AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rain [Shannon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rain [Shannon]   Ven 19 Nov - 12:49

J’avais perdu le compte des heures, ou même des jours. C’était étrange, je regardais la vie passer devant moi sans y participer. Je mangeais, dormais mais avec une absence terrifiante. Comme si ce n’était pas moi, comme si je n’avais pas a être concernée, comme un cadavre. J’avais encore maigris et un rire sans joie me traversa. Bientôt, je serais aussi ronde qu’un ballon. Pathétique. Je ne voulais pas de ce bébé. Il n’était qu’un poison de plus, une image de lui que je ne voulais pas garder. Pourtant, il s’accrochait malgré tout. Je ne faisais pas attention, portais, marchais, courrais même parfois et il s’accrochait. Il restait a sa place, dans mon ventre. Je n’en voulais pas. Je le répétais souvent que je ne voulais pas de lui, seule dans la nuit, espérant peut être qu’il m’entende, qu’il comprenne et s’en aille.
J’étais pâle aussi, même mes lèvres avaient perdues leur belle couleur rosée, avant on disait que mon regard pétillait toujours, maintenant, c’était terne, sans intérêt. Débile ! Et ce parasite qui grandissait en moi ! Je ne le supportais pas ! Je voulais qu’il s’en aille ! Je ne savais même pas depuis combien de temps il était là, une espèce d’alien qui mangeait mes ressources avant même que je n’ai le temps de les assimiler. Si le père ne m’avait pas tuée physiquement, le rejeton s’en chargerait.

Je regardais le ciel. Gris. Terne. Il tirait sur le sombre puisque la nuit n’allait pas tarder. Je le regardais sans le voir. Je m’en fichais. Par cette fenêtre brisée comme ma vie, je ne voyais que les ténèbres du monde, j’avais oublié sa clarté d’autrefois. Accoudée au chambranle, j’attendais Shannon. Un type sympa, comme on en faisait plus. Oh je ne le connaissais pas très bien, on se contentait de traiter ensemble, c’était tout. De toute manière, comment faire autrement dans ce monde pourri. Ce qu’il restait d’humanité était bel et bien mort. Derrière moi, une simple table de bois sur laquelle j’avais posé ce qu’il m’avait demandé. Des produits dont je n’avais aucune idée de l’utilisation et je m’en fichais pas mal. J’avais un peu bataillé pour les avoir, parait que certain d’entre eux servent a la fabrication de la cocaïne ou le krach, je savais plus. Alors en avoir un peu, c’était une gageure. Mais bon, j’avais réussis. Shannon me rendra ce service un jour…C’était idiot, je trouvais ça et j’étais incapable de mettre la main sur des cachets provoquant les fausses couches. J’avais essayé pourtant.

Je baissais la tête, braquant le feu éteint de mes yeux sur mon ventre encore plat. Je serrais les dents, répétant mentalement que je ne voulais pas de lui…Mais il ne m’écoutait pas, je le savais. Il s’agrippait a la vie, une vie que je ne voulais pas lui donner, qu’il m’arracherait. Je sursautais a peine lorsqu’un grincement me parvint. Quelqu’un montait les marches de la cage d’escalier. Le pas était discret, prudent. De toute façon, seul lui et moi connaissions cet appart a moitié détruit. Un lieu neutre où faire nos échanges, parler de choses futiles et idiotes. On ne se liait jamais vraiment en fait, toujours la crainte d’être trahit retenait nos mots ou nos élans. Ne faire confiance a personne, une règle de survie indispensable.

Je tournais a peine la tête quand il entra, posant un regard absent sur lui. Un sourire qui n’avait pourtant pas lieu d’être s’imprima sur mon visage. Shannon. Je l’avais toujours trouvé gentil, serviable, je ne savais pas vraiment ce qu’il cherchait a protéger comme ça et autant ne pas lui poser la question, surtout si je me fichais de la réponse. On ne pouvait pas nous qualifier d’ami, ni de connaissance, on était sans doute entre les deux. Tiens, j’aurais aimé tomber amoureuse d’un type comme lui…Au lieu de ça, j’avais perdu mon âme pour un connard. Y a pas a dire, j’avais réussis ma vie.

« Salut Shannon. Tiens, tout est là. »

Fis je d’une voix éteinte en indiquant la table d’un geste du menton. Je me décollais de la fenêtre, ayant soudain le besoin de m’assoir. Ca m’arrivait de temps en temps, un léger vertige dont je connaissais la cause d’ailleurs. Je me passais une main sur le front en soupirant.

« Difficile a obtenir surtout que Staten Island est en pleine effervescence, parait que le grand patron pète son cable. »

Autant le prévenir, déjà moi, j’avais faillis y laisser ma peau, pas la peine qu’il y aille.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Ven 19 Nov - 17:33

La vie devait continuer. Coûte que coûte, malgré la torture de chaque heure, de chaque minute, qu'était la proximité avec Sharon. Il avait naïvement pensé que son obsession finirait par passer avec le temps, mais les semaines passaient et force était de constater que ses sentiments ne variaient pas d'un iota. Il la désirait, terriblement, de toutes les fibres de son être. Et il en était complètement fou. Fou d'amour. Il crevait de cet amour qu'il ne pouvait exprimer. Comme il l'avait promis à Sharon, il s'était remis à écrire. En une nuit, alors qu'il l'observait, pelotonnée dans le lit, sa plume avait marqué de façon indélébile le papier. Avec frénésie, fiévreusement, il avait marqué tout ce qu'il ressentait pour elle, il avait raconté son rêve, ce qu'il avait ressenti, l'analyse de ses sentiments, et il en était arrivé à la conclusion qu'importaient les liens du sang, il était bel et bien amoureux de sa sœur. Il avait regardé la feuille fixement, comme anesthésié, puis observé Sharon endormie.

C'était l'évidence.

Comme un automate, il s'était levé, était sorti et avait brûlé ses écrits, le regard vide, en espérant que ses pensées et ses sentiments impurs se consumeraient avec le papier. Espoir totalement vain. Le lendemain, rien n'avait changé. Le jour suivant non plus.

Il fit donc comme si de rien n'était. Il enfouissait sa douleur sous un jour joyeux. Il était très doué pour cela, pour occulter ce trou dans sa poitrine qui se creusait chaque jour davantage.

Mais la vie continuait.

Malgré tout, ils ne dormaient plus ensemble et une certaine réserve persistait entre eux. Quand il la touchait, quand il la serrait contre lui, il se demandait s'il étreignait sa sœur ou caressait celle qu'il aurait aimé appelé maîtresse.

Il sortait souvent, la laissant seule, mais elle était capable de se débrouiller. Ils en avaient parlé : lui, il l'étouffait trop et elle, elle l'avait forcé à le faire. Ils devaient rompre cette chaine, même si cela lui brisait le cœur de l'abandonner.

Pourtant, il voulait encore et toujours lui faire plaisir.

C'est d'un pas prudent qu'il monta les escaliers, pour y retrouver Inessa. Jeune femme trop jolie pour être seule, discrète, qui ne demandait jamais rien, mais trouvait toujours tout. Échange de bons procédés. Cela faisait des mois qu'ils se côtoyaient pour... affaires? il ne savait rien d'elle, elle ne savait rien de lui. Ils n'étaient pas amis, aucun de deux n'ayant laissé une chance à une amitié de fleurir. Pourtant, quand il la vit, il sentit soudain qu'il ne pourrait pas rester impassible. Elle lui rappelait tellement Sharon dans sa douleur... Pas exprimée tout à fait de la même manière, mais leurs yeux... leurs si beaux yeux, étaient éteins. Quelqu'un avait éteint la flamme d'Inessa. Il se dirigea vers la table et effleura ce qu'elle lui avait ramené, difficilement. Elle lui apprit que c'était tendu chez les Hors la loi et il hocha la tête simplement.

- "Merci. Pour ça et pour le tuyau."

Il aurait pu partir. Il aurait du partir. Mais il ne pouvait rester insensible à une telle détresse.

- "Inessa... Je sais qu'on n'a jamais échangé plus de 10 mots, mais... Qu'est-ce qu'il t'es arrivé? Tu as l'air... éteinte."

C'était le mot. Il s'approcha doucement d'elle, sans vouloir être intrusif. Son doux regard brun était braqué sur elle, plein de compassion, effaçant pour un temps ses propres tourments.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Ven 19 Nov - 18:11

J’eus un léger sourire, presque désolé a ses mots.

« Etonnant. On a jamais vraiment parlé tout les deux, c’est vrai et pourtant, tu es capable de voir ce qui ne va pas et de t’en inquiéter. »

Oui, c’était étonnant dans un sens. Peut être avait il un sens de l’observation plus aigu que la moyenne, ou alors, je devais vraiment faire peine a voir, mais le plus surprenant était qu’il s’y arrête et ose en parler. De nos jours, personne ne s’occupait plus de personne. C’était comme ça, c’était plus facile ainsi en fait. On avait déjà tant a faire avec nous même, notre survie ou notre bien être pour se pencher sur celui des autres. C’était peut être dommage dans un sens, pratique dans l’autre. Mais je devais avouer que cela faisait du bien après mon séjour a la Communauté. Personne ne s’était réellement inquiété de moi la bas, Alexeï encore moins que les autres. En fait, il s’était inquiéter pour lui, non pour moi, égoïste jusqu’au bout des ongles.

J’eus un léger soupir, croisant l’éclat de son regard. Chaleureux. Tiens, ça m’avait manqué, juste un peu de chaleur humaine. Ethan ne m’avait offert que sa colère et son désir de faire mal, Alexeï qu’une illusion et une souffrance inhumaine, les autres, juste de l’indifférence.

« Eteinte…Je ne sais pas si c’est le bon mot. Peut être que c’est ce qui s’en rapproche le plus, certainement même. »

Finalement, je me laissais tomber dans un vieux canapé défoncé qui avait sans doute connu la gloire d’un salon bourgeois. Après tout, nous étions en plein Wall Street et même si les trois quart des bâtiments avaient été des bureaux, il existait des appartements ou même des hôtels particuliers.

« Juste que je suis une idiote. Tu crois que tu a vécu ce que tu avais a vivre, même le pire coté de la vie et puis tu tombe amoureuse et tu te vautre allégrement. Non, en fait, je crois que c’est pire que ça. Une rupture tu peux t’en remettre. »

Je repoussais mes cheveux d’un geste las, sans énergie aucune, comme si elle m’avait désertée.

« Tu vois, je savais qu’il ne m’aimait pas. Ca ne m’a pas empêcher d’essayer, alors oui, devenir sa maitresse, je me disais que le temps ferait le reste. J’avais attendu deux ans, je pouvais encore attendre un peu…Mais je ne m’étais pas vraiment préparée a n’être que…le substitut d’un fantôme. Juste un reflet de sa femme morte voilà 20 ans. Naïvement, tu pense qu’il a enfin vu ce que tu voulais être pour lui. Tu te dis qu’il accepte et qu’ a défaut de t’aimer, il va au moins prendre soin de toi ou même faire semblant. Mais pas….ça… »

Je n’étais même pas en colère en disant ça. C’était idiot, je n’avais rien vu arriver. J’avais pensé que ça viendrait tout seul. Crétine.

« Et quand tu te rend compte de ça…Je ne sais pas si tu peux t’en remettre. Résultat, j’ai l’impression de ne pas avoir réellement existé a ses yeux malgré tout ce que j’ai pu lui donner…Ah et cerise sur le gâteau, je suis enceinte. »

J’écartais les mains dans un geste de totale lassitude.

« Mais la vie continue, même si tu es mort a l’intérieur. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Ven 19 Nov - 18:31

Il haussa un sourcil surpris à la réponse de la jeune femme. Comme si cela était vraiment surprenant qu'il prenne le temps de l'observer et de lui demander ce qui n'allait pas. C'était vrai que beaucoup de gens étaient devenus individualistes et méfiants avec les derniers évènements, mais Shannon restait convaincu qu'il restait du bon à exploiter et il ne refusait jamais de filer un coup de main à quelqu'un qui ne avait besoin. Sans forcément attendre quelque chose en retour. S'il pouvait aider Inessa cette fois, alors il aurait fait ce qu'il fallait.

- "Je n'ai pas besoin de connaître vraiment quelqu'un pour me préoccuper de son sort tu sais? Ça fait assez longtemps qu'on se fréquente après tout. Et tu as vraiment l'air d'aller mal."

Il se retint de lui dire qu'elle avait l'air d'un automate ou d'un zombie, ne voulant pas la froisser et paraître discourtois. Et oui, même en temps de guerre, il ne fallait pas oublier les bonnes manières et Shannon était trop bien élevé pour se permettre de critiquer quelqu'un, surtout qui semblait si triste. Non, ce n'était même pas de la tristesse, c'était... du néant.

- "Tes yeux... Ils ont perdu leur éclat. C'est un signe qui ne trompe pas."

Il n'avait pu empêcher une légère pointe d'amertume de se glisser dans cette constatation en songeant à sa chère Sharon, elle aussi atteinte de ce mal. Il luttait sans cesse contre ce vide, mais ce n'était pas facile. Inessa semblait en être à un point bien plus inquiétant que sa sœur, cependant. Elle se laissa tomber sur le canapé, épuisée, lasse. Harassée par son fardeau. Il ne bougea pas l'écoutant parler. Il fut surpris qu'elle se livre autant à lui, comme si elle n'attendait qu'une main secourable pour ouvrir les vannes. Elle avait du être bien seule.

Elle était tombée amoureuse d'un sale type. Voilà ce qu'il comprit. Mais il lui avait fait mal, terriblement, peut-être mortellement. Elle était amoureuse et lui, il n'avait vu en elle qu'un fantôme d'une personne chérie. Oui, c'était odieux pour Inessa, elle ne méritait pas cela. Et pourtant... Pourtant, il n'arrivait pas totalement à en vouloir à ce pauvre type qui ne s'était jamais remis de la mort de l'être aimé et avait cherché à le faire revivre par tous les moyens. Oui, c'était terriblement égoïste, mais la douleur rendait aveugle et sourd au mal qu'on pouvait engendrer autour de soi. Non, il ne pouvait pas cracher sur cet homme... Parce que s'il perdait Sharon, il n'était pas certain de ne pas chercher à la faire revivre elle aussi sous les traits d'une autre. C'était terriblement pathétique. Il ne savait pas s'il serait aussi lamentable si cela arrivait.

Mais Inessa était totalement détruite. Comment l'avait-elle apprit? Mystère... Et il n'osa pas poser la question. Il vint s'asseoir près d'elle, tout doucement, posant une main sur la sienne. Il se figea en apprenant qu'en plus, elle était enceinte. Aïe, ça compliquait tout. Parce que quand bien même elle reviendrait vers lui il se pouvait fort bien qu'il la reprenne juste pour le bébé et elle ne saurait jamais ce qu'elle représentait à ses yeux. Finalement, il n'était pas le seul à souffrir d'aimer.

- "La vie semble prendre un malin plaisir à nous faire aimer les mauvaises personnes..."

Oui, lui aussi était dans ce cas, sauf qu'il n'avait pas été rejeté de cette manière. Il n'était pas un simple substitut. Mais il aimait quelqu'un qui ne l'aimerait jamais autrement que comme un frère. Et de toutes façons, c'était amoral.

- "Tu es une femme magnifique Inessa. Douce, compréhensive, débrouillarde, intelligente... Tu ne mérites pas d'être le reflet d'un passé perdu. Lui as-tu parlé de ça? Lui as-tu dit ce que tu avais sur le cœur et le mal qu'il t'avait fait?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Ven 19 Nov - 18:57

Ca lui ressemblait bien ça. Bizarrement, j’avais toujours sentit cette intention qu’il portait aux autres ou cet enthousiasme qu’il affichait. Je ne sais pas si j’en serais capable moi. Oh la guerre avait fait mal, oui, c’est vrai, l’homme c’était montré sous son plus beau jour, mais lui, je ne sais pas pourquoi, ça semblait couler sur lui comme de l’eau. Tant mieux dans un sens, dommage dans l’autre. Parce que le jour où ça le frapperait vraiment, ne risquait il pas de s’écrouler a son tour ? Ou alors, il savait très bien jouer la comédie.

Je lui répondis d’un sourire presque amusé. C’est vrai, même si on ne s’était jamais réellement parlé, une paire d’années qu’on se connaissait. Trainer dans les endroits mal famés amenait a rencontrer dans gens, pas toujours de bonne compagnie cela dit.

J’haussais une épaule. Mes yeux. Mes yeux qui ressemblaient tellement a ceux de l’autre…J’avais eu envie de me les arracher je crois. Stupide. Finalement, je lui balançais tout. Etrange non ? Je n’étais pourtant pas d’un naturel expansif, du moins, pas comme ça. Mais peut être qu’au final, j’avais besoin d’en parler. Je fus moi-même surprise de ma confession, surtout concernant l’enfant. Mais Shannon avait cette chaleur dans les yeux et dans les gestes qui semblait faire exploser toute les portes. Un bébé dont je ne voulais absolument pas, que dirait il si je le lui disait ? Je ne savais même pas comment réagirait Alexeï si je lui annonçais ma grossesse, certainement qu’il serait emmerdé. A moins que je ne réussisse a le perdre. Il fallait être malade pour désirer perdre un bébé, surtout quand je repensais a l’état de la fille d’Alexeï. Je lui jetais un coup d’œil alors qu’il philosophait plus ou moins sur la vie.

« Tu t’es planté aussi Shannon ? »

Voyons, un type comme lui ! Il était séduisant, beau, adorable et présent. Je ne voyais pas vraiment pourquoi une femme le plaquerait ou s’amuserait avec lui. Mais difficile a dire, après tout je ne le connaissais que comme ça, il pouvait bien être pétrit de défauts. Cependant, j’avais du mal a y croire.

Je me levais lorsqu’il parla de moi en terme flatteur. Est-ce que j’étais vraiment tout ça ? Aucune idée. J’avais besoin d’un verre. Je n’y avais pas droit, il parait qu’on peut pas quand on est enceinte, mais je m’en fichais. D’un sac marron en papier, je sortis allégrement une bouteille de vodka. Péché mignon de ma mère, elle m’avait apprit a l’apprécier, même si trouver de la vodka de qualité maintenant, c’était espérer un monde remplit de bisounours. Je revins m’assoir, l’ouvrit et bu a même le goulot avant de lui tendre la bouteille.

« Non. Enfin si….C’est compliqué. Alexeï est un connard égoïste. Encore un peu, il me disait que c’était de ma faute. Il ment, manipule et ça, c’est aussi naturel pour lui que de respirer. Je ne sais pas ce qu’il voyait en moi et je ne le saurais sans doute jamais. J’en viens a regretter de lui avoir sauver la peau il y a deux ans. Oh il m’a dit qu’il ne voulait pas que je parte…Mensonge…Tout n’est que mensonge avec lui. Je le savais, mais bon…peut être l’avais je sous estimé. »

J’avais un souvenir amer et un peu flou de notre engueulade ce jour là où je suis partie. Je ne me souviens plus vraiment des mots qui furent prononcés, mais je me souviens de la douleur.

« Je lui ai donné tout ce qui est humainement possible de faire. Pendant deux ans, j’ai attendu qu’il me regarde, lorsqu’il l’a fait, je ne pensais pas qu’il verrait sa femme. Stupide. Le pire étant que je n’arrive pas a lui en vouloir. J’aimerais vraiment le haïr, mais même après ça, je n’y arrive pas. J'ai terriblement mal, mais je n'arrive pas a arrêter de l'aimer »

Je m’adossais au canapé en soupirant.

« Franchement, c’est pathétique. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Ven 19 Nov - 19:34

Le jeune homme eut un petit rire qui sonnait comme tout sauf joyeux. Triste, désillusionné, désespéré... Amer, cynique. Tout cela à la fois. Et l'éclat d'une profonde souffrance apparut un instant dans ses yeux bruns alors qu'il regardait Inessa.

- "On peut dire ça oui."

Il était tombé amoureux de la seule fille qu'il ne pouvait pas avoir. Il était plutôt beau gosse et n'avait aucun mal à avoir les filles qu'il voulait. Jeunes, plus âgées, célibataires, mariées, rien n'aurait pu l'arrêter. Non, rien. Sauf un lien de sang. C'était ironique quand même. Et terriblement triste de se rendre compte que la seule personne qui est faite pour vous est aussi celle qui vous est interdite... Finir sa vie avec cette pensées horrifiante, ce regret poignardant.

- "Oh, elle m'aime, je n'en doute pas, mais pas comme je l'aimerais. Et elle ne m'aimera jamais autrement."

Parce que c'était normal que Sharon l'aime comme un frère. Normal. Pas comme ce que lui éprouvait. Mais il n'en dirait pas davantage à Inessa. Il n'avait pas envie de voir le dégout dans son regard. Au moins ferait-il naitre une émotion, songea-t-il avec ironie. Il ne put s'empêcher de vanter les qualités d'Inessa, qu'elle reprenne confiance en elle en tant que femme et cesse de se voir comme une ombre. Quels ravages un homme pouvait faire... Mais c'était également vrai concernant les femmes. Il la regarda se lever et prendre une bouteille d'alcool, la boire à même le goulot et la lui tendre. Il eut une seconde d'hésitation. Elle ne devait pas boire enceinte... Mais il se voyait mal lui faire la leçon à ce sujet. Boire pour oublier... Il n'avait jamais été adepte de cette philosophie, mais il n'avait jamais été aussi mal qu'aujourd'hui. Alors il saisit la bouteille et en avala une bonne rasade. Outch... Ça faisait un moment qu'il n'avait pas bu de cette manière et il n'avait pas grand chose dans l'estomac. Il sentit la chaleur de l'alcool se répandre doucement dans son être. Réconfortante.

- "Non, ce qui est pathétique, c'est qu'il soit incapable de te voir toi et cherche à reproduire un passé qui ne renaitra jamais. Ce qui est pathétique, c'est qu'il ai laissé s'échapper une fille comme toi. Il ne te mérite pas Inessa... Mais cela ne doit pas te consoler."

Non, pas si elle était amoureuse de lui. On avait beau se répéter qu'on valait mieux que ça, rien à faire. Un sourire désabusé naquit sur les lèvres de l'ancien journaliste et il leva la bouteille pour trinquer.

- "Aux amours qui nous consument alors!"

Et il reprit une gorgée. A ce rythme là, il serait saoul dans moins de 10 minutes. Si seulement cela pouvait annihiler la douleur!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Ven 19 Nov - 21:02

Ouais, alors là, je crois qu’il avait, comme moi, touché le fond. On aime, on ne peut pas faire autrement. On espère que ce soit réciproque, des fois ça l’est des fois non. Mais encore, moi, je savais a quoi m’en tenir avec Alexeï, mais est ce que j’aurais supporté cette pseudo amitié, enfin, c’était ce que j’en avais conclu. Elle l’aimait mais pas de la même manière. Ouais, ça ne pouvait être que ça. C’était étrange de voir de la douleur dans ses yeux a lui. Jusqu'à présent, j’y avais vu du rire, de la compassion, de la chaleur, mais pas cette douleur là. Un peu comme la mienne.

Que pouvais je lui répondre ?

« Dommage pour elle. J’aurais aimé tomber amoureuse d’un homme comme toi, ouais, quelque part, la vie est mal faite. Ou alors quelque chose ne tourne pas rond là haut. »

Fis je en pointant mon index sur ma tempe. Je ne sais pas, je commençais a me poser cette question. Aimions nous a ce point nous faire du mal ? Ou alors…L’homme était il conditionné pour souffrir systématiquement ? Finalement, j’en avais marre de ses questions qui ne pouvait pas avoir de réponse, je me levais, espérant trouver dans l’alcool une réponse a mes questions métaphysiques. Espoir illusoire cela dit, mais j’avais besoin d’un moment d’oubli, de déconnexion totale. Enceinte, je ne devrais pas, mais je m’en foutais. Avec un peu de chance il ne supporterait pas la vodka et se décrocherait tiens !

J’eus un rire sans joie aux mots de Shannon. Il était adorable, terriblement sexy et pourtant, pas moyen, je n’arrivais pas a me sentir attirée par lui, et je me doutais que ce serait comme ça de tout ceux que je rencontrerais. Alors oui, c’était pathétique dans un sens.

« Non, c’est vrai. Ce n’est pas une consolation, il ne me mérite pas, mais il m’a tout de même. Si on pouvait aimer sur commande, ça m’arrangerait. »

Je ris a moitié a ses conneries. Ouais, aux amours qui nous consument ! D’ailleurs, en signe de soutient, il me repassa la bouteille et je ne me gênais pas pour en avaler une grande gorgée. Un soupir me traversa.

« A la douleur qui l’accompagne. »

Je restais songeuse quelques instants, pourquoi me prendrais je encore la tête comme ça ? Je ne savais pas vraiment…

« Je ne veux pas de ce bébé….C’est con, j’ai toujours voulu en avoir, mais celui là, je n’en veux pas. »

Aie, je devrais peut être apprendre a fermer ma bouche parfois. Ce n’était pas le genre de chose que l’on disait…Mais en même temps, l’alcool me réchauffait et j’avais envie de parler. Bizarre.

« Tu as des enfants toi ? »

Demandais je en portant encore une fois la bouteille a mes lèvres avant de la lui rendre. Tant pis, on finirait certainement bourré comme des vaches, mais j’avais besoin de ça, besoin d'essayer d'oublier cette souffrance qui me lacérait le coeur. Enfin, sans alcool je n’aurais jamais osé lui poser cette question. C’était bien la première fois que je passais outre cette distance amicale que nous avions. Je ne savais même pas si il était marié en fait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Mer 24 Nov - 20:37

- "Je crois que quelque chose ne tourne pas rond là haut..."

Lui aussi aurait aimé tomber amoureux d'une fille comme Inessa. Elle avait beaucoup de qualités, était jeune et jolie pour ne rien gâcher. Sauf que si on pouvait tomber amoureux sur commande, ça se saurait n'est-ce pas? Il suffirait de cibler la personne, de se dire qu'elle avait tout ce qu'on aimait et paf, on tombait amoureux, on se mariait et on avait beaucoup d'enfants. Ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leur vie.

Oui, ça c'était dans l'idéal.

Mais ni Inessa, ni Shannon, ne semblaient fait pour un happy end. Elle, elle était tombée amoureuse d'un salaud un peu psy à vivre avec le fantôme de sa défunt et épouse et lui, complètement névrosé, il était tombé amoureux de sa propre sœur. Qui était le plus pathétique? Il esquissa un faible sourire.

- "Si on pouvait tomber amoureux sur commande de qui on veut, ce serait plus simple."

Mais ça ne marchait pas ainsi. Et il ne pouvait pas se sortir sa sœur de la tête. Son image était obsédante, envahissante. Étouffante. Mais il la chérissait tellement! Alors, il accepta de se perdre dans l'alcool. Il ne s'était jamais saoulé pour oublier. Mais ce soir, c'était terriblement tentant. Il ne chercha pas à résister ou à se raisonner. Qu'ils boivent à leurs déboires amoureux, c'était une excellente raison!

Il porta un toast, et Inessa renchérit. La douleur, la terrible douleur, ce trou purulent dans sa poitrine, cette infection qui le rongeait. L'alcool commença à délier les langues et Inessa fut la première à avouer des secrets honteux. Elle ne voulait pas de l'enfant. C'était toujours mal vu qu'une femme ne veuille pas de ce merveilleux don de la vie. Mais étant donné la conjoncture, être enceinte d'un mec qui ne voyait en vous que sa défunte femme, ça avait de quoi refroidir. Vint la question qui plongea le jeune homme dans une déprime noire. Tiens, il avait l'alcool triste, il ne s'en souvenait pas... Il prit la bouteille d'Inessa et but de nouveau.

- "Non. Pas à ma connaissance du moins. Et je n'en aurais jamais..."

Affligé, il songea qu'effectivement, il n'en aurait pas. Il n'en ferait pas à une autre, puisqu'il aimait sa sœur et il n'en ferait pas à sa sœur puisque c'était terriblement mal.

- "Je suis pas du genre à faire des enfants à une femme que je n'aimerais pas. Ni à coucher avec. Je suis condamné au célibat, je crois."

C'était quand même pathétique.

- "Qu'est-ce que tu vas faire maintenant?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Mer 24 Nov - 21:42

Voilà, on était d’accord sur quelque chose. Tomber amoureux sur commande et vivre un happy end. Ouais, sauf que la vie n’était pas un conte de fée que le prince charmant avait toujours des allures de crapaud. C’était comme ça. A nous de faire avec. Seulement, on ne pouvait pas lutter contre la douleur, la souffrance qui accompagnait.

On faisait passer la bouteille tout en parlant. Oublier dans l’alcool…ce n’était pas très glorieux, surtout dans mon état, mais après tout, la vie en elle-même n’était pas glorieuse. Du moins la notre. La vodka aidant, je me pris a confesser l’horreur de mon désir de perdre ce bébé. C’était idiot. Nombre de femme rêveraient peut être d’être a ma place, nombre d’entre elles me sauteraient dessus pour cette pensée impie. Mais je n’arrivais pas a accepter ce bébé. Non je ne pouvais pas. Il me rappellerait constamment son père, sans arrêt. Je ne pouvais pas vivre avec ça. Pas espérer revivre sans lui alors que son enfant afficherait peut être son visage.

Poser la question qui fâche. Il fallait croire que j’étais une spécialiste. Il suffisait d’entendre la voix de Shannon pour savoir que j’avais tapé là où il ne fallait pas . Je lui jetais un coup d’œil en coin. Il affirmait ça avec une telle assurance que sur le coup, je ne sus pas quoi dire.

« Bon je vais pas partir dans les délires bien sous tout rapport du style : Mais si, tu en auras un jour ! Tu sais ce que l’on dis ! Une de perdue, dix de retrouvées ! …On va éviter, je crois que si quelqu’un me le sortait là, maintenant, je ferais un meurtre. »

Fis je avec un demi sourire. C’était le genre de phrase toute faite qui me donnait envie de sauter par la fenêtre. Le genre de truc dit par des gens qui, au fond, n’en on rien a faire de nos malheurs. Donc, évitons de saouler Shannon avec ça.
Je haussais un sourcil. Tain ! Un type comme ça ,n’existait plus ! Un type pas capable de coucher sans sentiment…Non mais ça avait disparu de la surface de la terre !

« Tu es vraiment bizarre, Shannon. J’en connais une paire qui s’occupe pas de savoir si ils ont des sentiments ou non avant d’écarter les cuisses de leur partenaire. Dis moi, tu n’as pas un jumeau des fois ? »

M’exclamais je en riant jaune. Non parce que je n’arrivais plus vraiment a rire. Il sonnait creux, vide, comme moi en fait. Si on oubliait le bébé qui grandissait en faisant fi de ma volonté de le voir s’en aller.

Sa question suivante me plongea dans un abime de réflexions un peu alcoolisées.

« J’en sais rien. Piquer une voiture et me barrer ? Rester ici et continuer comme si de rien n’était ? Me prendre pour Marraine la bonne fée et sortir ma baguette magique ? Franchement, j’en sais rien. Marrant, avant on se disait que si le monde n’était plus ce qu’il était, on serait libre de faire ce que l’on voulait…De rouler a 200km/h en plein centre ville…de regarder des pornos a la télé sans honte…et au final, quand ça arrive, on se retrouve a juste…tenter de survivre. »

Surtout que trouver une voiture maintenant…c’était chercher le père noel. La télé..bah, a part ceux qui avait la chance d’avoir un DVD ou un pc…on va dire que c‘est le calme plat.

« Tiens, je mangerais bien a Mac Do. »

Puis je ris légèrement en secouant la tête. Débile comme envie.

« Non seulement il me bouffe toute mon énergie mais en plus, il me donne des envies bizarres et impossibles a satisfaire…Bien comme son père finalement. Et toi ? Toujours pas lasser de New York ?»

Je soupirais en lui chipant la bouteille, histoire que je me finisse en beauté, ou pas. J’avais encore un peu l’habitude de l’alcool mais quand on a l’estomac vide…Difficile d’assurer.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Jeu 25 Nov - 21:11

Il lança un sourire désabusé à la jeune femme. En effet, pas la peine de lui sortir les lieux communs. Il s'en était abstenu avec elle, ou du moins, en avait parlé en disant que cela ne la consolerait pas. Comme dire qu'il pouvait en trouver 10 autres à la place était idiot. Il n'en voulait pas 10 autres. Il n'en voulait qu'une, qu'il ne pouvait posséder. Il but de nouveau, presque rageusement.

Pitié, offre-moi l'oubli.

Mais pas tout de suite. Il préférait broyer du noir sur sa situation. Tu parles, si même bourré il ne pouvait l'oublier et que c'était encore pire, à quoi bon? Elle lui demanda s'il avait des enfants et il répondit, précisant qu'il n'en ferait pas, incapable de coucher avec une femme qu'il n'aimerait pas. Bon, ce n'était pas totalement vrai, mais il devait au moins apprécier la personne pour cela. Il avait eu des petites amies, mais était toujours resté quelques mois avec elle, il n'avait jamais couché juste pour le sexe.

Inessa lui fit alors remarquer qu'il était bizarre. Il lui lança un regard d'incompréhension. Ah... Oui, il avait quelques valeurs et idéaux qui le rendaient différent de bien des garçons. Mais il tiqua quand elle demanda s'il n'avait pas un jumeau. Non, pas de jumeau, mais une sœur qui était son reflet et aurait pu être une jumelle.

- "Non, désolé, j'ai juste une sœur."

Sa voix était-elle totalement neutre? Il l'espérait. Il n'était pas prêt à en parler à quelqu'un et ne le ferait sans doute jamais. Et pourtant, il aurait adoré se confier, percer l'abcès. Mais il avait peur du jugement. Il préféra lui demander ce qu'elle envisageait pour l'avenir. Question difficile, mais il ne pouvait pas vraiment partir et la laisser seule et démunie. Non, il ne pouvait pas. Elle fit de l'humour, avant de réclamer un Mac Do et de pester contre les envies bizarres que faisait naitre le bébé.

- "Tu ne peux pas rester seule indéfiniment Inessa."

Pas avec un bébé qui allait grandir dans son ventre, la rendre plus fragile, plus lente, peut être malade... Elle aurait beaucoup de difficultés à survivre seule. Il eut un faible sourire quand elle lui demanda s'il n'était pas lassé de New-York.

- "Tu sais, je ne suis pas américain, je suis né en France. J'ai émigré au Canada quand j'étais adolescent, avant de venir faire mes études à New-York. J'étais journaliste, j'ai visité beaucoup de pays. Le Nigeria, l'Afrique du Sud, le Cameroun, l'Inde, la Thaïlande... J'ai beaucoup voyagé, avec ma sœur... Alors, oui, je suis lassé de New York, comme je serais lassé de n'importe quel endroit où je demeurerais depuis deux ans."

Il soupira. Il était lassé de tout. Lassé de vivre avec cet amour interdit chevillé au corps. Qui le hantait, qui l'empêchait de sourire comme avant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Jeu 25 Nov - 21:49

« Moi j’ai plus personne. Tu as du bol»

Blam, plombe l’ambiance Inessa. Quoique, elle l’était déjà pas mal en soi. Entre lui qui broyait du noir, moi qui était au-delà de ça, je crois qu’on était mal partit pour taper un délire et nous bidonner jusqu'à ne plus pouvoir respirer. Vraiment mal barré. Mais quelque part, ça faisait du bien de parler. De tout, de rien. J’en avais besoin je crois. Je n’avais jamais réellement parlé a Alexeï et…il ne s’était jamais montré curieux de moi…J’eus un rire cynique.

« Si il persiste a s’accrocher, je n’aurais pas d’autre choix que de repartir de là où je suis partie… »

Fis je un rien acide. En même temps, peut être pourrais je leur laisser l’enfant. Et ne plus entendre parler. Repartir et oublier. Je m’installais plus confortablement, ramenant mes jambes sous moi, posant un coude sur le dossier du canapé a moitié tournée vers Shannon alors qu’il me racontait un peu sa vie.

« Dis donc, tu en as vu du monde. »

Riais je légèrement en sentant bien l’amertume de ses mots. Je ne savais pas ce qui le rongeait a ce point, mais là, il en était au même point que moi.

« Je n’ai jamais vraiment voyagé…Même pas en Russie et pourtant, c’est le pays de ma mère…La Russie. Au début c’est ce qui nous a rapproché avec Alexeï…Nous parlions qu’en russe, je crois que ça lui manquait…Seulement j’étais loin de me douter a quel point. Pffff…J’en ai marre de ruminer…Il me manque. »


Soupirais je en portant la bouteille a mes lèvres. Allons bon…D’ordinaire, j’avais l’alcool rieur, joyeux, mais pas cette fois. Je levais la bouteille au niveau de mes yeux.

« Mmmh…La moitié déjà, quand je pense a ce que ma mère me faisait gouter…Rien a voir avec cette sous marque ! »

Je la lui rendit en haussant une épaule. En fait, qu’importe la marque, ce n’était pas le gout qui nous intéressait, juste l’effet. Dans le genre pochtron, je crois qu’on se pausait là.

« Je n’ai jamais bu pour oublier…Comme quoi, il y a une première a tout. »

Remarquais je soudainement avec un sourire plutôt amer. Merci Alexeï.

« Il manquerait plus que je me mette a pleurer comme une madeleine et je crois que tu pourra te jeter par la fenêtre. Désolée, Shannon, d’habitude, je suis un peu plus…amusante. »

M’excusais je avec une moue désolée. C’était vrai, on ne s’était jamais réellement parlé, mais la seule fois où nous franchissions cette ligne, c’était pour nous raconter nos malheurs. Mais c’était comme si une digue c’était ouverte soudainement, et je sais que j’avais eu envie d’en parler et qu’il était là pour écouter. D’un coté, c’était égoïste non ? Peut être mais j’avais besoin de chaleur je crois, d’attention, juste de gentillesse en fait.

« j’ai peur d’être seule… »

Murmurais je avec surprise. Parce que c’était ça. J’avais peur de me retrouver seule, d’encore penser a lui, sans arrêt a lui, de ressasser encore et toujours. De pleurer le manque viscéral qu’il creusait par son absence. La décision était la mienne, mais elle était si dure a supporter…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Dim 28 Nov - 16:51

Il lança un regard désolé à Inessa. Il n'avait pas eu envie de lui rappeler qu'elle était seule en parlant de sa sœur. Il crevait de vivre avec elle sans pouvoir la toucher comme il l'aurait désiré, mais il serait vraiment mort de l'avoir perdu. Son amour pour elle était trop fort, trop inconditionnel. A l'amour fraternel, se mêlait un amour plus profond encore. Comment survivre à sa perte? Sharon avait affirmé, que lui, il serait capable de surmonter ce deuil. Il n'en était pas aussi sûr. Inessa se confiait à lui comme à un vieil ami. Il semblerait que la pauvre n'ai personne à qui parlé. Mais avait-il davantage de chance? Avant, c'était sa sœur sa confidente, mais pas pour ce dernier secret qui la concernait directement.

Il lui demanda ce qu'elle comptait faire. Elle tenta bien de noyer le poisson en racontant toutes sortes de bêtises, mais force fut pour elle d'admettre qu'elle devrait retourner de là où elle venait si sa grossesse allait à terme. Il concevait qu'elle ne veuille pas de l'enfant, vraiment, même si une part de lui-même était choquée de la voir désirer si ardemment le perdre.

Il lui raconta un peu sa vie de baroudeur alors qu'elle demandait s'il n'en avait pas assez de New-York. Si, mais il en aurait eu assez de n'importe quelle ville. Quoiqu'il préférait survivre aux Etats-Unis, qu'en Afrique. Les pauvres n'avaient déjà rien avant, mais alors maintenant...

- "Ouais, j'en ai vu. Ça m'aide un peu à relativiser les choses maintenant. J'ai déjà vécu des situations assez difficiles et j'ai appris quelques trucs qui me servent aujourd'hui."

Il n'avait jamais été adepte du luxe, même si dormir dans un bon lit lui plaisait. AU cours de ses différents voyages, il avait été amené à dormir par terre ou à ne pas se laver pendant des jours. Alors ce qui lui arrivait maintenant n'était pas si grave. Non, ce qui était grave, c'était ce qu'il ressentait pour Sharon. Sans cela, la vie n'aurait pas été si mauvaise.

Inessa lui confia n'avoir jamais voyagé, même pas dans le pays de sa mère et revint à Alexeï, sans même y faire attention. Elle se tança pour cela, mais oui, il lui manquait, c'était flagrant. Elle but de nouveau, avant de pester devant la piètre qualité de l'alcool. Sûr, en Russie, cela devait avoir un autre goût, autrement plus délectable. Là, c'était juste pour s'oublier. Ce qu'elle ne faisait jamais.

- "Moi non plus."

Faible aveu dans un murmure quasi inaudible. Un peu embrumé par l'alcool peut-être. Voilé par le chagrin, sans aucun doute. Il eut un petit rire dérisoire quand elle enchaina en disant qu'elle était plus gaie que cela d'ordinaire.

- "Nous allons nous jeter par la fenêtre mutuellement. Je ne suis pas si sombre d'habitude... Je ne le suis même jamais. Même quand la guerre a éclaté je n'ai pas perdu ma bonne humeur... Mais elle... elle me ronge."

Inessa avoua alors avoir peur d'être seule. Shannon sourit gentiment, un sourire qui n'atteint pas son regard noisette.

- "N'y pense pas, je suis là pour le moment."

Dans un geste totalement désintéressé et sincèrement réconfortant, il s'approcha d'Inessa et la prit doucement dans ses bras, lui prouvant ainsi qu'elle n'était pas seule. Pas pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Dim 28 Nov - 20:49

« De toute façon, on a tous apprit a se débrouiller je crois…Le choix ne nous a pas été offert. »

Répondis je d’un air pensif. Pour la première fois depuis des jours j’étais bien. Enfin, façon de parler bien sur, parce que je ne pouvais pas boucher le trou qui me vrillait la poitrine, mais j’étais…bien. Parler m’aidait quelque part, je ne sais pas. Pauvre Shannon, obligé de me supporter dans cet état. Je pouvais essayer de faire de l’humour, cela tombait a plat, je n’arrivais pas a effacer l’amertume de ma voix. Lui non plus d’ailleurs. On était tout les deux rongés par eux et on ne pouvait rien y faire. Résultat, on buvait comme des idiots, pensant peut être trouver des réponses ou l’oubli dans la bouteille. Ni lui, ni moi n’étions spécialement des adeptes de la bibine, mais je devais bien avouer que je me fichais de tout en cet instant.

Je hochais légèrement la tête lorsqu’il m’avoua a quel point cela le détruisait.

« On ne peut rien y faire. C’est là et ça refuse de s’en aller. Je peux me dire que c’est un con, un être abject, un égoïste, cela ne changera rien a ce que je ressens. Impossible de faire autrement, a moins s’arracher le cœur. »

Murmurais je le regard perdu dans le vide. Oui, j’aimerais m’arracher le cœur, pour ne plus avoir mal, exorciser son souvenir de ma tête, déchirer son visage comme je le ferais d’une photo, mais c’était impossible n’est ce pas ? C’était comme ça, il fallait vivre avec.

L’alcool me déliait vraiment la langue, au point que je lui confiais ma peur d’être seule. C’était idiot quand même, seule, je l’avais été si longtemps, j’avais déjà vécu avec mon amour pour lui comme ça. Mais aujourd’hui, c’était pire, pire parce que je m’étais trompée. Amèrement trompée. Il m’avait trahit alors même qu’il ne m’avait rien promit, c’était risible, terriblement. J’avalais une autre gorgée, une de plus vers l’oubli tant espéré et illusoire. Et je sentis ses bras autour de moi. Son ton, chaud et réconfortant. Je ne sais pas ce qui se brisa en moi a cet instant précis, mais je me mis a pleurer pour la première fois depuis que j’avais quitté Alexeï. C’était comme si un barrage venait de se briser, cette tendresse, j’en avais rêvé longtemps, cette attention délicate…Tout ce que ne m’avait pas offert Alexeï. J’en avais besoin, horriblement en vérité.

Mes larmes coulaient sans vouloir s’arrêter et je m’accrochais a Shannon presque fébrilement. Il n’y avait rien de tendancieux dans son geste alors comment expliquer le baiser que je lui donnais ? Même moi je ne savais pas. J’ai cherché ses lèvres c’est vrai et quelque part, je n’aurais pas du. Je devrais m’arrêter mais mon corps frémit alors que je l’avais cru mort. Il était doux, tendre et j’étais assoiffée de ça…Malgré tout, je me rendis compte de la bêtise de mon geste, parce que c’était idiot, parfaitement idiot. Je pouvais prendre comme excuse l’alcool qui me brouillait l’esprit, c’est vrai, mais y avait il seulement que cela ? Je n’étais pas amoureuse de lui, il ne l’était pas de moi et pourtant, il m’offrait un réconfort qui me manquait. Il était tout ce que n’était pas Alexeï mais je n’avais pas le droit de me servir de lui de cette façon…

« Désolée…Je ne sais pas ce qui m’a prit… »

Parce que désolée, je l’étais, je ne voulais pas qu’il pense que je n’étais qu’une…enfin, je ne sais pas, son jugement sur moi m’importais soudainement, après tout, peut être était il le seul ami que je pouvais avoir. Je posais mon front sur son épaule, j’avais arrêté de pleurer mais j’avais envie de lui, je voulais revivre, me retrouver comme avant. Pathétique.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Dim 28 Nov - 21:47

L'alcool faisait son chemin, embrouillant l'esprit, mais n'effaçant pas la torturer d'aimer la mauvaise personne. Inessa avait beau dire qu'elle aimait un sale con égoïste, cela ne lui permettait pas de l'oublier. Quant à Shannon... Il aimait un ange et il la souillait rien qu'en la regardant avec convoitise.

- "Je ne peux même pas me dire ça, c'est moi qui la souille..."

Allons, il n'allait pas se mettre à pleurnicher comme un gamin quand même! Il ne pleurait jamais... Sauf que depuis quelques semaines, les larmes de douleur se faisaient bien trop présentes. Inessa avouait ne pas vouloir être seule, et le cœur trop gros, Shannon lui offrit le refuge de ses bras alors que les larmes embrumaient son beau regard. Elle pleura, s'accrochant à lui, désespérée. Et puis... Était-ce l'effet de l'alcool? La solitude? Il n'aurait su le dire, mais Inessa releva la tête vers lui et l'embrassa. Il n'était pas amoureux d'elle, c'était Sharon qu'il aimait. Mais ce doux contact l'enflamma. Il n'était qu'un homme, il était malheureux... Peut-être... Peut-être que d'enfin assouvir son désir allait le guérir de ses pensées impures? Coucher avec Inessa lui sortirait peut-être son obsession délirante de la tête? Elle mit fin au baiser, s'excusant, mais il ne répondit pas tout de suite. Elle se nicha de nouveau contre lui...

Et...

Et l'idée folle que cela l'apaiserait s'ancra en lui. Il prit le menton d'Inessa entre ses doigts, la forçant à lever la tête vers lui et à le regarder. Ce fut lui qui l'embrassa cette fois. Doucement, tendrement, puis de façon plus appuyée, plus pressée. Deux ans d'abstinence, ça commençait à faire. Et Inessa était terriblement séduisante.

- "Je suis malheureux, tu es malheureuse, nous sommes complètement saouls... Et j'ai envie de l'oublier, l'espace de quelques heures."

C'était dit. Il ne lui promettait rien, juste un moment à se consoler mutuellement. Il était franc avec elle, elle pouvait refuser. Mais pourquoi refuserait-elle? Doucement, il glissa la main dans les cheveux de la jeune femme, embrassant son cou avec délicatesse.

- "Tu possèdes vraiment tout ce qu'un homme peut souhaiter..."

Pourvu qu'elle ne soit pas brisée par ce salaud, elle ne méritait pas cela. Elle lui rappelait Sharon... Toutes deux étaient des anges égarés sur cette terre. Avec précaution, sa main glissa sous son pull, effleurant la peau douce...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Dim 28 Nov - 22:19

Le mot qu’il usa pour parler d’elle me fit tiquer. Ce n’était pas un terme que l’on utilisait pour parler d’une femme qu’on aimait. A moins de parler d’une sainte. Etait ce ce qu’elle était a ses yeux ? Peut être après tout. Je ne voyais pas vraiment en quoi il la souillait, c’était beau l’amour…Oui, enfin, lorsqu’il n’était pas douleur, souffrance et amertume. Je ne sus pas quoi lui répondre, me contentant de baisser les yeux sur mes mains, crispées sur mes genoux.

J’ai cherché sa tendresse ou peut être était ce lui qui me l’offrait, au final, ça n’avait pas tellement d’importance. Je m’en voulu un instant de profiter de lui ainsi. Il ne pouvait pas être un substitut et ne le serait pas, j’en avais conscience, mais sa douceur m’éveillait doucement. C’était bête, j’avais l’impression d’être encore vivante dans ses bras, nous n’étions pas amoureux, juste terriblement malheureux et peut être espérions se retrouver un peu dans les bras de l’autre. On se ressemblait quelque part a être seuls dans une douleur contre laquelle on ne pouvait rien. Faire l’amour n’était pas un remède en soi, je le savais, tout comme je savais que la souffrance reviendrait le lendemain, mais il avait raison, on voulait juste oublier. C’était tout.

J’aimais ses lèvres sur les miennes, cette attention même inconsciente qu’il avait avec moi. Je voulais sa chaleur parce que j’avais si froid, même si ce n’était que pour quelques heures, comme il me le dit.

« D’accord. »

C’était tacite. Je ne pouvais rien attendre de plus de lui qu’un oubli délicieux, il ne pouvait attendre plus de moi. Deux adultes consentants qui se plaisent et s’apprécient. On avait bu, ceci pouvait expliquer cela, mais après tout, je m’en moquais. Autrement, peut être aurais je eut l’impression d’être infidèle, infidèle a un salopard qui n’avait fait que me piétiner, c’était risible. Je refusais de culpabiliser pour ça. Shannon m’attirait et provoquait en moi des sensations que j’avais cru mortes et oubliées, j’étais bizarrement heureuse de savoir que non, que finalement, Alexeï ne m’avait pas totalement détruite, même si j’avais frôlé le néant.

Il était délicat, comme si je n’étais qu’une poupée de porcelaine. J’aimais ça, c’était différent de ce que j’avais connu avec Alexeï. Il n’y avait pas d’amour, mais de la tendresse, de la douceur, même si je pouvais sentir son empressement. Il glissa sa main sous mon pull et ma peau frissonna a son contact, un soupir me traversa, un peu tremblant d’ailleurs tandis que je sentais mon corps répondre a ses attentions. Non, finalement, je n’étais pas morte, songeais je en l’enlaçant, l’invitant a aller plus loin, glissant a mon tour mes mains sur ses flancs.

Je le regardais, il était beau et je souris doucement, un peu douloureusement mais le désir voilait déjà mon regard.

« Fais moi l’amour que l'on oublie ce qui nous ronge.»

J’avais envie de lui, il avait envie de moi qu’importe les véritables raisons au final, on voulait juste oublier ce qui nous tuait lentement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Dim 28 Nov - 22:38

Dans un monde parfait, cette nuit les aurait rapproché, ils seraient tombés amoureux l'un de l'autre et ils auraient enfin pu être heureux, tous les deux. Il aurait adopté cet enfant, il s'en serait occupé... Il en était capable et il était suffisamment bon pour aimer un enfant inconditionnellement.

Mais son cœur était trop plein de Sharon pour seulement envisager d'aimer Inessa. Elle méritait un amour total. Pourtant, il avait très envie de prendre soin d'elle. Elle avait tellement besoin qu'on la protège...

Elle accepta le marché. Marché étrange, voire dégradant pour quelqu'un d'extérieur. Mais ils étaient deux âmes en peine qui avaient besoin d'un peu de chaleur, de se prouver qu'ils pouvaient encore exister. Alors leurs corps et leurs souffles allaient se mêler, l'espace de quelques heures.

Doucement, avec précaution comme s'il eu s'agit d'une poupée de porcelaine, il l'embrassa, la caressa. Il la fit s'allonger davantage sur le vieux divan, remontant son pull pour découvrir la peau de son ventre. Il fit sauter le fermoir du soutien gorge et put caresser les délicieux monts jumeaux qu'elle offrait à sa vue. Sa supplique lui serra le coeur.

L'oubli.

Il hocha la tête et scella sa promesse muette d'un baiser, avant que ses lèvres ne vienne taquiner la pointe d'un sein. Il la fit onduler pour se débarrasser de son pull, avant que sa main ne glisse dans son pantalon, retirant un bouton et une fermeture éclair au passage. Il lui ferait l'amour. Doucement, tendrement, comme si elle était Sharon. Il l'honorerait ainsi, elle ne méritait pas moins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Lun 29 Nov - 0:42

Mon corps vivait et répondait. Il aimait ses mains, sa bouche, sa douceur. Peut être certain condamnerait ce que nous faisions, trouverait ça plutôt pathétique et idiot, mais ces même certains ne savaient pas ce qu’était notre douleur. Constante et lancinante, qui ne nous laissait aucun répit. Je me pris a regretter de ne pas l’avoir connu avant Alexeï, mais il était trop tard pour nous. Dommage, mais c’était ainsi. Je ne pouvais pas aimer quelqu’un d’autre, il ne pouvait pas le faire non plus. On en souffrait certainement, on mourrait lentement même alors pourquoi ne pas espérer encore un peu en s’aimant, mais si cela n’était que factice ?

Je glissais mes doigts dans ses boucles douces, me cambrait sous ses lèvres, frémissant doucement sous le plaisir qui naissait dans mon ventre, cette chaleur qui se répandait entre mes cuisses. Mes paumes découvraient sa peau, soulevant le tissus sur leur passage, se crispant parfois sur ses muscles. Il avait la peau terriblement douce, comme lui. Chaude aussi. Mes doigts apprivoisaient son corps, suivant la ligne de sa ceinture. Comme moi, il avait souffert de la guerre, mais il restait terriblement attirant, je sentis son ventre se contracter au passage de mes mains avant qu’elles ne se faufilent entre sa chair et le tissus rugueux du jean.

Je gémissais doucement, fermant les yeux sous ses caresses. L’image d’Alexeï s’estompa, je refusais de penser a lui, je voulais l’oublier et je le ferais, pour quelques heures seulement, mais c’était mieux que rien. Shannon était terriblement tendre mais aussi déterminé, je pouvais sentir son urgence dans ses gestes mais il ne perdait pas cette douceur qui était la sienne, celle dont j’avais si besoin. J’eus presque envie de pleurer de son cadeau, c’était idiot mais je lui étais reconnaissante de me prouver que je pouvais encore vibrer.

Habilement, je fis sauter les boutons de son jean, glissant sur la peau de son ventre puis plus bas, enserrant entre mes doigts fins ce qui faisait de lui un homme. Un éclair brulant me traversa et j’eus un hoquet de plaisir en le caressant. A son image, fort et doux. Mon autre main remonta sur sa nuque, attirant son visage sur le mien, qu’il m’embrasse encore, que je sente sa peau contre la mienne.

Que je renaisse…Peut être.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Lun 29 Nov - 18:41

Finalement, pas besoin d'amour pour laisser exploser le désir. La tristesse qu'il éprouvait et qu'il avait ressenti de la part d'Inessa remplaçait l'amour. Et puis, il ne se mentait pas et il ne lui mentait pas : ils s'uniraient cette nuit, par désespoir, par besoin de se sentir désiré, d'étreindre un corps qui vibre, de sentir son propre corps chanter sous les caresses. Oublier l'être aimé qui faisait tant souffrir. Qu'Inessa se substitue à Sharon. Ce n'était pas très moral, mais Shannon se substituait à Alexeï, après tout.

Il s'était dit qu'il fantasmait peut-être sur sa soeur par simple manque. Il n'était qu'un homme, il n'avait pas connu de femmes depuis des années, peut-être que ses hormones travaillaient et que cela le rendait déviant. Peut-être que ce qu'il pensait être de l'amour pour Sharon n'était qu'un désir exacerbé? Oh si seulement les choses étaient si faciles...

Doucement, il parcourut le corps sensuel d'Inessa. Il la découvrit, avec délicatesse, goûta sa peau, en explora les courbes. Elle gémit, se tordit, mais décida de rendre caresses pour caresses. Il soupira quand ses mains agrippèrent ses boucles brunes, quand elles glissèrent sous le pull, frôlant les abdominaux qui se contractèrent sous la délicieuse caresse. Il sentit sa virilité s'éveiller davantage encore, rendant le jean trop serré. Comme consciente de sa torture, Inessa le libéra. Sa respiration s'interrompit quand elle s'empara de ce qui faisait de lui un homme et il ferma les yeux un instant, avant de repartir à l'assaut de sa bouche, pour l'encourager, pour la remercier. Ses mains expertes le firent gémir, délicieuse torture.

Et pourtant, son rêve fiévreux revenait le hanter, gâchant le présent. Même s'il n'avait pas été très endurant et performant, cette fois là, c'était Sharon qu'il honorait. Et cela faisait toute la différence. Il secoua la tête et chassa cette image de sa soeur gémissant au dessus de lui, se concentrant davantage sur Inessa encore. Il la délesta de son pantalon, puis de sa culotte et elle se retrouva nue sous lui. Avec une sorte de vénération, il embrassa son corps, avant que sa langue ne se décide à explorer des parties humides et secrètes. Ses petits halètements chassèrent Sharon de son esprit, momentanément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Lun 29 Nov - 21:15

Faire l’amour. Solution illusoire, mais tellement délicieuse. Oublier dans une étreinte qui ne demandait rien d’autre que de la tendresse et du réconfort. Juste du plaisir et la chimère de ne plus penser a rien. Je refusais le reflet des yeux d’Alexeï, je refusais d’évoquer son image ou de la laisser m’envahir. Il ne faisait plus partie de ma vie, pas quand Shannon me caressait ainsi, pas quand il m’abreuvait de cette douceur que j’avais espéré venant de l’autre. Alors j’ai décidé de noyer mon chagrin dans ce qu’il m’offrait, de lui faire ce cadeau empoisonné en retour.

Il me délesta du reste de mes vêtements, embrassa chaque centimètre de ma peau si assoiffée de douceur. Avec lui, je n’avais pas cette impression constante de me battre, de livrer un combat inutile, non, je lui rendais cette tendresse, cette chaleur et chaque caresse que je lui donnais était un reflet de celles qu’il me prodiguait. Ce n’était pas un déchainement des sens incontrôlable et j’avais égoïstement besoin de ça. Juste l’illusion d’être aimée ou du moins, désirée, pour moi et non pour un fantôme mort et enterré depuis des années.

Sentir ses lèvres entre mes cuisses décupla mon désir de lui et les gémissements qui s’échappaient de ma bouche lui murmuraient assez clairement le bien qu’il me faisait a m’aimer ainsi, avec cette sorte d’adoration que je devinais coutumière chez lui. Il n’était pas homme a se servir aussi bassement d’une femme et cela se sentait dans ses gestes, ses attentions.

Finalement, je tirais légèrement sur ses boucles, me redressant un peu pour l’embrasser, jouer sur ses lèvres avec une urgence que je me délectais de ressentir. Vivante. Mes mains le parcouraient avec empressement, voir avidité, chasser l’empreinte d’Alexeï avec son corps. Je le voulais tant. Je me serrais contre lui, l’entourant de mes bras, embrassant sa peau avec au coin des yeux une larme unique qui ne coulera pas. Il sentait bon. Je l’honorais comme il venait de le faire, doucement, le découvrant et aimant cela, avant de presque supplier contre ses lèvres.

« S’il te plait… »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Mar 30 Nov - 10:50

Même ivre, il arrivait encore à la faire languir. Non pas que son propre désir ne soit pas palpable ou impérieux, mais déjà qu'ils faisaient cela sans amour, alors autant ne pas y rajouter une brutalité qui n'avait pas lieu d'être. Il se doutait qu'elle devait se sentir salie par cet autre homme qui l'avait piétiné sans égards. Qu'elle devait douter d'elle et de ses charmes, puisqu'elle n'était que le reflet d'une autre. Pour lui, elle n'avait pas existé. Et c'était là un traumatisme terrible, qui écrasait sans vergogne l'ego de n'importe qui.

Alors il vénéra son corps. Comme il le faisait avec toutes les femmes qu'il avait touché. Être si proche de sa sœur lui avait apprit très tôt à les respecter et les aimer comme il se doit. Elles ne méritaient pas d'être utilisées et jetées comme des mouchoirs usés et il avait toujours haï les mecs qui faisaient cela. Il s'était d'ailleurs régulièrement prit la tête avec ses propres amis qui ne voyaient pas tous les choses comme lui. Surtout au lycée. Oui, il était un oiseau rare...

Mais lucide.

Il savait que beaucoup de femmes avaient adopté cette mentalité détestable de se servir d'un homme pour assouvir leur plaisir également. C'était surement là toute la beauté de l'égalité des sexes. Il s'était brûlé les ailes une fois de cette manière, n'avait rien vu venir. Sharon, si, mais il ne l'avait pas écouté. Parce qu'aucune fille n'était jamais assez bien pour elle et donc pour lui.

Il chassa de nouveau sa sœur de son esprit, se concentrant sur Inessa qui n'était pas en reste. Loin d'être passive, elle prenait elle aussi les choses en main, arrachant des gémissements étouffés à son amant d'une nuit. Et ce fut elle qui demanda grâce la première, le suppliant de mettre un terme à ses tourments. Il sourit doucement, l'embrassa de nouveau, avant d'accéder à sa requête. Il contrôla difficilement son impatience, mais entra en elle avec douceur, attentif à la moindre crispation de son visage, à la moindre douleur. Commença alors une longue série de va et viens. Leur position était des plus classique, mais coucher sans amour ne voulait pas dire coucher de façon bestiale. Ils se regardaient l'un et l'autre, ne se quittant jamais des yeux. Il vit le plaisir monter en elle en vagues successives. Les mains fines d'Inessa parcouraient sa peau, s'enfouissaient dans ses boucles brunes. Et puis, Shannon se tendit, terrassé par un orgasme brut.

Il resta ainsi un moment, avant de se caler contre Inessa. Le divan n'était pas large, mais ils étaient étroitement enlacés. Loin de la lâcher, de se lever et de partir, il enfouit son visage dans ses longs cheveux blonds. Dans un murmure, il la remercia.

Et très vite, la fatigue, l'émotion et l'alcool eurent raison de lui et il s'endormit, inconscient que sa sœur devait se ronger les sangs alors qu'il ne rentrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Mar 30 Nov - 13:44

Il me sourit, le regard embué par l’envie et je trouvais ce sourire absolument divin en cet instant. Un sourire que j’aimais d’une certaine manière. Il m’embrassa avec douceur avant de me prendre avec une délicatesse qui faillit me faire pleurer. Depuis combien de temps n’avais je pas été aimée comme ça ? Je ne m’en rappelais plus en fait et même si ce n’était pas l’amour qui nous unissait, nous n’étions ni bestials, ni brutaux. Ce n’était pas de ça dont nous avions besoin.

Un doux murmure passa mes lèvres alors que je l’accueillais au creux de moi, sentant mon ventre se modeler a sa présence. Il faisait attention a moi, me regardait moi, pas une autre. Je n’étais pas cette femme qu’il aimait mais c’était moi qu’il voyait. Il n’était pas l’homme que j’aimais, mais c’était lui qui me faisait l’amour.

Je plongeais dans ses yeux sombres, y lisait le reflet de mon plaisir, de cette extase qui enflait, lentement, doucement entre nous. Ses mouvements mêlaient urgence a douceur et j’aimais cette union parfaite. Je n’ai pas quitté son visage des yeux, sauf lorsque je ne pouvais plus lutter contre ce qui me submergeait, sauf lorsque mon ventre se mit a exploser, a se tordre, sauf lorsque mon être entier se craquelait sous la jouissance.

Je l’ai serré dans mes bras, égarée soudainement alors que nos sensations refluaient. Je ne voulais plus penser a rien, j’étais bien dans un sens. Sa chaleur m’enveloppait. Il me remercia et je secouais doucement la tête en lui caressant les boucles. Non c’était moi qui devait le faire. Parce que je vivais. Oh la douleur ne resterait pas longtemps muette, c’est vrai, mais j’avais un peu retrouvé de moi en lui.

Je me suis blottie contre Shannon tandis qu’il s’endormait. Et puis, bercée par sa respiration, épuisée aussi mais étrangement sereine, je me suis endormie a mon tour.

Seulement, je ne dormais jamais beaucoup, surtout lorsque je n’étais pas chez moi. C’était un inconvénient de la vie en solitaire dirons nous, aussi l’éveil me retira au sommeil quelques heures avant l’aube. Au début, je ne sus pas très bien où j’étais et ma tête me faisait un peu mal. Puis tout me revint et je souris. Oui, je souris depuis des lustres parce que même sans amour, Shannon m'avait redonné un peu d'estime, il m'avait prouvé que je pouvais encore être attirante que je restais une femme...

Doucement, je me dégageais de l’étreinte de Shannon qui dormait encore, je me levais avant de m’habiller. Un coup d’œil dehors me suffit a un peu prêt situer l’heure. Au environ de 4 heures du matin. Puis, je fronçais légèrement les sourcils tandis que mon regard se posait de nouveau sur Shannon. Je ne pouvais pas le qualifier d’amant, c’était faux, nous savions l’un comme l’autre que cette étreinte resterait unique, mais peut être pouvais je enfin le dire mon ami. Peut être…Mais cet ami n’était pas seul.

Je m’approchais a petit pas et m’accroupis a hauteur de son visage. Délicatement, je secouais son épaule.

« Shannon…Shannon, réveilles toi. »

Il battit des paupières, peut être un peu hagard. Je lui souris doucement.

« Il est tôt, tu devrais rentrer chez toi, ta sœur doit t’attendre non ? »


Et j’étais loin d’imaginer a quel point d’ailleurs, mais je supposais qu’elle devait s’inquiéter un peu, je sais que moi je le ferais si mon frère ne rentrait pas de la nuit. Surtout lorsque l’on connaissait les rues de New York la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   Jeu 2 Déc - 10:44

Shannon... Shannon, réveille-toi...

Hum, plutôt doux et agréable le réveil, mais quelque chose clochait... Cette voix. Elle ne ressemblait pas à celle de Sharon. Mais il dormait si bien qu'il n'avait pas envie de se creuser la tête et d'ouvrir un œil pour mettre le doigt sur ce qui n'allait pas. Seulement la voix, elle, en avait décidé autrement. Elle continua, et trouva exactement l'argument pour qu'il se lève.

Sharon...

Sharon!

Le jeune homme ouvrit brutalement les yeux et se redressa. Un vertige le saisit, tandis que quelqu'un semblait s'amuser à jouer du tambour dans sa tête. Ah ben voilà, c'était malin, il avait la gueule de bois. Il avait trop bu la veille, sans rien manger de consistant. Et cette mauvaise vodka tapait dur. Sa vue mis quelques instants à se faire plus nette et il tomba sur le visage d'Inessa, qui le regardait doucement.

- "Oh merde... Elle va être folle d'angoisse."

Ou pire... Et si elle était sortie pour partir à sa recherche? Oh il avait vraiment fait le con cette fois, elle devait être morte de peur et s'imaginer tous les pires scénarios possibles alors que son frère avait passé du bon temps et courut aucun danger. Il se leva, luttant con cette migraine qui l'abrutissait et commença à se rhabiller, rapidement, déjà entièrement tourné vers Sharon. Il l'avait oublié... Que le seigneur lui pardonner, l'espace de quelques heures, il avait été paisible. Il avait dormi comme un loir dans les bras d'une femme merveilleuse... Et pourtant, pourtant, c'était toujours de sa sœur dont il avait envie, malgré tout.

Une fois rhabillé, il se tourna vers Inessa, qui avait fait de même. Il s'approcha doucement d'elle et passa une main sur sa joue, avec cette même tendresse dont il avait usé pour lui faire l'amour quelques heures plus tôt.

- "J'aurais tellement aimé tomber amoureux de toi et te faire tout oublier..."

Il y avait un réel regret dans ses yeux marrons.

- "Il faut que je rentre, Sharon doit être malade d'angoisse."

Il embrassa doucement Inessa, posant quelques instants son front contre le sien, avant de la relâcher.

- "Je passerais souvent ici. Pas forcément pour que tu me rendes service ou vice versa, mais simplement pour te voir. Si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas Inessa, je ne te laisserais pas tomber."

Il sourit, puis il quitta les lieux, rapidement, trop peut-être, mais il devait réduire le temps qui le séparait de sa sœur, bien que cela soit totalement inutile maintenant. Et dans son esprit, le visage de sa sœur et celui d'Inessa dansaient, alors que leurs regards innocents et hantés ne le quittaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rain [Shannon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rain [Shannon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» November Rain [ACCEPTÉ]
» ◦ the light will shine through the rain.
» Karchame level 71
» Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]
» Baronnie de Saint Véran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: Parias-
Sauter vers: