AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau départ - PV Matthew

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un nouveau départ - PV Matthew   Sam 4 Juin - 20:23

Le jour J était enfin arrivé. Enfin nous allions quitter ce trou à rats et rejoindre la civilisation. Elisabethtown était décrite comme un véritable havre de paix, un lieu qui avait presque miraculeusement échappé à cette guerre qui avait tout décimé, et après tout ça je n'étais pas mécontente de retrouver la nature et l'air libre. Il avait été décidé que nous partirions dans les premiers groupes. En effet il était plus prudent de ne pas s'attarder, les hors la loi se faisaient de plus en plus menaçants et nous étions vraiment en danger ici.
Et puis je dois bien avouer que vivre dans ce lieu enfermé n'était pas bon pour moi non plus. j'avais besoin de mon propre espace, besoin d'une certaine liberté. Ici on était les uns sur les autres, les rencontres étaient obligatoires, je me sentais oppressée. Le but n'était pas là bas de m'enfermer chez moi pour ne plus en sortir, mais au moins je choisirais les moments où je verrais des gens et ceux où je prendrais un peu de temps pour moi, pour souffler. Je n'ai pas pu me réintégrer petit à petit, c'est sans doute pour ça que je fais encore un blocage.

Foutu blocage hein ? Cette histoire est encore fraîche, et j'essaye de me rassurer en me disant que j'ai juste besoin de temps, mais ça me mine bien plus que les gens autour de moi peuvent le penser. J'ai l'impression que tout le monde est un ennemi. Chaque visage peut cacher une personnalité noire. oui, je sais, c'est de la paranoïa, c'est incohérent, et le pire dans tout ça c'est que je m'en rends compte. Tant mieux... Peut être que je n'aurai atteint le stade de la vraie folie que quand je ne me rendrai plus compte de rien. Alors je me soigne, du moins j'essaie. Je crois que si j'étais seule je n'y arriverais pas. Mais Matt est mon moteur, parce qu'il me donne une raison de me battre. Il s'est beaucoup investi pour moi, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a fait preuve d'une patience incroyable. Jamais il ne m'a forcée à quoi que ce soit, jamais il ne m'a reproché mon attitude ou le fait que je n'arrive pas à m'ouvrir plus avec lui. Pourtant il est bien le seul que je laisse approcher. Le moindre contact physique avec les autres provoque chez moi une réaction de recul et de repli sur moi même, mais lui il peut me prendre dans ses bras, et depuis quelques temps, je réussis même à le laisser m'embrasser. J'y ai vu une avancée, quelque chose de positif, et je me dis que pas à pas je réussirai à nous permettre d'avoir une vrai relation de couple.

Et l'avancée continuait. Il y a peu de temps, j'ai discuté plus longuement avec un survivant. Jusque là je ne le connaissais que de vue, je connaissais mieux ses deux enfants que j'avais déjà eu l'occasion de garder un peu. Mais là il m'a donné un coup de main pour réparer les dégâts qu'avait fait la machine à laver dans la buanderie et j'ai pris plaisir à apprendre à le connaître mieux. Ainsi donc j'ai réalisé qu'il suffisait que je fasse un petit effort pour me montrer plus sociable, et qu'en agissant ainsi, je pourrais reformer autour de moi un certain cercle social. Me replonger enfin dans la vraie vie et ne plus la craindre, c'est le but que je voulais atteindre, pour moi, mais pour Matt aussi. C'était un homme "normal", avec des rêves, des besoins et des envies, et je ne voulais pas le priver de tout ça. J'aurais encore besoin de temps, certes, mais l'envie était là, et j'allais mieux, j'allais vraiment mieux, je le sentais.

Alors je voyais ce départ pour Elisabethtown comme une nouvelle chance, un nouveau départ dans ma vie. Je voulais laisser New-York derrière moi, même si la ville restait terriblement proche, y laisser tout ce que j'avais vécu, de bien comme de mal, et me concentrer enfin sur l'essentiel : Mon couple, ma guérison, et l'avenir.
Je sais, plus facile à dire qu'à faire. Pourtant je réalise enfin que je suis seule la clé de ma propre guérison. Tout est dans ma tête, et je me suis assez reposée sur les autres. Liam m'a donné une idée, reprendre mes activités professionnelles. C'est vrai, j'étais styliste, j'étais douée. Avec un tissu immonde je réussissait à créer quelque chose au top de la mode. Mes doigts n'avaient rien oublié, il me fallait peu de temps pour réussir à réaliser avec efficacité un vêtement, et des vêtements, toute la communauté en avait besoin. Jusque là je me suis contentée d'apporter mon aide en sortant avec les autres pour le ravitaillement, souvent j'allais donner un coup de main à la garderie parce que j'adorais les enfants et que je me sentais bien parmi eux, mais ça s'arrêtait là.
Je n'ai pas encore parlé de mes projets à Matt. Pas que je ne veuille pas le lui dire, mais je compte lui faire la surprise une fois qu'on sera à destination. Je lui ai causé assez de tracas jusqu'ici, pour une fois que je pourrai faire quelque chose qui lui fera plaisir...

J'ai pris peu de choses pour ce départ. Mon nécessaire à couture en priorité, quelques vêtements... Mais ça j'en ai peu, comme tout le monde... Heureusement que mon sac était léger d'ailleurs, parce que mine de rien il fallait prendre du ravitaillement, ça m'a permis d'en prendre un peu plus. Quatre jours de voyage, avec en plus le stress de tomber sur les hommes de Venezzio... Le voyage était une véritable épreuve, et c'est dans ce genre de situation que je suis contente d'être sportive. Mais le plus difficile m'attendait à l'arrivée... Rien de moins qu'un véritable comité d'accueil ! Si en temps normal j'aurais trouvé ça sympa, voir cette foule qui nous attendait m'a fait paniquer à mort. Enfin j'ai mordu sur ma chique et j'ai avancé, mais bien plus doucement. Il fallait vraiment que je fasse un effort, ça je le savais bien. Après tout j'étais venue ici bien décidée à changer les choses non ? J'ai serré les dents et fait de mon mieux pour ne pas passer pour la précieuse de service qui n'aime pas qu'on lui fasse l'accolade. Heureusement il semble bien que les survivants de notre groupe qui étaient déjà arrivés sur place ont un peu fait passer le message parce qu'on venait moins sur moi que sur les autres. Petit à petit je me suis retrouvée un peu sans m'en rendre compte derrière Matt et je n'en suis sortie que quand on nous a proposé de nous conduire jusqu'à la maison qui serait dorénavant la nôtre.

L'habitation était située en plein coeur du village qui était très typique. Des maisons en bois, comme on en rencontre beaucoup aux Etats-Unis, et la nôtre était toute petite ! Remarquez on n'avait pas besoin de plus, et c'était déjà un énorme luxe par rapport aux souterrains dans lesquels on avait vécu jusque là. Un petit jardinet devant la maison, que j'imaginais déjà une fois que je l'aurais arrangé, et une fois la porte poussée, je découvrais un petit espace certes exigu, mais terriblement chaleureux. Ca manquait de pas mal de choses, mais je m'y voyais déjà, et rien que ça me donnait le sourire. Je passais d'une pièce à l'autre et découvrais notre nouvel environnement de vie comme une gamine qui débarque à Disneyland.



Il va falloir que je fasse des rideaux ! Et regarde cette cuisine, y'a tout ce qu'il faut ! C'est vrai qu'il y a un potager ? Je vais pouvoir faire de la tarte à la rhubarbe !


Je parlais vite, avec enthousiasme, et je ne m'inquiétais même pas de savoir si Matt n'allait pas se demander si on lui avait changé sa petite amie dans le courant de la nuit. J'ai repéré une petite table, et j'ai entrepris de la déménager dans un autre coin, un endroit où elle était bien éclairée, puis je me suis tournée vers Matt.


Tu crois qu'on pourrait me trouver une machine à coudre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Dim 5 Juin - 9:05

Le déménagement avait été préparé à l'avance et Matt avait participer à ces préparatifs et il avait été pas mal absent mais c'était pour le bien de la communauté. Il savait que Mary souffrirait de son absence mais l'avait laisser en de bonnes mains et puis c'était pour leur bien à tous.

Le jour J enfin arrivé, il avait aider Mary à faire son sac et ils avaient pris le maximum de choses possible, vêtements, armes pour sa part et vivres, il en était très chargé mais savait qu'il pouvait porter tout cela sinon il ne l'aurait pas fait.
Ces quelques jours avaient été extrêmement éprouvant pour tout le monde, autant physiquement que nerveusement. Se balader comme ça à la vue de tous et toutes, croiser des gens hostiles ou non, risquer de se faire prendre dans un guet-apens était une chose impensable pour Matt qui était responsable de son groupe. Et donc cette marche avait été très éprouvante pour lui aussi, toujours aux aguets, à regarder devant, derrière, chercher des signes d'embuscades, éviter les endroits dangereux. Tout ça l'avait rendu très à cran mais il gardait en tête qu'il avait Mary avec lui et elle avait été son moteur, son assurance, sa certitude qu'il garderait toujours le bon cap.

Après tout ce temps passé dans les rues de la ville, un nouveau paysage fit son apparition et Matt se permis de souffler un peu, sachant qu'ils étaient presque en sécurité maintenant. Fini les ruines, bonjour la verdure et l'espace. Tout semblait plus épuré et tellement mieux. Cela présageait des jours heureux, fini les expéditions qui durent des jours à la recherche de vivres et de matériel médical, fini les rencontre inattendu avec les hors la loi. Enfin là c'était un peu le rêve de Matt, tout n'allait pas se terminer d'un coup.

Les premiers membre de la communauté arrivés sur place et déjà en place vinrent les accueillir et Matt se sentit détendu, heureux et fatigué. Ils avaient déjà préparé le terrain et après maintes accolades et félicitations et son regard cherchant Mary pour être sur qu'elle se sentait bien, ils furent enfin conduit dans ce qui serait leur nouvelle maison.

Une maison, une vraie maison, avec des pièges, des fenêtres et un peu de verdures autour. Matt fut un peu déçu qu'elle soit si petite. Seulement deux chambres, une salle de bain, une cuisine et une pièce faisant office de salon-séjour. Mais Mary semblait ravi.
Après avoir déposé tous ses sacs à l'intérieur il fit le tour du propriétaire et de voir la joie sur le visage de Mary le ravit. La suivant simplement du regard il sentait déjà la joie s'emparer de lui, le bonheur de cette futur nouvelle vie, ce nouveau départ. Un jour, ici, peu être que ses rêves se réaliseraient enfin. De toute façon il ferait tout son possible pour que cela soit vrai, dans un futur proche ou pas.

"Oui, c'est superbe. Le potager a été laisser à l'abandon et donc il a poussé dans tous les sens, mais je crois qu'il y a moyen d'en faire quelque chose, effectivement."

Tarte, l'odeur fantomatique d'une tarte arriva aux narines de Matt, tout ça ce n'était que des souvenirs mais savoir Mary s'imaginant déjà faire tout ça lui fit très plaisir.

"Attend ! Je vais t'aider. Tu veux la mettre ou ?"


Matt l'aida à changer la table de place et appréciait vraiment de la voir si heureuse et surtout si active.

"Je ferais ce qu'il faut pour t'en trouver une ma belle."

Doucement il s'approcha d'elle, il voulait qu'elle se calme un peu et cesse de s'agiter dans tous les sens, alors il entreprit de la prendre dans ses bras pour une petite accolade rassurante, histoire d'être sur que tout ceci était vrai, mais jamais il ne la forcerait alors il lui tendit simplement les bras afin qu'elle puisse si elle le désirait venir s'y blottir.

"Tu auras tout ton temps pour t'occuper de la maison, du jardin. Je t'y aiderais, je te trouverais tout ce que tu voudras, meubles, décorations.... tout ce que tu voudras mon ange."

Vu qu'ils avaient deux chambres Matt ignorait laquelle il prendrait, jusqu'à présent il avait toujours respecter l'intimité de la jeune femme et même ici il était prêt à faire ce sacrifice afin qu'elle se sente bien. Il n'allait jamais véritablement vers elle, lui laissant toujours le soin de choisir si elle en avait envie ou pas et souvent la nuit il la regardait dormir à une très longue distance de lui, l'observant en silence, espérant juste qu'un jour elle accepterait de venir se blottir dans ses bras pour s'endormir, rien de plus, il savait que cela serait un grand pas pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Dim 5 Juin - 17:21

Je crois que c'est vraiment ce dont j'avais besoin. Quitter cet environnement glauque et renfermé, quitter cette ville qui me rappelait bien trop de mauvais souvenirs. Dès que j'ai vu les arbres je me suis sentie revivre. Comme quoi ça tient à peu de choses. Ce déménagement correspond au moment où j'ai décidé de faire des pas en avant et de me booster pour essayer d'aller mieux. Ma conversation avec Liam a fait son petit effet, et je pense que j'ai à ce moment là pris conscience de ce que je faisais endurer à Matt... J'ai aussi pris conscience que je pouvais reprendre une place dans une société qui certes n'était plus la même, mais où j'existais quand même. Je sais que des gens s'inquiètent pour moi, que d'autres m'aiment, et pour eux je n'ai pas le droit de baisser les bras. Et puis j'ai toujours été une battante, c'est dans ma nature. A vrai dire je pense même qu'avec ce qui m'est arrivé, je ne serais plus là si à la base je n'avais pas un caractère aussi fort.

Mais je suis toujours là, physiquement je suis guérie de ce qu'on m'a fait, il ne reste plus qu'à travailler sur l'esprit. Je ne suis pas seule, j'ai un moteur, et quel moteur ! Je sais qu'ici les choses ne vont pas forcément être parfaites, mais elles seront déjà mieux, bien mieux que dans ces souterrain où on vivait comme des rats. Ici je pense que je pourrai à nouveau m'épanouir. Une vraie maison, avec un petit jardin, l'air libre, la nature... Tout est tellement différent de la grosse pomme, même si on n'en est pas loin finalement. Ca je vais essayer de l'oublier. New-York que j'aimais tant est devenue pour moi la ville de tous les cauchemars. Trop de destruction, trop de dangers hantaient maintenant ses rues, et la forêt environnante me rappelait un peu la nature de mon pays d'origine. Un retour aux sources qui me faisait du bien, je ressentais déjà les effets de ce déménagement. j'étais d'humeur joyeuse, pleine d'enthousiasme, chose qui ne m'était plus arrivée depuis les bombardements.

J'ai donc découvert une maison certes petite, mais que nous allions pouvoir rendre chaleureuse. Evidemment nous n'avions pas les mêmes moyens qu'avant la guerre pour arranger tout ça, mais il suffisait de peu de moyens et de beaucoup d'imagination. Donnez-moi un peu de tissu et je ferai des rideaux, des housses pour les fauteuils qui ne ressemblent plus trop à grand chose pour l'instant, une nappe pour la table du salon et pourquoi pas arranger les quelques abat-jours qui étaient pas mal défraîchis ? J'avais déjà des tas de projets en tête pour que notre chez nous soit un endroit agréable. "Chez nous"... Ca faisait bizarre de penser ça. Depuis que j'ai quitté la maison familiale, j'ai toujours vécu seule ou ces derniers temps en communauté. on franchissait en quelque sorte une étape en emménageant ensemble. Mais ça ne me faisait pas peur, parce qu'on s'entendait merveilleusement bien, que j'avais une confiance sans borne en Matt et que je savais aussi que cette étape était nécessaire pour aller de l'avant.

Et plus que jamais je sentais que j'étais capable d'aller de l'avant. Il fallait absolument que je continue sur cette lancée. Dès demain j'allais m'occuper de ce fameux potager, voir un peu dans quel état il était et commencer à l'arranger. Et puis j'avais besoin d'une machine à coudre aussi. Je pouvais tout faire à la main, mais ça me prendrait dix fois plus de temps. Mais Matt m'assura qu'il allait faire ce qu'il fallait pour me la trouver, et je savais bien que quand il avait une idée en tête, il n'abandonnait pas facilement. J'étais donc plutôt optimiste quant à l'idée d'avoir bientôt cette machine. Matt a ouvert les bras, et c'est sans hésitation que je m'y suis blottie. J'ai même fait mieux que ça, j'ai enroulé mes bras autour de sa taille et je j'ai serré contre moi. Je lui devais tellement, et il était tellement patient avec moi. Beaucoup auraient laissé tomber depuis longtemps mais pas lui... il ne m'avait jamais fait le moindre reproche. Aujourd'hui encore il essayait de prévenir mes envies en me proposant de ramener tout ce dont j'avais besoin pour décorer ici.



Mmm... On ira voir ensemble.


Après tout, même quand nous étions dans ce souterrain je sortais régulièrement pour aider à aller chercher des provisions. Ici les choses étaient plus calmes, moins dangereuses, et c'était aussi l'occasion de découvrir notre nouvel environnement ensemble. Enfin avoir une vie plus ou moins normale... Du moins tout était là pour. Restait à ce que je me bouge aussi de mon côté, ce qui n'était pas une mince affaire, mais bon... J'étais motivée. Je relève donc mon visage qui était jusque là collé contre son torse et mes bras desserrent leur étreinte, mais pour mieux venir s'enrouler autour de son cou.


Et si on choisissait notre chambre et qu'on commence à s'installer ?



Oui, j'avais bien dit NOTRE chambre. je n'avais pas l'intention de vivre ici avec lui comme si nous étions en collocation. Ca serait ridicule, et puis je ne craignais pas Matt, si je pouvais encore me montrer méfiante envers les gens, et particulièrement les hommes, pas avec lui. J'étais arrivée ici avec de bonnes résolutions, et je comptais bien les tenir. Je me suis donc hissée pour poser un petit baiser sur ses lèvres avant d'attraper sa main et de le tirer doucement à ma suite.


Celle-ci me semble logique non ? Elle est plus grande et mieux orientée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Jeu 9 Juin - 15:42

Matthew se sentit remplit de bonheur lorsqu'elle vint se blottir contre lui et que, contre toute attente, elle le serra très fort plaçant ses bras autour de lui. Elle avait changé ou elle était en train de le faire, ou alors quelque chose l'inquiétait et c'était pour cela qu'elle c'était blottit ainsi contre lui. Cette vie était un nouveau départ oui, mais le poids du passé restait toujours présent et Matthew avait du mal à imaginer une vie meilleure sans tracas ni soucis. Il l'espérait bien entendu mais pour le moment il en était loin, il était fatigué et heureux d'avoir réussit cette mission à bien, ramener un groupe en entier ou presque. Tout ne c'était pas passé exactement comme prévu mais il avait assuré, lui et les autres, pour preuve celle qu'il aimait était dans ses bras.

"Si tu veux..."

Matthew aurait bien voulu pouvoir aller se reposer, mais il avait encore des choses à faire, il n'aimait pas se reposer ainsi sur ses lauriers et savait qu'il lui faudrait encore s'occuper du cas "Ari", mais d'une certaine façon il n'en avait plus envie. La joie de Mary suffisait à le transporter dans un monde ou il pouvait presque oublier toutes ses responsabilités. Il ne l'avait jamais vu si heureuse. Et voilà qu'elle passe ses bras autour de son cou, Matthew en est heureux mais véritablement surpris, ne s'y attendant pas du tout. Il savait qu'elle avait fait des progrès durant son absence mais à ce point il n'y aurait jamais songer.
Ce qu'elle lui dit ensuite le laissa perplexe. Avait t'il bien compris ? Etait t'il endormit ? Mais son sourire le conforta dans l'idée qu'en fait non, il ne dormait pas et c'était bien Mary qui lui parla à ce moment précis.
Il fut malgré tout tellement surpris qu'elle le prit par surprise en l'embrassant rapidement, déposant un baiser sur ses lèvres pour ensuite prendre de la distance et lui prendre la main et le tirer jusqu'à la chambre qu'elle espérait pouvoir occuper.


"Euh...oui....c'est comme tu veux..."

Matt était vraiment surpris, si on lui avait dit qu'elle proposerait ce genre de compromis il ne l'aurait jamais cru.

"Tu ... es sur de toi Mary ?...."

Son regard interrogateur montrait bien qu'il n'était pas certain de bien faire en posant la question, mais il avait besoin qu'elle lui confirme tout ça, qu'elle le rassure parce qu'il n'aurait jamais pensé qu'elle accepterait de dormir à ses côtés. Il savait bien que dormir serait déjà un énorme pas pour elle et il ne demandait pas plus mais il ne voulait pas qu'elle regrette sa décision par la suite.

"De toute façon tu sais très bien que tu es libre de faire ce que tu veux, si jamais tu changeais d'avis ou si tu ne te sentais pas bien, jamais je ne t'en voudrais de revenir en arrière."

Son regard et son sourire se firent plus présent. Il n'avait plus de raisons de douter maintenant. Leur vie allait vraiment être meilleure. Il en avait la confirmation à présent.
Il fallait juste être certain qu'aucun HLL ne les avait suivit, ni eux ni personne d'autres de néfaste pour leur communauté et leur avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Jeu 9 Juin - 18:48

Je sais que le chemin va encore être long, je ne me fais pas d'illusions là-dessus. Mais ça fait trop longtemps que je piétine et fais du sur place, ça ne peut pas durer comme ça. Franchement Matthew a été d'une patience d'ange avec moi, et il l'est encore. Dans un sens son soutien est la seule chose qui me permet d'espérer, d'un autre ça me frustre qu'il ne soit pas récompensé. Il faut que je me booste, parce que si je ne me décide pas enfin à prendre le taureau par les cornes et me bouger, alors il est clair que les choses ne vont jamais s'arranger, et je veux qu'elles s'arrangent. Déjà parce que ça serait pas mal pour moi si je pouvais réussir à être moins renfermée et moins craintive, mais aussi parce que Matt mérite de voir sa patience récompensée. C'est lui qui a maintenu ma tête hors de l'eau jusque là, et c'est vrai que je ne lui ai jamais vraiment dit merci, ni même montré ma reconnaissance.

Mais là je suis sur un nouveau départ. Je me suis faite une promesse, et je compte bien la tenir. Je lui propose donc que nous choisissions notre chambre, et je sens bien dès le départ que la surprise est au rendez-vous. J'ai toujours refusé qu'on dorme ensemble. C'est idiot, ça je le sais bien, d'autant que j'ai vraiment confiance en lui. A la limite j'aurais dû me sentir plus en sécurité avec lui juste à côté. Mais il n'était jamais loin. J'ai toujours su que quand je dormais il venait s'assoir de l'autre côté de la pièce et que bien souvent il me regardait dormir. Ca ne me dérangeait pas, mais je ne permettais pas plus. Et voilà qu'aujourd'hui je lui proposais carrément qu'on partage le même lit ! Evidemment, il en balbutiait. Je trouvais ça plutôt mignon... Pour une fois que je réussissais à l'épater.
D'ailleurs je dois dire que je suis fière de moi. Je sais que j'ai pris la bonne décision, et puis c'est un sacré cap que je franchis et c'est la toute première fois que je réussis à le surprendre dans le bon sens. Pourvu que ça dure !



Oui, je suis plus que sûre...


Alors que j'étais en train d'examiner la pièce, je lève les yeux vers lui et lui fais un sourire, sourire qui se transforme en petit rire quand je vois la tête qu'il fait ! C'est officiel, il va lancer dès demain un avis de recherche parce qu'il se demande ce qu'on a fait de sa Mary. Pourtant pour l'instant je n'ai pas fait grand chose. Un petit pas, mais un pas quand même, et cette idée m'a rendu le sourire. Je vais m'asseoir sur le lit, et je tapote le matelas juste à côté de moi pour qu'il me rejoigne. Je pense qu'il est temps que nous ayons une petite conversation lui et moi.


Je suis venue ici pour avancer, et il n'y a qu'avec toi que je le pourrai. Tu n'as pas à subir ça plus longtemps, tu n'as été que trop patient.


Je lui fais un petit sourire contrit parce que je sais qu'il va s'en défendre. Pourtant c'est vrai. J'ai eu besoin de ce temps, c'est certain. Ce que j'ai vécu n'était pas anodin, loin de là, et je ne pouvais pas me remettre de ce genre de traumatisme du jour au lendemain, mais maintenant l'heure était venue de passer à autre chose.


Si je t'ai demandé une machine à coudre, c'est parce que je compte reprendre mon métier. Je vais faire des vêtements pour la communauté. Ca va m'obliger à voir des gens, à prendre leurs mesures et donc les approcher... Mais je dois passer par là et ça va m'aider. Donc ce soir je dors dans tes bras, demain je m'occupe de ce potager, demain soir je dors à nouveau dans tes bras, et après demain...


Je hausse les épaules.


Je ne sais pas encore mais je trouverai bien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Jeu 9 Juin - 19:15

Sa petite Mary a bien grandit depuis qu'il rencontré, elle semble plus sereine, plus sur de ce qu'elle désire et à aucun moment elle ne laisse penser que cette décision est un coup de tête. Elle parait tellement sur d'elle que Matt n'en croit pas ses oreilles, d'abord surpris il a besoin qu'elle le rassure en lui confirmant qu'elle est d'accord et puis il est rassuré, Mary est bien là. Il faut dire que ça fait un petit moment qu'il est avec elle par intermittence et ces moments de solitude lui ont permis de s'ouvrir un peu aux autres ou du moins de côtoyer d'autres personnes que Matt et même s'il doute qu'elle ait vu d'autres hommes elle semble aller mieux. Il en est heureux, cela montre que le temps fait son travail. Bien sur il ne lui demande pas de coucher avec lui, il ne le fera jamais sans que cela ne vienne d'elle et même il n'y pense carrément plus du tout. Il l'aime et peu importe la manière de le montrer, peu importe si jamais ils n'ont une relation dite normale, ce qui compte c'est qu'elle se sente bien avec lui et qu'ils s'aiment. C'est sur qu'il préférerait tout autre chose, mais il la respecte et c'est sa plus grosse qualité. Et puis Mary semble vraiment avoir changé et Matt n'arrive pas à savoir depuis quand exactement.
Elle l'invite à s'assoir à ses côtés alors il le fait, l'écoutant s'expliquer.

"Je serais patient autant qu'il le faudra, tu n'es obligé de rien, tu le sais très bien."

Sa voix se veut rassurante, il ne lui demande rien, il le lui a déjà dit. Jamais il ne la forcera à quoi que ce soit. Elle prendra le temps qu'il faudra pour guérir, il l'attendra.
Ce sourire qui ne quittait plus son visage et son regard qui ne la quittait plus au fur et à mesure qu'elle parlait. Elle faisait plaisir à Matt, non pas parce qu'elle allait de l'avant mais parce qu'elle semblait vraiment être heureuse, comme il ne l'avait encore jamais vue. De plus elle semblait déterminé et la seule chose qu'il trouva à lui répondre c'est un simple
"Je t'aime mon ange" avant de passer son bras autour de son bras et de la rapprocher de lui pour la câliner tendrement.

"Tu feras absolument tout ce que tu voudras Mary, comme tu le voudras et moi je ferais ce que tu voudras pour que tu soit bien. Je suis heureux quand tu es heureuse et aujourd'hui tu me sembles particulièrement heureuse. J'espère vraiment qu'ici on aura une nouvelle vie, surtout toi, pouvoir laisser le passé derrière.... bien que je sache qu'il sera toujours présent, je veux juste le meilleur pour toi. Je te trouverais une machine, même si je dois marcher durant des jours et fouiller un million de maisons, parce que je vois bien que cette idée de reprendre la couture te rend heureuse."

Matt soupira d'aise avant de relâcher un peu son étreinte sur elle, il avait l'impression d'être aller un peu loin là, sans vraiment le vouloir, il ne voulait pas qu'elle se sente coincer.

"Tu veux qu'on reste un peu là, ou tu préfères que je t'aide à déplacer les meubles ou qu'on fasse autre chose, tant qu'on vient pas frapper à la porte je peux rester avec toi et t'aider alors hésites pas si tu as envie de quelque chose."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Ven 10 Juin - 15:31

Ce n'est pas parce qu'on prend une décision qu'on réussit forcément à la tenir au bout du compte. Je sais que je vais avoir besoin de temps encore, et que tout ça ne va pas se faire sans mal, que je vais parfois devoir me faire violence. A ce niveau là, ce n'est pas vraiment le fait de dormir dans le même lit que Matt qui m'effraie, mais plus les rapports humains que j'ai envie de retrouver. En reprenant mon activité, je sais que je vais devoir à nouveau parler avec des gens... De manière plus appuyée que jusque là. Et ça, j'avoue que ça me terrifie. Comment je vais réagir quand je vais me retrouver seule avec un homme que je ne connaîtrai pas ? J'ai peur de ne pas gérer... Pourtant je sais que je le dois bien.

Oui, je le dois. J'ai pris cette décision et je ne reviendrai pas en arrière, c'est décidé pour de bon. Je vais commencer en douceur ce soir, parce que je pense vraiment que faire ce pas de plus pour notre vie de couple ne va pas me perturber outre mesure. D'ailleurs là j'y pense, et je ne ressens pas d'appréhension. C'est bon signe... Moi qui me fait toujours une montagne de rien ! Enfin... Surtout depuis "l'incident". Je sais aussi que je ne suis pas arrivée là du jour au lendemain non plus... D'abord je ne lui permettait pas de s'approcher trop près, puis il a pu le faire, ensuite il a pu toucher ma main, et petit à force d'être toujours là pour moi et de ne jamais abandonner, nous en sommes arrivés là. Mais quelques étreintes, des baisers... Ce n'est pas suffisant. Il aura beau me répéter encore et encore qu'il sera patient... Je sais qu'il le sera, mais en même temps je sais qu'il en souffre. Je ne supporte pas ça, l'idée de le faire souffrir, donc il faut que je me remue, de toute urgence ! J'ai eu du temps, j'ai pris du recul... Mais j'ai cette chance incroyable de ne pas être seule et je dois en prendre conscience.

Alors je lui confirme la décision que j'ai prise, je lui fait part de ce que j'ai envie de faire, dès ce soir, et demain... Je ne lâcherai pas, je n'en ai pas envie. En revoyant ces photos sur ce magasine quand je prenais un café avec Liam, j'ai revu l'ancienne Mary. Et l'ancienne Mary était une fille souriante, qui croquait la vie à pleine dents, pleine d'entrain et d'humour. C'était elle que je voulais devenir à nouveau, renaître comme j'étais avant. Le chemin sera encore long, mais je ne me suis jamais sentie aussi décidée. D'ailleurs je crois que Matt le remarque. Il a le sourire, ma joie semble communicative, et quand il me dit qu'il m'aime, je me sens vraiment heureuse, parce que même si tout n'est pas parfait, même si la menace est toujours là, on est ensemble et c'est bien le principal.
Je ne me suis pas sauvée quand il a passé son bras autour de moi. Les miens ont entouré sa taille et je l'ai écouté me dire qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour que je sois bien. il n'imaginait pas à quel point il était responsable de ma survie, et ce dans tous les sens du terme. Sans lui je ne serais arrivée à rien, parce que je n'aurais simplement eu aucune raison de m'accrocher.



Tu serais parti trop longtemps. Ce n'est rien s'il n'y en a pas dans les parages, je ferai à la main. J'irai moins vite c'est tout.


Il avait été absent bien trop longtemps. Evidemment je ne lui reprochais jamais ses absences, elles étaient justifiées, la communauté avait besoin de lui et je ne pouvais pas monopoliser son attention. Il n'en restait pas moins qu'à chaque fois qu'il partait, même si on ne parlait pas du manque que je ressentais, j'avais toujours peur qu'il lui arrive quelque chose. C'était dangereux dehors, partir était toujours risqué. Son étreinte s'est un peu relâchée, mais je suis restée un peu comme j'étais avant de me redresser.


On a fait un sacré chemin... Tu devrais te reposer autant que tu peux. D'ailleurs j'ai une idée... Enlève ta chemise et mets toi sur le ventre !


Oh je vous vois venir. Mais ça va hein ? Je ne suis quand même pas atteinte à ce point là. Là dans ces conditions, c'est moi qui ai le contrôle, c'est moi qui choisis ce que je fais, comment je le fais, et combien de temps ça dure. Et puis... C'est Matt... Avec lui je peux faire des choses dont je serais bien incapable en temps normal. Rien de grave, même si je n'ai jamais eu l'occasion de lui proposer ça, je sais que tout va bien se passer. Je lui fais donc un petit signe de ne pas avoir peur et d'y aller, et une fois qu'il est allongé, je viens m'installer sur lui et commence à le masser. Je crois d'ailleurs que ce n'est pas du luxe... Bon sang ce que ses muscles sont tendus ! Pas vraiment étonnant, on a fait une marche épuisante et il était vraiment chargé. Il est fort d'accord, mais quand même...
Alors je fais ce que je peux pour que mon massage soit efficace et malaxe ses muscles avec délicatesse.



Après je vais m'occuper de ranger nos affaires dans les armoires. Pourquoi tu n'en profiterais pas pour te faire couler un bon bain ? Promis si quelqu'un vient, je viendrai te chercher... Mais tu t'occupes toujours des autres... Tu mérites aussi de prendre un peu de temps pour toi chéri...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Ven 10 Juin - 16:24

"Mais je t'en rechercherais quand même."

Répondit t'il en souriant, il ne voulait pas qu'elle abime ses sublimes mains à trop coudre quand même. Et puis devait bien y en avoir des machines quelque part, il suffisait juste qu'il connaisse un peu mieux les lieux et visite de temps en temps ou se renseigne simplement. Tout ici semblait être tellement mieux que là d'où ils venaient alors... Mary méritait le meilleur et il lui obtiendrait le meilleur, rien de moins !

"J'irai pas loin, mais je trouverais, je te le promet."

Et en général lorsqu'il faisait des promesses il les tenait. Elle pouvait lui faire confiance là dessus et depuis le temps qu'ils se connaissaient elle le savait ça.

Hein ? Qu'est ce qu'elle venait de dire ? Matthew le regarda en levant les sourcils l'air vraiment surpris. Elle avait pas cette idée là c'était pas possible alors qu'est ce qu'elle proposait ? Il était curieux et en même temps s'inquiétait un peu. On lui avait volé sa Mary cette fois-ci il en était sur, ou alors il délirait et il était dans un rêve en fait.
Mais elle le rassura, en fait cela n'avait rien à voir avec ce qu'il venait de penser, elle voulait juste lui offrir un petit massage. Alors comme ce petit visage d'ange venait si bien de le lui proposer il ôta sa chemise malgré le fait qu'il avait eu chaud, il aurait bien du se prendre un bain avant tient ! Bref, elle avait l'habitude elle allait pas se sauver pour si peu.
Il s'allongea sur le ventre sur ce lit douillait qui changeait pas mal de ce qu'ils avaient connu jusque là et laissa Mary et ses doigts de fée s'occuper de lui.

Il dut prendre sur lui lorsqu'elle commença le massage, parce que mine de rien c'était un homme qui fonctionnait comme les autres et savoir ses doigts sur sa peau comme ça c'était tout autant agréable que sensuel, mais il ne laissa rien paraitre. Se laissant envahir par une sensation de bien être, ses muscles étaient tendus et ce qu'elle lui faisait lui faisait vraiment du bien.


"Humm... non....le bain attendra... ce que tu me fais là c'est trop agréable ma belle... enfin.... sauf si tu trouves qu'il serait mieux que je me lave maintenant..."

Matt avait même fermer les yeux tellement ce massage était salvateur pour son corps, en tout cas pour le haut de son corps, peu à peu il se détendait et se laisser aller sous ses doigts de fée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Dim 12 Juin - 12:24

On méritait bien un petit moment entre nous. Si je ne me sentais pas encore prête à faire le grand saut, même si du chemin avait été fait, j'étais plus à l'aise. Avec lui du moins. Mais c'était le principal non ? Petit à petit je faisais mon chemin, et il était le premier à en profiter, ce qui n'était qu'un juste retour des choses.
Jusque là c'est vrai que nous n'avons jamais eu une telle proximité. Il faut dire que l'ambiance était plus qu'électrique lorsque nous étions dans ces souterrains, pas évident de remonter la pente dans un tel environnement. Et puis on devait être tout le temps sur nos gardes, ce n'était pas simple.

Je savais au moment où je lui ai demandé d'enlever sa chemise qu'il allait faire un arrêt sur image quelques secondes. C'est vrai, j'avoue ça pouvait porter à confusion. En même temps j'étais un peu plus romantique que ça quand même et je me voyais mal démarrer ce genre de chose de cette manière ! enfin ça il ne pouvait pas le savoir forcément... Mais je vous jure que j'y mets plus les formes !
Non, j'avais juste envie de lui faire un petit massage. On venait de marcher pendant 4 jours, et il avait porté énormément de poids. En plus comme il était chef de groupe il ne se contentait pas de marcher, il devait aussi veiller à l'organisation et à la sécurité... Autant dire qu'il devait être dans un état de stress et de fatigue extrême. Et malgré ça il semblait qu'il n'en avait pas encore eu assez. Non, définitivement, s'il ne pouvait pas s'arrêter tout seul, je devais faire en sorte qu'il fasse une pause. Il en avait besoin, et la moindre des choses après un tel voyage était qu'il se repose un peu avant tout.

Alors je lui ai proposé de prendre un bain, lui promettant de venir le chercher si on le réclamait. Ca dans mon esprit, c'était en cas d'extrême urgence, parce que si quelqu'un venait frapper à notre porte, je lui demanderais gentiment d'oublier Matthew jusqu'à demain matin. Ils pourraient comprendre non ?
Je le sentais vraiment noué sous mes doigts, et de toute évidence, il préférait mon massage à un bain. Je ne pus m'empêcher de rire à sa question.



Franchement... Je suis dans le même état, je ne ferai donc aucun commentaire désobligeant !



C'est vrai qu'on ne peut pas dire que nous ayons eu l'occasion de prendre soin de notre hygiène ces derniers jours. C'était normal, et personne n'était arrivé ici très frais ! Comme il semble apprécier, je vais donc continuer mon massage un bon moment, jusqu'à ce que je sente avec certitude que ça avait fait son effet. Je me suis penchée et j'ai posé un baiser sur son épaule avant de me laisser glisser sur le côté. J'ai posé ma tête sur ma main et je l'ai regardé avec un petit sourire, écartant une mèche de ses cheveux avec les doigts de ma main libre.


Je crois que je ne me suis pas sentie aussi bien depuis... Très longtemps. C'est même flippant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Lun 13 Juin - 8:26

Matt eu un petit rire lorsqu'elle lui dit qu'elle ne fera aucun commentaires désobligeant à propos du fait qu'il n'était pas spécialement propre, d'ailleurs il aurait du éviter de s'allonger sur ce lit avec ses vêtements sales, déjà un mauvais point pour lui. Mais là avec le massage qu'elle lui faisait il ne pensait déjà plus à rien. Ses muscles étaient tellement tendu qu'au début s'en était presque douloureux de sentir ses mains bouger comme ça mais cela disparu rapidement pour laisser place à un certain bien être. Matthew était un homme et il avait beau faire de gros efforts ce contact de sa peau sur la sienne lui donnait quelques idées qu'il chassa rapidement de sa tête, hors de question de se monter la tête. Mary n'était pas prête et puis de toute ce n'était pas comme ça qu'il imaginait leur relation.
Il se détendit donc petit à petit pour se laisser complètement aller sous ses doigts agiles, il faillit même s'endormir, il avait simplement fermer les yeux pour profiter du moment présent et la fatigue l'avait rattraper. Mais cela ne dura pas, il lutta un peu et retrouva tous ses esprits en sentant Mary arrêter son massage. Elle est ensuite venu s'allonger à ses côtés et là ses yeux se posèrent dans les siens.

Elle était si belle, elle resplendissait de bonheur mais surtout de bien être, c'était une autre femme. Etonnent d'ailleurs d'imaginer que ces quelques kilomètres qui les séparaient de leur vie d'avant pouvait l'avoir changer. Elle qui était si craintive c'était coller contre lui d'une manière totalement spontanée sans aucun mouvement de recule alors qu'habituellement elle était longue comme si à chaque pas qu'elle faisait vers lui elle l'avait murement réfléchit.


"Oui, j'avoue. C'est un peu flippant."

Mais il ajouta un petit sourire comme pour lui montrer qu'en fait il ne flippait pas mais qu'il était d'accord avec elle à ce propos.

"Je souhaite vraiment que tu te sentes aussi bien tous les jours, je ne voudrais pas que cet état soit seulement passager. Tu as fait de tels progrès, ça fait plaisir à voir. Et je ne dit pas ça parce que tu veux qu'on dorme dans le même lit."

Un petit rire termina sa phrase, il n'avait pas peur qu'elle fasse marche arrière, cela était presque logique, il avait juste peur qu'elle soit de nouveau craintive parce que quelque chose l'aurait effrayé dans cette nouvelle vie.

Elle était si proche de lui que l'espace d'une seconde l'idée de déposer un baiser sur ses lèvres l'effleura mais il se ravisa rapidement. Elle était fait beaucoup de progrès mais il ne fallait pas en abuser non plus.

Alors tout doucement Matt se releva pour finir par s'assoir sur le lit, la regardant simplement.


"Je vais aller le prendre ce bain, parce que sinon je sent que je vais m'endormir comme ça et ce sera pas franchement agréable, ni pour toi ni pour toi. Et puis c'est pas un luxe je crois."

Il se leva ensuite et se dirigea vers la salle de bain et fit couler un peu d'eau avant de revenir dans le salon et de fouiller dans son sac à dos. Il en sortie un linge passablement propre et puis un peu de savon et sourit à Mary lorsque leurs regards se croisèrent et retourna dans la salle de bain, il poussa simplement la porte pour pouvoir ressortir plus vite si jamais elle avait besoin de lui.


"J'en ai pas pour longtemps, si tu as besoin tu sais ce que tu dois faire."

L'eau n'était pas très chaude mais Matthew avait connu bien pire et il en avait l'habitude maintenant, elle était propre et c'était déjà une bonne chose.
Même s'il était dans un bain, dans la maison qu'il partageait avec Mary il restait toujours aux aguets question d'habitude. Il lui faudrait s'habituer aux bruits de cette maison avant d'être totalement tranquille ici.

Lorsqu'il ressortit environ quinze minutes plus tard il portait juste la serviette qu'il avait prit plus tôt autour de la taille, il avait oublier de prendre des vêtements propres dans son sac à dos et c'est donc ce qu'il fit ensuite, fouiller dans le sac pour trouver de quoi de vêtir convenablement. Il ne fit pas attention au fait que Mary était peu être dans les parages et retourna dans la pièce pour se changer.


"Ca y est j'suis propre, tu vas pouvoir y aller si tu veux."

Dit t'il en sortant enfin prêt de la salle de bain. Bien sur il n'était pas rasé et ses cheveux mouillé étaient à peine coiffés, mais ce n'était pas son genre de faire attention à lui depuis les bombardements. Il s'occuperait de ça plus tard, là c'était au tour de Mary de profiter un peu d'un bon bain. Mais si cet endroit était au calme qu'on leur avait promis il avait prévu de faire plus d'efforts sur son apparence pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Lun 13 Juin - 14:33

C'est drôle, n'importe qui nous voyant là en ce moment aurait pu croire à la scène la plus normale qui soit d'un couple qui se repose un peu. Si cette fichue normalité pouvait à nouveau entrer dans ma vie, je crois que je serais la plus heureuse des femmes. On ne va pas dire qu'on y est, mais disons que nous sommes sur le bon chemin et qu'il y a de l'espoir malgré tout. C'est vrai, jamais il n'y a eu une telle proximité entre nous. Je ne pouvais pas aller trop vite, ça je le savais, ne surtout pas présumer de mes forces, mais je savais aussi que j'étais lancée, et que si je ne voulais pas couper cet élan, je devais suivre l'impulsion que j'avais lancée.

Ca passe ou ça casse maintenant, je n'aurai pas de seconde chance. Jamais je n'ai été si déterminée à me battre contre moi-même et contre mes démons. Cette normalité, je voulais la lui offrir, mais aussi pouvoir en profiter. Là couchée dans ce lit à côté de lui, je me rendais compte à quel point j'aimais ça, ne pas craindre, ne pas être sur mes gardes, pouvoir me laisser aller sans la moindre arrière pensée... C'était reposant, ça faisait du bien. Ce lieu était ma chance, plus une chance symbolique, je le conçois, à part l'environnement, rien n'a vraiment changé depuis notre départ, mais peut être que ça aura été un vrai détonateur pour lancer la machine et me permettre de passer à autre chose. Je l'espère, je ne peux faire que ça.

Il va falloir qu'on se réapprenne tous les deux. Finalement je tente de voir le positif de tout ça, et je me dis qu'après toutes ces épreuves, au vu du caractère exceptionnel et tellement aléatoire de nos débuts en tant que couple, nous avons posé des bases d'une solidité à toute épreuve. C'est tellement facile de s'aimer quand les choses vont bien... Mais nous n'avons jamais connu la sérénité. Malgré ça notre couple s'est soudé, et bien soudé. Ca vaut la peine que je me fasse violence et aujourd'hui je me sens plus encline que jamais à faire les efforts qu'il faut. Une nouvelle vie s'offre à nous ici, une vie où on peut rire ensemble. Ca a l'air idiot à dire comme ça, mais on n'en a pas souvent eu l'occasion.

Il trouve que j'ai fais des progrès, il en est heureux, et rien que parce qu'il espère que ça va durer dans le temps, je me promets de faire tout ce qu'il faut pour ça, et même plus. On va prendre le temps de s'installer, et je vais travailler à m'améliorer de plus en plus.
Ma décision était prise et bien prise, et alors qu'il se relevait pour prendre son bain, j'en faisait de même.



Et moi je vais commencer à ranger un peu, ça sera ça de fait !


Malgré une certaine fatigue, je me suis extirpée du lit avec un certain enthousiasme. J'ai rejoins le salon et commencé à ouvrir mon sac à dos, examinant ce qu'il y avait dedans tandis que Matt revenait chercher quelque chose dans le sien. J'ai levé les yeux vers lui et lui ai sourit avant de reprendre mon inspection, hochant la tête lorsque, depuis la salle de bains, il m'assura ne pas en avoir pour longtemps.


Ne t'en fais pas tout va bien, détends toi !


Je secouais la tête avec amusement. Monsieur et Madame Parano... Voilà comment on va bientôt pouvoir nous appeler ! En tout cas je ne voulais plus donner cette image de la fille tellement peureuse qu'on a l'impression qu'elle va paniquer au moindre bruit. J'ai donc commencé par sortir de quoi me changer par la suite. Une fois n'est pas coutume, je vais essayer d'éviter ces choses informes que je mets d'habitude. Bon, ne pensez quand même pas que je vais me mettre directement aux petites robes sexys, mais j'ai sorti un jean un peu plus à ma taille que je ne mettais jamais parce que je considérais justement qu'il m'allait trop bien, et pour le haut un petit chemisier à manches courtes ajusté à ma taille. Bref, des vêtements normaux qui ne me donnaient pas l'air d'avoir fait un régime qui m'avait fait perdre 40 Kgs et de ne pas encore avoir pu changer ma garde robe !

Puis, je suis allée ranger le reste de mes affaires dans la chambre. On n'avais pas grand chose, ça allait vite. Et après ça je suis allée au jardin. En arrivant j'avais remarqué que même si le petit jardinet devant la maison avait besoin qu'on s'en occupe, il y avait quelques rosiers en fleur. J'ai donc coupé quelques fleurs et je suis ensuite rentrée pour les ranger dans un vase en un joli bouquet qui éclairerait un peu l'atmosphère. Dès demain j'allais m'attaquer à nettoyer les vitres qui en avaient grandement besoin !

Je me retournais lorsque Matt finit par revenir propre comme un sou neuf. A mon tour donc d'aller me rafraîchir un peu. J'ai attrapé les vêtements que j'ai préparé, ai pris soin de poser un baiser rapide sur sa joue, et j'ai filé en trottinant vers la salle de bains. J'ai préféré pour ma part profiter d'une douche. Je suis donc montée dans la baignoire et j'ai actionné le pommeau de douche, réglant la température pour qu'elle soit assez fraîche pour me réveiller un peu et me donner du tonus. Ca faisait un bien fou et j'ai eu bien du mal de me décider à couper l'arrivée d'eau ! Enfin je sentais bon, ce n'était pas du luxe !

Puis j'ai fait un peu mieux connaissance avec la salle de bains. En ouvrant les armoires, je me suis rendue compte qu'on avait fait en sorte d'y mettre des petites choses utiles. Deux brosses à dents dans leur emballage, un gel douche, un peigne et une brosse ronde, un rasoir manuel, du sel de bain (véritable luxe de nos jours, il faut bien le dire), quelques serviettes et même un sèche cheveux ! j'ai sourit en le voyant et je me suis dit que je ne me souvenais même plus de la dernière fois où j'avais fait un brushing... Alors contre toute attente, j'ai décidé d'en faire un. Ca faisait bizarre de refaire ces gestes presque oubliés, mais ils me revenaient bien plus facilement que je ne l'aurais imaginé. Très vite la femme dans le miroir n'avait plus rien à voir avec cet épouvantail mal fagoté et mal coiffé que j'étais devenue ces derniers temps. De simples vêtements à ma taille et un brushing rapide m'avait métamorphosée... A tel point que j'hésitais presque à sortir de la salle de bains. C'était idiot... Ce n'était pas comme si j'avais mis une petite jupe courte, un décolleté plongeant, des talons aiguilles et un maquillage outrancier ! Je n'étais même pas maquillée... et je portais un simple jean et un simple chemisier.

Je secouais la tête et me mis une grosse claque intérieure. C'est pas vrai ça, il faut vraiment que je me secoue moi ! J'ai donc fini par sortir à mon tour de la salle de bains et rejoins Matt dans le salon. Je tente autant que possible de garder un air parfaitement serein et je décide d'aller vers la cuisine. En effet, je me suis dit que si on avait laissé des choses pour nous dans la salle de bains, il devait en être de même dans la cuisine. Effectivement, sans être pleins, il y avait des choses dans les placards et dans le frigo.



Ca te dit quelques pâtes à la crème ?


C'est tout ce que j'avais trouvé pour un repas rapide. Mais là on avait sérieusement besoin de manger tous les deux. On avait juste pris quelques fruits pour le voyage, quelques biscuits... autant dire que nos estomacs criaient famine !
Je mettais de l'eau dans une casserole et la posait sur la taque de cuisson. Miracle, ça fonctionnait ! Un peu de sel dans l'eau et il n'y avait plus qu'à attendre qu'elle boue. Je me retourne et m'adosse au petit meuble, croisant mes bras sur ma poitrine avec un sourire.



Je crois qu'on va être biens ici. En tout cas les gens sont accueillants. Je m'en veux presque de ne pas avoir été plus sociable tout à l'heure quand ils sont venus nous accueillir... Il va falloir que je travaille là-dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Mar 14 Juin - 7:09

Matt avait fait son possible pour ne pas être très long et avait donc laisser la place à Mary dans la salle de bain et il pu remarquer au vue de l'heure qui tournait qu'elle prenait son temps. Cela était plutôt une bonne nouvelle puisqu'habituellement elle ne trainait jamais lorsqu'il s'agissait de faire sa toilette, surement une autre de ses bonnes résolutions.

Et lorsqu'elle ressortit elle était telle qu'il l'avait imaginer dans ses rêves les plus fous. Non, elle n'était pas en tenu de soirée, ni même en tenue d'Eve, il s'en doutait d'ailleurs. Elle était juste dans une tenue décontracté qui lui allait beaucoup mieux que ce qu'elle portait avant à New York. Décidément Mary était pleine de surprise et Matt adorait ça, il espérait juste que tout ceci durerait, pour elle surtout. Son regard sur elle était protecteur mais on sentait aussi qu'il était réceptif au geste qu'elle venait de dire, il était heureux et un peu ému de la voir prendre soin d'elle à nouveau. C'était bien la preuve qu'elle avait passé un cap, même si elle revenait un peu en arrière, plus jamais elle ne serait cette femme complètement renfermé sur elle même et c'était ça qui lui faisait le plus plaisir, qu'elle ait franchit ce cap.
Bien sur il n'imaginait qu'elle brulerait les étapes et encore moins que leur couple serait un couple comme les autres d'ici quelques semaines, il lui faudrait bien plus, mais il serait patient, il l'avait toujours été.

Durant son absence il en avait profiter pour sortir un peu ses armes et ses munitions et chercher un endroit sur ou les ranger, ce qu'il avait fait en les rangeant dans un placard du couloir qui menait à la salle de bain et qui fermait à clef. Clef qu'il avait prit soin de ranger dans le petit meuble de la chambre.


"Tu es magnifique Mary."

Il n'avait pas pu s'empêcher de lui en parler, mais cela lui faisait tellement plaisir de la voir si radieuse qu'il était difficile de ne pas le faire remarquer.

"Tout ce que tu voudras, j'ai une faim de loup."

Et puis pouvoir manger dans une vraie maison, sur une vraie table, dans une réelle ambiance familiale mais surtout intime, chose qu'ils ne pouvaient pas réellement faire avant dans ses sous terrains.
Mary vint ensuite vers lui pour lui dire combien elle regrettait d'avoir été si distante avec les gens à leur arrivée un peu plus tôt.


"T'en fait pas ma belle, tu auras tout le loisir de les voir et revoir. Tu vas même finir par t'en lasser à force."

Ajouta t'il le sourire aux lèvres. C'est vrai, qu'ils allaient avoir l'occasion de les voir et revoir autant de fois que possible. Et puis elle avec son travail les verrait aussi, puisqu'elle voulait recommencer à coudre.

"Tu sais que je suis le plus heureux des hommes ...."

Il avait beau être sur les genoux à cause de ce déménagement qui leur avait pris quatre jours, les préparatifs de celui-ci et tout ce qui c'était passé entre temps, il se trouvait chanceux et n'hésita pas à le lui faire savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Mar 14 Juin - 13:33

Je crois que je vais vite prendre mes marques dans cette maison. Quelques petites choses pour qu'on se sente un peu plus chez nous et nous aurons investi les lieux de manière efficace et rapide. C'était tout ce que je voulais à présent, que les choses se passent de manière efficace et rapide. Trop longtemps je me suis renfermée et j'ai regardé les choses depuis mon petit coin sans participer. Le temps passait mais je ne participais plus à rien.

du coup depuis mon arrivée ici je tente d'avancer par de petites choses qui peuvent sembler bien peu importantes, mais croyez-moi, chaque geste posé est un grand pas en avant pour moi. J'ai décidé d'un nouveau départ ici, et je ne cesserai jamais de faire tout ce qu'il faut pour le construire. J'étais toujours étonnée de voir que tout ça se faisait bien plus naturellement que je ne l'aurais pensé. Pour moi j'aurais à livrer bien des batailles, mais je me rendais compte qu'en fait, ces batailles ne duraient pas bien longtemps. Juste le temps de me décider et une fois que je me lançais, j'arrivais sans trop de peine à ce que je voulais... Et j'aimais même ça.

Et oui, contre toute attente, j'aimais me retrouver, retrouver celle que j'étais avant tout ça. Mary était toujours là, tapie quelque part, et elle réclamait de plus en plus souvent et fortement de sortir. Le monde extérieur me faisait encore peur, même si j'étais bien décidée à l'affronter, mais ici dans cette maison, je me sentais en sécurité, et Matt était la priorité des priorités pour moi. Avant tout je voulais lui offrir avec moi une vie des plus normales. Qu'importe l'état de ce monde, qu'importe ce qui se passait dehors... Je voulais que quand il rentre chez nous il se sente bien, qu'il y trouve le temps qu'il y reste cette vie dont il rêvait. Après tout il m'avait sauvé la vie, dans tous les sens du terme, il était bien normal que je lui rende la pareille à ma manière.

J'ai commencé en faisant en sorte d'avoir un peu plus figure humaine. Enfin... De ressembler plus à une femme qu'à un épouvantail. C'était une première chose nécessaire, même si je me sentais presque mal à l'aise de sortir sans mon déguisement. Mais c'était une étape nécessaire à franchir, plus jamais je ne voulais qu'il voie cette chose fragile et peureuse que j'avais pu être depuis qu'il me connaissait. D'ailleurs il a de suite remarqué le changement et m'a lancé un compliment qui m'a fait bien plaisir, même si je me suis contentée d'un sourire pour toute réponse. J'ai alors centré la conversation sur un autre sujet, à savoir ce que j'allais préparer comme notre premier repas ici, mais surtout le premier vrai en 4 jours. Un peu comme moi il aurait avalé n'importe quoi. Ca serait donc des pâtes à la crème. C'était sommaire, mais je n'avais pas vraiment l'énergie de fristouiller quelque chose qui prendrait des heures, ni la patience d'attendre !

En tout cas l'accueil ici était agréable. Cette maison avait été nettoyée pour être assez confortable, les draps étaient frais, et des petites choses utiles au quotidien nous avaient été laissées. C'était vraiment le genre de petite attention qui faisait qu'on se sentait accueillis et bienvenu, du coup je me sentais presque mal de m'être montrée si distante tout à l'heure. Il faut dire que tous ces gens en même temps... Ca faisait un peu beaucoup pour moi.



Oui, je vais les voir... Mais un à un ça sera mieux !


Tous en même temps, c'était encore un peu au dessus de mes forces quand même. Mais je ne doutais pas que j'allais finir par m'y faire, et sans doute même faire un peu plus connaissance avec des gens que je croisais tous les jours dans les souterrains et à qui je ne parlais pas vraiment.
Je tournais la tête pour vérifier où en était l'eau sur le feu lorsque Matt me dit qu'il était le plus heureux des hommes. Doucement j'ai redressé la tête pour le regarder à nouveau.



Pas encore tout à fait. Mais j'y travaille.


J'ai sourit et je me suis avancée vers lui pour venir dans ses bras. Posant ma joue sur son torse, j'ai poussé un petit soupire.


C'est étrange comme sentiment. D'un côté j'ai peur qu'on me désire, d'un autre je serais blessée si tu ne me désirais pas. Une vraie fille, je ne sais pas ce que je veux...


Je souris, essayant de ne pas rendre cette confession trop grave. Il y avait du progrès quand même, avant je n'aurais vraiment pas souhaité qu'il éprouve ce genre d'attirance. Mais je savais aussi qu'il n'allait jamais se montrer trop entreprenant. D'un côté c'était bien, ça l'avait été jusqu'ici, mais maintenant... Est-ce que c'était toujours ce dont j'avais besoin ? Je ne savais pas trop en réalité... Parce que je doutais pouvoir, de moi-même, aller vraiment vers lui. Je redressais la tête pour le regarder.


Matt... Il va falloir que tu m'aides. Je sais que tu fais toujours tout pour me préserver... mais cette fois il ne faudra pas le faire. Je te promets de te le dire si ça ne va pas, mais je sais que de moi-même je n'y arriverai pas. Tu voudras bien faire ça pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Jeu 16 Juin - 7:12

Matt se hasarda à remettre en place l'une des mèches de ses cheveux couleur paille mais il le fit doucement afin qu'elle n'ait pas peur. Il faisait toujours extrêmement attention à ses gestes avec elle pour éviter qu'elle ne recule ou ne prenne peur. Ils se connaissaient depuis longtemps maintenant mais Matthew avait toujours sentit une certaine appréhension à la toucher, il avait assister à son calvaire et y avait mis fin, il se doutait ce qu'elle avait pu ressentir et de la peur qu'elle avait du contact et faisait tout pour que les contacts entre eux soient agréables. Mary était une belle femme, lorsqu'elle souriait tout autour d'elle s'illuminait et le coeur de Matt se mettait à battre très vite comme s'il s'emballait lui aussi. Il l'aimait et ce de tout son coeur, elle le savait car il ne cessait de lui dire depuis quelques temps déjà mais au début il n'osait pas de peur de la faire fuir.
Leur relation avait été d'abord timide, retenue parce qu'elle était blessée dans ses chairs et que Matt ne voulait pas passer pour un égoïste. Il avait prit son temps, pour réussir à l'approcher, à gagner sa confiance et surtout il était toujours rester auprès d'elle comme s'il s'agissait d'un trésor qu'il devait garder coute que coute.


"Ce n'est pas grave, laisse le temps agir, d'ici peu tu sauras exactement ce que tu désires..."

Matt faisait de son mieux pour l'encourager à aller de l'avant mais sans la pousser, quoi qu'elle décide il était toujours à ses côtés pour l'aider. Ce n'était pas toujours évident puisque jusqu'à maintenant il avait souvent du s'absenter mais maintenant les choses devaient aller mieux, du moins c'est ce qu'il espérait.
Ce qu'elle lui demanda le laissa perplexe, il ne savait pas s'il serait capable d'aller de l'avant avec elle, il avait trop peur de la blesser, de la faire fuir. Elle avait subit tellement de mauvaises choses.

Son regard sur elle se fit doux afin de l'apaiser mais dans sa tête il ne se voyait pas la pousser de cette manière, du moins comme elle le demandait.


"Je ne pourrais jamais te faire de mal Mary et encore moins te brusquer, tu le sais. Ne me demande ça, je veux que ça vienne de toi. Je ferais tout mon possible pour t'aider, te soutenir mais je ne pourrais jamais être à ta place et te pousser dans tes limites."

Un sourire suivit d'un regard protecteur s'affichèrent sur son visage.

"Bien sur un jour j'aimerais qu'on ait une vie normale, comme tous les couples et pourquoi pas des enfants mais je ne pourrais jamais te demander ça. Je me contente de ta présence, de tes baisers, de nos caresses et s'il le faut je m'en contenterais toute ma vie. Je sais trop ce que tu as enduré je ne pourrais jamais te demander d'aller plus loin."

C'était pas le meilleur parleur qu'il existe dans cette communauté mais il espérait qu'elle avait compris l'essentiel, ou il voulait en venir. Il n'avait pas l'habitude de s'exprimer pour autre chose que lancer des ultimatum ou donner des ordres, cela faisait bien longtemps et s'il n'avait pas eu Mary il serait devenu un solidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Jeu 16 Juin - 15:57

Je sais que je ne dois pas surestimer mes forces... Je ne le sais que trop bien. J'ai des limites, et même si là j'en ai poussé quelques unes faire le premier pas ne sera pas toujours quelque chose que je pourrai faire. Rester un peu plus longtemps dans ses bras, d'accord, je peux gérer. Prendre l'initiative de me rhabiller normalement, ça je peux aussi. Mais plus... Si je dois y arriver alors ça sera parce qu'on m'y a aidé. Je ne me sens pas la force de faire le premier pas, même si à court ou moyens terme, j'ai envie d'y arriver.

Voilà pourquoi j'ai osé lui demander. Ca me coûtait beaucoup. Niveau fierté avouez que ce n'est pas top du tout ! J'aurais voulu pouvoir me montrer assez forte pour ne pas à nouveau lui demander son aide, pourtant je devais bien me rendre à l'évidence, je n'y arriverai jamais s'il ne me donne pas un petit coup de pouce. Alors j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée. Sauf que le résultat n'a pas du tout été dans le sens que j'escomptait... Très loin même.

Il a d'abord commencé à me dire qu'il ne pourrait jamais me brusquer, qu'il voulait que ça vienne de moi, qu'il voulait bien me soutenir mais pas me pousser dans mes limites. Et là je me suis sentie vraiment seule. Comment je fais si même lui me laisse tomber quand j'ai besoin de son aide ? Parce qu'il s'agissait de ça... Un appel à l'aide, tout simplement ! Mais il ne l'avait pas attendu. Seulement à force de me traiter comme si j'étais en sucre et d'abonder dans mon sens, je ne risquais pas de les pousser mes limites justement !

Mon visage est resté impassible, et je me suis un peu reculée. Là je me sentais carrément idiote de lui avoir demandé ça, et j'allais lui dire de laisser tomber quand il a repris la parole. Et vous savez quoi ? Et bien ce qu'il a dit m'a achevée... Parce que c'était tout ce que je craignais d'entendre un jour dans sa bouche. Ca y est, le couperet est tombé, et avec lui tout espoir s'est envolé. Il voudrait qu'on ait une vie normale, pourquoi pas des enfants, mais il ne pourra jamais me demander ça. Au moins je suis fixée, il ne me demandera jamais ce genre de chose. Il se contente de ma présence et de ce que je peux donner pour l'instant, et il ne pourra jamais me demander d'aller plus loin.

Woaw... J'ai l'impression que mon sang s'est glacé. Alors voilà ? C'est fini ? Je suis en train de me battre pour rien ? Je ne sais même pas ce que je ressens. De la frustration, de la déception, de la colère, de la tristesse... Un peu de tout ça mêlé je crois bien. Je la voulais moi cette vie normale. Merde ! On me l'avait volée et je voulais la retrouver ! Mais sans lui je ne vois pas comment faire... Pourtant là il vient clairement de me faire comprendre que si idéalement c'est ce qu'il désire aussi, pas avec moi. J'ai réussi à le fermer totalement à moi. Me prendre dans ses bras et m'embrasser ça lui suffit ? Mais on n'a plus 15 ans, et je ne suis pas sa soeur ! Cette situation n'est pas normale, je suis la première à le reconnaître, mais quand je veux que ça change c'est lui qui ne veut pas. Qu'est-ce que je dois comprendre là-dedans ?



L'eau bout...


Je n'arrivais pas à me mettre en colère et à exploser. Sans doute parce que je savais parfaitement que c'était ma faute si on en était arrivés là. J'étais complètement bouleversée pourtant je ne voulais rien montrer, faisant ce que je faisais le mieux ces derniers temps : Me renfermer dans ma coquille.
Alors j'ai tourné les talons sans autre forme de procès et je suis retournée jusqu'à la taque de cuisson pour mettre les pâtes dans l'eau. Puis comme s'il n'était pas là j'ai entrepris de préparer la sauce d'accompagnement, usant de quelques épices que je trouvais. Je ne voulais pas me retourner, je ne voulais pas l'affronter et reprendre la conversation comme si de rien n'était. Là je venais de prendre la pire douche froide de ma vie, et le pire c'est que je ne voyais plus d'avenir pour notre couple. Parce que si moi je pouvais accepter beaucoup de choses, je n'accepterais jamais que lui mette sa vie entre parenthèse à cause de moi et abandonne ses rêves...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Ven 17 Juin - 7:50

Oups, au vue de la réaction de Mary, Matthew devait avoir dit quelque chose qui ne fallait pas, seulement voilà il ignorait totalement de quoi il pouvait s'agir et comme Mary n'était pas du genre à se plaindre ce n'était pas elle qui allait l'éclairer.
Elle allait pourtant si bien il y a de cela quelques minutes et voilà que maintenant elle se renfermait et prenait de la distance avec Matt. Sur le coup il ne sut pas comment il devait agir et puis lorsqu'il la vit partir et faire comme si de rien n'était il fut encore plus perdu.

Matthew aurait voulu pouvoir s'excuser de l'avoir blesser ou comprendre pourquoi elle c'était soudain reculer mais voilà il ne savait pas ce qu'il avait pu faire. Surement il avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas, mais quoi ? Son regard se posa sur Mary qui était de dos et qui vaquait à ses occupations, il était interrogateur et inquiet, il voulait se rattraper mais comment ?


"Ecoute Mary, je vois bien que quelque chose ne va pas. Est-ce que j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? "

Matt se lança, ne cherchant même pas à savoir si elle avait envie d'en discuter ou pas. Il ne voulait pas que quelque chose fasse obstacle à leur relation. Il imaginait déjà dormir seul cette nuit loin d'elle. Meme s'il en avait l'habitude il n'en avait plus envie depuis qu'elle lui avait annoncé qu'elle voulait qu'ils dorment ensemble.

"Je ne veux pas qu'il y ait des non dit entre nous. Quoi que j'ai dit je m'en excuse, mais tu sais très bien que je ne te forcerais jamais à rien. Et si tu ne veux pas en parler tant pis...."

Matt soupira, espérant qu'elle ne resterait pas dans son mutisme et qu'ils crèveraient l'abcès afin que tout soit clair entre eux.
Comme là maintenant il avait envie de la prendre dans ses bras pour la rassurer mais il n'osait pas car il devinait que ce n'était pas vraiment le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Ven 17 Juin - 18:13

Faire des coups d'éclat, avoir des coups de colère, râler et pester sur quelqu'un, ce n'est pas dans ma nature. Ca ne l'a jamais été, et encore moins aujourd'hui où je tente par tous les moyens de me faire la plus discrète possible ! Là vous voyez, et bien j'ai encaissé... J'ai encaissé le fait de me rendre compte qu'il n'avait ni l'envie ni l'intention d'avoir un jour une vie de couple complète avec moi. Ca fait un choc... Et ça me fait m'interroger encore plus qu'avant sur les raisons pour lesquelles il est là avec moi.
Il faut arrêter de se leurrer. C'est un homme, et un homme normalement constitué a des besoins. Combien de temps encore va-t-il tenir ? Et puis... Est-ce que j'ai le droit de lui faire ça ?

Non, je ne m'en sens pas le droit. Je profite d'une situation qui n'a finalement qu'un seul bénéficiaire : moi. Lui, il n'a rien en retour, et ce n'est pas équitable du tout. Et puis ça fait mal de savoir qu'il n'a aucun désire pour moi. Ce n'est pas logique, même si je sais d'où ça vient. Je ne peux ni ne veux l'accabler de ça, je suis seule responsable, mais le résultat est là quand même, j'aurais préféré ne pas entendre ce genre de chose. Je ne lui en veux pas. J'en veux à la situation, à moi, à mes agresseurs... Pourquoi je n'ai pas réussi à me relever de tout ça plus vite ? Mais ça ne sert à rien d'encore s'interroger. Le mal est fait, c'est comme ça. Je ne sais pas encore ce que je vais décider pour l'avenir, parce que décision il devra y avoir, mais pour l'instant il faut que je me concentre pour ne pas trop montrer à quel point je suis bouleversée. Ce n'est sans doute pas la meilleure manière de faire, mais c'est la seule que je connaisse, en tout cas la seule que je me sente capable d'adopter.

M'occuper du dîner est une bonne façon de couper court à tout ça sans épiloguer. Seulement évidemment Matt ne manque pas de se rendre compte que quelque chose cloche et il m'interroge. Est-ce qu'il a dit quelque chose qu'il ne fallait pas... C'est ironique non ? Je secoue la tête. Je ne me rends même pas compte que c'est ma réaction à moi qui cloche, que j'interprète tout de la mauvaise façon. Pour moi tout est clair dans mon esprit. J'égoutte les pâtes, commence à les mélanger avec la sauce, et lui réponds pendant que j'ouvre les placards pour trouver les assiettes.



Tu n'as pas à t'excuser. C'est moi le problème... Et très sincèrement je me demande pourquoi tu supportes ça.


Sans être fâché, le ton était froid. Cacher mes émotions, c'était ce que je faisais le mieux après tout, autant que ça serve. Mes gestes étaient automatiques et je ne me souviens même pas d'avoir dressé la table. Pourtant c'est bel et bien fait, je suis même en train d'apporter le plat à table. J'en mets une belle part dans l'assiette de Matt, m'en sers quelques unes, plus pour faire joli que pour autre chose. J'ai un peu perdu l'appétit là...


Oublies ce que je t'ai demandé, c'est mieux. Moi non plus je ne te forcerai jamais à faire quelque chose dont tu n'as pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Sam 18 Juin - 9:47

Matthew était totalement surpris par sa réaction et le pire c'est qu'il ne comprenait pas exactement de quoi elle parlait ni ou elle voulait en venir. Et puis le fait qu'elle continue à préparer le repas et à mettre la table un peu comme si tout ceci était instinctif il faut bien dire que ça le déstabilisait au plus au haut point.
Elle n'était pas un problème pour lui et il n'arrivait donc pas à comprendre ou elle voulait en venir. D'ailleurs son visage montrait bien à quel point il ne comprenait pas ses propos, il était interrogatif et suspendu à ses lèvres mais la réponse n'arrivait pas.
Il aurait aimé la rassurer et faire en sorte qu'elle cesse de faire des gestes de façon machinal comme elle était en train de faire mais il ne savait pas comment il devait réagir. L'arrêter net dans ses mouvements, lui prendre le plat des mains, sa placer devant elle ? Rien, il ne fit rien, tellement il était désemparé. Elle semblait complètement ailleurs et lui voulait savoir ce qui se passait pour qu'elle réagisse ainsi. Il ne l'avait jamais vu agir ainsi.


"Mais tu n'es pas un problème enfin ... Mary ...."

Il avait forcément dit quelque chose, c'était pas possible autrement.

"De quoi tu parles ?"

Il était perdu, désemparé face à sa réaction et incapable de la rassurer. Mais ils c'étaient mal compris tous les deux. Mais pour s'en rendre compte il fallait qu'ils s'expliquent, chose qui n'était pas encore faite et loin de là.
Et lorsqu'elle finit enfin par dire ce qui la dérangeait il compris. Il comprit qu'il c'était mal exprimer et qu'elle avait du mal le prendre. Pourtant pour lui tout était clair, il ne pouvait pas la forcer, les choses devaient venir d'elle et même si elle lui demandait de l'aide sur ce point il n'était pas prêt car très peu sur de lui à ce niveau là. Il ne voulait pas la brusquer et pour l'instant le fait de dormir à ses côtés suffisait largement à le combler. Bien sur il était humain, comme n'importe quel homme mais pour son bien être à elle il saurait être patient. En aucun cas il ne voulait qu'elle se sente forcée ou mal à l'aise et qu'elle fasse les choses sans en avoir envie. C'était aussi simple que ça.

Il porta la main à son visage, sur son menton et la força à le regarda dans les yeux, ou du moins se placer à son niveau, avant de lui sourire avec douceur.


"Je crois que tu n'as pas compris ce que je voulais dire, ou c'est peu être moi qui me suis mal exprimer."

Il retira sa main pour éviter qu'elle ne se sente coincée ou forcé et puis si elle ne voulait pas le regarder ce n'était pas grave, elle était libre après tout.

"Un pas après l'autre, il ne faut pas bruler les étapes. Bien sur que je t'aiderais, mais je suis un homme et j'ignore jusqu'où tu te sent capable d'aller. C'est pour ça que je refuse de prendre les devants. Dormir à tes côtés tous les soirs me comblera de joie. C'est vrai aussi qu'étant un homme j'aimerais beaucoup plus de ta part mais je sais ce que tu as vécu et je ne pourrais jamais te demander d'aller au delà de tes forces. Je sais qu'un jour tu seras prête et je t'attendrais, aussi longtemps qu'il le faudra."

Il espérait que c'était bien ça qu'elle voulait éclaircir et qu'il ne n'était pas trompé de sujet, parce que sinon ça allait empirer les choses entre eux et il n'avait pas envie de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Sam 18 Juin - 14:57

Se sentir coupable comme ça était pesant, vraiment pesant. Je m'en voulais terriblement de tout ce que je lui infligeais, et prendre la mesure de ce que ça provoquait était encore plus difficile. On vivait une période épouvantable de nos vies, il y avait de fortes chances que le mal qui grondait dehors nous rattrape et qu'on finisse par disparaître prématurément. Logiquement on devrait pouvoir profiter de chaque petite chose positive à 1000%, vivre chaque seconde intensément. On avait cette chance d'être ensemble, et à cause de moi on ne pouvait pas en profiter. Ce n'était pas juste du tout et oui, c'était problématique, j'étais le problème central, quoi qu'il en dise.

Je détestais voir cette incompréhension sur son visage. Se leurrait-il à tel point qu'il ne voyait pas l'évidence ? Je ne voulais pas lui faire de mal, je ne l'avais jamais voulu, mais j'avais l'impression que quoi que je fasse je le condamnais à une existence morose avec moi. Ce n'était pas normal... Il méritait ce qu'il y avait de meilleur et ce n'était certainement pas moi. Moi et mes névroses, moi et mes blocages, moi et ma paranoïa... Je n'aimais pas l'idée qu'il soit impliqué là-dedans et encore moins qu'il en subisse les conséquences, qu'il en souffre. Lui offrir chaque jour que dieu fait cette femme triste et terne, je ne voulais pas. Je m'étais décidée à me faire violence pour avancer, et ça avait l'air de fonctionner. Mais je savais aussi que pour le reste, ça ne serait pas simple. Pour ça je ne me sentais pas la force et je savais que j'aurais besoin d'aide. Seulement comme il ne semblait pas décidé à me la donner, je ne savais pas comment j'allais faire... Et si je n'y arrivais pas, quel avenir avait-on ? Tout ça tournait et tournait encore dans ma tête, je ne voyais pas de solution et ça avait le don de me miner le moral.

Je ne sais pas comment il fait pour toujours être si patient et rassurant avec moi. Quand je pense que les gens pensent que c'est quelqu'un de bourru et de froid... A croire que je connais quelqu'un d'autre ! Il m'a fait lever le visage vers lui et j'ai fini par le regarder pendant qu'il me réexpliquait ce qu'il avait voulu dire.



Je ne t'ai pas demandé de faire ça ce soir...


Evidemment que non... Là on allait dormir ensemble pour la première fois, je savais bien qu'il ne fallait pas aller trop vite non plus. Mais je savais aussi que j'étais dans un état d'esprit où j'avais pris de grandes décisions et je devais "surfer sur la vague" comme on dit. Oui, pas à pas, petit à petit... mais je lui faisais assez confiance pour qu'il gère ça bien mieux que moi. Moi je ne saurais pas comment faire, je n'oserais pas de peur de paraître gauche.


Matt...


Je cherchais mes mots, consciente de l'importance qu'ils avaient. C'était compliqué d'exprimer ce qu'il y avait dans ma tête. En même temps c'était normal, il y avait un sacré bazar là-dedans !


J'ai confiance en toi comme en personne. Et je sais très bien que tu ne voudras pas aller au-delà de ce qui est possible pour moi. C'est justement pour ça que j'ai décidé de m'en remettre à toi. Parce que tu pourras prendre l'initiative plus facilement que moi, et que tu arrêteras dès que je te le demanderai. J'ai fait du chemin... Je veux en faire encore. Mais je n'y arriverai pas toute seule. Et il n'y a qu'à toi que je puisse demander ça. Je ne supporte plus ce que je suis devenue à cause d'eux. Je veux me retrouver...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Sam 18 Juin - 15:30

"Je sais bien..."

Il eut un léger sourire amusé par ce qu'elle venait de dire, bien sur il avait compris qu'elle voulait juste dormir avec lui. Mais lui savait que cela serait déjà un grand pas en avant et puis cela lui suffirait aussi pour le moment, c'était déjà énorme de pouvoir dormir à ses côtés et qu'elle se sente réellement bien et en sécurité.

"Mais tu ignores comment tu vas te sentir en dormant à mes côtés. Il se peu que ce soit quelque chose de positif comme ça pourrait être négatif et que tu te sentes mal à l'aise ou bien oppressé, et du coup on sera obligé de prendre des distance. Laisse les choses se faire à leurs rythmes Mary."

Il se doutait bien qu'elle devait être frustré par la situation, il l'était lui aussi mais il avait appris à vivre avec. Par moment il n'avait qu'une envie lui prouver qu'il l'aimait comme n'importe qui d'autre le ferait dans ce cas là, mais Mary n'était pas n'importe qui. C'était une femme blessée et elle méritait toutes les attentions du monde. S'ils avaient été dans un monde plus calme elle aurait pu se faire aider par un psy ou un groupe de thérapie, malheureusement ici on ne pouvait compter que sur nous même et cela allongeait encore le temps de guérison de Mary. Mais Matthew en était certain, un jour, avec beaucoup de patience ils seraient comme tous les autres parce que Mary réussirait à surmonter tout ça.

Il l'écouta ensuite expliquer ce qu'elle désirait vraiment. Chose qu'il comprenait tout à fait et parfaitement même. Mais il ne pouvait pas l'aider à se retrouver, il ne l'avait pas connu avant. Il pouvait juste l'accompagner et la soutenir, rien de plus.


"Tous les changements que tu as fait depuis ton arrivée ici, ton comportement, tes efforts, tout ça c'est déjà la preuve que tu te sent confiante, que tu as moins peur des autres. Je ferais de mon mieux pour t'aider Mary, mais niveau intimité ne m'en demande pas trop, je reste un homme et même si je t'aime se sera difficile pour moi si on va trop loin et que je n'ai qu'un refus."

Il fallait qu'elle comprenne, que même s'il était doux et attentionné avec elle, s'il prenait les devant un peu trop souvent il finirait par être frustré en cas de refus de sa part et c'était pour ça qu'il préférait la laisser avancer à son rythme, au moins il n'aurait pas de faux espoirs. Ce n'était pas si facile de contrôler ses désirs, surtout vis à vis de la femme qu'on aime par dessus tout.

"Il y a des choses qu'on contrôle mal nous les hommes, c'est notre désir. Et si ça peu te rassurer, je te désire plus que tout mais je suis capable de me raisonner uniquement parce que je tiens à toi. Un jour quand tu seras prête je te montrerais à quel point je te désire et j'espère que ce jour là marquera le début de ta complète guérison. Un nouveau départ, pour nous deux.... Mais en attendant prend le temps qu'il faudra pour te retrouver, car je sais que tu vas guérir Mary.... mais tu dois le faire pour toi, pas parce que tu penses que je trouve le temps long... ce qui n'est pas le cas. Te voir heureuse aujourd'hui m'a fait énormément de bien et te savoir malheureuse là me fait beaucoup de mal. Je ne veux que ton bonheur Mary.

Il espérait vraiment avoir réussit à s'exprimer correctement, afin qu'elle comprenne exactement ce qu'il pensait de la situation et surtout qu'elle comprenne qu'il ne regrettait pas de l'aimer et d'être avec elle. Un jour ils seraient comme tous les couples mais pour le moment il se considérait comme heureux avec elle malgré tout ce qu'elle pouvait penser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Dim 19 Juin - 14:32

L'idéal aurait été qu'il puisse entrer dans ma tête, que je puisse entrer dans la sienne. C'était tellement difficile de dire ce qu'on ressentait réellement, du moins de l'exprimer clairement. Nous n'étions pas dans une situation facile, loin de là, et le sujet n'était pas des plus simples à aborder. Pas évident pour moi de lui exprimer ce que j'attendais de lui. A l'entendre, je lui demandais presque de me forcer la main, ce qui était loin d'être le cas. je n'avais pas besoin de grand chose finalement. Une caresse plus intime, commencer à déboutonner mon chemisier... Je comprendrais et soit je m'écarterais avec un sourire d'excuse immédiatement, soit je laisserais faire parce que je me sentirais prête et les choses se passeraient alors naturellement.

Sans doute que ça aurait été facile de donner ces quelques mots d'explication complémentaires pour qu'il saisisse mieux, mais j'étais encore bouleversée par ce qui venait de se passer et je n'ai simplement pas eu la présence d'esprit de le faire. J'étais en quelque sorte rassurée par les précisions qu'il avait apportées à ce qu'il avait dit précédemment, mais je me sentais toujours responsable d'être à l'origine de tous ces problèmes.

Mais je savais que je me sentirais bien à dormir avec lui. Je n'ai pas pris cette décision à la légère, et ça fait quelques temps que j'ai envie de lui demander sans oser le faire. Maintenant qu'on avait notre intimité dans cette maison, j'avais trouvé le prétexte idéal pour sauter le pas. Je pensais ce que je lui avais dit : j'avais une confiance totale en lui. Ca me semblait naturel de le sauter ce pas. Ca ne me faisait pas peur, je n'appréhendais pas le moment où on allait se coucher. Avancer à mon rythme, je le faisais, même si on pouvait penser que j'avais mis le turbo ces derniers temps. C'est juste que quelque chose s'était déclenché. Les étapes les plus faciles à franchir seraient celles que je franchirais avec lui, ça je le savais. Mes relations avec les autres, par contre, ça serait plus délicat. J'avais déjà un joli petit entourage auquel je faisais confiance, mais avec les projets que j'avais en tête, il faudra que je rencontre des inconnus et ça, ça sera le vrai défi...

J'ai fait un petit sourire quand il m'a expliqué avoir peur d'être frustré après s'être laissé aller avec moi si je ne le laissait pas continuer. Il ne l'avait pas dit comme ça, mais j'avais bien compris ce qu'il voulait dire. A mon sens soit j'allais paniquer dès le départ, soit les choses se passeraient naturellement. Je commençais à pouvoir l'envisager. Je veux dire... Que je l'envisageais vraiment. Avant je ne supportais pas qu'on m'approche, même lui... Puis j'ai accepté les contacts, de plus en plus intimes jusqu'à le laisser me serrer dans ses bras et m'embrasser. Si pendant longtemps je n'ai fait qu' "accepter", depuis quelques temps je me rends compte que j'aime ces moments et que j'en ai envie. Quand il y a peu de temps encore l'idée d'aller plus loin me provoquait à elle seule une crise d'angoisse, maintenant je commençais à y penser de telle manière que parfois j'avais même des pointes de désir qui arrivaient sans crier gare. C'est pour ça que je lui en ai parlé, parce que je me sentais de plus en plus prête, mais je ne savais pas trop comment faire pour aborder les choses.



Tu sais, je ne le fais pas que pour toi. Moi aussi j'en ai envie. Cette envie, elle vient peut être de revenir mais elle est bel et bien là. J'ai envie de te rendre heureux et que tu n'aies plus à me trainer derrière toi.


Je me dépêchais d'ajouter, parce que je savais que ça allait le faire réagir.


Je sais que tu ne m'en blâme pas et que tu comprends. Mais notre nouveau départ, on l'a pris aujourd'hui, et je te promets de faire ce qu'il faut pour continuer sur ma lancée.


Je lui fais un sourire et me lève. Je me penche pour venir poser un baiser sur sa joue. Je prends mon temps, l'appuie, puis je reprends nos assiettes.


Et en attendant je vais faire réchauffer ça parce que du coup c'est froid !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Dim 19 Juin - 16:15

Mais quelle pipelette ce Matthew, jamais de sa vie il n'avait autant parler et ce même à Mary. A croire qu'en certaines circonstances les langues se délient. En même temps c'était une bonne chose pour eux de pouvoir s'exprimer en toute tranquillité et parler de tout ce qui pouvait les tracasser. Matt n'aurait pas aimer qu'ils se couchent fâcher, ni ce soir ni jamais. Bien sur il se doutait que cela arriverait souvent mais il n'aimait pas ça.

Mary était sa porte de salut alors il devait la rendre heureuse, quoi qu'il en coute.


"Je ne te traine pas derrière moi Mary. Je te veux à mes côtés et je suis navré que tu penses que je te traine car ce n'est pas le cas. Tu restes derrière moi parce que c'est ta sécurité qui prime mais pour moi tu es à mes côtés."

C'était une image un peu difficile à expliquer comme ça et surtout à imaginer, mais Mary n'était pas un problème pour lui et ne l'avait jamais été. Depuis toujours elle était celle qui était à ses côtés et il espérait que quoi qu'il arrive elle le resterait. Pour cela qu'il avait besoin de temps, leur couple était solide mais pas tant que ça, pas temps qu'elle n'accepterait pas de comprendre qu'il ne pourrait jamais la brusquer même si elle le lui demandait, c'était au dessus de ses forces. Il avait toujours respecter les femmes et donc forcément encore plus celle qu'il considérait comme la sienne. Le sexe n'était qu'un plus dans un couple, en tout cas au début. Disons juste que leurs débuts à eux duraient plus longtemps que chez les autres, c'était aussi simple que ça.


"Prend ton temps Mary, prend tout le temps qu'il faudra. Nous ne sommes pas pressé, profitons de l'instant présent "

Hésitant, il finit par poser sa main sur celle de Mary mais c'est à ce moment là qu'elle décida qu'il était temps de réchauffer les assiettes parce que leur contenu était froid maintenant. Alors il retira sa main et la regarda faire. Elle était tellement prise dans son truc qu'elle ne voyait pas qu'il avait fait un pas vers elle, chose qu'il aurait jamais osé faire avant ou qu'elle aurait mal pris et là elle n'avait pas réaliser, sans doute qu'elle était trop préoccupée.

Quoi qu'il en soit Matt ne pu retenir ensuite un bâillement, la fatigue de ces jours de marche se faisait de plus en plus ressentir et la faim qui le tiraillait un peu avant disparaissait doucement.


"Si ça te dérange pas après le repas j'irai faire un petit tour rapide à l'extérieur voir s'ils ont encore besoin de moi et ensuite je rentrerais me coucher. J'suis hs... mais on pourra en reparler après si tu veux."

Elle avait rapporté les assiettes fumantes sur la table et Matt commença à manger doucement, c'était trop chaud maintenant. Il n'avait plus l'habitude de manger des trucs brulants, habituellement c'était à peine chaud ou voir à température ambiante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Mar 5 Juil - 9:15

Je voulais qu'on passe à autre chose. Je pense que dans le fond, on veut tous les deux la même chose, mais on ne sait pas vraiment comment s'y prendre. Ce n'est pas évident, mais j'ai envie d'avoir confiance parce que notre couple, c'est la seule chose solide à laquelle je peux m'accrocher. Je sais que je pourrai toujours compter sur lui, et je sais aussi qu'il ne ment pas quand il me dit qu'il est prêt à attendre ce qu'il faut. J'ai aussi conscience de la chance que j'ai de l'avoir et surtout qu'il m'aime malgré tout. C'est une belle motivation, et motivée je le suis. Je l'ai compris en arrivant ici. Mon regard a changé, et je ne veux plus être celle que j'étais à New-York. J'ai tout ce qu'il faut ici pour redémarrer et si je dois me débrouiller seule pour le faire ce premier pas, et bien je le ferai. Je lui en ai déjà trop demandé comme ça après tout, il ne peut pas tout faire pour moi.

Plus de panique comme je l'ai encore fait il y a quelques minutes. La moindre chose me fait cogiter, j'ai tendance à tout exagérer, et ça ce n'est vraiment pas bon. Je dois vraiment me calmer, essayer de faire taire mes réactions premières pour mieux réfléchir et évaluer la situation. ce n'est pas évident et je sais que ça fait partie des défis. Il faut que je réapprenne...
Depuis toujours je me cache derrière Matt. Je ne fais les choses que si je sais qu'il les fera avec moi, j'attends ses encouragements, je m'appuie sur lui. Lui trouve ça normal, et je sais qu'à la limite, il aime faire ça pour moi. Mais je veux aussi lui montrer que je peux faire les choses de moi même. Suivre mon chemin parallèle sans qu'il ait à me traîner pour que j'avance. Ca le soulagera d'un poids de ne plus avoir constamment à s'inquiéter pour moi, juste parce que je dois faire des petites choses du quotidien et qu'il sait que ça m'est difficile. Cette fois, comme il le dit, je vais marcher à ses côtés et pas derrière.

C'est sur cette bonne résolution que j'ai décidé d'aller faire réchauffer les pâtes. Un vrai luxe de pouvoir manger chaud ! Dans les souterrains il y avait tellement peu de moyens, c'était carrément impossible de profiter d'un repas chaud. J'ai jeté un regard complice à Matt quand on a pris notre première bouchée. On avait fait la même grimace, plus vraiment habitués à ça. Je posais donc ma fourchette quelques secondes le temps que ça refroidisse un peu.



Je suis HS aussi. Pendant que tu seras dehors je ferai la vaisselle comme ça à ton retour on pourra aller se coucher.


Je lui souris et doucement ma main vient se glisser dans la sienne. Je me rends compte qu'il a quand même été sonné par la conversation qu'on a eue, pourtant à la base ce n'était pas le but du tout. Je crois que j'ai été affreusement maladroite avec lui.


Je t'aime tu sais. Je sais que je ne te le dis pas souvent... Je suis maladroite et je ne sais pas bien te le montrer. Mais je t'aime vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Mer 6 Juil - 8:50

Matthew n'avait qu'une envie, pouvoir enfin avoir une vie digne de ce nom et cet endroit était censé la leur donner, seulement même si Mary semblait vouloir aller de l'avant, Matt se doutait bien que les ombres du passé ressurgiraient bien vite et que tout ne pouvait pas passer du gris au blanc en l'espace de quelques jours. Mary semblait être sincère, Matthew n'en doutait nullement mais lui préférait avancer doucement, prendre le temps et profiter de chaque petit pas fait vers l'avenir, plutôt que de se jeter corps et âme dans l'étape suivante au risque d'aller trop vite et de prendre peur. Il la connaissait sa petite Mary depuis le temps qu'ils étaient ensemble, et savait qu'elle désirait vraiment avancer et il ferait tout pour l'aider et l'encourager mais n'oserait jamais prendre les devant au niveau de leur relation, ce n'était pas son genre.

Ils mangèrent tranquillement et les esprits semblaient s'être apaisés, ce qui était une bonne chose pour tous les deux. Trop de changement d'un coup pouvait perturber et justement c'était ce qui venait d'arriver. Mary posa sa main sur celle de Matthew pendant qu'ils mangeaient et il leva la tête et lui sourit, tendrement, de manière rassurante. Lui aussi semblait rassuré maintenant. Il ne pu s'empêcher de serrer sa main à son tour.


"Je le sais Mary, ne te tracasse pas avec ça. Si tu ne m'aimais pas tu ne serais pas avec moi, tu n'es pas femme à te forcer. Ne t'en fait pas ma belle. Les choses vont s'arranger, tout va s'arranger."

Du moins il l'espérait vraiment, parce que s'ils avaient fait tout ce chemin pour retrouver les même ennuies, les même défit à relever tous les jours, leur vie ne serait pas mieux que sous terre comme avant.

Matthew se leva lorsqu'il eut terminer de manger et s'approcha de Mary, tentant d'avancer justement comme elle l'avait demandé il se baissa juste à côté d'elle et déposa un baiser sur sa joue, espérant qu'elle ne prendrait pas peur, ce fut rapide et bref.


"J'y vais alors, je n'en ai pas pour longtemps, promis. Je t'aime ma belle."

ll l'abandonna donc quelques minutes, voir peu être une heure, prenant son fusil avec lui, comme il le faisait toujours lorsqu'il sortait et puis la nuit était tombée maintenant mais Matthew n'en avait pas oublier pour autant de prendre sa veste doublée, parce que mine de rien le soir il faisait vraiment froid. Il fit donc son petit tour du voisinage, rencontra quelques habitants qui faisaient de même, mais ce soir, comme c'était son premier soir ici il ne serait pas de garde. Mais il ressentait toujours ce besoin de vérifier que tout allait bien, afin de pouvoir dormir d'une sommeil lourd et réparateur, bien qu'il en doutait, ce soir il ne dormirait surement pas sur ses deux oreilles. Mais il dormirait mieux que dans les égouts, il en était certains.

Lorsqu'il revint Mary devait déjà être coucher ou alors pas loin. Il fit en sorte de se réchauffer un peu avant d'aller la rejoindre dans la chambre qui serait désormais la leur, parce qu'il ne voulait qu'elle ressente la fraicheur du dehors et encore moins sa présence dans le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   Mar 12 Juil - 15:04

[HRP]Désolée pour le retard, un crétin est rentré dans la cabine de mon fournisseur Internet... Ca fait une semaine que je n'ai plus de connexion chez moi, donc j'ai écrit petit à petit du bureau^^. Enfin je récupère ça le 14 logiquement... Vraiment j'ai eu du bol, à peine on me rebranche ma connexion que j'ai droit à l'accident de cabine >.<]



Pourquoi je ne lui disais pas plus souvent ? Par pudeur ? En tout cas ce n'était pas juste. Je savais que j'avais pas mal de choses à régler, alors tant qu'à faire, autant essayer de faire en sorte de régler les plus simples en premier non ? Je me sens terriblement maladroite dans ma démarche, je ne sais pas trop comment entreprendre les choses pour que tout se passe le mieux possible, et surtout, naturellement. J'ai encore des défis à relever, la motivation est là, je crois que ce déménagement aura été un véritable déclic pour moi et les effets s'en font déjà ressentir.

Alors oui, je voulais croire que tout pouvait s'arranger. Je crois d'ailleurs que ça a déjà bien commencé en ce qui me concerne. Je me sens mieux ici qu'à New-York, moins oppressée, j'ai pris de bonnes résolutions alors que là-bas, je n'avais même pas d'espoir. Alors même s'il dit qu'il le savait déjà, ça me fait du bien d'avoir prononcé ces mots. Et puis je pense que c'est le genre de chose qu'on ne dit jamais assez, surtout quand on les pense.

Heureusement le reste du repas se termina de manière bien plus calme et sereine qu'il n'avait commencé. Nous nous étions mis d'accord sur des choses importantes, j'espérais vite réussir à franchir les derniers petits pas qui nous mèneraient à avoir une vie de couple "normale". Je n'aspirais qu'à ça, un peu de normalité dans ce monde rempli de chaos, offrir à Matt la vie dont il rêvait, une vraie famille. Bien sûr nous n'en étions pas encore là, et il fallait commencer par le commencement, mais le fait que l'envie soit là était déjà un grand pas.

Il s'est levé, bien décidé à sortir pour vérifier que tout allait bien et qu'on n'avait pas besoin de lui, et il est venu m'embrasser. C'était rapide, certes, mais j'étais contente qu'il ait pris l'initiative. Je n'ai pas fui, bien au contraire, je lui ai rendu son baiser et je lui ai sourit.



Moi aussi. Fais attention !


Oui, bon, je sais, ça fait un peu maman poule... mais on ne se refait pas après tout, et je suis toujours plus contente quand il rentre que quand il part. Soulagée tout au moins quand je le vois revenir sain et sauf.
Une fois qu'il est parti, j'ai entamé de faire la vaisselle. J'ai tout rangé, fait le tour de la maison un peu plus en profondeur pour voir ce qui était déjà à notre disposition et qu'on aurait pas à ramener. Après ça j'ai fait un feu pour réchauffer un peu la maison, je suis retournée à la salle de bains pour le laver les dents, et puis j'ai enfilé un bas de pyjama et un top à bretelles et je me suis glissée sous les draps. Le lit était bon, bien meilleur que ces espèces de banquette sur lesquelles on dormait dans les souterrains. Là c'était moelleux, juste ce qu'il faut, de quoi bien mieux dormir.

J'ai entendu la porte d'entrée s'ouvrir un quart d'heure plus tard environ, mais Matt n'a fait son apparition dans la chambre que quelques minutes plus tard. Quand il s'est couché, je me suis rapprochée et je suis même venue dans ses bras, joue posée sur son torse.



Ca a été ?


Je me doutais que oui, mais disons que c'était plutôt pour lancer la conversation s'il avait l'une ou l'autre chose à me raconter. Il allait falloir prendre de nouvelles habitudes maintenant que nous étions ici, tout était différent, même si on retrouvait les gens avec qui nous étions dans les souterrains.


Demain on ira faire quelques courses et l'après midi je regarderai pour arranger un peu le jardin. On va être biens ici...


Je souris et me redressais pour venir l'embrasser. Cette fois je ne me suis pas contentée de poser mes lèvres contre les siennes, je lui ai donné un vrai baiser. Pas après pas, je me l'étais promis, et puis là j'en avais simplement envie.


Bonne nuit chéri...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ - PV Matthew   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ - PV Matthew
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une lettre, une envie..un nouveau départ?
» Xyonne, nouveau départ, nouveau pandawa,nouvelle orientation
» Petite aide pour un nouveau Départ :D
» Un nouveau départ
» Sen.se : nouveau départ et/ou abandon du lapin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: New York survivants-
Sauter vers: