AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hurricane { Ethan }

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ethan Jones
I'm forever blindavatar

Messages : 1559
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 38
Localisation : New-York

MessageSujet: Re: Hurricane { Ethan }   Dim 14 Mar - 16:50

J’aurai aimé que cela se passe autrement. Mais c’était sans compter le caractère jaloux et possessif de Katarina que je ne connaissais pas encore. Elle m’avait pourtant dit que lorsque j’étais arrivé dans la communauté, elle avait discrètement fait comprendre à toutes les filles que j’étais chasse gardée. SA chasse gardée. Mais jamais elle n’avait fait ce qu’elle était en train de faire. Il y a un fossé énorme entre savoir et voir. J’étais partagé entre la fierté de voir ce qu’elle pouvait faire et dire pour défendre son territoire, la peur que cela tourne mal, et l’envie de m’enterrer dans un trou.

« Qui aurait envie de moi ? J'en connais un qui me court toujours après... Comment est-ce que Riley t'appelle déjà ? Ah oui..."Le lot de consolation". »

Oui bon ça elle n’était pas obligée de le rappeler. Je vivais déjà assez mal le fait que Riley veuille toujours la mettre dans son lit, même si maintenant que la grossesse de Katarina était visible pour tous, il semblait un peu moins intéressé.

Elle semblait ne pas en avoir fini avec Stella… A mon grand désespoir.

« Si nous avons raté l'heure du repas, c'est peut-être pour une être bonne raison. »

J’ai ri intérieurement. Nous n’avions rien fait de répréhensible. Mais Katarina semblait prétendre le contraire. Loin de moi l’idée et l’envie de la contredire. J’avoue que savoir que Stella puisse aller répéter que nous étions à nouveau ensemble Kat et moi n’était pas pour me déplaire.

Pourtant il fallait que je mette fin à la situation. J’avais vraiment peur que cela ne dégénère. Mais Stella ne voulait pas m’obéir. J’essayais de me faire respecter sans hausser la voix, ni prendre des mesures drastiques. Je ne voulais faire de mal à personne. Pas même à Stella. Même si elle n’avait aucun intérêt à mes yeux, je ne voulais pas frapper de femmes. C’était dans mes principes, principes inculqués par mon défunt père.

Mais si Katarina continuait, je sentais que je finirais pas être obligé de calmer le jeu en étant un peu plus dynamique avec Stella. Katarina a soulevé son pull en commençant à hausser le ton.

« Oh mon dieu, oui, je fais une taille 38... Tu te rends compte, Ethan ? Je suis enceinte et je fais une taille 38 ! Ça ne va plus, je suis bonne à jeter... »

Je me suis approché de Katarina en baissant moi-même son pull.

- Rhabille-toi Katarina s’il te plait.

Je ne voulais pas qu’elle en vienne à de telles stupidités. Mais Stella s’en fichait pas mal. J’avais beau la prendre par le bras et essayer de la faire quitter la pièce. C’était sans compter son envie de faire enrager Katarina.

« - Comment peux tu dire que tu n'es pas intéressé ? Tu ne sais pas de quoi je suis capable !

Je n’ai pas eu le temps de lui dire pour la centième fois que je n’étais pas intéressé. Que je n’aimais qu’une femme : Katarina. Cette dernière s’est empressé de lui répondre.

- Je crois juste que les putes, c'est pas son truc. »

Là les choses allaient vraiment loin. Pourtant tout est allé très vite à ce moment là. Stella m’a attiré à elle et là je n’ai même pas eu le temps de la repousser encore que je me suis retrouvé trempé. Katarina avait vidé une carafe d’eau entière sur Stella. Et j’en avais profité aussi.

Décidément Katarina était bien plus jalouse que ce que je ne pensais.

Stella a commencé à hurler, que l’eau était froide, que Katarina allait lui payer son geste etc. Et Katarina l’a menacé à son tour.

« Si tu le touches encore une fois, je te jure que je t'étripe espèce de sale petite garce ! »

Bon au moins ça c’était clair…

J’ai alors profité du fait que Stella se soit senti vexée pour faire descendre cette dernière de sa chaise.

-Allez ça suffit ! Katarina s’excuse Stella… Mais maintenant faut que tu y ailles.

Il valait mieux en effet que Stella sorte. Je ne reconnaissais pas Katarina. Autant avec moi elle était douce, autant elle pouvait ressembler à une tigresse quand on s’attaquait à moi ou à Lena apparemment. Pourtant elle savait que je n’avais d’yeux que pour elle non ?

J’ai pris Stella par le bras, et j’ai serré son bras pour qu’elle ne s’échappe pas. Je l’ai trainée vers la porte d’entrée en l’ouvrant de ma main libre.

-Stella va t’en.

J’ai alors refermé la porte derrière elle en m’appuyant sur la porte pour éviter que Stella ne revienne. J’ai coulé un regard contrit vers Katarina.

-Excuse-moi mon ange. Tu m’en veux ?

J’espérais que non. .. Mais je savais qu’elle pourrait me reprocher de ne pas avoir demandé à Stella de sortir avant, ou je ne sais quoi encore. Et puis si je n’avais pas invité Stella à me rejoindre la nuit où j’étais saoul, jamais tout cela ne serait arrivé. Alors je me sentais coupable. Et puis je connaissais Katarina, je me doutais que les mots de Stella l’avaient sans doute blessé dans son orgueil. Parce que Katarina avait tout de même un peu d’orgueil tout de même.

J’ai alors repensé à la façon dont elle s’était adressé à Stella, a ce qu’elle lui avait dit aussi, aux sous entendus…. J’ai esquissé un sourire.

-Dis-moi Katarina….C’est comme ça que tu as fait le ménage de mes prétendantes quand je suis arrivée dans la communauté ? Je ne te savais pas si….directe. J’avoue que ça flatte l’égo….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina K. Jones
In the shadow of your heart.
avatar

Messages : 1762
Date d'inscription : 30/12/2009
Age : 26
Localisation : Elizabethtown

MessageSujet: Re: Hurricane { Ethan }   Dim 14 Mar - 17:43

C'est ça, hurle espèce de petite garce... A l'entendre, on aurait dit que je lui avais jeté une cuve d'acide sur la tête. J'avoue que l'idée ne m'aurait pas déplu. Elle ne méritait pas mieux de toute façon. Alors certes j'avais peut-être abusé en lui jetant cette carafe d'eau à la figure, mais elle l'avait cherché. Elle n'avait pas à me narguer comme ça, elle n'avait pas à jouer les séductrices avec Ethan alors que j'étais à deux pas. Elle n'était même pas assez intelligente pour faire ça quand je n'étais pas là. Mais à quoi elle s'attendait ? Elle s'imaginait quoi, que j'allais rester là sans rien dire, en faisant amie amie avec elle ? J'étais gentille, pas stupide. Mademoiselle devait certainement être vexée parce que j'avais ruiné son précieux brushing. Je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un petit rire quand elle a dit que j'allais le payer. C'est ça... Approche un peu qu'on rigole. Je n'étais pas prête à me laisser faire. Ethan l'a attrapée par le bras et elle l'a fait descendre de sa chaise. Elle a protesté, mais force était de constater qu'elle ne faisait pas le poids face à lui. Si j'avais été à la place d'Ethan, je lui aurais certainement collé une claque pour la calmer. Mais que voulais vous, Ethan était un gentleman, et frapper une femme, aussi insupportable soit elle, n'entrait pas dans sa ligne de conduite. Dommage, je n'avais rien à portée de main pour faire le travail moi même.

La porte a claqué et Ethan s'est adossée à elle pour empêcher Stella de revenir. Forcément, elle a frappé à la porte en hurlant avant de s'éloigner en me traitant de tous les noms. J'ai levé les yeux au ciel en secouant la tête. La prochaine fois que je croiserais cette fille, cela serait certainement très tendu. Si un jour elle osait se pointer à l'infirmerie, je m'arrangerais pour qu'elle en sorte en rampant. Sinon je l'achèverais, au besoin. N'importe quoi pourvu qu'elle ne se mette pas entre Ethan et moi. Ethan se plaignait de Riley, mais je me demandais si ce dernier n'était tout de même pas moins bête que sa petite amie de passage. Cette fille là n'aidait pas les blondes à redorer leur image. Si cela n'avait tenu qu'à moi, je l'aurais jetée en plein New York, histoire de voir si elle jouait encore les petites séductrices mielleuses. J'aurais certainement bien rigolé. En revanche elle, non.

« Si je t'en veux ? Oui, tu n'avais pas à lui dire que j'étais désolée, parce que je ne le suis pas du tout ! Elle a eu ce qu'elle méritait cette petite peste, et encore j'ai été gentille. »

J'aurais pu lui balancer l'eau ET la carafe. Mais Mathilda n'aurait pas été très contente si elle s'était retrouvée avec elle en train de couiner comme une gamine de six ans. Mais la prochaine fois, je serais peut-être moins gentille. Tout dépendrait des horreurs qu'elle me balancerait à la figure. Avec un soupir, je me suis levée et j'ai attrapé un chiffon. Je suis allée essuyer l'eau qu'il y avait par terre et sur la table sans un mot ou même un regard pour Ethan. J'ai ensuite balancé le chiffon dans l'évier. Toujours sans un mot j'ai ouvert un tiroir, et pris une cuillère. J'ai ouvert un placard et j'ai pris un bol. Le temps que je referme le placard, le bol m'a échappé des mains. J'ai bien tenté de le rattraper, mais il s'est explosé à mes pieds. Je suis restée là à le regarder une bonne minute, avant de m'accroupir précautionneusement. J'ai rabroué Ethan avant même qu'il n'esquisse le moindre geste.

« Ça va, je peux le faire ! Je suis enceinte, pas handicapée ! »

J'ai ramassé tous les morceaux de porcelaine en faisant attention à ne pas me couper. J'ai jeté les morceaux dans la poubelle et puis je me suis relevée tout doucement. J'ai de nouveau pris un bol, avec plus de délicatesse cette fois ci. J'ai claqué la porte du placard avant de me tourner vers Ethan.

« Les autres, je leur disais que tu n'avais envie de voir personne, ce qui n'était pas faux il me semble. Et puis remballe ton égo, je n'ai pas fait ça pour te faire plaisir. Qu'est-ce que j'étais censée faire ? Me laisser insulter ou attendre qu'elle se déshabille devant toi ? »

J'ai secoué la tête en soupirant. J'ai versé du lait dans le bol, et puis j'ai versé un tout petit peu de céréales dedans. Et comme si de rien n'était, je suis allée m'asseoir à ma place. J'ai gardé la cuillère dans la main et j'ai fixé mon bol sans vraiment le regarder. Quelque chose tournait dans ma tête. J'ai laissé retomber ma cuillère dans le bol avec un petit "plouf". J'ai posé mes deux mains sur la table, le regard vite. Une de mes mains s'est posé sur mon ventre. Mes doigts se sont crispés sur le tissu de mon pull. J'ai fini par me tourner vers Ethan, les yeux brillants de larmes que je n'osais pas verser.

« Je suis si grosse que ça ? »

_________________
« AND HE TOOK HER IN HIS ARMS AND KISSED HER UNDER THE SUNLIT SKY,
AND HE CARED NOT THAT THEY STOOD UPON THE WALLS IN THE SIGHT OF MANY. »

— J.R.R. Tolkien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisiswar.forumactif.org
Ethan Jones
I'm forever blindavatar

Messages : 1559
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 38
Localisation : New-York

MessageSujet: Re: Hurricane { Ethan }   Dim 14 Mar - 20:15

J’espérais vraiment qu’elle ne m’en voulait pas. Mais je me trompais… La bonne nouvelle c’est qu’elle ne m’en voulait pas pour ce que je pensais.

« Si je t'en veux ? Oui, tu n'avais pas à lui dire que j'étais désolée, parce que je ne le suis pas du tout ! Elle a eu ce qu'elle méritait cette petite peste, et encore j'ai été gentille. »

Je me suis retenu en me mordant la lèvre inferieure de lui dire que non elle n’avait pas été très gentille. Apres tout elle l’avait comme traité de pute si mes souvenirs ne me faussaient pas compagnie. Bon j’avoue que Stella se comportait comme telle aussi bien dans ses tenues vestimentaires que dans ses attitudes, mais entendre ce mot là dans la bouche de Katarina m’avait quelque peu…secoué…

Finalement je n’ai pas su quoi dire. Je ne pouvais pas défendre Stella sous peine de signer mon arrêt de mort, et vu l’état de nerfs dans lequel se trouvait Katarina, je ne savais pas trop comment désamorcer la situation. Sans un regard pour moi, elle a épongé l’eau qui ruisselait au sol et sur la table. Le torchon a fini sa course dans l’évier dans un ploc sonore. J’étais toujours adossé à la porte, même si je savais que Stella ne reviendrait pas. Je l’avais entendue tourner les talons en jurant des insanités sur Katarina. Cela ne me plaisait guère mais je pouvais comprendre. Son amour propre venait certainement d’en prendre un sacre coup.

Katarina semblait vraiment sur les nerfs, je n’osais même pas l’approcher. Elle s’est servie seule mais elle était tellement énervée que le bol lui a échappé des mains et qu’il s’est brisé en mille morceaux par terre. J’allais me précipiter pour ramasser quand Katarina m’a stoppé net dans mon élan.

« Ça va, je peux le faire ! Je suis enceinte, pas handicapée ! »

Oui elle n’était pas handicapée, mais tout de même….Si elle se blessait, si elle faisait un malaise en se relevant, si…si…Je ne comprenais pas qu’elle soit aussi agressive que moi. Je l’avais défendu face à Stella, et je l’avais fait partir. Que voulait elle que je fasse d’autre ?

Elle a ramassé tous les morceaux avec précaution avant de les jeter à la poubelle. Et elle a repris un bol. Je me suis alors avancé vers la table. J’ai ouvert plusieurs fois la bouche mais aucun son n’en sortait. Simplement parce que je ne savais pas quoi dire. J’avais vraiment peur que nous nous disputions vraiment. Je ne voulais plus que nous nous fâchions. Je voulais que les choses s’arrangent entre nous. J’en voulais a Stella. Elle avait vraiment gâché les choses.

« Les autres, je leur disais que tu n'avais envie de voir personne, ce qui n'était pas faux il me semble. Et puis remballe ton égo, je n'ai pas fait ça pour te faire plaisir. Qu'est-ce que j'étais censée faire ? Me laisser insulter ou attendre qu'elle se déshabille devant toi ? »

Qu’est ce qu’elle était censé faire ? En fait je ne savais pas trop. Je n’avais jamais été confronté a une situation pareille alors je ne savais vraiment pas comment m’y prendre. C’était l’inconnu pour moi. Ce qui a fini sans doute par agacer davantage Katarina, c’était mon silence ?

Et en moins de deux secondes, Katarina s’est tournée vers moi, les larmes aux yeux, et les mains sur son ventre rebondi.

« Je suis si grosse que ça ? »

Là, j’ai tout de suite réagi. Je me suis approché d’elle en prenant son visage entre mes doigts. Je me suis baissé et j’ai posé mes lèvres sur les siennes. Le geste me paraissait si naturel que je l’ai fait sans penser à mal. J’ai embrassé Katarina tendrement en lui transmettant tout mon amour. Et quand j’ai quitté ses lèvres, j’ai passé ma main sur sa joue pour la caresser en remontant vers ses yeux. J’ai passé un doigt sur le coin de ses yeux pour effacer les larmes qui y perlaient.

-Ai-je vraiment besoin de répondre à cette question ?

Pour moi elle était la plus belle femme au monde. Et elle n’était pas grosse, même enceinte, elle n’était pas grosse. Je suis persuadé que d’autres femmes à 4 mois de grossesse étaient plus grosses qu’elle, et que leur silhouette avait changé. Les seuls choses qui avaient changé chez Katarina, c’était que son ventre s’était arrondi et que sa poitrine s’était développée. Mais elle était magnifique. La grossesse lui allait si bien.

Le regard de Katarina en disait long. Oui elle voulait que je réponde à sa question.

-Non tu n’es pas grosse mon ange. Tu es enceinte, mais tu n’es pas grosse.

Et là j’ai commencé à comprendre. Ce n’était pas seulement parce que Stella lui avait dit qu’elle était grosse. Mais Katarina avait toujours été fine. Et que je me fasse draguer par une femme alors qu’elle était enceinte et un peu moins en forme devait lui faire peur. Il me faudrait la rassurer encore et encore. Je n’avais jamais eu d’yeux que pour elle, enceinte ou non.

-Tu n’imagines pas à quel point tu es superbe. J’ai l’impression que tu vois ta grossesse comme une atteinte à ta beauté. Mais moi quand je te regarde, j’ai l’impression que tu n’as jamais été plus belle que maintenant.

Je ne serais pas si impatient de pouvoir tenir Lena dans mes bras, j’aimerais que la silhouette de Katarina ressemble toujours à ça. Et je n’étais sans doute pas le seul à penser ça. Je voyais bien les regards de certains. Katarina était une femme sublime. Personne ne lui arrivait a la cheville dans la communauté. Personne n’avait son charme froid et chaud à la fois.

-Tu penses vraiment que Stella puisse me plaire ? Non mais franchement Katarina…tu me blesses un peu de penser que je puisse être séduit par une fille du style de Stella. Elle n’a pas ta classe, pas ta grâce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina K. Jones
In the shadow of your heart.
avatar

Messages : 1762
Date d'inscription : 30/12/2009
Age : 26
Localisation : Elizabethtown

MessageSujet: Re: Hurricane { Ethan }   Dim 14 Mar - 21:15

Malgré tout ce que j'avais pu dire ou faire, Stella m'avait blessée. Un peu plus que ce que j'aurais voulu d'ailleurs. J'étais enceinte, oui, donc forcément légèrement plus grosse que la moyenne des femmes. Même si, en fin de compte je n'avais pris que du ventre et de la poitrine. Mais c'était toujours ça de pris. Pour une femme qui doute comme moi... Je ne me sentais peut-être pas grosse, mais je me sentais... Différente. Très différente. Qu'est-ce que ce serait dans trois mois... Toute ma colère est retombée d'un coup, si bien que je me suis sentie très mal tout à coup face à mon bol de céréales. J'aurais pu manger, faire comme si de rien n'était... Mais non. Sans que je puisse faire quoique ce soit pour résister, j'ai senti les larmes me monter aux yeux. Foutues hormones ! Je ne me savais pas aussi sensible. D'autant plus que je devais avoir l'air bien bête maintenant. Je lui hurlais dessus alors qu'il n'avait rien fait du tout et ensuite je me mettais à pleurer sans prévenir. Il ne devait plus savoir quoi faire avec moi. Avec moi et avec mes sautes d'humeur. J'imagine que nous allions devoir nous habituer à ça tous les deux. Je savais que si Ethan ne faisait pas quelque chose tout de suite, j'allais vraiment me mettre à pleurer, et comme une fontaine très certainement.

Et ce qu'il a fait m'a littéralement... comment dire, stupéfaite. Il s'est approché de moi et il a pris mon visage entre ses mains avant de m'embrasser. J'ai vraiment eu un petit sursaut quand j'ai senti ses lèvres sur les miennes. Je ne m'attendais pas à ce qu'il m'embrasse, surtout après la crise que je venais de lui faire. Toujours est-il que je me suis laissée aller à son baiser, pour me rassurer un peu. J'ai baissé les yeux quand il a essuyé les larmes qui avaient commencé à couler. Puis j'ai relevé les yeux vers lui. Moi, j'avais besoin qu'il réponde à ma question. J'avais besoin qu'il me rassure ou qu'il me dise la vérité... Même si je préférais largement qu'il me rassure. Pour le moment j'étais seule et terriblement mal à l'aise avec mon corps de femme enceinte. J'imagine que toutes les futures mères passaient par là. Pour moi ce n'était vraiment pas facile. Même si j'étais très heureuse d'être enceinte... J'étais certainement stupide de me soucier de mon apparence alors que j'allais avoir un bébé. Il n'y a que ça qui aurait dû compter...

J'ai eu un petit soupir. Je n'étais pas grosse. J'étais enceinte, mais pas grosse. Nuance... J'avais du mal à la voir, la nuance. Certainement parce que je ne me voyais pas comme lui il me voyait. Peut-être parce que je ressentais tous les effets négatifs de ma grossesse aussi. Lui ne voyait qu'une chose, il allait être père. Mais moi, je ne voulais qu'être mère non plus. Je voulais rester sa femme, son amante, sa confidente... J'avais peur d'être rangée dans une catégorie sans pouvoir en sortir. J'ai eu un petit sourire quand il m'a dit qu'il me trouvait plus belle que jamais. Pourtant moi, j'ai soupiré une fois encore. Je n'étais pas très rassurée. Pas du tout même...

« Tu me regardes maintenant... Mais est-ce que tu me regarderas encore comme ça dans deux mois, dans trois mois ? J'ai peur que tu ne veuilles plus me regarder, me toucher... »

Après tout, beaucoup d'hommes avaient un peu de mal à continuer à toucher leurs femmes pendant leur grossesse. Même si au fond je savais qu'Ethan n'était pas ce genre d'homme, je ne pouvais pas m'empêcher de douter. Peut-être que cela finirait par me passer. Tout dépendrait de comment il se comportait avec moi. Avec un air tout penaud, je suis allée me blottir dans ses bras. J'ai passé mes bras autour de lui et j'ai posé ma tête contre sa poitrine. Ça a été plus fort que moi, je n'ai pas pu m'empêcher de terminer sa phrase quand il m'a fait la liste de ce que Stella n'avait pas.

« Elle n'a pas mes rondeurs non plus... »

Je me suis mordue la lèvre. Lui il essayait de me rassurer et moi comme une imbécile, je m'enfonçais. Ce n'était pas comme ça que nous allions nous en sortir. J'ai alors essayé de voir le côté positif des choses. Parce que oui, il y avait un côté positif.

« Mais ce n'est pas avec elle que tu as voulu te fiancer, et ce n'est pas elle qui porte ton enfant. J'imagine que cela la met hors concours... »

Je me suis redressée pour l'embrasser tendrement. Puis j'ai posé ma tête contre son épaule. Je me suis sentie épuisée tout à coup. J'ai étouffé un bâillement.

« S'il te plait, retournons nous coucher. Je n'ai vraiment pas faim, je t'assure... Tu n'as qu'à manger si tu veux, moi tout ce que je veux c'est dormir... »

Ni une ni deux, Ethan m'a pris dans ses bras et silencieusement il m'a ramené jusqu'à ma chambre. J'étais tellement épuisée que je n'ai attendu qu'une chose pour m'endormir. Qu'il me prenne dans ses bras.

_________________
« AND HE TOOK HER IN HIS ARMS AND KISSED HER UNDER THE SUNLIT SKY,
AND HE CARED NOT THAT THEY STOOD UPON THE WALLS IN THE SIGHT OF MANY. »

— J.R.R. Tolkien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisiswar.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hurricane { Ethan }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hurricane { Ethan }
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» M.I Ethan Hunt
» [Medicom] RAH Mission Impossible 3 - Ethan Hunt teaser
» Octobre 2013 : Taeyang Ethan
» Blabla 2013, interdiction de flooder ailleurs ! Merci !!!
» Let's rock, everybody, let's rock ~ Ethan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: New York survivants-
Sauter vers: