AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let them talk - Les liens d'Ari

Aller en bas 
AuteurMessage
Aristide Tetropoulos
Εἶς ἀνὴρ οὐδεὶς ἀνὴρ
avatar

Messages : 596
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 33
Localisation : Elizabeth Town

MessageSujet: Let them talk - Les liens d'Ari    Sam 3 Sep - 0:29

Tetropoulos Aristide



    LET THEM TALK.



    (c) CRÉDIT - FICHE

    « Traits de caractère. »

    Sympathique était autrefois le mot que l’on utilisait le plus souvent pour me qualifier, mais aujourd’hui, je ne sais pas. Au fond il me semble ne pas avoir réellement changé, c’est plutôt le regard que l’on me porte qui a changé… Toujours est-il qu’en premier lieu, je suis quelqu’un d’assez festif. J’aime les réunions entre amis, les rires, les plaisanteries… Oui, j’aime énormément plaisanter, et n’hésite d’ailleurs pas à me tourner en ridicule pour arracher le moindre petit sourire. Laissez moi vous dire qu’en général, les filles aiment plutôt ça et des filles, j’en ai vu passer des centaines. Le pire ? Je n’extrapole même pas en chiffrant le nombre de mes conquêtes à des centaines, entre mon travail d’ex gigolo et mes petites amies d’un soir, je me suis forgé un joli tableau de chasse. Pour autant je ne suis pas un briseur de cœur, loin de là ! En dépit de ma faculté à enchaîner les conquêtes comme on enchaîne les records sportifs, je demeure une personne très douce dans l’intimité, et très prévenante. Mes amis, ma famille et mes éventuelles compagnes peuvent tout me demander, je fais toujours mon possible pour les satisfaire. On peut dire que je suis quelqu’un de plutôt généreux, mais pas du genre Mamie Nova non plus. Disons simplement que je ne tends pas la main à tous les miséreux du coin, j’ai sincèrement d’autres chats à fouetter et mes propres soucis. Mes soucis, parlons en. Après le bref tableau que je viens de dresser, on pourrait presque croire que je suis quelqu’un de bien, dites donc ! Fondamentalement je ne suis pas un sale type, c’est sûr, mais j’ai aussi mes mauvais côtés… La rancune en fait partie. La jalousie parfois également. Lorsque quelqu’un me fait une crasse je suis tout bonnement incapable de passer l’éponge, et ce même après plusieurs mois. Que voulez-vous ? Je n’aime pas qu’on me crache dessus, même pas un peu. C’est vrai que j’ai du caractère, je suis capable de m’énerver. Capable d’insulter, de frapper. Pas que j’aime particulièrement ceci mais j’en suis capable, effectivement. C’est bête, n’est-ce pas ? Seulement parfois certaines personnes dépassent de trop loin vos limites et la seule solution pour les faire reculer, eh bien c’est de leur exploser le pif. D’autre part, je ne suis pas exactement le prototype parfait du petit mouton qui suit le troupeau. Lorsque j’ai mes idées, je n’en déroge pas simplement parce qu’Untel pense autrement. Evidemment il m’arrive de me tromper dans mes convictions et en général je mets un certain temps à m’en rendre compte et l’admettre mais… J’essaye, vous savez. D’être plus gentil, plus drôle, plus compréhensif et généreux, j’essaye vraiment. Sauf que c’est dur d’être un type bien lorsqu’on est entouré que de cons.

    « Facts about me. »

    Né en Grèce il y a 26 ans, j’habite les Etats-Unis depuis 10 ans seulement et pourtant, mon accent doit toujours être aussi horrible. Mon contexte familial étant plutôt compliqué je vous passerai les détails, sachez seulement que le premier amour de ma vie se prénomme Adonis, ma grande sœur. Nous entretenons depuis tout petits une relation très complice, si bien qu’aujourd’hui personne, absolument personne, ne passe avant elle dans ma vie. Pourtant, je suis tombé amoureux également. Une fois seulement, certes, mais la bonne comme on dit. Enfin pas tellement en réalité puisque cette femme était mariée, et m’a littéralement brisé le cœur. Toujours est-il que je n’ai guère fait d’études par manque d’argent, et ce quand bien même je fus un élève brillant tout le long de ma scolarité. Je parle notamment l’anglais et le français couramment (enfin le français… Depuis le temps que je n’en ai pas dis un mot, peut-être pas remarquez.) J’ai également appris le grec ancien et le latin, bref, je ne suis pas l’homme le plus inculte au monde, bien qu’en apparence j’ai l’air tout ce qu’il y a de plus débile, je vous l’accorde. Ainsi je ne suis pas allé en fac, j’ai dû travailler pour obtenir un logement et après serveur, le boulot de gigolo me convint comme un gant. Etonnant ? Oh, pas tellement en réalité. Ceci dit, inutile de vous emballer : Je n’étais à l’époque pas un jeune miséreux obligé de vendre son corps pour manger, loin de là. Si je l’ai fait, c’est parce que ça ne me dérangeait pas, voire même me plaisait. Soyons honnêtes j’aime le sexe, les femmes, alors gagner de l’argent pour pratiquer une activité qui me plaisait… Non, cela ne m’a jamais dérangé outre mesure. Je vivais très confortablement grâce à cela, ne me privant de rien. Il me semble avec le recul avoir été légèrement pourri gâté depuis mon enfance mais au final, je m’en sors plus ou moins bien. En tout cas, je vécu la belle vie quelques années avant cette guerre qui ruina ma vie, du début jusqu’à la fin. J’ai perdu toute ma famille à l’exception de ma sœur, et ne retournerais sans doute jamais en Grèce, chose particulièrement difficile à avouer pour moi (Katarina peut en témoigner !). De plus, même après mon arrivée dans la Communauté d’Alexander les choses ne s’arrangèrent pas réellement pour moi. Oh, je n’eus pas à me plaindre durant un certain temps, enfin jusqu’à ce que je tombe amoureux de la femme dudit Alexander… Inutile de vous faire un dessin, je suppose que tout le monde imagine la chose à merveille. J’aimerais me dire que ce n’est plus que du passé maintenant… Cette période fut sans doute la pire de mon existence : D’une part je perdais apparemment définitivement l’amour de ma vie, de l’autre j’apprenais que j’allais devenir père. Père de l’enfant de ma soit disant « petite sœur », ou du moins celle que je considérais comme telle. Coucher avec elle résultait de mon mal être suite à ma rupture avec Gabrielle et je cru que c’était la pire erreur de ma vie mais finalement… Finalement je crois que je suis heureux. Non, je suis heureux, c’est un fait. Etrange n’est ce pas ?




    I love you, Babe. I really love you but I don’t exactly belong to you…


















      ♥ Leighton Kaylhen
      « Girlfriend »
      Ma petite sœur, ou du moins celle que je considérais comme telle. Tout commença par une belle amitié entre nous, simple mais précieuse. Kay est une personne que j’ai immédiatement aimé, elle fut comme une évidence, cela ne s’explique pas. Seulement cette évidence s’arrêtait à la simple amitié… Jusqu’au jour où tout bascula. Le jour où nous couchâmes ensemble sur un bête coup de tête qui commença par détruire notre relation pour nous laisser comme deux parfaits étrangers durant près de sept mois. Sept mois de grossesse. J’ai eu tellement mal en l’apprenant, tellement peur aussi, que j’ai essayé de la repousser mais finalement, eh bien… J’ai assumé mon erreur. De mauvaise grâce mais je l’ai assumé. A présent je sais que nous ne sommes plus amis. Nous sommes parents, nous sommes unis. Peut-être pas encore le couple parfait mais les choses se font lentement, en douceur… Mon amour a changé, il est devenu plus puissant grâce à l’enfant qu’elle m’a donné. Je l’aime, oui, mais l’amour et la fidélité sont deux choses très différentes pour moi…
      ♥ McCord Gabrielle
      « Lover »
      La femme de ma vie reste Gabrielle. Cela ne s’explique pas, il n’y a aucune raison rationnelle à mon amour pour elle et pourtant, même les mois qui ont précédé notre séparation n’ont pas suffit à me la faire oublier. C’est dingue comme une seule journée peut changer le cours entier de votre existence… Toujours est-il qu’à chaque fois que je la vois ma seule envie est de la prendre dans mes bras et ne plus jamais la laisser s’échapper. J’aurais voulu tant de choses pour nous deux… Un mariage, d’autres enfants qu’Emma dont je me serais d’ailleurs occupé sans différence, simplement avec amour. Mais non, c’aurait été trop simple. Après avoir renoncé à elle j’appris finalement que son mariage était fini et… On ne va pas très longtemps contre ses sentiments les plus profonds, qu’importe la bonne volonté qu’on y met. Je l’avoue, nous avons recommencé à nous voir en secret, à l’abri des regards et surtout celui de Kay, ma petite amie officielle. Que j’aime aussi, pourtant. Je n’aime pas tromper Kaylhen, loin de là, mais la tentation est bien trop forte et moi bien trop faible alors… Si j’ai été l’amant de Gabrielle, elle était aujourd’hui ma maîtresse. Et Dieu seul sait où tout ceci nous mènera.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aristide Tetropoulos
Εἶς ἀνὴρ οὐδεὶς ἀνὴρ
avatar

Messages : 596
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 33
Localisation : Elizabeth Town

MessageSujet: Re: Let them talk - Les liens d'Ari    Sam 3 Sep - 17:42

I- Family



















    Tetropoulos Adonis
    « Sister »
    Dodo et moi, ça a toujours été une grande histoire d’amour. Nous nous ressemblons énormément, aimons à peu près les mêmes choses et pouvons passer des heures à nous raconter n’importe quoi sans se lasser l’un de l’autre. Même si nous n’avons pas exactement été élevé ensemble, il me semble que nos valeurs demeurent semblables, mis appart sur le plan amoureux. Ceci ne nous a pourtant jamais éloigné. En même temps, je vois difficilement ce qui pourrait nous séparer l’un de l’autre… Il nous arrive de nous disputer certes, car la demoiselle n’a pas le caractère forcément facile, mais généralement tout s’arrange rapidement. Elle est ma conscience, mon rire, mon soutien. Ma moitié, je crois. Qu’importe que nous soyons deux personnes distinctes, elle fait partie de moi. Je l’aime comme mon âme sœur, en toute innocence et simplicité, voilà tout.
    Adonis est également la marraine de notre enfant.
    Tetropoulos Ἥφαιστος
    « Son »
    Mon bébé. Le début de sa vie, de sa conception à sa naissance, a pour ainsi dire été un véritable échec. En tant que père je n’ai pas assisté aux six premiers mois de son existence, et même après l’ai maudit comme la pire chose qu’il aurait encore pu m’arriver. Et pourtant… Pourtant dès l’instant où je l’ai tenu dans mes bras et où j’ai croisé son regard, je me suis senti totalement, pleinement père et prêt à assumer cette responsabilité. J’en suis même heureux, contre toute attente. Le fait qu’il soit né prématurément me pousse à le surprotéger, le couver sans cesse des yeux et ne jamais le lâcher. Je peux passer des heures à le tenir dans mes bras, le regarder dormir tout en m’émerveillant de retrouver des traits à moi ou à sa même sur son visage. Aujourd’hui, je l’aime du plus profond de mon être et d’une manière dont je n’aurais jusque là jamais soupçonné l’existence. Je suis père, j’en suis fier, et heureux. Et je me suis promis de tout faire pour que sa vie, après avoir si mal commencée, devienne absolument parfaite.









    Leighton Lyzee
    « Sister »
    Qui en théorie serait ma belle sœur, mais que je considère davantage comme ma petite protégée en réalité. Les circonstances de notre rencontre ont, en même temps, forcé cet état je pense… Depuis que je l’ai retrouvé dans New York en proie à une cinglée, je fais mon possible pour lui rendre la vie agréable et l’apaiser. La période durant laquelle Kay et moi ne nous parlions plus n’y changea rien, hormis que je me forçais à passer moins de temps avec elle pour éviter sa sœur. En tout cas, Lyzee est comme une petite princesse à mes yeux et si je le pouvais, je la couvrirais certainement d’une tonne de cadeaux à longueur de journée mais puisque nous n’en n’avons plus la possibilité désormais, je me rattrape en bisous. Elle est encore toute petite, ce n’est qu’une enfant qui a besoin de Kay et de moi qui avons, en quelque sorte, la charge de son éducation. C’est la petite sœur de la femme que j’aime et avec laquelle je partage désormais ma vie, qui est de surcroît adorable alors forcément, je tiens à ce qu’elle grandisse normalement et « pousse droit. » Et en plus, elle est belle comme un cœur alors… Que demander de plus ?
    TheDog Patrick
    « Dog »
    Je sais que ce n’est qu’un chien, merci, mais il fait quand même un peu partie de la famille lui aussi. Si à la base je ne l’aimais pas trop, je dois bien avouer que sa compagnie est plutôt sympathique au final. Bon, je l’avoue, parfois j’ai vraiment envie de le tuer ce cleps, ce qui n’empêche pas que j’y tienne quand même. Il me suit comme mon ombre, se couche sur mon lit (sans mon autorisation, je précise), me mordille lorsque je ne prête plus attention à lui et est relativement sympathique avec tout le monde. C’est mon Patou à moi.


II- Friends







    Brimstone Samuel
    « Best friend »
    Quel taux de probabilité pour qu’un gay et un coureur de jupons deviennent meilleurs amis ? Car oui, Sam est mon meilleur ami, c’est une évidence. Pourtant, je ne le connais pas depuis des lustres et nous n’avons pas forcément vécu beaucoup de choses ensemble mais il a toujours été là lorsque j’ai eu besoin de lui. Il m’a toujours tendu la main. Si à la base nous n’étions que de simples connaissances certes amicales mais guère proches, le fait de travailler ensemble à la bibliothèque a vraiment créé un lien entre nous. Et finalement, si, nous en avons vécu des choses ensemble ou du moins certaines qui, bien loin de nous éloigner, n’ont fait que nous rapprocher au contraire. Je sais que c’est un type bien, correct, droit. Une personne simple aussi mais finalement je le suis également, alors je ne vois pas où pourrait être le problème. En sa présence je me sens à l’aise, j’apprécie passer du temps avec lui et plus j’y pense, plus je me dis que cette « association » pour la bibliothèque était une idée de génie. Lui au moins ne m’a jamais jugé, pas même lorsque je lui demande de me servir d’alibi auprès de Kay pour rejoindre Gabrielle. Il me comprend au fond, je crois. Et puis il a lui-même trop de problèmes en ce moment pour avoir le temps de me remonter les bretelles, avouons le.
    Samuel est également le parrain de notre enfant.
    Jones Katarina
    « Friend »
    Tout n’a pas forcément été très simple entre nous. Si à la base nous étions de bons amis, une violente dispute éclata un jour entre nous pour un sujet qui avec le recul me parait vraiment stupide et futile. Toujours est-il que nous avons cessé de nous parler puis, le temps et les choix de chacun ont fini par totalement nous séparer. Le fait que j’entretienne une relation avec Gabrielle lui a énormément déplu, elle m’en a voulu un long moment et de mon côté, je lui en ai voulu de m’en vouloir pour si peu, enfin bref… Des stupidités, vraiment. A mon sens ce ne fut ni la faute de l’un, ni la faute de l’autre, les torts étaient partagés et c’en était d’autant plus ridicule. A présent que nous avons mis les choses à plat en nous présentant mutuellement des excuses, j’espère que les choses pourront redevenir comme avant mais je n’y crois pas trop. Nous appartenons à deux mondes totalement opposés aujourd’hui, ne fréquentons pas les mêmes personnes, ne tenons pas aux mêmes choses ce qui constitue un fossé important. Je lui suis néanmoins énormément reconnaissant pour avoir sauvé la vie de mon enfant et même si je n’ai plus la même affection pour elle, Kat pourra toujours se tourner vers moi en cas de besoin.









    O'Toole Isaiah
    « Friend»
    Isaiah est une personne que j’apprécie énormément car il fait à mon sens preuve d’une grande sagesse en toutes circonstances. Grâce à lui j’ai pu me lancer dans la rénovation de la bibliothèque et à présent il constitue toujours à mon égard une sorte de protection sans laquelle je ne saurais pas où j’aurais pu finir. De plus, c’est une personne à l’écoute de l’autre et d’une grande générosité alors, oui, je l’apprécie vraiment.
    Donovan Jack
    « Friend »
    Ma relation avec Jack est tout ce qu’il y a de plus simple, puisqu’elle se résume plus ou moins à quelques heures de jambes en l’air qui furent, soit dit au passage, très agréables. Cependant, et ce bien malgré la jolie petite culotte qu’elle m’avait laissé comme une invitation à réitérer l’expérience, nous n’avons plus eu de rapport sexuel depuis. Je la revois néanmoins souvent, nous sommes depuis en très bons termes. Voilà qui prouve que l’on peut coucher avec une femme et entretenir une relation tout à fait normale avec elle suite à cela.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aristide Tetropoulos
Εἶς ἀνὴρ οὐδεὶς ἀνὴρ
avatar

Messages : 596
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 33
Localisation : Elizabeth Town

MessageSujet: Re: Let them talk - Les liens d'Ari    Dim 4 Sep - 15:28

III- Acquaintances











    Davis Matthew
    « Acquaintance »
    Nos rapports sont… Etranges. Je ne crois pas qu’il m’apprécie particulièrement et il me l’a souvent fait comprendre mais en même temps, il m’a aussi parfois aidé alors… Je ne sais pas vraiment quoi penser. Selon moi c’est un type bien mais voilà, le conflit par rapport à Alexander fait que nous ne serons jamais amis.
    Stevens Lilly
    « Acquaintance »
    Lilly et moi, c’est tout aussi étrange qu’avec Matthew. Tout d’abord nous nous sommes connus à la Communauté car nous gardions ensemble les enfants, ce qui a créé une certaine amitié entre nous. Et comme pour beaucoup de mes anciens « amis », le fait que je sois l’amant de Gabrielle a changé beaucoup de choses. Le fait est que Lilly a suivi l’opinion des autres, et plus particulièrement celle d’Ethan je crois, donc forcément… Sauf que depuis quelques temps, elle se montre légèrement moins hostile à mon égard. Soit elle est passée à autre chose, soit le gentil chien d’Ethan a décidé de ne plus se laisser manger de cerveau.








    Johnson Mathilda
    « Acquaintance »
    Je ne sais pas si c’est ma tête qui ne lui revient pas ou si c’est encore le problème avec Alexander, mais Mathilda n’est pas vraiment amicale avec moi. Je sais qu’elle a été l’une des seules personnes à demeurer la même auprès de Gabrielle suite à la révélation de son adultère mais de toute évidence, moi, elle ne peut pas m’encadrer. Enfin, ça ne fait rien après tout.
    Evans Riley
    « Acquaintance »
    Ce n’est pas le grand amour mais je ne le considère pas comme un ennemi non plus. Ou du moins plus maintenant. Même si les mots qu’il a eu à l’encontre de Gabrielle lors de l’effondrement des galeries me sont restés en travers de la gorge, je crois qu’au bout d’un an il est temps de passer à autre chose. D’ailleurs je n’y pense pas souvent.



IV- Ennemies








    McCord Alexander
    « Ennemy »
    En réalité je ne le considère pas réellement comme un ennemi, ou du moins plus maintenant. C’est vrai que je lui ai voué une haine considérable, allant jusqu’à souhaiter qu’il lui arrive malheur afin de pouvoir aimer librement Gabrielle mais maintenant qu’ils se sont séparés… Je n’ai plus de réelle raison de le haïr. Nous en sommes déjà venu aux mains, et à cause de lui j’ai failli mourir en dehors de la Communauté mais au final, tout ceci était mérité et en dehors de Gabrielle nous n’avions pas de sujet de discorde. En tout cas, même si à présent le chapitre est clos pour moi, je me garde bien d’aller traîner sous son nez. Il a toujours, en tant que leader, le pouvoir de gravement me nuire alors mieux vaut ne pas le tenter.
    Jones Ethan
    « Ennemy »
    Rien que d’y penser j’en ai la nausée. C’est étrange, il ne m’a rien fait directement et pourtant je le déteste plus que n’importe qui ici. Déjà parce qu’il s’est permis de dévoiler ma liaison avec Gabrielle, ensuite car il s’est montré particulièrement odieux avec elle et sans doute avec moi également. Je n’avais pas d’affinité avec lui auparavant mais je pensais que c’était une personne correcte eh bien… Non. Pas du tout même. J’ai l’impression que depuis la naissance de Lena le Ethan sympathique que j’appréciais plus ou moins s’est transformé en salopard de première, doublé d’un gros égoïste. Je ne comprends pas pourquoi une fille comme Katarina reste avec lui.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let them talk - Les liens d'Ari    

Revenir en haut Aller en bas
 
Let them talk - Les liens d'Ari
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens importants
» Des liens à ne pas manquer (pour voir de très belles figu!)
» "Nabaztag vous propose l'alerte Google Talk" - Mai
» [Fimo] Liens utiles
» Le fil des liens futiles mais qui valent leur pesant en cacahuètes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: HERE WE ARE AT THE START :: 
Vous & Vos personnages
 :: LES LIENS
-
Sauter vers: