AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I beg your pardon.... ( Pv Emilie)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Mer 23 Juin - 18:05

Heureusement que cet hiver avait fini par prendre fin ! Nous avions crus avec Livy que plus jamais nous reverrions le soleil. Et puis le printemps n’avait pas duré plus de deux mois que déjà la chaleur était telle que rester à l’abri était ce que nous faisions le plus. La chaleur était des plus accablantes, et l’odeur des cadavres formait maintenant un parfum des plus détestables que j’ai eu à respirer de toute ma vie. Jusqu'à il y a un an et demi environ, je n’avais jamais vu de cadavres de toute ma vie. J’avais du attendre 32 ans environ avant que je ne sache ce qu’étaient la faim, le désœuvrement. Et même si j’étais un homme, j’avoue que je n’étais pas habitué a cette vie qui tenait plus de la survie qu’autre chose.

Mais le pire à mes yeux c’était que la femme que j’aimais, celle pour qui j’avais tué ma propre femme, celle qui m’avait changé, ne puisse pas se nourrir à sa faim, ne puisse pas faire ce qu’elle aimait le plus : vivre, sourire. Bien sur avant que les bombardements ne commencent, sa vie n’était plus aussi idyllique, et ils nous avaient en quelque sorte délivrés, mais j’aurais aimé pouvoir tout lui offrir. Avant, j’aurais pu. Nous nous serions mariés sur une île, nous aurions enfin été heureux. Et là tout ce qu’il nous restait c’était l’amour que nous avions l’un pour l’autre. Je crois que si Olivia n’avait pas été là, j’aurais rapidement abandonné. Mon instinct de survie n’était du qu’au fait que je ne voulais pas l’abandonner. J’étais prêt à tout pour elle. Même à supporter de vivre avec des dizaines de personnes. Et c’est ce que j’allais faire.

Je n’avais rien dit pour le moment à Livy mais je savais que nous ne pourrions pas survivre tout seuls encore longtemps. Il était de plus en plus difficile de se procurer de quoi se nourrir depuis quelques temps et je n’en pouvais plus de risquer ma peau à chaque fois. J’avais besoin de mettre ma femme en sécurité. Et qui disait la mettre en sécurité, c’était lui éviter de craindre de se faire tuer dans son sommeil, c’était lui permettre de manger et de boire, c’était lui assurer une vie le plus confortable possible. Et je savais qu’il existait un moyen pour ça.

J’avais croisé à deux pas d’Hamilton Heights un grand brun aux cheveux longs qui m’avait aidé une fois, et m’avais proposé de le rejoindre. Il m’avait parlé de l’endroit où il habitait. Et j’avoue que sur le moment j’avais décliné son invitation. L’hiver n’était pas encore aussi rigoureux et long que ce qu’il allait être en réalité, et je pensais avec arrogance que nous pourrions nous en sortir seuls. Mais depuis que la chaleur était devenue insupportable et que nous luttions pour ne pas nous retrouver en situation de déshydratation, j’avais changé mon point de vue sur la question. Je n’avais encore rien dit à Olivia, parce que je savais qu’elle essayerai de me faire changer d’avis. Elle pensait que nous nous suffisions à nous même. Mais elle se trompait…On avait besoin d’autres personnes. Cela ne changerait rien à l’amour que nous avions l’un pour l’autre. Je voulais ce qu’il y avait de mieux pour elle.

Et aujourd’hui ca signifiait trouver ce Liam, si mes souvenirs étaient bons.

J’errais donc dans Hamilton Heights en espérant trouver un homme qui ressemble à celui que je cherchais. Mais je tournais en rond depuis deux heures. Il n’était pas là…

Faudrait il que je revienne ici chaque jour en espérant le croiser à nouveau ? Sans doute.

J’allais repartir quand une silhouette s’est dessinée au loin. Peut être que cette personne pourrait m’aider….. Je me suis donc approché, un sourire avenant aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Mer 23 Juin - 19:19

J'étais sortit la veille pour aller rejoindre Steven à notre point de rendez-vous espérant peu être l'apercevoir ou pouvoir parler avec lui mais malheureusement il n'était pas venu. Et comme j'avais mis du temps pour rejoindre cet endroit qui était en fait un peu comme notre repère j'y étais rester pour la nuit. Pas que j'espérais secrètement qu'il s'y pointe avec un peu de retard juste que j'étais trop fatiguée pour faire le chemin inverse et surtout que c'était dangereux que de le faire en pleine nuit. Alors j'avais dormit, mal dormit puisqu'il n'était pas venu, m'inquiétant, pensant à tout ce qui aurait pu lui arriver. Bien sur je savais qu'il avait le droit de ne pas être présent à chaque fois mais tout au fond de moi j'espérais qu'il pensait toujours à moi et qu'il ne m'oublierait me donnant bientôt de ses nouvelles.

Quoi qu'il en soit je me suis réveiller à l'aube et j'ai fait le chemin inverse, cherchant dans les décombres sur mon passage un petit quelque chose à manger, j'avais presque vider ma gourde et habituellement je n'avais aucun problème à trouver de l'eau mais aujourd'hui je n'ai rien trouver. Ni nourriture ni eau, à croire que tout me faisait défaut depuis quelques temps. La personne que j'appréciais le plus et en qui j'avais le plus confiance avait en quelque sorte disparu, la chance ne me souriait plus et je crois que c'était bien le cas. Il faut dire que la nourriture y'en avait de moins en moins et seul les chanceux ou les plus forts pouvaient s'en procurer sans trop de difficultés. J'en arrivais à me demander s'il ne serait pas mieux de tenter de rejoindre le groupe dont Steven faisait partit il m'en avait parlé plusieurs fois. Là-bas je n'aurais manqué de rien, seulement voilà j'aurais perdu ma liberté, chose que pour le moment je refusais encore.

Et voilà que je me suis arrêter dans ma marche car une silhouette se trouvait au loin et mon premier geste fut un réflexe de survie, essayer de ne pas me faire voir. Seulement voilà trop tard, il m'avait vu étant donné qu'il continuait sa marche dans ma direction en regardant bien devant lui, donc moi en toute logique.
Nos regards se sont croisés, ma main c'est posée sur mon arme planqué dans ma veste. Même s'il faisait chaud je gardais ma veste pour ne pas bruler sous le soleil, tant pis pour l'odeur de la sueur de toute façon c'était toujours plus agréable que l'odeur qu'on sentait partout dans les rues. Il m'a sourit, j'ai froncé les sourcils et j'aurais aimé faire comme si je ne l'avais pas vu mais j'ai pas pu.
Je l'ai regarder, me demandant s'il était méchant ou non, jeu de devinette impossible à répondre sans avoir poser une seule question.


"Je veux pas vous causer de problèmes et je suppose que vous non plus. Je passe juste par là, je continue ma route. Je ne vous veux aucun mal."

J'espère que pour lui c'est pareil parce que je me vois mal devoir tirer sur un homme qui semble non armé, mais les apparences sont souvent trompeuses. J'attendais quand même de voir sa réaction avant de reprendre ma route pas envie non plus de me faire trancher la gorge ou carrément poignarder dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Jeu 24 Juin - 16:08

J’avançais d’un pas assuré en direction de la silhouette qui se dessinait peu à peu devant moi. Il s’agissait d’une jeune femme. Une vingtaine d’années sans doute. Une coupe au carré d’un rouge relativement flamboyant. Elle avait l’air assez « masculine ». Enfin disons qu’avec Olivia, cette femme contrastait énormément. Même si depuis des mois, Olivia ne pouvait plus s’adonner à ce qu’elle aimait : le shopping, les séances chez l’esthéticienne ; elle n’en restait pas moins une belle femme qui prenait soin d’elle. Et puis même au réveil, ou habillée avec des loques, elle restait magnifique. Par contre cette femme là, même si à 20 m je ne la trouvais pas laide, je ne la trouvais pas particulièrement attirante. Enfin elle avait de beaux traits, mais elle n’était pas mon genre.

C’était dingue ça…j’avais encore gardé cette habitude de regarder les femmes pour voir si elles pouvaient me plaire. Enfin je ne l’avais pas toujours….mais là, je ne sais pas pourquoi j’avais eu envie de voir si quelqu’un pouvait m’attirer plus que ma femme. Mais non….ma femme m’avait ravi mon cœur, et elle avait su s’insinuer dans chaque recoin de mon esprit, de mon corps. Elle vibrait en moi.

Et ce que j’allais faire là, demander à cette fille si elle faisait partie de cette communauté qu’il était nécessaire que nous rejoignions, je le faisais pour elle. Parce que même si je tenais à notre liberté, liberté que nous n’avions pas eu avant les bombardements, je tenais encore plus à ce que ma femme soit à l’abri et en sécurité. La vie était si difficile maintenant.

Je l’ai vu hésiter quand nous nous sommes retrouvés à trois mètres. Mais elle s’est arrêté et m’a regardé. Ses yeux étaient paniqués et je ne comprenais vraiment pas pourquoi. Même si je pouvais paraître dangereux, je ne l’étais pas vraiment. Enfin pas avec quelqu’un qui pouvait m’aider et sauver nos vies à Livy et moi. Mais que je l’impressionne ne faisait aucun doute. Après tout je mesurais plus d’un mètre quatre vingt dix et même si j’avais un peu perdu de poids, on voyait bien que je m’entretenais et que je n’étais pas maigrichon.

Et même si je lui souriais le plus honnêtement possible, elle ne semblait toujours pas rassurée. Je sentais la peur enfouie dans les tréfonds de sa voix.

"Je veux pas vous causer de problèmes et je suppose que vous non plus. Je passe juste par là, je continue ma route. Je ne vous veux aucun mal."

Alors là….je trouvais ça assez étrange. Pas même de bonjour pour entamer la discussion ou pour être poli. Non…tout de suite elle essayait de se défendre. J’avoue que je n’aimais pas ce que les relations entre être humains étaient devenues. J’aurais aimé un monde où les gens vivent leurs vies, mais s’entraident. Et pourtant ca semblait être tout le contraire.
J’ai reculé d’un pas pour lui montrer que je ne voulais lui faire aucun mal et qu’elle pouvait a tout moment partir.

-Moi ? Du mal ?

J’étais, enfin j’avais été un salaud avec les femmes. J’avais été coureur, menteur, mais jamais je n’avais été violent. Enfin jamais….j’avais quand même étouffé ma femme….mais…..les choses étaient bien différentes. Et puis je le regrettais. Pas parce que maintenant je pouvais enfin vivre mon amour avec Livy. Mais parce que je regrettais d’avoir perdu mon self control.

Mais j’avais changé. Enfin…..je voulais me racheter. Pour soulager ma conscience. Alors non, je n’étais pas du côté de ceux qui sont violents. Et surtout pas avec une femme. Quelle qu’elle soit.

-Je ne suis pas un hors-la-loi, je ne vais pas vous braquer mademoiselle. … Faites-moi confiance, je ne suis pas un des leurs.

Je savais qu’il y avait dans New York des gens peu fréquentables, mais même si on m’avait proposé de me faire de l’argent et de trouver protection, je n’avais pas voulu. Je ne voulais pas faire partie de ces gens là. Parce que je n’étais pas seul….J’avais peur qu’on fasse du mal à Livy, ou qu’on se serve d’elle. Je préférais de loin galérer à trouver de quoi manger que de m’acoquiner avec ce genre de personnes.
Non, ce que je voulais c’était retrouver cet homme que j’avais rencontré et qui m’avait parlé de cette communauté de survivants. Je ne savais pas trop ce qu’il en résultait mais il m’avait l’air de bonne foi et de confiance. Alors peut être que cette femme, habillée un peu comme un membre d’un commando en faisait partie. C’est tout ce que je voulais savoir.

-Vous alliez où comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Jeu 24 Juin - 18:25

Je l'ai regarder sans pour autant me monter menaçante ou insistante, tout ce que je voulais c'était continuer mon chemin et retourner chez moi là ou j'étais bien tranquille pour le moment. Mais lui paraissait curieux de me voir là peu être ? Ou alors curieux de voir une femme se balader seule dans les décombres de la ville ? Oui, c'était plutôt ça, c'est vrai qu'il fallait être un peu dingue comme moi pour oser le faire sans trop de poser de questions. Mais en même temps si je restais enfermer chez moi j'allais finir par devenir folle, j'avais besoin de sortir, de fouiller, de m'aérer un peu histoire de trouver des trucs à bricoler, des gens parfois, oui ça m'arrivait d'avoir envie de voir des gens. Mais là j'en avait pas trop envie, j'en avait plein les jambes d'avoir marcher et surtout j'étais quand même un peu fâché qu'il soit pas venu dans notre repaire, je comprenais pas pourquoi il n'était pas venu. Un soucis, moi peu être ? J'allais me faire tout plein de fausses idées et c'était pas bon.

Je vis l'homme en face reculer d'un pas comme pour me faire comprendre qu'il ne me ferait pas de mal, tant mieux. Et il c'est expliqué, ça m'a fait sourire la façon dont il a parler. J'ai haussé les épaules et j'ai répondu.


"Je veux bien vous croire, mais les gens qui cachent leur jeux on en croise tous les jours."

J'avais d'ailleurs toujours ma main dans ma veste prête à sortir mon arme en cas de besoin, bien sur je ne faisait pas le poids contre lui vu nos carrures respective mais je me sentais plus tranquille avec ma main contre mon arme.
Et lorsqu'il me demanda ou j'allais là je fronçais les sourcils, qu'est ce que ça pouvait bien lui faire, mais je lui ai répondu quand même.


"Je rentre chez moi. Pourquoi ? Vous comptez pas me raccompagner quand même...

Tout ça avait été dit sur un ton correct ni menaçant ni sec, ni quoi que ce soit d'autre.

"Et vous vous allez quelque part en particulier ?"

Je sais pas pourquoi j'ai rajouter ça, j'allais surement le regretter mais trop tard. Mais après tout s'il me le demandait je pouvais bien lui renvoyez la question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Jeu 1 Juil - 14:53

J’espérais vraiment qu’elle se détende. Parce que franchement c’était pas gagné…. Ses yeux lançaient des éclairs. Les éclairs d’un chaton apeuré. Elle était étrange. Dans son regard on voyait tout plein de sentiments particulièrement opposés : la peur, la détermination, l’instinct de survie. Pourtant j’étais étonné que je puisse faire cet effet là. Je n’avais pas l’habitude de faire cette impression. Avant, les femmes me regardaient avec envie. Maintenant, peut être un peu moins, mais je voyais bien que malgré la vie dure que nous menions j’étais resté un bel homme. Mais les efforts que je faisais c’était pour Livy. Je m’étais rendu compte que depuis que je la connaissais elle avait pris mon cœur. Je n’étais plus le même : séducteur, dangereux, calculateur. J’essayais aussi de devenir un homme respectable.

Je voulais que dans cette vie là, je n’ai rien à me reprocher. Donc qu’elle se rassure, je ne comptais pas la tuer. Je n’étais pas un meurtrier. Enfin si….je l’avais été. J’avais tué ma femme. Celle avec laquelle je m’étais unie devant Dieu…. Heureusement que j’avais Livy car ce souvenir me hantait.

"Je veux bien vous croire, mais les gens qui cachent leur jeux on en croise tous les jours."

Certes…..qui pouvait se douter en me voyant de toute ce que j’avais fait par le passé ? Je n’avais pas l’image d’un tueur de sang froid. C’était pourtant ce que j’avais fait hélas. Mais pour le moment ce qui m’intéressait c’était de savoir où elle allait. Qui était elle aussi. Vu la façon dont elle était vêtue, je pensais qu’elle était en mission. Et je ne connaissais que peu de gens. La façon qu’elle avait de se déplacer montrait qu’elle était sur la défensive. Elle connaissait le danger.

Elle a froncé les sourcils, particulièrement sur la défensive.

"Je rentre chez moi. Pourquoi ? Vous comptez pas me raccompagner quand même...

Ha ça pour être sur la défensive elle l’était. Et elle était particulièrement sarcastique. Pourtant mon sourire montrait tout de même que je ne lui voulais aucun mal. C’était dingue que tout le monde soit méfiant maintenant, mais je pouvais comprendre. Maintenant se balader seul était presque du suicide, mais c’était nécessaire.

Je me suis contentée de la rassurer d’un hochement de tète. Non je ne comptais pas la raccompagner. Je ne voulais pas la séduire non plus. De toute façon, Livy me tuerait avant de la tuer elle si j’osais ne serait ce que l’effleurer. Et même si elle n’était pas la et qu’elle ne pouvait pas nous voir, je ne voulais pas toucher une autre femme.

"Et vous vous allez quelque part en particulier ?"

Elle ne se détendait toujours pas et je ne comprenais pas. Elle voyait bien que je n’étais pas armé. Et même si j’étais un homme et que j’étais très grand, je voyais bien qu’elle était armée. Donc elle avait un sérieux avantage sur moi. J’ai mis les mains au dessus de ma tête en avançant vers elle pour qu’elle comprenne que je ne lui voulais pas de mal.

-Non….

Non je n’allais pas quelque part, je cherchais ce Liam ou quiconque puisse me renseigner et me conduire jusqu'à la communauté.

-Mais je cherche une personne.

Je ne savais pas si elle pourrait m’aider sur ce coup là, mais il fallait que je tente.

-Peut être que vous la connaissez.

Apres tout, nous étions peu de survivants, et tout le monde devait se connaitre non ? Enfin je voulais y croire, même un tout petit peu.

-Je cherche un certain Liam. Un grand brun aux cheveux longs.

C’est tout ce que je savais de lui : son prénom. Et puis la description était sommaire, mais j’avoue que je ne m’étais pas attardé sur son physique. Les hommes ca n’avait jamais été mon truc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Jeu 1 Juil - 16:53

Il était vachement imposant ce type déjà de par sa carrure mais en plus je sais pas, y'avait quelque chose en lui qui faisait qu'il me paraissait imposant, peu être son regard aussi, un regard profond. Son sourire ne m'impressionnait pas parce que combien de fois on avait essayer de me la jouer sur le sourire, d'essayer de me tromper mais en même temps je sentais qu'il ne me voulait pas de mal alors petit à petit j'ai fini par lâcher mon arme, enfin du moins retirer ma main. Je restais sur la défensive malgré tout, au moindre geste suspect je sortirais mon arme et je le mettrais en joug afin de lui faire comprendre que ce n'était parce que j'étais une jeune femme et que je paraissait faible que je ne savais pas me défendre.
Dans ma nouvelle vie, celle d'une survivante, il était hors de question que je me fasse de nouveau agressé et que je sois encore une victime. J'avais pas mal appris au fur et à mesure de mes arrêts dans les petites communautés pour réussir à m'en sortir seule, en tout cas contre un type comme lui.

Lorsqu'il mit ses mains en l'air cela me fait presque sourire, étrange manière de se faire comprendre, surtout que j'avais déjà baissé ma garde depuis plusieurs secondes déjà et je l'ai écouter. J'ai écouter chaque parole, chaque mot qu'il a prononcé. Il cherchait une personne et une personne en particulier, seulement voilà la description de la personne n'était pas terrible et j'en avais vu des personnes depuis mon arrivée ici.
J'ai chercher dans ma mémoire en fronçant les sourcils, aucun nom de ce genre ne me venait en tête idem pour la description qu'il en avait faite. Peu être qu'il cherchait une personne parmi cette communauté d'où venait Steven, seulement voilà ce n'était pas moi qui pourrait le renseigner. Est-ce que je pouvais le diriger aux alentours de cette communauté ? Cela me poserait t'il des problèmes ? J'en savais trop rien et comme Steven était aux abonnés absents en ce moment il me serait difficile de lui demander son avis.


"Il y a une communauté un peu plus loin, dans la direction d'où je viens. Seulement elle est assez fermer aux étrangers et je ne saurais pas vous dire si ce Liam s'y trouve. .... Il faudrait que vous alliez vous renseignez par vous même, j'espère juste que vous intentions sont honorables car ils n'aiment pas les étrangers. Je suppose que vous êtes pareil, on se méfie tous des étrangers moi y compris."

Il aurait logiquement bien compris le message, je ne parlais pas que de la communauté en question, mais je parlais aussi pour moi et mon ressentit vis à vis de lui.

"Vous êtes seul ? Vous voulez les rejoindre c'est ça ?"

Je sais pas pourquoi j'ai rajouter cette question, après tout cela ne me regardait pas mais si ce type n'était qu'un éclaireur je venais peu être de l'envoyer dans la bonne direction lui et ses acolytes et par ma faute, le groupe de Steven aurait peu être des ennuies. J'y ai pensé qu'après et je m'en suis voulu d'ailleurs mon sourire à vitre quitter mon visage, j'étais de nouveau nerveuse, tout un tas d'idées me traversaient l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Lun 5 Juil - 9:42

Elle avait froncé les sourcils quand je lui avais parlé de la personne que je cherchais. Et je ne savais pas ce qu’elle pouvait penser. Elle semblait réfléchir, et j’étais partagé. Cherchait-elle dans sa mémoire à savoir si elle connaissait le type que je cherchais, ou se demandait elle simplement si je ne voulais pas de mal à ce type. J’espérerais vraiment ne pas passer pour un assassin ou un vulgaire hors la loi….. Mes intentions étaient tout ce qu’il y avait de plus louable : je voulais protéger ma femme. Mais parler de ma femme était hors de question. Je ne connaissais pas cette femme, et je ne voulais pas qu’elle puisse faire de mal à Livy. Même si je paraissais inoffensif et plein de bonnes intentions, je savais de quoi j’étais capable pour assurer la sécurité d’Olivia. Je pouvais tuer…je l’avais déjà fait, et je recommencerais même si ça m’amènerait forcement à me repentir.

Et puis, elle a fini par lâcher ce que je voulais entendre. Une réponse.

"Il y a une communauté un peu plus loin, dans la direction d'où je viens. Seulement elle est assez fermer aux étrangers et je ne saurais pas vous dire si ce Liam s'y trouve. .... Il faudrait que vous alliez vous renseignez par vous même, j'espère juste que vous intentions sont honorables car ils n'aiment pas les étrangers. Je suppose que vous êtes pareil, on se méfie tous des étrangers moi y compris."

Bon même si elle connaissait pas ce Liam, au moins elle venait de me donner de nouvelles indications. Et pas des plus inutiles. Je touchais au but, ils n’étaient pas loin. Par contre…savoir que cette communauté était assez ferme me dérangeait. Il détestait les étrangers par contre, et ça….si j’arrivais à rentrer c’est tout ce que je demandais. Je me foutais de m’intégrer et tout le toutim. Je voulais juste faciliter la vie de ma femme. Et la mienne dans une certaine mesure. J’étais souvent obligé de sortir de notre planque, et avant de partir c’était toujours le même cirque avec Livy…..et c’était malheureusement encore pire quand je revenais. Quoique quand je revenais, elle était tellement soulagée qu’elle me sautait dessus et elle m’arrachait presque mes vêtements. Oui la relation que nous avions était assez fusionnelle. Même si Olivia était plus démonstrative que moi, et qu’elle ne regrettait pas autant que moi ce que nous avions fait pour être enfin ensemble. Mais bon je n’avais pas essaye de me suicider moi….

"Vous êtes seul ? Vous voulez les rejoindre c'est ça ?"

Et en me demandant ça elle a souri, et automatiquement je me suis reculé. Je n’aimais pas trop qu’on parte sur des discussions pareilles. Je ne la connaissais, et même si j’avais affaire à une femme, je savais qu’elles sont sans doute plus redoutables que les hommes. Elles ont d’autres armes. Alors aussitôt un petit truc s’’est éclairé dans ma tête. Je ne devais pas parler de Livy…..En aucun cas…

Alors même si ça me coutait, j’ai fait ce que je savais faire le mieux, je lui ai adressé un sourire charmeur, en me passant une main dans les cheveux. Je simulais la séduction. De mieux en mieux…..Pourtant je n’avais vraiment pas envie….ce n’était plus moi ça….

-Oui je veux les rejoindre. Mais pour ce qui est d’être seul, ça peut s’arranger vous savez.

J’ai remarqué qu’elle avait une mèche de cheveux qui lui barrait le visage, alors j’ai fait un pas vers elle. Et j’ai fait ce que j’aimais tant faire par le passé : mettre mal à l’aise et détourner la conversation et l’attention. Je suis allé repousser ses cheveux et les ait replacés en arrière en lui souriant. J’ai senti son corps se tendre et je me suis reculé. Je voulais bien jouer avec le feu, mais pas trop.

-Excusez-moi….

J’ai joué le mec faussement mal à l’aise et repentant. Mais tout ça n’était que mise en scène , je savais exactement ce que je faisais.

Je ne sais pas si j’ai réussi à la troubler mais j’ai enchaine tout de suite. Il ne fait jamais laisser l’autre avoir le temps de se ressaisir.

-Vous semblez les connaitre, pourtant vous avez l’air de gérer votre vie seule. Non ?

Je voulais savoir ce qu’elle faisait vraiment…..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Mar 6 Juil - 6:37

Franchement, franchement je ne me serais jamais attendu à une telle réponse de la part de cet homme, à croire qu'ici ils étaient tous en manque ou complètement barge, c'était dingue ça quand même. C'est moi qui était censé être barge mais en fait ils l'étaient tous plus ou moins, peu être bien à cause de retombées des bombes allez savoir. Ce qui est sur c'est qu'il m'a jouer un numéro de charme qui m'a littéralement clouée sur place, à part un petit mouvement de recul de la tête j'ai pas fait grand chose tellement la surprise était grande.

J'étais en train de rêver méchamment ! Et cette attitude me mettait dans un rage noire, une colère qu'on pouvait pas comprendre et encore moins imaginer. J'étais pas le genre de personne qu'on pouvait berner en lui faisant un numéro de charme, encore j'aurais été jolie, séduisante, bien fichu, sans cicatrices ça aurait pu marcher mais bon faut pas abuser non plus ! Merde !


"Je vous excuse pas non ! A quoi vous jouez là ?!"

Ouais, j'étais en colère et il pouvait le remarquer vu le regard noir que je venais de lui envoyer. Mais pour qui il se prenait lui ? Il croyait que toutes les femmes ont besoin d'un homme ? De toute façon les hommes maintenant.... y'avait Steven qu'avait une chance mais en disparaissant comme il l'avait fait ces derniers temps j'avais plus envie d'accorder ma confiance à qui que ce soit et encore moins à un inconnu croiser comme ça dans la rue. Oui, il avait du charme et alors ?

"Est-ce qu'il y a marqué jeune femme en manque sur mon front ? Non je crois pas alors ça suffit les numéro de charme à deux balles ! "

J'étais pas chez moi donc pas vulnérable comme je pouvais l'être parfois et puis j'étais venu pour voir Steven qui bien entendu était aux abonnés absents alors du coup j'avais la haine, oui, même si j'avais rien montré jusque là, j'étais en colère et c'était pas qu'après ce mec, mais après Steven et ses absences et c'était lui le type là qui allait en faire les frais.

Bien sur qu'il m'avait troublé il était pas moche mais j'étais trop sous le coup de la mauvaise surprise pour me laisser déstabiliser.


"Je me débrouille très bien toute seule ! Et si j'étais vous je me dépêcherais d'aller prendre contact avec eux parce que le soir ils sont plus sur leurs gardes. Et si jamais là-bas vous croisez un certain Steven dites lui juste que Lyvia l'a attendu mais que c'est la dernière fois que s'il veut me voir il n'a qu'à venir me trouver."


Qu'est ce que je racontais là, j'étais en colère et j'étais en train de lui raconter ma vie à ce type en plus. Alors que je voulais juste lui crier dessus, qu'est ce que j'ai fait ? Je lui ait donné un message pour Steven. J'ai froncé les sourcils et je l'ai regarder de nouveau.

"Non, c'est bon. Laissez tomber de toute façon...."

Putain ! Merde ! Qu'est ce que je suis conne ! Je mourrais d'envie de le voir Steven, pour un peu j'aurais fait demie tour et accompagner le type jusqu'à eux mais il en était pas question, j'avais ma fierté et c'était parce que j'avais un faible pour un mec que j'avais tout chambouler ma vie, visiblement il s'en foutait lui.

"...leur parlez pas de moi."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Mer 7 Juil - 15:40

Alors que je voyais bien que mon petit numéro de séduction avait marché, elle a commencé à s’énerver. C’était pour le moins déroutant. Je pensais la détendre et tout ce que j’obtenais c’est qu’elle se méfiait encore plus. Décidément j’avais perdu de mes capacités. Non pas que ca ne me plaisait pas, je voulais simplement plaire à Livy mais bon soyons honnêtes ca fait toujours plaisir de savoir qu’on plait aux femmes. Ce n’était plus mon moteur, mais ca faisait toujours chaud au cœur.

"Je vous excuse pas non ! A quoi vous jouez là ?!"

Bon elle avait compris que je faisais exprès….Et je me suis reculé quand elle a commencé à s’énerver encore plus.

"Est-ce qu'il y a marqué jeune femme en manque sur mon front ? Non je crois pas alors ça suffit les numéros de charme à deux balles ! "

Alors que j’aurais du la calme tout de suite, ou essayer, elle m’a fait sourire. Enfin au départ c’était un sourire. Mais plus elle s’énervait, et plus je la sentais carrément sur la défensive, je me suis mis à rire. Je sais bien que ce n’était pas très approprié dans la situation actuelle mais bon….

"Je me débrouille très bien toute seule ! Et si j'étais vous je me dépêcherais d'aller prendre contact avec eux parce que le soir ils sont plus sur leurs gardes. Et si jamais là-bas vous croisez un certain Steven dites lui juste que Lyvia l'a attendu mais que c'est la dernière fois que s'il veut me voir il n'a qu'à venir me trouver."

Mais quand j’ai vu qu’elle s’énervait vraiment et qu’elle pourrait vraiment péter un plomb, je me suis calmé assez rapidement. Qu’est ce qu’elle avait dit ? Elle s’appelait Lyvia….comme ma femme. J’avoue qu’entendre ça me faisait penser à la raison de ma présence dans les rues new yorkaises, et j’ai eu un réel et sincère attachement à cette jeune femme.

"Non, c'est bon. Laissez tomber de toute façon...leur parlez pas de moi."

J’avais vraiment peur qu’elle ne devienne vraiment complètement dingue. Alors j’ai eu peur pour moi dans un sens. Mais surtout pour elle….Elle avait une arme. Alors mieux valait se calmer tout de suite. Je me suis avancé assez timidement et en faisant tout de même attention à ce qu’elle porte pas la main à son arme. J’étais pas fou non plus.

-Du calme ! Du calme ! Je vous veux aucun mal je vous ai dit.

Et c’était vrai en plus. Je ne voulais pas de mal à cette jeune femme. Elle ne m’avait rien fait, et elle paraissait juste perdue.

- Pardonnez-moi d’avoir…usé de mon charme avec vous. Si je vous ai blessé, je m’en excuse.

C’est le moins que je pouvais faire pour qu’elle se calme et qu’elle se détende. Et puis si je voulais essayer de la calmer, il fallait sans doute que je m’efface et que je lui montre que je n’étais pas un homme dangereux. Il fallait que même pour cinq minutes elle ait confiance en moi. Alors pour ca j’étais prêt à m’excuser même si ce n’était pas forcement dans ma nature.

-Vous avez l’air…..nerveuse….Calmez vous.

J’ai réussi à l’approcher, elle se laissait faire apparemment. Alors je l’ai prise dans mes bras. Pas comme un amoureux, ou comme un homme qui pense à aller plus loin. Non je la prenais dans mes bras comme on serre une enfant contre soi.

-Chut, calmez-vous !

Si Livy nous voyait dans cette position, je savais qu’elle m’étranglerait. Enfin, non, elle étranglerait d’abord cette fille.

-Calmez-vous !!!! Si jamais j’arrive à y aller, je chercherais ce Steven et je lui dirais que vous le cherchez.

Elle avait l’air de tenir à cet homme. Elle devait sans doute être amoureuse. Alors comme elle s’appelait apparemment comme ma femme, j’ai cherché à établir un lien entre elle et moi. Et comment créer un lien si vous ne savez pas a qui vous avez affaire. Alors je me suis présenté.

-Je m’appelle Stefan. Stefan Elding.

Et puis j’ai repensé à son prénom. Elle s’appelait comme ma propre femme. Et elle semblait aussi possessive et de mauvais caractère. Alors moi aussi je me suis détendue. Et après m’être assuré qu’elle était calmée, j’ai souri. Mais mon sourire n’était plus celui de tout à l’heure, c’était un sourire franc et amoureux. Je pensais à ma femme. Et on voyait vraiment que quand j’en parlais mes yeux s’illuminaient.

-Vous vous appelez Lyvia ? Ma femme aussi s’appelle comme ça, enfin non Olivia en réalité…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Jeu 8 Juil - 7:37

Cette attitude m'avait tellement énervée que j'en avait dit des trucs aberrants, je ne m'en était même pas rendu compte et c'est bien ça le pire. S'il avait réellement rencontré Steven et qu'il lui avait parlé de cette personne dont j'avais cité le nom il aurait rien compris le pauvre. Je suis dingue, ou je deviens dingue, je sais pas.. je sais plus....

Je soupire lorsque j'entends ses excuses mais ça me calme pas, mon regard est toujours aussi noir, j'ai la haine et c'est même pas vraiment contre lui. Pour un peu j'aurais sortit mon arme et je l'aurais visé juste pour lui faire peur mais j'ignorais tout de lui, ce qu'il était capable de faire pour se défendre et donc j'ai rien fait mais ma colère a pas diminuée, j'étais toujours furax et on pouvait le voir dans mon attitude.

J'étais immobile et il en a profiter pour se rapprocher, il m'a serrer contre lui. Je voulais hurler, je voulais qu'il me lâche, je voulais reculer mais j'ai rien fait, rien du tout. Ma tête disais à mon corps de le frapper, de le pousser, de le fuir alors que mon corps réagissait pas. Il a dut sentir l'arme entre nous, enfin je suppose mais dans la position ou j'étais je pouvais pas la sortir de toute façon. Et bizarrement je me suis coller contre lui encore un peu plus et j'ai même passé mes bras autour de sa taille sans pour autant le serrer, j'étais juste perdu....maladroite. Cette chaleur humaine me fit tellement de bien que j'ai rien pu faire pour le repousser, au contraire mon corps en redemandait. Y'avais rien de malsain, juste une étreinte et moi je l'ai même pas enlacée, je me suis juste contenter de me serrer contre lui puisque c'était ce qu'il voulait.
Ca m'a calmer, ce fut radicale et c'est à ce moment là que j'ai compris l'impact de mes paroles, j'ai compris que j'avais fait une erreur, que j'avais prononcé le prénom de ma mère et non le mien. J'ai compris à quel point j'étais perturbé et en colère contre Steven, contre le fait qu'il n'était pas venu, qu'il ne donnait pas de nouvelles. J'en aurais presque pleurer pour la peine mais j'ai rien fait.

J'ai vu son sourire et j'ai écouter ses paroles, il était amoureux on le voyait dans ses yeux. Il n'était peu être pas seul après tout et cette communauté c'était surement leur salut à tous les deux. J'ai respirer longuement avant de lui répondre.


"Je me nomme Emilie...Stanford, Lyvia c'était le prénom de ma mère et je sais pas pourquoi je l'ai dit....."

J'étais plus calme on le sentait au son de ma voix, j'étais moins agressive aussi malgré toute cette colère que j'avais encore en moi.

"Vous devriez vous dépêcher si vous vous voulez les rejoindre et faites attention à vous, y'a pas mal d'endroits dangereux à passer pour y arriver. "

En fait j'y avais jamais mis les pieds, Steven et moi on se voyait à peu près à mi chemin entre mon repère et le lieux ou il vivait mais disons que des fois on se baladaient un peu tous les deux et on n'avait été pas très loin de leur repère en fait, il m'avait expliquer qu'il avait pas le droit de me faire entrer s'il était pas certain que j'y resterais. Ils voulaient garder leur communauté à l'abri des fous et des malades de la gâchette chose que je pouvais très bien comprendre et comme je n'avais pas encore décidé que je voulais les rejoindre je ne connaissais pas l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Mar 13 Juil - 17:05


Mon visage s’illuminait des que je parlais de ma femme, mon sourire rayonnait et mes yeux prenaient ce petit éclat. Je savais que je ne trompais personne, j’aimais Olivia comme un fou, et je ne voulais pas m’en cacher. Nous avions du nous cacher tant de mois que maintenant j’étais fier de cet amour, et des épreuves vécues pour nous en sortir. Mais maintenant j’en avais assez, je voulais ne plus craindre de m’endormir chaque nuit, et d’avoir peur qu’on l’ait tué. C’était surtout pour ça que je voulais intégrer cette communauté.

Et cette fille, en face de moi…..Elle avait le même prénom qu’Olivia….et pourtant même si elle était jolie, elle ne m’attirait pas. Il n’y avait que ce prénom qui m’attirait….

"Je me nomme Emilie...Stanford, Lyvia c'était le prénom de ma mère et je sais pas pourquoi je l'ai dit....."

Ha…..donc ce n’était même pas son nom….enfin c’est ce qu’elle prétendait… Impossible de savoir si elle disait vrai. Apres tout, il fallait être sacrément « dérangée « pour donner le prénom de sa mère…. Mais bon je n’allais pas l’enfoncer encore plus. Elle commençait à se détendre….Et j’avais peur de l’énerver.

Je lui ai souri encore un peu. En espérant qu’elle ne s’énerve pas à nouveau. Parce qu’elle avait une arme. Moi pas….

-Enchanté Emilie !

Je ne voulais pas prendre de risque…..Alors j’espérais de tout mon cœur arriver à m’en faire une alliée.

"Vous devriez vous dépêcher si vous vous voulez les rejoindre et faites attention à vous, y'a pas mal d'endroits dangereux à passer pour y arriver. "

Elle me donnait des conseils, c’est qu’elle me faisait confiance au moins un tout petit peu. Et c’est tout ce que je demandais. Pourtant je sentais la nervosité contenue dans sa voix….Elle avait l’air d’avoir peur. Je savais que la vie maintenant était dangereuse, mais elle me faisait penser à un petit oiseau blessé. Et ca contrastait drôlement avec son physique et son look digne d’un membre de SWAT.

-Vous avez l’air nerveuse….Vous êtes sure que ça va ?

Je me suis à nouveau mis à me rapprocher d’elle en posant ma main puissante sur son épaule. Je savais, par expérience, qu’une femme aime sentir qu’elle est en sécurité. Et même si elle avait l’air assez masculine, elle n’en restait pas moins une femme.

Et en parlant de femme….

-Je ne peux pas passer encore une heure ou deux de plus à chercher, ma femme est seule et….elle va s’inquiéter si je pars trop longtemps.

Et s’inquiéter était un faible mot…. Olivia allait être totalement folle oui….Elle avait un caractère explosif et ne supportait que très mal d’être éloignée ou séparée de moi. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir…nous avions un passé particulier elle et moi. Et puis même si je le montrais bien, sans elle il me manquait quelque chose…..

Heureusement qu’elle était là…heureusement que j’avais quelqu’un avec qui parler de mes peurs, et qui me protégeait autant que je la protégeais…. Mais cette fille….elle semblait assez solitaire. Et le jeune homme dont elle m’avait parlé semblait lui manquer…..

Pourquoi ne rejoignait elle pas cette communauté, elle semblait en connaitre assez pour savoir qu’ils étaient soucieux de pas mal de choses et qu’ils semblaient bien organisés. Pourtant elle était là…..seule…..armée jusqu’aux dents tout de même….

-Et vous ? Vous n’avez pas peur ?

Je n’arrivais même pas à concevoir qu’on ne puisse pas avoir peur. Moi j’avais peur….mais plus pour Livy que pour moi…

-Vous êtes sure que ça va aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Mer 14 Juil - 14:05

Finalement il n'avait pas l'air si bizarre, c'était juste un homme comme tous les autres qui semblait s'intéresser pour son prochain et en l'occurrence moi. Il s'inquiétait et essayait de faire en sorte que je me calme, chose que j'ai réussit à faire assez rapidement après m'être rendu compte que j'avais donné le prénom de ma mère. J'étais toujours énervée bien entendu mais j'étais un peu plus détendu, je ne sortirais pas mon arme, en tout cas pas contre lui, pas maintenant.

"Je sais pas si on peu vraiment être enchanté de rencontrer des gens par les temps qui cours mais je crois que j'suis contente que vous soyez pas un de ces malades qu'on peu rencontrer par ici."


S'en était peu être un et il cachait bien son jeu allez savoir, j'étais pas doué pour me rendre compte du manège des gens sauf bien sur si ça crevait les yeux. C'est probablement pour ça que je l'ai laisser me serrer une nouvelle fois contre lui, c'était plutôt agréable et ça faisait tellement de bien. J'ai sentit ma haine disparaitre comme par magie après cette seconde étreinte.

"Oui, j'suis nerveuse.. j'aime pas le contact physique ... mais en même temps j'apprécie ce que vous venez de faire."

Il allait me prendre pour une malade et cette idée me fit légèrement sourire intérieurement et sur mon visage il a probablement pu le voir plus détendu.

Ah sa femme ! Décidément il n'arrêtait pas d'en parler depuis qu'il avait avoué en avoir une, elle avait de la chance d'être aimer de cette façon. Moi la solitude me pesait quand même pas mal par moment surtout ces derniers temps étant sans nouvelles de Steven.

"Alors retournez la voir, la laisser pas seule plus longtemps. Je sais trop ce que ça fait que d'attendre quelqu'un en vain."

J'avais presque répondu à sa question à propos du fait que j'étais seule ma peur et tout le tralala. Alors je l'ai regarder une nouvelle fois et je lui ai sourit histoire de lui montrer que c'était pas le genre de chose qui me posait problème.

"Bien sur j'ai peur, comme tout le monde je dirais mais... je dois passer outre sinon je resterais cloitrer dans un coin à pleurer sur mon sort et c'est pas comme ça que mes parents m'ont élevés. Et puis en plus je donnerais plus de force à tous ces gens qui n'attendent que ça pour me voler tout ce que j'ai c'est à dire rien ... mais bon maintenant c'est comme ça c'est pire que la jungle. Alors faites attention lorsque vous passerez à l'angle de la rue principale y'a souvent des groupes armés mais c'est facile de les contourner ils sont tout le temps camés en tout cas durant la journée. "

Ouais je connaissais bien le coin et tellement même que j'étais capable de m'y rendre sans jamais me faire voir ni même remarquer. Je connaissais chaque ruine, chaque immeuble, chaque passage qu'il soit en dessus ou en sous sol. J'aurais pu être guide touristique si tourisme il y avait encore.

"Faut pas rester trop longtemps à découvert comme on est en train de le faire alors.... retourner vers votre femme et moi je vais rentrer chez moi."

Enfin chez moi, dans mon repaire plutôt et s'il n'avait rien d'autre à me demander ou à ajouter je le laisserais et je partirais en direction de ma planque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   Dim 25 Juil - 8:05

Elle semblait être contente finalement d’être tombé sur moi. Il y a deux ans j’aurai ri et j’aurais sans doute aimé qu’on me prenne pour un homme dangereux, mais maintenant ça me faisait juste très peur et très mal. Je savais ce que c’était de tuer quelqu’un de ses propres mains. Voila la différence…et jamais je ne voulais revivre ça. C’était pour ça que je refusais de porter une arme. Nous en avions une, mais c’était plus quand Olivia se retrouvait toute seule. Jamais je n’étais sorti avec une arme. Pourtant j’avais failli me faire tuer une fois….
Elle ne me prenait pas pour un malade et je ne voulais pas lui dire que même si nous n’avons pas une tête de tueur ou de psychopathe ca ne fait pas de nous quelqu’un de dangereux. Je l’avais été….et j’aurais aimé pouvoir lui dire. Mais je ne voulais pas lui faire peur….Et il fallait que j’apprenne à vivre avec ça…

"Oui, j'suis nerveuse.. .J’aime pas le contact physique ... mais en même temps j'apprécie ce que vous venez de faire."

Elle m’a arraché un sourire. Oui j’avais compris qu’elle était nerveuse et qu’elle n’aimait pas le contact physique. Apres tout c’était mon rôle avant….Quand je faisais mon métier, il fallait que je sois attentif à mes clients pour pallier à toutes leurs demandes. Alors j’avais pris des cours complémentaires sur le langage du corps, et ça m’avait pas mal aidé. Elle appréciait le contact finalement…. Quel être humain n’aimait pas ça ?

Elle m’a regardé et elle m’a ramené sur terre.

"Alors retournez la voir, la laisser pas seule plus longtemps. Je sais trop ce que ça fait que d'attendre quelqu'un en vain."

Elle parlait sans doute de ma femme, de ma Livy…..Oui elle devait être folle de rage… Enfin si elle s’était réveillée. Parce que j’étais parti justement parce qu’elle s’était endormie. Si elle avait été réveillée, elle aurait refuser de me laisser partir. Surtout connaissant la raison qui m’avait poussé à sortir. Si encore ça avait été pour aller chercher de quoi nous nourrir….
Bien sur j’aurais pu lui mentir, mais je ne voulais pas le faire. J’avais promis qu’il n’y aurait pas de mensonges entre nous, et j’y mettais un point d’honneur.

"Bien sur j'ai peur, comme tout le monde je dirais mais... je dois passer outre sinon je resterais cloitrer dans un coin à pleurer sur mon sort et c'est pas comme ça que mes parents m'ont élevés. Et puis en plus je donnerais plus de force à tous ces gens qui n'attendent que ça pour me voler tout ce que j'ai c'est à dire rien ... mais bon maintenant c'est comme ça c'est pire que la jungle. Alors faites attention lorsque vous passerez à l'angle de la rue principale y'a souvent des groupes armés mais c'est facile de les contourner ils sont tout le temps camés en tout cas durant la journée. "

Elle avait l’air de connaitre le coin….. Elle habitait peut être a deux pas….Et elle avait l’air à nouveau tres peureuse et sur les nerfs.

"Faut pas rester trop longtemps à découvert comme on est en train de le faire alors.... retourner vers votre femme et moi je vais rentrer chez moi."

C’était clair, elle me disait de partir et j’avoue que maintenant que j’avais passé deux heures ou peut être même trois hors de notre petite planque, j’avais besoin de retrouver ma femme. Et puis ma petite escapade ne m’avait guère avancé. Je savais par ou chercher maintenant c’était tout. Mais en ce qui concernait ce Liam je n’étais pas plus avancé….

Je ne savais pas trop comment lui dire au revoir. J’allais prendre sa main pour lui faire un baise main comme je l’aurais fait quelques années plus tot, et je me suis ravisé. Par pudeur, mais surtout par respect pour Livy. J’ai posé ma main sur son épaule et avec un petit sourire franc mais timide, je lui ai dit de faire attention à elle et je suis parti en faisant attention à ne pas me faire tirer dessus. Je ne me suis pas fait prier pour presque prendre mes jambes à mon cou. Et en vingt minutes j’entrais dans l’immeuble qui nous abritait depuis des mois.
Dehors, le vent avait recommencé à souffler….

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I beg your pardon.... ( Pv Emilie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I beg your pardon.... ( Pv Emilie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de pardon
» Emilie
» Prière de Pardon
» [RP] C'est par où, le Pardon ?
» j vs demande pardon :/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: Parias-
Sauter vers: