AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You will go back ! [PV Inessa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: You will go back ! [PV Inessa]   Lun 9 Mai - 11:12

Elle ne m’avait pas menti. Elle m’avait dit qu’elle revenait pour son enfant, uniquement pour son enfant, et depuis son retour dans la Communauté, nous ne nous étions pratiquement jamais adressé la parole. Elle me fuyait comme la peste, et si au début j’étais convaincu que c’était tout simplement par peur de me céder, aujourd’hui je commençais à craindre d’être allé trop loin et de l’avoir définitivement perdue. Je voulais la voir, lui parler, réussir à lui prouver que je ne me jouais plus d’elle, seulement, pour jouer les anguilles, force m’était d’admettre qu’elle était réellement douée... [Rebecca, sors de ce corps !]

Mais à présent que nous étions à Elizabethtown, j’aurais bien plus de chance de réussir à la voir réellement. Et puis je n’avais pas poussé mes efforts au maximum ; le désarroi de la savoir enceinte d’Armando, le blocage de Katarina à l’idée de devenir mère et sœur en même temps, alors que j’aurais cent fois préféré que ce soit le cas, allié au déménagement, m’avaient pas mal endigué dans mes tentatives. Mais désormais, nous étions arrivés ; je ne vivais plus suffisamment proche de Katarina pour subir sans arrêt ses regards désapprobateurs ; et la présence-absence d’Inessa me faisait maintenant trop mal pour que je la supporte un jour de plus. Naturellement, l’on nous avait mis dans la même maison, immense, d’ailleurs, nous devrions certainement la partager avec d’autres personnes. Alexander et les autres n’étaient pas censés être au courant des différents qui m’opposaient à elle, et tant mieux d’ailleurs, je n’étais pas du genre à m’épancher. Mais de fait, la réprobation des gens, surtout de Katarina, à propos de quelque chose que je n’avais pas fait alors que je l’aurais tellement voulu était d’autant plus difficile.

Je ne pouvais guère faire en sorte qu’elle tombe enceinte de moi. Mais au moins pouvais-je la reconquérir. Le problème est que je détestais le romantisme. Lui faire des surprises agrémentées de dîners au restaurant - ou que je lui aurais préparé, du moins, les restaurants ne couraient plus vraiment les rues - et d’immenses bouquets de roses, ce n’était pas le genre de choses auxquelles je me soumettrais. J’allais le faire à ma manière, et ma manière n’était ni douce, ni tendre, ni romantique. Après tout, n’était-ce pas cela qu’elle aimait chez moi ? songeai-je sarcastiquement en ouvrant la porte de sa chambre et en ratant un battement de cœur en la voyant allongée en sous-vêtements sur son lit.

Elle était toujours aussi belle. Ses bras, ses jambes, étaient restés minces, même si elle avait pris de la poitrine et que son ventre s’était spectaculairement arrondi. Parfaite, l’archétype même de la femme enceinte des publicités. Excepté bien sûr le regard épanoui habituel qui était ici brillant de colère. Ses prunelles vertes m’épinglèrent au mur et j’eus un petit sourire narquois.

- Oh, je suis vraiment désolé, je me suis trompé de pièce ! On se perd dans cette grande maison, tu ne trouves pas ?

Mon intonation était tout sauf crédible, et je m’en foutais. Qu’elle se mette donc un peu en colère contre moi. Je préférais de très loin cela à l’indifférence. [Octavia, sors de ce corps !]

[J’imagine un couple Octavia/Rebecca, d’ailleurs, c’est un peu lawl, ahaha *va se pendre*]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Mer 11 Mai - 0:05

« Sors d’ici ! »

Le voir…L’entendre…C’était souffrir a nouveau. Encore. Je posais instinctivement mes mains sur mon ventre, si rond, si plein. Je lui avait mentit, atrocement. Je lui avait mentit et je n’arrivais pas a regretter ce mensonge. Pour lui, cet enfant qui grandissait en moi n’était pas de lui. Non, il était de son pire ennemi, de celui qu’il haïssait par-dessus tout. Vengeance mesquine ? Sans doute, mais si délectable.

J’avais mal de le voir parce que je ne pouvais nier dévorer sa présence comme une affamée. Je voulais le haïr mais je n’y arrivais pas totalement. Alors je l’évitais. Je l’évitais parce que chaque regard, chaque toucher pouvait me faire succomber a nouveau. J’avais besoin de son regard, de ses soupirs, de sa présence même infime. Entendre sa voix…Je le haïssais de me faire ça. Je portais notre enfant mais lui ne pouvait s’en douter. Etais je devenue si bonne menteuse pour qu’il y croit sans frémir ? Finalement, j’étais une bonne elève non ? et l’élève dépasse toujours le maitre.

Machinalement je pris la couverture d’une main et la rabattit sur mon ventre, sur mon corps trop exposé. J’allais être mère et cette réalité avait bien du mal a me parvenir. J’étais seule aussi. Trop.

« Je ne veux pas te voir Alexeï. »

Et là, j’avais craché en russe, pour être sure qu’il comprenne bien mes mots, je les avais détaché les uns des autres….Shannon me manquait, bien plus que je ne l’aurais cru…Etait il heureux ? Moi…Je vivais comme je le pouvais, respirant pour mon enfant, mangeant pour mon enfant, vivant pour lui. Et pourtant, cette tentation si brulante, si suave de me jeter encore et toujours dans ses bras ne cessait de me torturer. Amour, haine…qu’avions nous a nous finalement ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Mer 11 Mai - 5:35

Alanguie sur son lit, piégée et incapable de se défendre à cause de cet enfant qui la vampirisait, elle ne perdait pas pour autant sa hargne, et je me pris ses velléités de plein fouet. La petite, la gentille Inessa que j'avais connue juste avant la guerre et qui m'avait soigné était bien loin. Ne restait plus que la mère éplorée farouchement décidée à défendre son enfant contre les cruels hommes l'entourant. Comme d'habitude, c'était moi qui avais le rôle du méchant.

- La grossesse te rend agressive... constatai-je. Quel dommage. Une fille aussi douce que toi.

C'était une moquerie éhontée et elle le savait comme moi. Une référence à ses deux années d'effacement total et de soumission, deux ans durant laquelle elle n'avait été qu'une ombre aux petits soins pour moi, si discrète, si subtile. Inessa n'était absolument pas douce. Inessa était un chat sauvage qui savait délicieusement bien faire patte de velours. Mais désormais, elle avait rentré ses griffes pendant si longtemps qu'elle devait rattraper le temps perdu. Et qu'elle s'attaque à moi me provoquait un indéfinissable sentiment de satisfaction. Je l'aimais tout entière, et cela incluait sa colère. Tellement attendrissante dans ses tentatives désespérées de me repousser.

J'ignorai totalement sa demande, même si cela me fit du bien de l'entendre parler russe. C'était notre monde, notre bulle, dans lequel elle avait obstinément refusé de pénétrer depuis que j'avais affronté Shannon. Je me rapprochai d'elle et m'assis au bord du lit, caressant doucement sa joue. Je jouais avec le feu, j'en avais conscience, mais qu'avais-je réellement à perdre ? De toute façon, je m'étais déjà brûlé. Toute moquerie disparut soudain de ma voix, qui s'assouplit, devint douce, tendre, veloutée, attentionnée. Ce n'était même pas de la comédie.

- Tu n'as besoin de rien ? Les femmes enceintes ne sont-elles pas censées avoir toutes sortes d'envies irréalisables ? Laisse-moi te prouver que je t'aime, mon ange, au lieu de t'obstiner à repousser ce dont tu as envie. Laisse-moi une dernière chance.

Mes yeux de glace étaient rivés aux émeraudes brûlantes qui me fusillaient. Et ma main papillonnait légèrement, se glissant dans son cou, caressant son épaule. Céderait-elle déjà ? Je ne savais si j'en serais déçu ou soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Jeu 19 Mai - 8:03

Mes yeux le brulaient, le tuaient ou du moins l’aurait fait si je l’avais pu. Ici, je pouvais l’éviter si simplement que j’avais pris l’habitude de le faire, de ne plus le voir. M’enfuyant dès que le son de sa voix se rapprochait trop dangereusement. Je ne me liais pas vraiment aux autres, vivant presque dans ma bulle où il n’existait que mon bébé. Oh je participais aux taches assignées, dans la mesure du possible d’ailleurs, ma grossesse commençait a devenir plutôt avancée même si je savais qu’il me restait encore deux ou trois mois avant la naissance. Je me reposais souvent, comme maintenant et il fallait qu’il vienne briser ma bulle.

Je ne supportais pas son petit air satisfait, comme si ma réaction lui plaisait. Cela se voyait donc tant que ça que je t’aime encore ? Que je n’arrive pas a détruire cela ? Que quoique je fasse, quoique je dise, cet amour nécrosé reste encore et toujours gravé en moi ? Il bat avec la régularité de mon cœur, accompagné de la douleur. Parfois, la nuit je rêvais de nous comme si rien n’était arrivé, comme si je n’avais jamais été un reflet de ce qu’il avait perdu. Je me redressais, me penchais légèrement pour récupérer mon dessus laisser a terre a coté du lit avant de l’enfiler. Je me sentais vulnérable dans cette situation, son regard sur ma peau était comme sentir a nouveau ses mains…

Je crachais que je ne voulais pas le voir et il sourit, comme soulagé. Laisse moi Alexeï…J’t’en prie…Mais non, il s’avança, s’installa au bord du lit…J’aurais aimé me rejeter en arrière pour éviter le frôlement de ses doigts, mais mon corps décida pour moi, affamé de son contact, même mimine. Il laissa une trainée brulante sur ma joue et durant quelque seconde, mon regard vacilla…

« Une femme enceinte a besoin de tranquillité. »


Mais je n’arrivais pas a être sèche, pas quand il me regardait comme ça.

« Qu’est ce que tu veux Alexeï ? Ton petit jouet te manque ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Jeu 19 Mai - 21:45

Je l'aimais tellement. Je m'illusionnais puérilement en tentant l'ironie avec elle, alors même que je crevais de la prendre dans mes bras et de lui jurer que je la garderais désormais toujours près de moi. Rien que de lui effleurer le visage m'électrisait. C'était tellement frustrant de voir qu'elle était toujours aussi folle de moi mais refusait de se laisser aller ! Je nous avais détruits, enfoncé dans mes souvenirs en refusant de voir la réalité. Je m'étais perdu en voulant la dominer pour résister à l'amour qui prenait possession de moi, et maintenant c'était moi qui étais à ses pieds. J'aurais tout fait pour qu'elle me revienne. J'avais déjà accepté l'enfant d'Armando, alors que j'aurais volontiers égorgé son père de mes propres mains. Le problème, c'était qu'elle ne le savait pas.

Elle ne me faisait pas confiance. Elle était sans nul doute celle qui me connaissait le mieux après mon ancien associé. Elle connaissait mes mensonges, mes tromperies, mes manipulations, mon doigté, et savait désormais résister quand je les employais sur elle. Elle me connaissait tout entier, pourtant elle m'aimait. C'était tellement destructeur d'aimer quelqu'un en sachant qu'on l'aurait laissé avec grand plaisir se jouer de nous, tout en tentant de résister. C'était tellement destructeur d'aimer quelqu'un qui ressemblait autant à un fantôme, et si peu à la fois, en s'imaginant que l'on pouvait résister aux souvenirs. Était-ce vraiment bon pour nous d'être ensemble ? Je m'en fichais éperdument.

- Malheureusement, c'est bien la seule chose que je refuse de t'offrir. Tu vas devoir me supporter, et longtemps encore.

Je ne la laisserais plus jamais. Plus jamais elle ne pourrait m'abandonner. Elle était à moi, rien qu'à moi, je ne la lâcherais plus. Je voulais qu'elle cède à ce que tout son être lui criait. Je m'agenouillai sur le sol, accoudé au lit, mon visage à la hauteur du sien. Ma main se retira de son visage pour mieux repartir à l'attaque, frôlant ses hanches, passant sous le haut ample qu'elle venait d'enfiler pour se masquer à ma vue. Je soufflai, mon murmure caressant ses lèvres :

- Tu n'es pas mon jouet, amour. Tu ne l'as jamais été. Ou alors, je le regrette infiniment. Reviens vers moi, je t'en prie... Ne me force pas à te supplier. Tu en meurs d'envie, à quoi bon résister et nous faire souffrir tous deux ?

J'étais presque agacé. A quoi bon s'accrocher à ses principes, à sa résistance ? Je la sentais trembler dès que je la touchais, et elle me disait de partir ! Je ne partirais pas, pas plus que je ne la laisserais partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Dim 12 Juin - 3:04

« Ne m’appelle pas comme ça ! »

Sifflais je parce que le mot amour dans sa voix était si cruel. Si sadique. J’y croyais tellement fort malgré tout. J’avais fait l’amour avec Shannon et pourtant, je n’avais rêvé que de lui. Ce bébé que je portais était de lui-même si la vengeance avait un gout amer sur ma langue. Il me manquait. Son sourire. Ses sarcasmes. Ses mains sur moi. Je pleurais parfois la nuit, caressant mon ventre plein de lui. Et pourtant, malgré tout ça, mes lèvres tremblaient sous son toucher. S’enflammait. Je voulais tellement les siennes. Qu’il m’aime réellement. Totalement.

Ma peau frémit violemment comme si elle avait reconnu son maitre. Oui, c’était le cas. Alexeï était une pourriture mais jamais aucun homme n’avait fait chanter mon corps comme lui. Je haïssais cet amour qui me blessait a m’en faire crever. J’aurais aimé le repousser mais non. Je ne le pouvais pas. Assoiffée que j’étais de lui.

« Arrête ».

Comme une plainte qui criait mon envie qu’il continu. Qu’il me laisse. J’étais une femme enceinte et pourtant, amoureuse, terriblement. Il m’avait fait tellement mal, si mal. Je voulais le hair et parfois, je rêvais que j’y parvenais. Mensonge. Je ne le pouvais totalement.

« Embrasse moi…S’il te plait… »

J’aurais voulu retenir ces mots mais, prit d’une vie propre, ils s’étaient échappé de moi, de mes lèvres qui voulaient les siennes. Je ne savais plus. Il me rendait dépendante de lui, provoquait ma haine et pourtant, toujours en toile de fond, mon amour inconditionnel, irrationnel…

Embrasse moi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Lun 20 Juin - 8:07

Je ne pouvais t'appeler que comme ça. Tu n'étais pas simplement Inessa, tu n'étais pas simplement une femme parmi tant d'autres, tu n'étais pas une conquête perdue parmi des dizaines, tu étais l'unique, celle que j'avais choisie, peut-être sans le vouloir, peut-être à cause d'une ressemblance malsaine que je ne pourrais jamais effacer, mais le fait était là. Je savais que je ne te confondais plus avec Sonja. Douce et puérile illusion qui m'avait soulagé un temps, avant de me briser, parce que c'était toi que je voulais, pas un fantôme. Et parce que je t'avais perdue à cause de cela... Que se serait-il passé si j'avais été franc avec toi dès le début, comme je le fais toujours si mal ? Te serais-tu accrochée à moi ? Serais-je tombé amoureux de toi ?

Peu importe. Les faits sont les faits, le passé est le passé, on ne peut rien y changer.

Je t'aime, Inessa Morisson.

Tu m'aimes aussi, n'est-ce pas ? Regarde ta peau se hérisser... Regarde-toi trembler... Je ne veux pas arrêter, et toi non plus. Ta bouche me le demande, et tout le reste de ton corps me hurle de continuer. Crois-tu que je continue à t'imposer la caresse tendre de mes mains uniquement pour te contrarier ? Mais, amour, regarde donc la vérité en face, fais ce que vous me réclamez tous sans cesse : je ne fais que t'obéir...

Un sourire. Un sourire victorieux, cynique. Ce sourire que les femmes haïssent et adorent tout à la fois. Mes doigts caressent ta joue, délicatement, se gavant du contact de ta peau de porcelaine. Ils s'insinuent dans ton cou, en une étreinte possessive sur ta nuque, et enfin nos lèvres se joignent et s'embrasent, comme je l'ai tellement désiré depuis ton départ...

Tu n'aurais pas dû oublier que j'obtiens toujours ce que je désire. Tu pouvais revenir uniquement pour ton enfant si tu voulais, tu es revenue quand même, comme je le voulais, malgré ton Shannon imbécile qui te faisait les yeux doux. Qu'importe mon âge, qu'importe les quiproquos, qu'importe mon passé, je te veux à moi et tout entière. Et je t'ai eue, enfin... Oui, enfin ! Malgré ta grossesse, malgré cet enfant que je déteste, le désir me poignarde les reins alors que je m'allonge sur le lit, t'embrassant plus profondément, reprenant mes caresses enflammées, maintenant beaucoup plus osées, parce que ton corps m'a tellement manqué...

J'ai besoin de toi. Reviens-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Lun 8 Aoû - 1:28

L'aimer était une souffrance de tout les instants. Une souffrance contre laquelle je n'avais de cesse de me battre, m'engluant sans le savoir, incapable de résister a la glace de ses yeux, incapable de résister a ses mains, maudissant mon propre corps de me trahir ainsi. Je l'avais demandé, c'est vrai, j'en avais rêvé, encore vrai. Je n'étais qu'une pauvre conne dépendante de lui. C'était si pathétique quelque part. Je trouvais une certaine satisfaction a lui mentir et pourtant plus les jours passaient, plus mon ventre s'arrondissait et plus, quelque je regrettais. Mais je ne voulais pas rétablir la vérité, non, cela serait trop facile, il gagnerait encore trop facilement. Et pourtant, n'était ce pas céder ? Perdre que de le réclamer ? Son sourire que j'avais parfois envie d'arracher de son visage me le disait assez " pauvre idiote". Je m'étais encore fait avoir, je me ferais toujours avoir. Durant deux ans, je n'avais été qu'une ombre, quelqu'un d'insignifiant a ses yeux, juste un outil dont il pouvait se servir a volonté, qui ne hurlait jamais, qui ne criait jamais, qui acceptait tout sans rien dire...Mais ce temps là était fini. Je ne sais pas comment c'était arrivé, ni pourquoi, ni rien. Quelque part sans doute devais je remercier Ethan quelque part même si rien de voir son visage me donnait envie de l'étrangler.

Et puis j'oubliais vraiment, retrouvant ses lèvres au gout acide, amer mais que j'adorais pourtant, dont je ne pouvais me passer. Pourtant cela faisait cinq mois que je lui avais interdit de me toucher. Cinq mois que je m'infligeais par pur sadisme ? Je ne savais pas vraiment et je refusais de m'analyser quelque part. J'étais idiote, je le serais toujours le concernant. Je soupirais, sans doute laissais je échapper un ou deux gémissements. J'étais pourtant enceinte mais je sentais mon ventre se tordre d'envie, frémir de manque. Malgré moi, mes bras l'encerclèrent, le serrèrent contre moi, aspirant sa présence comme jamais. J'avais oublié Shannon et sa douceur pour ne retrouver que sa violence a lui, si suave, si latente.

Et là, a cet instant où je perdais doucement la tête, mon bébé donna un vigoureux coup de pied. Comme si il refusait la présence de ce père qui n'en serait jamais réellement un, comme si il voulait me protéger de moi même. Et si cela était le cas, j'avais autant envie de le maudire que de le bénir.

Veux tu vraiment de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   Ven 12 Aoû - 15:33

Elle était enceinte, belle, rayonnante, mais tout sauf désirable. La grossesse avait épanoui sa poitrine et ses hanches, amené une certaine lueur dans son regard malgré nos blessures, et la sublimait d'une certaine façon, mais néanmoins, quand on la voyait, on ne voulait pas lui faire l'amour. On aurait plutôt cherché à la déshabiller et à la coucher sur une toile, instant fébrile de sérénité, tableau paisible et douloureux de questions quand on savait ce qui se cachait réellement derrière l'étincelle heureuse et tourmentée de ses yeux émeraude.

Et pourtant, j'avais envie d'elle, parce que cela faisait bien trop longtemps que je ne l'avais pas vue, que je ne l'avais pas touchée. Elle me manquait, atrocement, elle manquait à tout mon corps, je me languissais terriblement de ses chairs, brûlant de me glisser en elle, de sentir son plaisir autour du mien. Et je l'embrassai, de plus en plus fiévreusement, ma main s'agrippant à sa nuque, la maintenant férocement contre moi, alors que ce baiser doux à l'origine devenait de plus en plus violent et passionné. Avais-je déjà fait preuve de douceur avec elle ? Sans doute pas, non. Nos étreintes étaient toujours violentes, avec un arrière-goût de désespoir, comme si elles étaient hors du temps, anormales, un non-sens, et que nous voulions en profiter jusqu'à la plus infime seconde avant de retomber dans le monde réel. Non, je ne savais pas faire preuve de douceur ou de tendresse avec elle. Il n'y avait jamais eu qu'une seule et unique personne qui y avait eu droit.

Je la redressai délicatement alors que ses bras formaient un cercle de fer autour de moi, et retirai ce haut qu'elle avait dérisoirement passé pour se protéger de moi, mes mains vénérant sa poitrine, redessinant ses épaules, traçant le contour d'une hanche arrondie. Je l'aimais, terriblement, et je la voulais. Et rien ne pourrait jamais m'en empêcher, surtout pas elle.

Rien... ou presque.

Je me figeai alors que je sentais contre moi le contact fugitif et pourtant bien présent d'un pied. Ç'avait été infime, si court, si rapide, et pourtant cela fut aussi efficace qu'une douche froide. Mes yeux devinrent de glace, leur brûlure soudainement éteinte, mes doigts se crispèrent sur sa nuque.

- Il semblerait qu'il y ait quelqu'un qui ne soit pas d'accord pour que nous nous retrouvions tout de suite, sifflai-je.

Étais-je frustré ? Oui. Je me relevai brutalement, me détachant brusquement d'elle, me sentant envahi d'un vide infernal. Mon visage restait neutre, impassible. Stupidement, je ne voulais pas lui montrer ma faiblesse. Je détestais toujours autant le fait qu'elle m'ait rendu dépendant à elle, autant qu'elle l'était de moi. Elle avait gagné une guerre dont je n'avais pris conscience de l'existence que bien trop tard.

- Eh bien nous attendrons alors... Août. Ce n'est pas dans si longtemps, n'est-ce pas ? ajoutai-je vipérin, une ombre de cynisme sur mes lèvres.

Je me redressai vivement, marchai jusqu'à la porte, et m'arrêtai dans l'embrasure. J'ouvris la bouche alors que je lui tournais le dos, hésitant un instant à le lui dire. Hésitant un instant à partir sur un échec, à lui certifier que je l'aimais.

Et finalement, je partis sans un regard et sans un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You will go back ! [PV Inessa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You will go back ! [PV Inessa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mini, the come back !!
» Evil is back !
» Background Personnages
» Kirei... ze come back!!
» [Salle Trolliste] 16 Janvier 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: ElizabethTown-
Sauter vers: