AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The war has begun again [PV Cassandre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The war has begun again [PV Cassandre]   Sam 20 Aoû - 20:45

~ Lucas

Plus les jours avançaient, et plus je m'ennuyais à l'école. Nous étions parmi les enfants les plus âgés, mais pas vraiment encore assez vieux pour pouvoir apprendre des choses réellement utiles à la Communauté, alors nous nous contentions de mathématiques ou d'anglais ou... On apprenait même quelques rudiments de langues étrangères. Un peu de grec, un peu de français, un peu de russe, mais à part le français qu'enseignait régulièrement Cassandre quand elle avait le temps de venir, c'était toujours aléatoire, dépendant du temps et de l'envie des gens d'origine étrangère dans la Communauté. Moi, elles me plaisaient toutes, et j'aurais adoré pouvoir voyager, Lucy ne jurait que par le français. Elle avait trop bien retenu que les russes étaient ceux qui nous avaient bombardé, moi je n'y pensais pas. Elle voyait que la Communauté avait eu un problème avec Aristide, moi je ne m'en occupais pas. Je ne voulais plus m'occuper de rien sinon de ma sœur.

Ma sœur elle allait mal, affreusement mal, et je n'avais plus personne pour m'occuper d'elle. Liam ne faisait plus rien avec nous. Il ne nous jouait plus de piano, il ne nous racontait plus d'histoires, il était de plus en plus sombre et cela affectait aussi Samuel qui ne prenait plus autant qu'avant le temps de nous choyer. Quand Liam avait été malade, il s'était bien occupé de nous. Je l'avais vraiment bien aimé - Lucy, elle, était complètement fascinée, mais pas de la même façon qu'avec Liam. Liam remplaçait notre papa, avec Samuel, ce n'était pas pareil. Moi, je ne comprenais pas ce qu'elle lui trouvait, mais bon... Mais maintenant, Samuel et Liam se voyaient plus du tout. Et même s'il tentait de nous le cacher, on voyait bien que Liam buvait à nouveau.

Je détestais ça.

Il était méchant quand il buvait.

Et Lucy aurait dû être la première à s'en inquiéter. Lucy aurait dû vouloir en parler avec moi pendant que je refusais de voir le problème. Je m'étais toujours arrangé pour échapper à nos soucis. Je restais persuadé que notre mère était vivante quelque part et qu'elle nous recherchait - peut-être qu'elle s'était fait enlever avant toutes les autres par ceux qui avaient attaqué Katarina ? Ça devait être ça. C'était pour ça qu'elle n'avait pas pu nous retrouver. J'avais totalement oublié de quelle façon atroce était mort notre père - quand il m'arrivait d'y penser un peu trop, je me concentrais sur Liam et tout se passait bien à nouveau. Quant aux bombardements, il suffisait que je regarde autour de nous pour réussir à me convaincre que ça n'avait jamais eu lieu... Nous vivions tous ensemble dans des maisons parfaitement habitables, et tout allait bien de nouveau.

Tout... Sauf que Liam et Samuel nous abandonnaient. Et que depuis peu, nous sombrions à nouveau dans un climat de terreur presque aussi grand et oppressant que nous devions subir à New York. Finalement, je ne me sentais pas autant en sécurité que dans les galeries. J'étais content de pouvoir courir à nouveau dehors, de profiter de l'air frais, mais je craignais le pire au moindre mouvement dans un buisson. Et puis ne plus avoir Liam pour nous protéger m'effrayait.

Et Lucy, elle, elle s'en fichait.

Lucy ne prenait aucune précaution. Elle se promenait souvent seule, m'échappait toujours quand je voulais l'accompagner. Elle avait catégoriquement refusé de venir avec moi parler à Mathilda ou Katarina du problème de boisson de Liam, arguant que les adultes sauraient bien se débrouiller tout seuls. Et elle n'avait pas peur des enlèvements. Ou alors, elle s'en fichait. Comment pouvait-elle s'en ficher ? Et du coup, j'avais peur pour deux. Je n'aimais pas ça du tout. C'était censé être l'inverse normalement ! C'était moi le casse-cou et elle la raisonnable !

~ Lucy

Je marchais juste assez proche des maisons d'Elizabethtown pour ne pas risquer de me faire attraper par les adultes, juste assez loin pour être seule. J'en avais assez de tout le monde, même et surtout de Lucas. Il m'énervait à toujours s'inquiéter pour moi. Est-ce que je n'avais donc pas le droit de me promener seule ? Il ne risquait pas de m'arriver quelque chose.

~ Lucas

Et aujourd'hui, elle avait encore disparu. Je la cherchais partout sans réussir à remettre la main dessus. J'avais toujours peur, parce que c'était comme ça qu'on s'était rendu compte des premiers enlèvements. Simplement quelqu'un qui cherchait le disparu.

~ Lucy

Je ne vis pas l'ombre se glisser dans mon dos.

~ Lucas

Enfin, je vis une tache claire dépasser d'une haie - les cheveux de Lucy.

~ Lucy

Mon cœur rata un battement alors qu'une énorme main se glissait sur ma bouche, m'empêchant de hurler.

~ Lucas

Je poussai un cri qui me terrifia moi-même quand je vis un homme habillé de noir la saisir.

~ Lucy

J'entendis la voix de Lucas. Elle me donna le courage de mordre la main de l'homme et je me mis alors à m'égosiller de toutes mes forces :

- PAPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

Non, pas Liam. Pas Samuel non plus. Et même pas Lucas. Mes nerfs craquaient. La seule et unique personne que je voulais pour me sauver, désormais, était mon père, mon vrai père, lui et seulement lui.

Mais mon père était mort.

~ Lucas

Je fis volte-face et me pris alors quelqu'un de plein fouet. Sans même prendre le temps de regarder qui c'était, je m'écriai, en larmes :

- Oh, s'il vous plaît, s'il vous plaît, aidez-moi, Lucy est en train de se faire enlever !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The war has begun again [PV Cassandre]   Ven 2 Sep - 10:29

J’avais à nouveau envie de fondre en larmes. Depuis que Riley était arrivé et qu’il avait revu son ex petite amie, Meredith, c’était comme s’il y avait un fossé entre nous. Si personne ne remarquait quoi que ce soit, moi je le sentais. Oh, Riley était toujours aussi gentil et prévenant avec moi, mais je sentais qu’il n’était pas tout à fait lui-même. Ses baisers avaient un gout amer, et il ne semblait se détendre que lorsque nous n’étions que tous les deux le soir. Et c’était dur pour moi, parce que j’avais besoin qu’il me montre son affection en public. Sans non plus vouloir d’effusions publiques, j’aurais aimé que lorsqu’l me prenait dans ses bras si nous nous croisions, il ne regarde pas autour de lui. Et pourtant je ne disais rien, je ne lui reprochais rien. Je gardais tout pour moi, me rendant compte que je ne pouvais en parler à personne. La seule personne avec qui j’aurais aimé en parler c’était Amy. Mais Amy était morte…Ma meilleure amie avait été tuée pendant l’attaque des Hors-la-loi, et je n’avais personne à qui me confier. Bien sûr je m’entendais bien avec tout le monde mais je n’avais plus de confidente. Et cela me manquait.

Ce qui était le plus dur c’était de faire semblant que tout allait bien. Quand Isaac me demandait si j’allais bien, je souriais et je lui disais que j’étais heureuse. Mais à l’intérieur, une part de moi se rebellait. J’étais sans cesse aux aguets. Même si Riley m’avait dit qu’il m’aimait, je voyais bien qu’il ne l’aurait pas fait si je ne m’étais pas comportée de cette façon. Et je voyais qu’il était tendu quand Meredith n’était pas loin. Je ne savais pas s’il l’aimait toujours au fond, et je ne savais pas si je voulais réellement le savoir. Pour la première fois depuis que je le connaissais, je n’étais plus sûre du tout.

C’est pour ça que je me plongeais chaque jour dans le travail pour ne pas avoir à trop penser. Tous les matins j’étais occupée à m’occuper du jardin. Et il y avait fort à faire. Je n’avais aucune réelle connaissance en jardinage et j’apprenais sur le tas. Heureusement que je pouvais compter sur Samuel qui lui, semblait en savoir beaucoup plus que moi. Sauf que ce matin Samuel était occupé ailleurs. Et j’aurais eu besoin de lui parce que je ne me sentais pas encore capable de prendre des décisions toute seule. Je ne savais pas si je devais attendre encore un peu avant de récolter les pommes de terre ou si je devais les laisser en terre. Pas plus que je ne savais si les graines qu’il y avait dans la petite cabane étaient à planter ou pas.
Pendant deux heures, je fis ce que je pouvais faire seule en essayant de ne pas penser à Meredth ou Riley parce que cela me faisait bien trop mal. Mais c’était difficile parce que j’avais l’impression que partout où que j’aille l’ex petite amie de mon petit-ami s’y trouvait aussi. Et je me retenais encore de pleurer parce que je ne voulais pas montrer que j’avais peur. Je voulais être forte et je devais arrêter de penser au pire. Il m’avait dit qu’il m’aimait alors il fallait que je cesse me faire du cinéma pour rien. Tout s’arrangerait non ?

En tout cas ce qui ne s’arrangeait pas c’était la situation critique dans cette petite ville. Des gens avaient été tués, d’autres avaient failli être enlevés et nous étions surveillés en permanence. Pour le moment, nous étions relativement libres de sortir mais nous ne pouvions pas quitter l’enceinte qu’Alexander avait décrétée autour de nous. Bien sûr certains hommes sortaient parce qu’il fallait bien trouver de quoi se nourrir, mais c’était toujours les mêmes. Souvent Riley d’ailleurs. Et pour le moment, nous vivions relativement bien selon moi.

Les jours semblaient s’écouler relativement bien pour le moment. J’avais en tout cas confiance en nos leaders et ceux qui les aidaient et je savais qu’ils ne laisseraient plus personne nous faire du mal de quelque manière que ce soit. C’est donc avec ces pensées que je me dis que j’allais peut-être rendre visite à Lilly parce que je me disais que nous avions toutes les deux besoin d’une amie et comme nous avions le même âge à quelque chose prés, j’aurais vraiment aimé qu’elle devienne ma meilleure amie. J’étais persuadée de la trouver à l’école puisqu’elle aidait Isaac et Gabrielle dans leur travail, et qu’à cette heure-ci les plus petits devaient très certainement en train de faire leur sieste.

Jamais je ne me serais attendue à me faire rentrer dedans par quelqu’un. Encore moins par Lucas, l’un des deux jumeaux absolument adorable. Mais Lucas n’était pas le même que d’habitude. Je ne savais pas très bien ce qu’il se passait chez eux, mais j’avais bien vu que les jumeaux avaient changé. Mais puisqu’ils ne voulaient pas nous parler, nous n’avions pas insisté. Après tout, comme me l’avait dit Isaac, ils ne pouvaient rien pour eux et ils avaient deux adultes à la maison pour s’occuper d’eux. Je savais qu’Isaac disait cela seulement pour me rassurer mais qu’il ne l’était pas lui-même…Et j’étais bien trop concentrée sur mes propres problèmes pour cette fois essayer de venir en aide aux autres. Je m’en voulais mais je n’arrivais pas à faire autrement…

Pourtant, il a fallu que je me rende compte que c’était Lucas, complètement paniqué, qui m’annonçait qu’on était en train d’enlever sa sœur, Lucy. Je n’en croyais pas mes oreilles, mais si je ne voulais pas y croire, je me suis quand même mise à regarder autour de moi et je n’ai pas vu Lucy. Paniquée comme je ne l’avais été que lorsque j’avais cru que je me noyais dans l’Hudson river, je me suis mise à secouer Lucas. Je ne perdais pas souvent contenance, mais là…c’était certainement l’accumulation de tout le stress accumulé depuis des semaines qui me faisait réagir comme ça. Je m’en voudrais certainement plus tard, quand tout serait terminé, quand tout serait arrangé. Mais pour le moment, je ne pouvais pas réagir autrement.

-Elle est où ? Ils sont où ?

Totalement inefficace, parce que Lucas était aussi secoué que moi, meme plus.

-Va chercher un adulte !!

J’étais censée être une adulte mais j’avais encore du mal à me voir de cette façon en général. Et puis, ce qu’il fallait c’était un homme. Quelqu’un qui saurait quoi faire et qui pourrait éviter le pire.

Je vis alors de loin, une silhouette qui portait quelque chose contre lui. Mais ce n’était pas une chose, c’était une petite fille. Lucy. Et je me mis alors à courir en espérant les rattraper. Je faisais tout ce qu’il ne fallait pas faire mais je n’en avais même pas conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The war has begun again [PV Cassandre]   Ven 9 Sep - 21:15

~ Lucas

J'étais tellement bouleversé, secoué, et sonné par le choc que j'avais reçu en rentrant dans quelqu'un alors que je courais sans voir grand-chose, aveuglé par les larmes coulant de mes yeux, que je ne me rendis même pas compte de la poigne de Cassandre sur mes épaules alors qu'elle se saisissait de moi et me malmenait d'avant en arrière. Incompréhension alors qu'elle me demandait où ils étaient. Je crevais de peur et je n'arrivais plus à parler, la gorge nouée par les sanglots, aussi me contentai-je de lever un bras vague vers la direction d'où je venais, mais cela n'avait rien de clair vu comment elle me secouait et la peine que j'avais à bouger. Pourtant, je m'efforçais vraiment de parler, conscient qu'il fallait que j'y arrive pour sauver Lucy, ma sœur chérie, mais je n'y arrivais vraiment pas. Et moins j'arrivais à parler, plus je paniquais, plus je paniquais, moins j'arrivais à parler. C'était une sensation horrible.

Je n'avais jamais été confronté ainsi à la peur. Je m'étais toujours réfugié dans ma carapace, d'abord pendant les bombardements, puis à la mort de papa, à laquelle je n'avais pas assisté et que j'avais soigneusement évité d'imaginer, puis à la disparition de maman, toujours convaincu que j'étais qu'elle finirait par revenir. Je croyais presque dur comme fer que c'était elle qui avait envoyé Liam nous chercher. Elle avait trouvé quelqu'un de bien pour la remplacer le temps qu'elle parte. Ça ne pouvait être que ça, non ? J'avais commencé à aller vraiment mal lorsque la balle qui avait pénétré l'épaule de Lucy avait du même coup brisé ma carapace. On ne vivait plus dans le même monde qu'avant. Et dans ce nouveau monde, les gens qui voulaient vous tuer, ce n'était pas à la télé. C'était pour de vrai.

Je la regardai d'un air d'incompréhension profonde alors qu'elle me criait d'aller chercher un adulte. N'était-ce pas ce que je venais de faire ? Dans un monde normal, Cassandre aurait dû tout juste commencer ses études. Dans un monde normal, je suppose que je me serais moquée d'elle en lui disant qu'elle se prenait pour une femme alors que ce n'était qu'une gosse, parce qu'elle allait encore à l'école. Mais désormais, la limite entre enfance et adulte avait été considérablement décalée. En fait, même si j'étais trop petit pour m'en rendre vraiment compte, le stade de l'adolescence avait été supprimé. On avait tous dû devenir adultes après la guerre. Lucy et moi on était encore trop petits pour ça, mais Cassandre, elle, elle n'avait pas eu le choix. De même que Kaylhen, qui n'avait pourtant que seize ans, faisait pour nous partie du monde des adultes. D'ailleurs, Lucy et moi n'étions pas du tout choqués par sa grossesse. Une adulte, ça doit bien être maman à un moment donné, non ? Et puis avec Katarina et tout, nous finissions par avoir l'habitude des femmes enceintes.

Si bien que je me mis à pleurer de plus belle, incapable de comprendre ce que je devais faire, ce qu'elle me demandait de faire. Elle était une adulte ! Que pouvais-je bien faire de plus ? je ne voulais pas m'éloigner davantage car alors je perdrais Lucy de vue, et je ne voulais surtout pas en prendre le risque. Je la suivrai jusqu'en enfer s'il le fallait !

Et au lieu de respecter ce que m'avait demandé Cassandre, je me mis à courir après elle.

~ Lucy

Je hurlais. Je hurlais sans discontinuer. Je lui hurlais tout ce qui lui arriverait si vraiment il m'emmenait avec lui. C'était la seule chose que je pouvais faire, parce que j'étais bien trop petite et faible pour pouvoir me débattre et avoir une chance de lui échapper.

- Lâchez-moi ! Lâchez-moi ou je vous jure que vous le regretterez ! Mon frère vous a vu ! Mon frère vous a vu et il dira à tout le monde à quoi vous ressemblez ! Il dira par où vous êtes arrivé, dans quelle direction vous êtes parti et on me retrouvera ! Et notre chef, c'est un militaire ! Il a plein d'armes, il sait s'en servir, il a déjà tué plein de Hors-la-Loi à New York ! Ça lui fait pas peur ! Il vous retrouvera, il me libérera et il vous tuera ! Lucas sera là pour l'aider et vous ne pourrez rien contre eux ! Ethan aussi viendra, Ethan a massacré plein de gens rien que pour protéger sa famille, et il me protégera aussi ! Et Aaron les aidera, Aaron les a toujours aidés ! Et Mathilda sera là pour s'occuper de moi et me soigner et elle vous laissera mourir ! Et Katarina viendra aider Mathilda et encourager Ethan ! Et Liam va venir et vous casser la tête ! Liam m'a sauvé la vie ! Il nous a sauvé la vie à Lucas et à moi ! Vous croyez qu'il va laisser ses enfants se faire enlever comme ça ? Liam va venir, il va venir avec Samuel et il va se venger, il va se venger, vous entendez ? Il va vous tuer, il va me sauver, il m'a promis qu'il serait toujours là pour me sauver et vous ne pourrez jamais rien contre ça ! Essayez donc d'aller contre les promesses de Liam ! Liam a toujours tenu ses promesses !

En fait, techniquement, ce n'était pas vrai. C'est-à-dire que dernièrement, il avait vraiment été très distant avec nous, ce qui était d'ailleurs une raison à ma mauvaise humeur permanente, et même si je voulais y croire de toutes mes forces, je n'étais même pas sûre qu'il réalise que j'avais disparu. Mais j'espérais tellement que je me convainquais moi-même, oubliant toute l'indifférence de Liam à notre égard ces derniers temps. Seulement il fallait bien se douter que je finirais par l'énerver. Il me balança brusquement contre un arbre, me jetant ainsi sans autre cérémonie.

- La ferme, sale gamine ! rugit-il.

Je m'égosillai de plus belle malgré la douleur. J'avais bien vu que Lucas et Cassandre s'étaient lancés à ma poursuite.

- LUCAS ! LUCAS ! CASSANDRE ! JE SUIS PAR LA, DANS LA FORÊT ! LUCAS !

Un coup sur la tête et tout devint noir.

~ Lucas

Nous courûmes à une allure folle jusqu'à atteindre la lisière de la forêt, où il nous sema dans les arbres. Une dizaine de secondes plus tard, nous l'entendîmes hurler de nouveau, avant qu'un silence lourd de menaces ne se réinstallât. Je voulus me remettre à courir mais je sentis une main me retenir. Je me retournai, paniqué. Je voyais Cassandre, et je voyais deux autres hommes qui se rapprochaient, mais je ne comprenais rien à ce que tous disaient. Je ne pouvais comprendre qu'une seule chose, que je gémissais sans cesse.

- Il faut aller chercher Lucy... Il faut aller la chercher... Il faut aller la chercher...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The war has begun again [PV Cassandre]   Ven 16 Sep - 22:19

Je pouvais sentir un poing de côté se former du côté droit et je commençais à être à bout de souffle mais c’est comme si une force supplémentaire me collait aux pieds. Je savais que je ne devais pas penser à la douleur physique. Je n’avais jamais été une grande sportive et à la course je préférais des sports plus classiques comme la danse ou l’équitation. Courir n’avait jamais été mon fort, mais je devais courir après cet homme qui essayait de nous enlever Lucy. Je n’avais aucune idée de la façon dont il avait réussi à berner les gardiens de la communauté. La sécurité avait été renforcée et il arrivait à Riley de passer des nuits dans les tours de garde rapidement montées par Alexander, Aaron et d’autres hommes. Et je pensais vraiment que nous étions en sécurité. Jusqu'à maintenant, je le croyais vraiment.

Je courais en direction de cette silhouette et je pensais imbécilement que Lucas allait m’écouter et allait chercher de l’aide comme je le lui avais demandé. C’était sans compter sur son amour pour sa sœur jumelle. Nous entendions Lucy crier mais nous n’entendions rien de ce qu’elle disait à son kidnappeur. Et je ne courais pas assez vite pour les rattraper. Tout ce que je pouvais espérer c’était que le raffut fait par Lucy allait alerter une ou deux personnes et qu’ils allaient nous venir en aide. Parce que je savais bien que ni Lucas, ni moi n’arriverions à délivrer Lucy. Il nous fallait de l’aide. Et en même temps nous ne pouvions pas aller chercher de l’aide sans essayer de reprendre Lucy. C’était un cercle vicieux et infernal.

Et alors que l’homme nous distançait tant que nous ne savions plus vers quelle direction aller, Lucy a crié très fort. J4esperais que nous ne soyons pas les seuls à l’entendre. Elle nous indiquait où on l’amenait, et je glissai un regard vers Lucas. La forêt. Ils l’emmenaient dans la forêt. Si j’avais eu toute ma tête, j’aurais sans doute eu des réticences à aller là bas parce que c’était là bas qu’on avait retrouvé une femme de la communauté que je ne connaissais malheureusement pas beaucoup. Mais j’avas prié pour elle. Je ne comprenais pas pourquoi on nous en voulait autant. Nous n’avions rien fait pour meriter tout ça.

Lucas m’exhortait à prendre une décision et à aller chercher Lucy mais j’étais encore réticente. Seulement j’entendais la voix familière de certaines personnes et je savais que quelqu’un nous avait entendu. Alors j’ai pris la main de Lucas et je me suis élancée à nouveau à la poursuite de Lucy.

-ON EST LA LUCY ! LUCY !!

Tant que Lucy continuait à nous dire où elle se trouvait, nous avions de grandes chances de la sauver. Je sentais que Lucas commençait à ne plus avoir de souffle lui aussi, mais il était courageux. Je pouvais être fière de lui. Nous courrions, écoutant chaque bruit suspect pour savoir où aller puisque nous n’entendions plus Lucy nous crier sa localisation. J’entendais des gens m’appeler et je crus distinguer la voix de Riley.

-ON EST LA ! ON EST LA !!!

Nous avons fini par nous arrêter, à bout de souffle et regardant tout autour de nous pour trouver des indices. Mais j’avais l’impression que l’homme connaissait bien mieux les bois que nous et qu’il nous avait fait tourner en rond. J’avais envie de pleurer, persuadée que j’avais gâché toute chance de retrouver Lucy vivante.

Soudain, quelqu’un est apparu prés de nous. Un visage masqué droit devant nous et j’ai hurlé. J’avais peur. J’avais mal, et j’étais certain que c’était la dernière fois que je verrais quelqu’un de vivant. Je pris la main de Lucas et la serrait. Et tout à coup j’entendis un coup de feu. JE crus qu’on m’avait tiré dessus. Je crus voir ma vie défiler sous mes yeux. Mais c’était l’homme masqué qu’on avait visé. Et il était à terre, une balle dans la tempe pendant que je bouchais la vue à Lucas. Il avait vu assez d’horreurs à son âge pour voir un mort.

-Stefan est parti à la poursuite de Lucy. Ca va aller Cassandre, ça va aller.

Je ne savais pas qui me parlait mais je savais que je connaissais cette voix. J’étais totalement en état de choc et je sentais que j’allais craquer. Je tremblais et j’étais prête à piquer une crise de nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The war has begun again [PV Cassandre]   Jeu 29 Sep - 11:07

~ Lucas

Nous entendions Lucy hurler sans discontinuer et je souriais à tous les noms qu'elle citait, à toutes les vengeances qu'elle imaginait s'abattre sur son ravisseur. Elle avait bien raison et je comptais bien faire en sorte qu'elle soit très en-dessous de la réalité. Tout ce qu'elle lui promettait ne serait que le quart de la réalité. On ne s'attaquait pas impunément à ma sœur ! J'allais me venger. Liam allait se venger. Et Alexander, Ethan et Aaron aussi, et... Bref. Au moins tous les noms qu'elle disait, et certainement plus encore.

La peur me donnait des ailes et j'avais piqué un sprint à la vitesse de la lumière sans aucune difficulté, mais là, je commençais à avoir du mal alors que l'épuisement me rattrapait. Je respirais bruyamment et un poing de côté surgit d'un seul coup. Je réalisai que je pleurais. J'avais carrément du mal à reprendre mon souffle. Mais je ne devais pas m'arrêter, je ne pouvais pas m'arrêter, j'étais en train de perdre ma sœur...

Je ne l'entendais plus.

On ne l'entendait plus.

Nous nous sommes arrêtés, écoutant de toutes nos oreilles. Moi, je m'efforçais de retenir ma respiration et mes pleurs pour rester silencieux, qu'on puisse mieux entendre ma sœur ou cet horrible bonhomme, mais je n'y arrivais pas à moins de carrément m'asphyxier. Et puis Cassandre a hurlé. J'ai levé les yeux et j'ai hurlé à mon tour.

Il était grand, laid, effrayant, affreux. Et c'était lui qui avait pris ma Lucy. Il avait touché ma sœur avec ses mains dégoûtantes ! Le coup de feu me fit sursauter et je sentis les paumes de Cassandre se plaquer sur mes paupières fermées hermétiquement. Nous sommes restés comme ça des secondes interminables, sans bouger, sous le choc. Je n'entendais même pas les voix qu'il y avait autour de nous. Et puis d'un seul coup, j'ai craqué. J'ai franchement éclaté en sanglots, balayant les quelques larmes qui avaient déjà coulé sous un flot d'eau salée, me retournant pour me blottir contre Cassandre. Je la sentais trembler contre moi, et brusquement je prenais conscience que non, elle n'était pas vraiment une adulte. Que les grands pouvaient faillir aussi. C'était terrifiant de se rendre compte qu'elle avait eu aussi peur que moi, mais quelque part cela faisait du bien. Je me rendais compte que j'avais le droit d'avoir peur. Que ça ne m'empêcherait pas de grandir et de protéger Lucy.

Je pris conscience que Riley avait entouré Cassandre de ses bras et moi par la même occasion. Je me dégageai doucement et vis Alexander. Je courus me réfugier dans ses pattes alors qu'il posait une main dans mes cheveux pour m'apaiser. Tout le monde avait le regard fixé avec angoisse sur l'endroit vers où était parti Stefan, là d'où avait surgi cet affreux bonhomme.

Et puis elle est revenue. Dans ses bras, blottie contre lui. Et je manquai m'effondrer par terre sous le soulagement.

~ Lucy

Je n'ai pas eu conscience de quand il me posa par terre, contre un arbre. Je n'ai pas eu conscience de quand il repartit pour aller s'occuper de Cassandre et Lucas. Je n'ai pas eu conscience que d'autres gens les avaient suivis et qu'ils partaient à ma recherche après l'avoir achevé.

J'ai rouvert les yeux et me suis retrouvée dans les bras de Stefan. Je me suis débattue une seconde avant de réaliser qui c'était et de m'accrocher à lui, désespérément, en larmes. Et nous sommes arrivés là où il y avait tous les autres. Je me suis tortillée, ai bondi à terre et me suis jetée sur Lucas, nous étreignant de toutes nos forces.

- Liam. Je veux Liam. Je veux Liam. Je veux Liam.

C'était le seul nom que j'étais capable de prononcer à l'heure qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The war has begun again [PV Cassandre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The war has begun again [PV Cassandre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» American Beauty || Cassandre
» [Hécate][Osamodas] 200 - Torr-le-courageu parrainée par-Cassandre--
» [Hécate][Osamodas] 200 - Torr-le-courageu parrainée par-Cassandre--
» Entretien avec Cassandre Louna
» [Ecaflip] 200, Envidio originaire d’Hécate, parrainé par --Cassandre-- et Mykosa.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: ElizabethTown-
Sauter vers: