AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Mar 27 Juil - 15:55

Vite, vite, vite, toujours plus vite. Gabrielle était inconsciente dans les bras de son époux qui se dirigeait à vive allure vers l'infirmerie, oubliant son rôle de chef, de guidant. Il était fou d'inquiétude pour sa bien aimée, rien de plus, rien de moins. De toutes façons, il était arrivé après la bataille, comme la cavalerie. Il se demandait si, non content d'être nul comme époux, il ne le devenait pas également comme chef. Ethan, Liam et Aaron avaient repris les rênes, dans l'ombre, tacitement, soulageant leur chef éprouvé par le comportement de son épouse. C'était cela aussi des amis.

Mais il devait se reprendre.

Il entra dans l'infirmerie, avisant Ethan et Katarina. Il déposant sa précieuse Gabrielle dans un des lits, juste à côté de la jeune russe. Mathilda ne tarda pas à suivre, embauchant pour l'aider. Il avait croisé Ethan et Katarina sans le savoir et voilà que Mathilda réunissait les blessés pour s'en occuper dans un lieu plus adéquat.

C'était une véritable catastrophe qui venait de frapper la petite Communauté. Mais ils allaient se relever, ils devaient se relever... Il fixait des yeux Gabrielle, mais s'adressa tout bas à Ethan :

- "Comment va-t-elle? Et Lena? Je suis désolé mon ami, désolé de ne pas avoir été présent..."

Sa voix s'éteignit alors que la formidable énergie qui semblait le porter depuis le début semblait le quitter, ne laissant qu'un homme épuisé et anéanti.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Jones
I'm forever blindavatar

Messages : 1559
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 37
Localisation : New-York

MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Mer 28 Juil - 15:31

Certains auraient pu dire que maintenant que j’avais recousu Katarina, elle était sortie d’affaire, mais je savais qu’il n’en était rien. Tout ce que nous avions fait Riley et moi c’était d’enlever cette tige métallique de sa cuisse et de la recoudre pour éviter les infections. Mais je n’avais jamais recousu qui que ce soit de toute ma vie. J’avais peur d’avoir fait une bêtise et Katarina avait des blessures autres, et certainement d’autres que j’ignorais encore. Il fallait absolument qu’un médecin l’ausculte et la soigne. Il fallait que Mathilda fasse son travail.

J’avais été clair, il fallait qu’elle me suive. Elle avait trop négligé Katarina selon moi….Je me fichais pas mal que d’autres puissent nécessiter des soins aussi. Je ne voyais qu’elle…

Elle gémissait dans mes bras, et j’ai du ralentir le rythme et la tenir différemment pour qu’elle ne sente pas secouée. Je ne savais pas si Mathilda m’avait écoutée. Mais une fois à l’infirmerie, j’étais prêt à retourner la chercher et à la ramener ici par la peau des fesses si nécessaire.

Mais quand j’ai jeté un coup d’œil derrière moi j’ai vu débouler Alexander tenant sa femme à bout de bras et Mathilda qui le suivait de très prés. Au moins elle m’avait écouté et elle venait.

J’ai posé le plus délicatement possible ma femme sur un des lits de l’infirmerie, en prenant soin de poser sa tête doucement sur l’oreiller. Je voulais lui éviter un choc….Qui sait si elle n’avait pas reçu un mauvais coup à la tête. Après tout elle avait saigné à cet endroit…

-Mathilda….soigne là !!!

J’étais toujours aussi secoué à l’intérieur, surtout quand j’ai entendu la voix d’Alexander me parler. Il parlait tout bas, je n’avais même pas fait attention qu’il était là aussi. Ce n’est pas qu’il soit là qui me dérange, c’était mon ami, mon frère…. Mais il avait amené sa femme….et ça me rendait fou…..

Parce que je voulais que Mathilda ne s’occupe que de Katarina…

- "Comment va-t-elle? Et Lena? Je suis désolé mon ami, désolé de ne pas avoir été présent..."

Ma nature et mon caractère refaisaient surface bien malgré moi. L’entendre me dire qu’il s’excusait de ne pas avoir été présent me mettait terriblement en colère. Pas contre lui directement, mais parce qu’il était le mari de Gabrielle. Et sans elle, je savais que Katarina ne se serait toujours pas retrouvée coincée dans l’effondrement d’une galerie.

Alors j’ai carrément pété un plomb, je me suis retourné en lui faisant face. Il avait beau être un peu plus grand que moi et plus massif (après tout il était marines avant la guerre), je n’avais pas peur de lui.

-Comment elle va ? Comment elle va ?
Si lui avait murmuré, moi j’hurlais carrément. Mes nerfs venaient encore une fois de me lâcher. J’ai désigné Katarina, que Mathilda délaissait au profit de Gabrielle. Katarina était semi-inconsciente, et je l’entendais gémir. J’avais l’impression qu’on me broyait les tripes…

-Mais regarde-là !!! J’ai cru qu’elle mourait dans mes bras ! J’ai du la recoudre parce qu’elle avait une tige métallique plantée dans la cuisse !!

Et je me suis mis à pleurer. Et je redevenais le Ethan d’avant alors je me suis précipité dans les bras de celui qui m’avait recueilli et que je considérais comme mon frère. Il s’inquiétait pour Katarina, et j’avais été injuste envers lui. D’autant plus que quand il apprendrait les choses….

-Excuse-moi….je suis bouleversé….j’ai cru que je la perdais…

Et lui….je pensais à lui…..sa femme l’avait trompé. Et je ne savais pas si je devais lui dire, et comment le faire…Ce n’était pas à moi de lui dire. Alors j’ai mis tout ça bien au fond, rangé dans un tiroir de mon cerveau. Et je me suis détaché de lui en passant le plat de la main sur mon visage pour sécher mes larmes.

-Lena va bien…elle est à l’abri avec Lilly.
Ma petite fille, mon petit trésor. Je mourais d’envie de la serrer contre moi. Je mourais d’envie de me réveiller et de me dire que j’avais fait un terrible cauchemar. Mais non….Lena et moi nous avions failli perdre l’amour de nos vies……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Jeu 29 Juil - 17:16

Il jeta un regard à Ethan quand celui-ci exigea que Mathilda soigne Katarina. Alexander connaissait assez le jeune homme pour ne pas s'en offusquer alors qu'il pouvait lui aussi péter un plomb et s défouler sur Ethan. Lui aussi avait sa chère moitié qui était mal en point, lui aussi voulait qu'elle soit soignée et vite. Mais il rongea son frein, comprenant trop bien le désarroi de son ami et frère et supportant stoïquement son égoïsme. Il s'enquit même de la santé de Katarina et de Lena. Ce qui provoqua la colère d'Ethan qui monta sur ses grands chevaux. De nouveau, Alex ne broncha pas, tel un roc, il était prêt à supporter la tempête. Comme d'habitude. Supporter les colères des autres, servir d'exutoire, être une épaule pour consoler... Ethan répliqua vertement, déversant sa peur, son angoisse, sa rage impuissante sur un Alex impassible. Il se retint de lui répliquer que sa femme était elle aussi inconsciente et en danger, mais se retint. Il ne pouvait pas approcher, Mathilda tournait autour et il la gênerait davantage qu'autre chose, mais il ne la quittait pas du regard.

Et Ethan finit par se jeter dans les bras du fondateur. Celui-ci l'accueillit à bras ouvert, écoutant son petit frère s'excuser.

- "Je sais Ethan, je sais, ne t'excuse pas."

Il lui tapota le dos et celui-ci s'écarta, sa colère douchée. Ainsi reprendrait-il le contrôle de ses nerfs et serait plus efficace ensuite. Il lui apprit que Lena était avec Lilly et allait donc bien. Bon, leurs filles allaient bien, il restait juste à prier pour leurs femmes.

- "Qu'est-ce qu'il s'est passé?"

La galerie s'était effondrée, d'accord, mais qui était blessé, comment s'étaient organisés les secours? Il lui fallait des détails, quelque chose pour se sortir ce merdier de la tête, même deux minutes. Il avait trop ruminé... Gabrielle, la communauté... Tout partait à vaut l'eau et il ne savait pas encore à quel point sa vie était bouleversée.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Jones
I'm forever blindavatar

Messages : 1559
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 37
Localisation : New-York

MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Ven 30 Juil - 17:47

Je me sentais terriblement mal, et j’en voulais vraiment à la terre entière. Même si ceux à qui j’en voulais le plus c’était Gabrielle et Aristide. S’ils n’avaient pas commis le pire péché qui existe au monde, rien de tout cela ne serait arrivé. Je vivais vraiment tout ça comme une punition de Dieu. Mais pourquoi me punissait il aussi ? Pourquoi punissait-il ma femme ? Elle, elle n’avait rien fait. Elle était innocente. Elle venait de donner la vie, tout aurait du être simple et facile.

Je pensais à ma fille que j’avais confiée à Lilly et je m’en voulais dans un sens de n’avoir pensé qu’a moi quand j’avais cru Katarina morte. Je n’avais pensé qu’a ma douleur pendant quelques secondes. J’avais oublié le vide que ce serait pour ma petite princesse si sa mère mourait…. Je m’en voulais….mais c’était trop tard…Je me rattraperais…il le fallait. Mais quand Katarina irait mieux…

Pour le moment elle était allongée, et je crevais d’envie de la prendre dans mes bras et de la couvrir à nouveau de baisers. Je l’aimais tellement, et on voyait tout cet amour quand je parlais d’elle. Autant que lorsque je prononçais de ma fille adorée.

Alexander semblait comprendre parfaitement que je m’en sois pris à lui, mais je m’en voulais. Après tout, même si j’en voulais à Gabrielle, je pensais à lui. Il était dans la même situation que moi et il aimait sa femme. Sans doute autant que moi j’aimais la mienne. Et je n’imagine pas l’état dans lequel il pouvait se trouver alors qu’il était absent quand sa femme avait été blessée.

Je m’en voulais mais j’éprouvais vraiment de la pitié pour lui. Sa femme l’avait trompé, il ne savait rien….Alors quand il m’a demandé ce qu’il s’était passé, j’ai pensé qu’il parlait de la relation adultérine de Gabrielle et Aristide, jusqu'à ce que les gémissements de Katarina ne me ramènent à la réalité. Ce n’est pas de l’attitude de sa femme qu’il voulait qu’on parle mais de ce qui s’était passé dans l’étage inferieur.

Et franchement qu’est ce que je pouvais lui dire ? Je ne savais pas vraiment ce qui s’était passé. Une minute je m’occupais de Lena, venant de finir de la changer et m’amusant avec elle sur le lit, et la minute d’après Riley venait dans ma chambre me dire que Katarina était coincée sous des gravats parce qu’une galerie s’était effondrée.

Tout avait été vraiment trop vite en réalité.

-Je ne sais pas très bien. J’étais dans la chambre avec Lena, Katarina m’avait dit qu’elle allait à l’infirmerie et….

Je la croyais vraiment là bas. Et elle n’y était pas…. Et maintenant je réalisais qu’elle m’avait menti. Elle n’était pas à l’infirmerie. Et nous ne rangions pas le stock (minable d’ailleurs) des médicaments là ou elle s’était retrouvée coincée. Mais je ne pouvais pas lui parler de ça. Parce que si je lui disais qu’elle m’avait menti, je devrais lui expliquer pourquoi je pensais qu’elle l’avait fait. Si tout allait bien entre nous, elle ne m’aurait pas menti. Tout allait bien mais je lui avais interdit la moindre relation avec Gabrielle maintenant que je savais de quoi elle était capable. Je ne pouvais pas lui parler des soupçons que j’avais. Je n’avais pas le droit de lui dire…..même si je savais qu’il finirait par l’apprendre. Alors j’ai passé sous silence ce détail et j’ai poursuivi ce que je savais.

-Riley est venu me chercher et je l’ai trouvée coincée sous la galerie effondrée….

Je crois que même dans 10 ans, dans 20 ans, dans 30 ans, je me souviendrais toujours de ce moment là. J’aurais toujours cette image apocalyptique dans la tête. Pour certains ce n’était surement qu’une image déjà vue avec les bombardements, mais pour moi c’était la première fois. Parce qu’avant j’étais bien trop drogué pour avoir conscience des choses.

Et cette galerie…je ne savais pas comment elle avait pu s’effondrer, elle était dans l’étage inférieur ! Rien ne présageait ça non ? Aaron avait vérifié les installations, c’était son métier non ?

-Je comprends pas ce qu’il s’est passé, je comprends pas !!

Je me suis passé une main sur le visage et j’avais l’impression de revivre tout ça. Et tout ce que je retenais c’était que je l’avais cru morte. Dans mes bras…..et je n’arrivais pas à passer à autre chose.

-Oh Alex….elle mourait dans mes bras…elle mourait…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Dim 1 Aoû - 18:23

Rester de marbre.

Garder son calme, en toutes circonstances.

Même alors que la femme de sa vie, son amour, était inconsciente sur un lit d'hôpital et qu'il était totalement impuissant. Même alors qu'il avait envie de secouer Mathilde pour qu'elle soigne Gabrielle en priorité. Même alors qu'il avait envie de hurler. Non, il n'avait pas été là, il n'avait pas pu empêcher ce drame... Comme s'il aurait pu l'empêcher... Comme s'il avait pu prévoir qu'une galerie allait s'effondrer alors qu'Aaron avait tout fait pour rendre cela solide? Personne... Et Alexander, avec toute la meilleure volonté du monde, ne pouvait pas empêcher cela. Il n'était ni voyant, ni superman. N'empêche que la culpabilité le rongeait. Il avait été en dessous de tout ces derniers mois... Il n'était qu'un fantôme dans la communauté... Aaron et Ethan s'occupaient de tout, de même que Liam.

Mais il ne pouvait pas hurler, il ne pouvait pas pleurer, il ne pouvait que rester de marbre et supporter la colère d'Ethan, retournée contre lui. C'était toujours lui qui prenait, toujours, il avait l'habitude. Il avait prit quand Ethan avait laissé Katarina. Puis c'était passé. Il prenait de nouveau mais savait que cela passerait et n'était pas personnel. Heureusement qu'Ethan ne lui reprocha pas son inefficacité... Là, il n'aurait pas su relativiser...

Et comme il s'en était douté, Ethan lui tomba dans les bras et il l'accueillit à bras ouverts, attendant qu'il se calme, qu'il déverse sa peur dans ses larmes. Il redevenait son petit frère, fragile. Et il aimait redevenir ce grand frère protecteur, même s'il ne valait pas un clou dans ce rôle...

Il attendit qu'il se calme pour demander ce qu'il s'était passé, pour sortir du drame personnel pour quelque chose de plus professionnel. Il lui apprit que Katarina se rendait dans l'infirmerie et s'interrompit, semblant prendre conscience de quelque chose... Qu'elle n'y était pas, puisqu'elle était dans la galerie... Avec Gabrielle et Aristide. Pour quelles raisons? Riley était venu prévenir Ethan et là, Alexander eut une moue de surprise : Riley? Alors qu'ils ne pouvaient pas se voir avec Ethan, parce que tous deux étaient amoureux de Katarina? Au moins le jeune homme avait-il eu le bon sens de mettre ses sentiments de côté pour sauver la jeune russe. Puis Ethan ne réussit pas à continuer, répétant qu'il ne savait pas ce qu'il s'était passé. Et qu'elle mourrait dans ses bras.

- "C'est fini Ethan, Mathilda va s'occuper d'elle et ça va aller..."

Il lança un regard triste vers le lit où gisait Gabrielle.

- "Je n'étais même pas là pour elle. Je ne suis jamais là quand elle va mal, jamais."

Sa voix disparut dans un murmure... Le viol et maintenant l'effondrement. le sort s'écharnait...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Jones
I'm forever blindavatar

Messages : 1559
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 37
Localisation : New-York

MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Lun 2 Aoû - 17:43

Je crois que j’aurai toujours cette image dans la tête. Cette sensation ne me quitterait sans doute plus. Quand je l’avais cru morte, j’avais ressenti comme mes tripes qu’on écartèle, comme mon cœur sur qui on venait taper avec un marteau pour le briser, comme si on venait remplir mes poumons pour les noyer. Même quand elle m’avait quitté, même quand j’avais cru que nous ne formerions pas une famille, je n’avais pas eu si mal. J’avais mal mais je la savais vivante….

Bien sur quand Katarina avait accouché de Lena et qu’a un moment elle s’était évanouie j’avais eu terriblement peur. Mais je n’arrivais pas à le comparer avec cette douleur là. J’avais entrevu pendant une ou deux minutes ma vie sans elle. J’ai envisagé la mort pendant ces deux minutes. Même si c’était plus qu’égoïste étant donné que nous avions une toute petite fille qui n’avait rien demandé à personne. Mais je savais que l’amour de ma fille ne suffirait pas…. Au pire je me serais sans doute laissé mourir. Katarina était ma vie, elle était mon cœur et mes poumons. Elle était le sang qui coulait dans mes veines. Sans elle, j’étais perdu. Je savais maintenant que je n’arrivais à être cet homme là que grâce à elle.

Alexander avait encaissé mon stress et il me montrait son soutien. C’est tout ce dont j’avais besoin. J’avais besoin que quelqu’un me soutienne. D’habitude c’était Katarina qui me soutenait. Je n’avais rarement demandé à quelqu’un de m’épauler. Mais là j’en avais besoin. Sans doute plus que n’importe quand.

J’étais même jusqu'à ignorer qu’il n’était pas là pour moi ou pour Katarina. Mais quand il a regardé le lit où il avait allongé sa femme. Tout m’est revenu. Et je lui en ai voulu. A elle….à Gabrielle. Parce que sans elle rien de tout cela ne serait arrivé.

- "Je n'étais même pas là pour elle. Je ne suis jamais là quand elle va mal, jamais."

Et pourtant, Alexander ne savait rien. Il se faisait des reproches alors qu’il était innocent. C’était lui le mari trompé et il arrivait encore à la plaindre et à se sentir coupable de l’avoir laissée. Mais pour moi, elle n’avait que ce qu’elle mérite. Alors d’une voix un peu trop sèche, j’ai dit ce qui me venait.

-Ce n’est pas grave….

Je ne savais pas trop si son état était grave ou pas, et je m’en fichais. Mais pour moi qu’elle s’en sorte ou pas….ce n’était pas mon problème. Et il aurait peut être mieux valu qu’elle ne s’en sorte pas. Elle avait déshonoré mon frère. Elle avait fait de lui la risée de la communauté toute entière.

Sauf que….. Alexander ne savait rien de tout ça. Rien du tout même. Et ce n’était pas à moi de lui dire. Alors j’ai essayé tant bien que mal de me radoucir et d’adopter un ton neutre.

-Et puis elle s’en sortira….

J’ai esquissé un sourire. Il sonnait faux. Mais je savais que l’unique personne qui savait déceler quand je mentais ou non, c’était Katarina…. Ma femme était la seule à lire en moi comme dans un livre ouvert. Et je savais qu’elle ne m’aurait jamais fait ce qu’avait fait Gabrielle à Alexander. Parce qu’elle était gentille, honnête, droite. Tout le contraire de ce que représentait Gabrielle à mes yeux désormais.

-Même si elle ne le mérite pas….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Mer 4 Aoû - 18:32

On appelait cela une grosse crise existentielle.

Tout son petit univers s'était écroulé, étiolé. Cela n'avait pas été brutal. Non, cela s'était fait progressivement, mais en plongeant toujours un peu plus dans l'horreur.

Il avait été soldat, des atrocités, il en avait vu et vécu, mais il avait toujours eu Gabrielle comme havre de paix quand il revenait de ses longues et éprouvantes missions. Après des mois, il retrouvait ses bras, son parfum rassurant, il pouvait lui parler de ce qu'il avait vécu, n'était jamais jugé, malgré les personnes qu'il avait tué. Mais c'était la guerre, c'était son devoir. Ce n'était pas pour cela qu'il le vivait le mieux du monde, mais il agissait avec une froideur assez impressionnante et effrayante, comme s'il n'avait aucun état d'âme. Si, aujourd'hui dans la communauté, on le voyait comme un homme juste, au grand cœur et capable, il n'en restait pas moins capable d'une grande froideur quand il fallait faire respecter l'ordre. on lui reprochait parfois son esprit trop militaire, qui se traduisait dans l'organisation martiale de la vie en groupe. Mais cela n'avait pas si mal marché jusqu'à maintenant...

Mais voilà qu'il semblait tout perdre. Il s'était relevé lors de la fin du monde. Il avait survécu pour Gabrielle, pour l'enfant à naître. Il avait tout bâti pour elles. Tout. Il avait délaissé sa femme pour la communauté, n'avait pas su la protéger du mal et elle lui était revenue brisée, traumatisée, à jamais changée. Et voilà qu'elle risquait de mourir? pourquoi le sort s'acharnait-il ainsi? Mais Ethan souffrait de la même manière et leur histoire, avec Kat, était loin d'être un fleuve tranquille. Il ne pouvait pas se plaindre, il devait se taire, espérer et soutenir les siens.

Et pourtant, il ne put s'empêcher de trahir sa pensée en paroles. De se plaindre, une fois, une seule fois, à Ethan. Il n'attendait pas réellement de réponse, le regard perdu sur la silhouette inanimée de Gabrielle. Pourtant, elle vint, sèche et surprenante. Ethan eut le droit à un coup d'œil surpris de son ami. Que lui valait cette sécheresse soudaine? Ethan sembla se rattraper et Alex soupira :

- "Il faut qu'elle s'en sorte Ethan... Je ne conçois pas de continuer tout ça sans elle... De continuer ma vie sans elle..."

C'était rare qu'il se montre si prolixe au niveau de ses émotions. Qu'il montre aussi clairement combien il était dépendant de sa femme. C'était une faiblesse qu'il ne montrait pas, même s'il ne faisait aucun doute pour personne qu'il était fou d'elle. Mais c'était bien plus que cela. Mais Ethan fut tué du regard par son ami quand il rajouta la phrase de trop. une ombre passa dans le regard brun du fondateur de la communauté alors qu'il demandait d'une voix glaciale :

- "Je te demande pardon?"

Il ne fallait pas s'y tromper, il sentait la colère montrer...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Jones
I'm forever blindavatar

Messages : 1559
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 37
Localisation : New-York

MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Sam 7 Aoû - 17:00

Gabrielle ne méritait pas d’avoir un mari comme Alexander qui était prêt à tous les sacrifices pour elle. Elle ne méritait pas de vivre parce qu’elle avait lancé sur sa famille une terrible chose. Quelle honte elle serait pour Alexander et Emma…. Emma avait deux ans à peine….et déjà elle serait source de conflits. J’avais terriblement mal pour celui que je considérais comme mn grand frère. Et j’avais beau essayé de me mettre à la place de Gabrielle, je n’y arrivais pas.

Je n’arrivais pas à comprendre qu’elle puisse avoir trompé son mari. Ils s’étaient mariés devant Dieu. Son sermon n’avait il aucune valeur à ses yeux ? Si encore elle avait une raison valable de faire ce qu’elle avait fait…. Mais Alexander était l’homme le plus gentil et généreux que je connaisse. Même si parfois ses méthodes militaires me mettaient hors de moi, le moins que l’on puisse dire c’est que c’était un homme de confiance et qu’il n’y avait pas plus aimant et altruiste que lui.

Et puis j’en voulais terriblement à Gabrielle d’avoir fait voler en éclats ce modèle de couple que je trouvais parfait jusque là. J’avais jusqu'à il y a peu mis ce couple et cette famille sur un piédestal, et je voyais en eux le modèle de la famille que j’avais avec mes parents. Mais ma mère n’aurait jamais fait ça à mon père, jamais.

Je ne pouvais qu’éprouver de la rancœur envers elle. Surtout que c’était elle qui avait mis ma femme en danger. C’était elle !!! Et je lui en voulais.

Alexander était complètement désemparé, et je ne savais pas quoi faire. Je n’arrivais pas à passer au dessus de tout ça. Je n’arrivais pas à lui apporter mon réconfort. Même quand il me disait qu’il ne voyait pas sa vie sans elle.

J’ai préféré détourner les yeux quand il a compris ce que j’avais dit.

- "Je te demande pardon?"

Il avait bien entendu…. J’avais dit qu’elle me méritait pas de survivre à ça. Et encore c’était en deça de ce que je pensais. Bien en deçà….

J’ai porté mon regard ailleurs. Tout mais pas sur lui. Je n’arrivais pas à le regarder en face. Non pas parce que j’avais honte de ce que j’avais dit ou que je regrettais, mais parce que je savais qu’il s’en fallait de peu pour que je vide mon sac.

Et au lieu de calmer les choses, les mots sont sortis touts seuls.

-Je pense qu’elle ne mérite peut-être pas de s’en sortir.

Mon ton n’était même pas arrogant. Même si le fait que je lui répète ce que j’avais dit était carrément suicidaire. Je voyais bien qu’il commençait à se rendre compte de quelque chose et que la colère le gagnait.

-Ne m’en demande pas plus Alexander.

Je savais qu’il ne fallait pas que je craque. Ce n’était pas à moi de tout lui révéler. Ce n’était pas mes affaires, je ne voulais pas que ce le soit. J’avais tiré un trait sur Gabrielle et Katarina allait faire de même. Gabrielle devait payer pour le mal qu’elle avait fait. Et elle devait assumer les conséquences de ses actes surtout. C’était à elle de lui dire. Pas à moi ou à quelqu’un d’autre.

-Ce ne sont pas mes affaires, ce n’est pas à moi de te le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   Mar 17 Aoû - 20:38

Alex qui avait demandé à Ethan de répéter en pensant avoir mal entendu resta muet de stupeur quand Ethan répéta en détachant soigneusement ses mots qu'elle ne méritait pas de s'en sortir. C'était comme s'il lui avait assené un coup de massue. Comment pouvait-il dire ça? Comment pouvait-il souhaiter la mort de la femme qu'Alex aimait? Pourquoi souhaiter ce mal? Ses paroles étaient terribles et c'était bien cette stupeur qui empêcha l'ancien marine de se ruer sur Ethan et de le coller au mur pour avoir osé dire cela. Ethan n'osait pas le regarder et il continua sur sa lancée. Ou plutôt, il coupa court à cette discussion déplaisante en disant à son ami de ne pas lui en demander davantage, que cela ne le regardait pas.

La colère céda le pas à la peur... Une peur insidieuse qui lui fouailla les entrailles. Qu'avait donc fait Gabrielle pour s'attirer ce jugement aussi dur de la part d'Ethan qui était pourtant son ami? Que fichait-elle dans cette galerie avec Katarina et Aristide? Quel horrible secret Ethan lui cachait-il? Il se retint de le saisir par le col et de le secouer comme un prunier en l'exhortant de parler. En Irak, il avait réussi à faire parler des soldats ennemis, mais les méthodes n'étaient pas toujours très propres... Mais c'était un autre contexte, un autre temps. La guerre.

- "Tu te rends compte de tes paroles Ethan? Tu te rends compte que tu souhaites la mort de la femme que j'aime? Tu te rends compte que je suis à deux doigts de te coller un pin pour avoir osé dire ça? Putain Ethan, à ma place, tu m'aurais déjà sauté à la gorge pour avoir dit ça de Katarina! Quelle mouche t'a piqué? Rien de ce qu'elle a pu faire ne peut mériter de telles paroles!"

Vraiment? N'essayait-il pas de se rassurer? Ne cachait-il pas sa peur derrière sa colère contre Ethan? Il ferma les yeux et respira à fond en serrant et désserant les poings.

- "Je vais mettre ça sur le compte de ta fatigue nerveuse suite à ce qu'il s'est passé... Va au chevet de Katarina."

Il se détourna de son frère qui venait de le poignarder. Il se dirigea vers Gabrielle, pâle et inconsciente... En se demandant quelle horrible vérité elle pouvait bien lui annoncer. Et soudain, il eu presque envie qu'elle ne se réveille pas, qu'elle ne lui dise rien. Il ne voulait soudainement plus savoir, parce que ce qu'il allait apprendre allait chambouler ses certitudes et sa vie, au vu de la réaction violente d'Ethan...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inquiétude, mensonge et trahison [Ethan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pas d'inquiétude, c'est juste un pont [PV ABRAXAS]
» Inquiétude | Emrys
» Inquiétude générale
» La vive inquiétude des habitants du Freney d'Oisans face aux chutes de rochers
» Tilouis - 4.VIII.1459 - R - Haute trahison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: New York survivants-
Sauter vers: