer le vrais sujet. Pourquoi était-elle ici ? Elle baissa les yeux. Ne cherchant même pas à s'expliquer. Elle voulait mourir, mais l'avouer, alors qu'elle venait de se rétracter n'était pas vraiment glorieux. C'est vrais qu'il ne l'aurait pas tué. Il l'aurait violé. Elle se redressa d'un coup. Essayant tant bien que mal de lui faire face. Reprenant peu à peu une attitude défensive. Reprenant ce regard si stricte, si froid :

-" Un moment de faiblesse ... Une imbécilité ..."

Il se présenta alors. Indiquant qu'il était médecin et qu'il se nommait James Stokes. Phèdre reliait enfin tous les éléments. Le fait qu'il semble si précieux, aucun doute c'est uniquement pour son titre. Si il n'était pas médecin il n'aurait jamais bénéficier de tel avantages. Si elle avait mal ... Elle détourna de nouveau le regard. Hésitant entre la haine que le sexe masculin représentait pour elle et la honte de les craindre comme la mort.

-" Ils ne m'ont pas touché ..."


Malgré le masque qu'elle venait de prendre, la jeune femme était toujours aussi apeurée. Tremblant de tous son corps. Des tremblements entre la faim et l'affaiblissement totale de son corps. Fuir voilà à quoi elle pensait. C'est surtout ce qu'elle essaya de faire, longeant le mur. Malheureusement, son corps n'était toujours pas du même avis. Et très vite ses jambes cédèrent de nouveau. Se retrouvant de nouveau sur le sol. Figeant sa tête dans ses mains. Elle n'en pouvait plus. Trop d'un coup.

Un nouveau combat commença. Phèdre contre elle-même. Essayant de ne pas pleurer de fatigue. La jeune femme concentra tous ses efforts sur l'homme. Pas devant lui. Bien que pour une fois un homme ne lui avait pas encore fait mal. Il mériterait peut-être un merci. Ou du moins une attention un peu plus agréable. Elle sortit donc le visage de ses mains et prit une grande bouffé d'air. Calme ... Il fallait être calme:

-" ... Merci de les avoir fait partir ..."


Elle n'allait pas lui relever son nom. Pas maintenant. Elle devait savoir si elle pouvait lui faire confiance ou pas. Phèdre n'était vraiment pas le profil idéal pour son métier. L'exacte opposé des critères demandés. Mais après tout ce n'était pas le résultat qui compte ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Keep Holding On [PV]   Jeu 3 Juin - 12:48

L’étrangère se relève, me défiant du regard. D’un coup elle semble retrouver un aplomb, une maitrise d’elle-même qu’elle avait perdue face aux deux autres violeurs. Je me redresse, et soutien son regard. Tiens, on ne se sent plus en danger, donc on tente de reprendre le contrôle de la situation ? De se montrer plus forte qu’on ne l’est en réalité ? Ca ne marche pas avec moi. J’ai vu sa faiblesse, sa douleur… Je connais son point faible. Si elle croit m’impressionner ou m’intimider avec son attitude, c’est raté.

« Ca pour une imbécilité c’en était une. Non mais à quoi vous pensiez en venant ici, vous pouvez me dire ? Des sensations fortes ? Si c’est le cas, je crois que vous avez été servie ! »

Il parait que certains parias cherchent le Grand Frisson en osant s’aventurer par ici. Histoire de se prouver qu’ils sont encore vivants. Et elle m’a bien l’air d’être de ceux-là. Je me présente à elle et lui demande comment elle se porte, ou si on l’a touchée. Elle détourne le regard, signe qu’elle a honte. Rien qu’à ce geste, je peux affirmer qu’ils ne lui ont rien fait. Vu l’état dans lequel elle était précédemment, elle aurait craqué au souvenir de ce qu’ils lui auraient fait subir. Elle me confirme se que je sais déjà, et je croise les bras.

« Vous pouvez vous estimer heureuse. La prochaine fois vous pourriez fort bien ne pas vous en tirer à si bon compte… »

Ca c’était sûr et certain même ! Si ça se trouve ces deux crétins allaient maintenant s’équiper en capotes pour éviter tout risque de contamination. S’ils la revoyaient, il faudrait que j’intervienne physiquement pour la sauver. SI je retombe sur elle bien sûr, mais il ne valait mieux pas parier là-dessus. C’était déjà un coup de bol que je l’ai sauvée une fois, mais deux fois de suite… faut pas rêver ! On n’est pas dans un film…

La jeune femme s’effondre à nouveau par terre, ses jambes cédant sous son corps. Je ne bronche pas, la regarde plonger ses mains dans son visage. Je mets mes mains dans les poches tout en l’écoutant. Je soupire sans tout en regardant ailleurs, histoire de voir si personne ne vient.

« De rien. Vous avez de la chance que ce soit moi qui soit arrivé et non pas quelqu’un d’autre. Je suis l’une des rares personnes ayant un semblant de morale ici. Un semblant. Parce que je suis loin d’être blanc, croyez-moi. »

Oh pour ça non ! La jolie colombe au milieu des corbeaux, ce n’est pas moi. Je ne suis pas un saint. J’ai tué, torturé de diverses manières, et commis bien des exactions du temps où j’officiais pour l’Oncle Sam. De toute manière, quelqu’un d’honnête aurait finit par être corrompu par ici.

« Il vaut mieux ne pas rester là. Je vais vous reconduire à la sortie avant que quelqu’un ne se décide à vous obliger à rester. Croyez-moi, vous êtes beaucoup mieux dehors que dedans. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keep Holding On [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keep Holding On [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: Parias-
Sauter vers: