AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 15:37

Il y avait des actes bien stupide dans ce monde. Des actes que l'on qualifieraient de suicidaire ou d’héroïque. Mais quelque soit le nom que nous leurs donnons, ils demeurent stupide et totalement insignifiant. Un homme peut donner sa vie, offrir son âme à un dieu, la finalité restera la même : la mort. Et quelle mort … insignifiante, comme la vie qui la précéda.

Nous sommes tous confronté un jour à ce fameux choix, vivre ou sauver ? Bien souvent nous sauver au risque de mourir. Acte que nous justifions souvent, lorsque nous survivons bien évidemment, de naturel, instinctif. Menteur ou débile profond ? Ah non désolé, héros et homme de cœur … Laissez moi rire.

Ils ne sont que des pures crétins pensant que sacrifier sa vie pour une autre est noble. Et bein non, c'est stupide et complètement irraisonnable. Alors oubliez moi dans cette notion du nous, je ne suis pas un de ces looser offrant son âme au premier clampin qui passe. Je ne suis pas le débile profond et encore moins l'homme de cœur. Je suis le menteur, le mec qui se « sacrifie » pour servir ses propres intérêts.

Car entre nous, vous croyez sincèrement que j'aurais sacrifier mon corps parfait pour le plaisir de sauver l'ex de ma compagne de jeu ? Je ne l'aurais même pas fait pour mes parents, il était inutile de croire que je le ferais pour un épave en voie d'extinction …

Quoi qu'il en soit, j'avais réussi. Les gens commençaient à m'apprécier, à être gentil et prévenant avec le grand blessé que j'étais. Déjà que mon fameux come back avec Meredith m'avait rangé dans la catégorie des mecs casé et non du grand méchant loup en quête de nymphomane, alors autant dire que mon état actuel était juste parfait. Je faisais mine d'aider malgré mon état et ne m'arrêtait pas toujours lorsqu'on me le demandé. Un jeu dangereux étant donné que j'avais quand même prit cher et que la blessure faisait toujours un mal de chien.

Il faut dire aussi que cela ne faisait pas une semaine que l'accident avait eu lieu. Et cela faisait autant de temps que je n'avais pas parler à Meredith. Je m'écroulais souvent dans le lit ou le taux de morphine était trop grand pour que je puisse lui parler sans me suicider.

Sauf que ce soir, j'étais encore éveillé lorsque je vis quelqu'un tourner la poignée. Alors certes je n'étais pas le plus sombre des hommes, mais j'étais un minimum réveillé.

Adossé contre le mur, assis sur le lit. Un boxer et un jean comme seul vêtement. Et bien sur, ce magnifique bandage qui immobilisé en partie mon épaule gauche. Un livre à la main, je passais le temps d'une façon très religieuse, ce qui me fait penser que cela devait faire un moment que je n'avais clairement rien fait de pas catholique … Misère.

Regardant donc Meredith rentrer, je restais silencieux, finissant ma page avant de poser le bouquin sur le lit. Je n'étais pas en grande forme, mais cela suffirait largement. Un sourire s'étira lentement sur mes lèvres alors que je m'assaillais sur le bord du lit. Laissant mes yeux la détailler avec précision. Bein quoi ? Je ne comptais pas vraiment finir prêtre, alors autant profiter de ce qu'elle m'offrait inconsciemment.

— Cela faisait longtemps que nous nous étions pas retrouvé ...

Tournant la tête vers la porte, j'attendais qu'un imbécile traverse le couloir avant de revenir vers elle.

— Je n'ai pas pu te demander si mon cadeau te plaisait ?

Référence à Riley, à mon pseudo sacrifice et au fait qu'elle avait tout simplement pu jouer le rôle de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 18:16

Une semaine a répondre avec un petit sourire que Jared allait mieux. Une semaine a rassurée ses ex et celles qui espéraient devenir des futures. Une semaine que monsieur ne faisait pratiquement rien, mais je devais bien avouer que là était un coup magistral. L’avis de ces idiots imbéciles changeait radicalement. C’était fou ce qu’un geste méticuleusement calculé pouvait faire comme miracle. Bien que sur ce coup là, le destin avait donné son petit coup de pouce évidemment. Mais Jared avait su attraper l’opportunité au bon moment.

Etonnement, soyons incrédule face a ce geste théâtrale qui aurait pu abimer sa petite gueule d’ange évidemment. Cette idée me faisait pouffer. Mon ange se serait arraché les ailes si un seul de ses traits avaient été atteint. Défigurez le et vous n’obtiendrez qu’une loque. Assez étrange et amusant de le voir s’accrocher a quelque chose de si matériel, de si superficiel qu’une beauté qui reste illusoire. Car il ne pourra jamais vaincre cet ennemi terrible qu’est l’âge.

Ma bouche sourit légèrement alors que je croise une jeune fille et son frère, la douceur incarnée en toile sur mon visage, invitée dans mon regard alors que je rentre chez…comment dire…nous ? Evidemment on nous avait finalement donné une chambre commune et si vous pensez que partager une chambre et un lit avec un soi disant séducteur vous vous mettez le doigts dans l’œil, mais cela ne me gênait pas, il viendrait un moment où il ferait cette erreur de trop et là, ce sera à moi d’en profiter. Il pouvait éveiller le désir, j’étais passé maitre dans l’art de le maitriser, c’était aussi simple que cela et, bien entendu, il était hors de question que je perde le fil de mes pensées pour un homme. Cela serait imbécile et je n’étais pas une imbécile. De toute manière, une semaine que l’ange avait les ailes coupées par la morphine, incapable de les déployer, c’était ironique.

Seulement quelle ne fut pas ma surprise de le voir debout lorsque je rentrai ce soir là. La lueur qui c’était allumée dans mes iris s’estompa rapidement. Je fermai la porte derrière moi avant de laisser fleurir un sourire parfaitement félin sur la rose de mes lèvres.

« Une semaine que tu comate comme une larve, mon ange. »

Répliquais je a sa réflexion, parce que c’était vrai. Je rentrai, il dormait, je partais, il dormait. En fait, je vivais avec un ronflement permanent, décevant. Puis, je lachai la clenche de la porte et mes pas me portèrent jusqu'à la fenêtre, face au lit, je m’y adossai, un sourire narquois aux lèvres, une onde translucide passant a travers mes cils mi baissés.

« Tu es trop égoïste pour savoir ce qu’est un cadeau, Jared, mais sache que j’ai grandement apprécié tout de même…Et toi donc ? la petite sainte t’apprécie-t-elle plus d’avoir faire preuve de tant d’abnégation ? »

Ma voix était miel, douceur trompeuse, amusement certain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 20:51

Pas faux en même temps, j'avais mit une bonne semaine à me reprendre, ou du moins, à ne plus mourir le soir. La laissant donc me tacler en douceur, je lui demandais si mon cadeau lui plaisait et je dois avouer que sa réponse me fit sourire. Oui, tu commençais à trop bien me connaître Meredith. J'étais déjà trop égoïste pour me soucier des autres, alors leurs faire des cadeaux … Il ne fallait pas rêver non plus. Quoi que … pour le coup il y avait de l'idée.

Quoi qu'il en soit, elle avait grandement apprécier le geste. Me demandant donc si, de mon côté, j'avais savouré le doux parfum de la victoire … Euh non, cet acte de générosité pure car oui, j'ai le cœur sur la main, c'est bien connu. Si Lizzie m'avait approché ou laissait l'approché ? Je ne pourrais le dire, pour la première fois de ma vie j'avais bien plus tourné autour de Jackson que d'elle. Et puis entre nous … Riley était tellement plus amusant quand il voulait. Lui et sa sainte, souriant dans la peur et s'aimant comme deux pauvres con désabusé. Il fallait être stupide, ou carrément malade pour se lover comme deux crétins dans les bras de l'autre. Pleurant sans se cacher pour la peur qu'ils s'étaient provoqué chez l'autre...

Bizarrement, dans cette même situation, j'aurais remis un oscar à Meredith pour cette superbe imitation d'une Cassandre en plein désarroi ou d'une Lizzie en pleine crise d’inquiétude. Oh Jared, mon amour, que t'est-il arrivé ? Oh non, tu es blessé … Comprenez ici : Oh Jared bien joué. Oh oui, tu les as roulé. Alors pour en revenir à la question initial, je n'avais pas réellement perdu mon temps avec elle.

— Je n'ai déjà pas pu m'entretenir avec toi … Tu crois sincèrement que je l'aurais fait passer avant toi mon amour ?

Souriant, je passais une main nonchalante sur mon épaule. Je mentirais en disant que je n'avais pas mal, car j'avais mal. La douleur ne pouvait-être ignoré aussi facilement que l'on pourrait croire et toute la morphine du monde ne serait pas suffisante pour effacer cette tension.

— Mais j'y pense … Superbe jeu d'acteur dans l'église, si je ne te connaissais pas, j'aurais réellement cru voir une femme en plein désarroi... Tu le sais déjà, mais tu es une magnifique actrice …

Magnifique était le terme. Mes yeux s'attardèrent un instant sur son corps que je n'aurais pas cru désirer. La faute à mon mode de vie de bonne sœur sans aucun doute... Quoi qu'il en soit, mon regard remonta doucement vers son visage. Ma main glissant sur mon propre torse avant de mourir sur le lit.

— Des nouvelles ? Car hors-mis jouer les zombie en simulant une envie d'aider … je ne sors plus beaucoup

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 21:20

« Non mon ange, bien sur que non. »

Fis je avec une petite moue disant bien que je n’en pensais pas un mot. Oh que non, je n’étais pas plus importante qu’elle a tes yeux mon ange, il n’y avait qu’une seule âme qui méritait ton attention pleine et entière, toi, toi, toi et toujours toi, bien sur. Mais si cela te fait plaisir que je crois a tes petites intentions mesquines, pourquoi pas. Bien que là, je ne cachais pas mon scepticisme.

L’eau de mes iris suivit le tracé de sa main, effleurant le bandage et mon sourire s’accentua.

« As-tu mal chéri ? »

Susurrais je avec une bonne dose d’ironie sur le dernier mot. Je n’avais pas de mal a y glisser la dose d’amour qu’il fallait lorsque l’on avait des témoins, mais là, il n’y avait personne et parfois, j’avouais que le rôle de la petite sainte nitouche prise au piège de l’amour me gonflait sévèrement. Voilà comment trouver une utilité a Jared autre que celle que nous avions, au moins, il me permettait d’être moi.

Ma main vola dans l’air alors que je balayais son compliment d’un geste gracieux.

« Mais evidemment mon ange, seulement, Riley n’est pas assez bête pour s’y être laissé prendre. Cela me prendra du temps je crois, mais tant mieux la chute n’en sera que plus…délicieuse a regarder non ? »

Evidemment que j’avais été parfaite, me jetant a ses pieds, pleurant doucement, glissant de la panique dans ma voix, de la peur dans mes yeux. La douceur même alors que j’avais aidé a soigner Jared, passant mes nuits a son chevet, m’endormant même la tête sur son lit. D’ailleurs, ma nuque me faisait encore souffrir. Ah qu’est ce qu’il ne fallait pas faire vraiment…Je haussais un sourcil a sa question avant de croiser les bras, tapotant ma lèvre d’un index amusé.

« Voyons, voyons…Je crois que ta petite sainte s’est faite un peu agressée…Oh mais ne t’inquiètes pas, elle est toujours vivante, elle et son medecin évidemment. Il parait que le rouquin leur a sauvé la vie, pour une fois, j’aurais adoré qu’il se rate celui là. »

Racontais je tout sourire, angélique même. Je penchais doucement la tête sur le coté, mon sourire s’invitant de vice.

« Il aurait été dommage qu’elle y passe sans que tu ne profite d’elle avant non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 21:57

Oui, je me doutais aussi que Riley serait plus dure à faire tomber que n'importe quel autre clampin de la communauté. Il s'était déjà confronté à Meredith il ne pouvait qu'en avoir été changé. Personne, sauf quelqu'un égalant son niveau de perversion, ne ressortait indemne d'une telle relation. Moi-même je n'étais pas sur de m'assurer une sortie sans égratignure... Et c'était dire. Mais c'était la tout le challenge ? Il se méfiait et le faire céder serait un défi … Un défi qui perdra tout attrait le jour ou il n'en ne sera plus un.

La chute prendrait du temps, mais elle arrivera et à cela sera sans aucun doute la plus belle que nous aurions l'occasion de voir. Je lui demandais alors quelles étaient les nouvelles et elle m'informa que Lizzie avait failli se faire abimer et que son débile de frère avait joué au héro. Il est nul ce mec, il triche. Quoi qu'il en soit, je comprenais mieux le comportement de Jackson.

Son visage se pencha doucement avant qu'un sourire ne s'inscrive lentement sur ses lèvres. J'aurais pu prédire à des kilomètres ce qui allait suivre tant la réaction de Meredith était claire à mes yeux. Lizzie … évidemment … Sauf que je n'étais même plus sur d'avoir envie d'elle. Elle s'enterrait chaque jour un peu plus dans sa connerie. Se rendant prévisible et terriblement pathétique. Elle perdait ce qui m'avait attiré à la base, trop d'innocence tue l'innocence … Et elle, elle devenait terriblement ridicule … Pourquoi perdre mon temps avec elle ? Pour la gloire ? Je ne voyais même pas la gloire que je pourrais en retirer. À la limite un peu de bon temps... Et encore … Elle devait-être du genre à demander de la tendresse pure, empêchant les excès de passion et donc toute acte sortant qu'un lit … Et que serait le monde sans un bon mur ?

— Je ne suis même pas sur de vouloir perdre plus de temps avec elle … Son idiotie me révulse de plus en plus ...

Souriant avant de secouer légèrement la tête, je repris.

— Elle est si … futile que je ne pourrais même pas bander en la voyant nue … Elle devient banale et hors mis me dire non, elle n'a aucun intérêt …

Oui, vois ça comme tu veux Meredith, mais je ne voulais plus vraiment la sauté la petite Lizzie. Je voulais juste la faire tomber. La briser pour avoir dit non, mais la toucher … Je ne pourrais pas, j'aurais peur de bruler, moi l'enfant du diable … Je ne supporterais pas d'entrer en contacte avec une femme se lavant à l'eau bénite... Voyant alors son regard s'allumer, j'encherie.

— Pense ce que tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 22:16

Je fronça légèrement les sourcils. Ah contrariété lorsque tu nous tiens ! Jared, mon ange, voudrais tu revoir nos accords ? Quel mauvais plan me prépare tu dis moi ? L’échange était pourtant de bon procédé, Riley, Lizzie et maintenant, monsieur trouvait la sainte totalement indigne d’intêret. Cependant, j’eus un rire langoureux.

« C’est seulement maintenant que tu t’en aperçois ? Voyons mon ange, il fallait me demander, je me serais une joie de te montrer sa platitude. »

Ricanais je avec une ironie mordante, ayant l’air amusée mais l’éclat de mes iris était devenu d’acier. Evidemment qu’elle ne pouvait pas l’exciter, c’était limpide. Il avait seulement été contrarié par un petit non de rien du tout, son égocentrisme valant la taille du regretté Empire State Building avait perdu un étage.

« Et qu’est ce que cela fait de se rendre compte qu’une aussi insignifiante gamine ai pu éveiller ton intérêt toi qui te vante de pouvoir avoir les plus belles femmes mmh ? »


Moi ? Me moquer ? mais voyons jamais de la vie. Puis, mon regard se durci sensiblement avant que, d’une démarche aérienne, je ne m’approche de lui, que mes mains ne remontent ma jupe juste ce qu’il fallait pour pouvoir l’enfourcher. Doucement, mes mains se posèrent sur ses épaules et j’appuyai avec un sourire froid celle qui lui faisait mal. Il n’aurait d’autre choix que de s’allonger n’est ce pas….

« Ce que je pense Jared…C’est que tu es en train de m’inciter a revoir les termes de notre accord…Ce que je pense, Jared, c’est que tu es en train de me prendre pour une imbécile…Ce je pense, mon ange, c’est que tu te foure le doigt dans l’œil. »

Murmurais je en le surplombant, voix suave qui passait la teinte rosée de mes lèvres avec un froid glaciale et pourtant terriblement sensuelle. Un chuchotement aussi chaud que froid, mais l’azur de mes iris était terriblement glacial, plongé dans les abysses des siens. J’avais horreur d’être prise pour une conne.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 22:50

Oui, j'avais sans doute mis quelques temps avant de m'en rendre compte mais je l'avais fait. J'avais juste eu du mal à digérer un refus. Mais bon, l'important était bien de la briser. Cela ne pourrait qu'être un service rendu à la société. C'était complètement inconscient de laisser une telle femme circuler seule dans la rue. Et vous imaginez les gosses ? J'ai peur du résultat … Alors oui, cela serait une bonne action que de lui offrir une retraite anticipé avec un aller simple pour le paradis.

Le regard de Meredith changea alors. Oh toi tu n'avais pas apprécié ce que je venais de dire. Te sentirais-tu menacé d'une quelconque façon ? Sans aucun doute. Et mes doutes se confirmèrent bien rapidement.

Elle glissa brusquement sur moi, ses mains se posèrent sur mes épaules et là, je crus que j'allais faire un meurtre. Elle appuya uniquement sur mon épaule endoloris. Me forçant ainsi à m'allonger. De toute façon, je n'avais pas assez de force pour lui faire face, du moins avec cette épaule. Elle avait parfaitement calculé son coup.

Et si je n'avais pas un minimum de principe, j'aurais sans aucun doute réagit avec plus de violence. Car la, elle n'eut le droit qu'à un soupir désapprobateur. Enfin, bon, je n'étais pas franchement en état de lui dire non. Entre la morphine, la douleur et la fatigue ... On se faisait sage et gentil ... Ou pas ... Serais-je capable un jour de faire preuve de gentillesse ? J'en doute.

Revoir les termes de notre contrat, pas si sur, je voulais juste faire tombé cette pétasse religieuse, et non plus la baiser et la faire tomber. Alors oui, dans un sens je me foutais royalement de sa gueule, mais dans l'autre, le contrat n'était pas si changeait. Un sourire se dessina malgré moi sur mes lèvres alors qu'elle finissait sa phrase. Avoue Meredith que ça fait mal de tomber sur un os ? Avoue que tu n'aimes pas ne pas tous contrôler de A à Z ? Avoue que tu détestes être prise pour une conne manipulable. Ne fait pas l'erreur de croire que je suis assez stupide pour faire cette erreur.

— Le contrat ne change pas … Je veux juste la faire tomber sans la faire jouir … Nuance …

Mes mains glissèrent sur ses cuisses, puis ses hanches. Cela faisait tellement de temps que je n'avais pas eu de si agréable cavalière que j'aurais pu exprimer cette envie folle de la prendre. Mais non, pas avec Meredith, j'avais plus de contrôle que ça. Je me contentais de froncer les sourcils, un semblant contrarié.

— Ne serais-tu pas entrain de remettre en question mon honneur ? Notre confiance de circonstance ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 23:10

Ainsi le contrat ne changeait pas ? Mmmh ? Je plissais les paupières, comme un tigresse qui jauge son adversaire, féline et grondante, cherchant le flanc qui occis. Et puis, je me redressais d’un coup de reins, laissant volontairement glisser mes paumes sur sa poitrine a moitié bandée. Après tout, ne prenait il pas ses aises avec mon propre corps ? C’est vrai qu’un certain temps sans sexe devait le faire devenir un peu rustre sur les bords. C’était dur non Jared ? Après tout, tu n’es qu’un homme, rien de plus, rien de moins, certes terriblement sexy mais soumis aux mêmes instincts.

« Mon ange, le mot honneur dans ta bouche…C’est, comment dire, une étrange contradiction vois tu. Tu n’en as aucun, moi non plus. Cependant, il est exact de penser le reste. Avoue le, la confiance pour nous, c’est quelque chose de relatif n’est ce pas ? »

Je souris avec une innocence terrible, une étincelle virginale dans les yeux. Après tout, j’avais eu Riley comme ça tiens. En y repensant, cela avait été facile finalement.

« Serais tu en train de me demander une confiance absolue Jared ? »


Susurrais je d’une voix de velours, sachant très bien que quelque soit sa réponse, il ne l’aurait jamais. Tout comme je n’aurais jamais la sienne. On pouvait s’entendre sur certain point, mais je n’en oubliais pas ce qui existait entre nous, ce non dit, cet affrontement dans l’ombre. Jamais évoqué, jamais chuchoté, mais réel. Alors oui, la confiance…Laissez moi me gausser, dois je même me rouler par terre de rire ?

Joueur, mon index traça des arabesques légères sur les lignes de sa poitrine, amusant n’est ce pas ? Repousser ses propres limites avait ceci de bien c’était que cela renforçait l’abime.

« Alors soit, nous continuons ainsi jusqu'à ce que nous obtenions ce que nous voulons. »

Décrétais je avec un sourire mêlant cruauté et assurance, un étrange mélange enivrant, sensuel et terriblement horrifiant quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 23:31

Elle se redressa d'une façon qui me demanda un certain self contrôle pour ne pas réagir dans la seconde. Ses mains glissèrent alors sur moi, éveillant lentement mes pensées. Pas besoin de mentir, j'avais clairement envie de la prendre là, maintenant, tout de suite et sans aucune forme de cérémonie. Mais le faire revenait à perdre, hors, il n'était pas question que je flanche. Le problème était juste que vu mon état, je doutais fort d'y arriver...

Elle me dit donc que le mot honneur dans ma bouche était une étrange contradiction. En effet … Mais le petit peuple ne se berce t-il pas d'illusion en son sein ? N'y croit-il pas au point d'y vouer un culte sans pareil ? Nous en avions aucun, car nous avions pas besoin de se mentir à nous-même. Nous n'avions pas besoin de faire croire au autres que nous étions des gens bien, nous ne cherchions pas une reconnaissance à la con. Alors oui, la confiance était quelque chose de relatif chez nous et nous le vivions très bien.

Elle sourit alors avant de me demander si je ne réclamais pas une confiance absolue... Mon sourire s'étira alors. Une chose me disait que je ne l'aurais jamais. Car je me connaissais assez pour lui refuser moi-même. Et étant donné qu'elle était comme moi …

— Non, je ne crois plus au père noël depuis longtemps ...

Mais je commençais à avoir un sérieux problème la … Sa voix, ses mains … C'était un supplice. Une torture de devoir faire face sans rien exprimer. Elle dit alors que nous continuions jusqu'à avoir ce que nous désirions. La chute de se raté de Riley et de cette sainte de Lizzie. Jouable.

Mes yeux se fermèrent brusquement alors que je devais juguler une envie sauvage de la prendre. Qu'elle arrête de jouer, je n'étais franchement pas en état de m'opposer à elle. Le combat serait inégale et perdu d'avance pour ma petite personne. On allait devoir être calme et faire preuve de contrôle. Mais vraiment.

Pourtant mes mains continuaient toujours à glisser sur ses hanches, attirant son bassin vers moi. J'étais un poil idiot de jouer avec mon propre contrôle. Je devais m'arrêter maintenant avant de faire quelque chose que je regretterait surement.

— Je te conseil d'arrêter de me chevauché rapidement …

Sinon … Je ne répondrais plus de rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Sam 1 Oct - 23:50

Ah le Père Noël, vieux fantasme enfantin que voilà. Je n’y avais jamais cru. Trop maline pour cela. Mon père noël, c’était le portefeuille de mon père, l’idiotie de ma mère, la connerie de ma fratrie. Point.

« C’est bien mon ange, sinon, tu pourrais être déçu. »

Répondis je avec une petite moue adorable, voir totalement enfantine alors que le corps qui le chevauchait sans vergogne ne l’était pas du tout. Alors penser que je ne savais pas ce que je faisais était d’une imbécilité sans nom. Bien sur que je le savais, tout comme je savais que son abstinence forcée et son état a moitié groggy m’assurait une victoire facile. Certains vous dirait qu’a vaincre sans péril, on triomphe sans gloire mais moi, je n’étais pas de cet avis. Non moi, c’était plutôt tout les coups sont permis.

Alors j’accentuais mes caresses, l’air de rien, moi j’avais toute ma tête ou presque d’ailleurs. Mais j’étais toujours plus maitresse de moi-même qu’il ne l’était. Ses paumes remontaient sans cesse sur mes hanches, m’attirant vers lui alors même qu’il fermait les yeux. Allons Jared, toi comme moi savons déjà que tu n’es clairement pas en état de me refuser quoique ce soit. Quel gout a l’impuissance dis moi ?

« Et pourquoi donc ? »

Lui assénais je dans un murmure narquois tandis que, lentement, suavement, mes hanches ondulaient, un mouvement presque imperceptible mais qu’il pouvait parfaitement sentir sous ses doigts, voir ailleurs…

« Donne moi une bonne raison mon ange...Je suis sûre que tu peux trouver. »

Ajoutais je sur le même ton, appuyant un peu plus le balancement lascif de mes reins.

« Ne me dis pas qu’il est si facile de te faire perdre toute mesure quand même, si ? »

Je me moquais clairement, masquant superbement ma propre envie qui naissait a trop provoquer la sienne. Le problème dans ce genre de jeu, et surtout avec lui, c’était qu’il y avait toujours un revers a la médaille, mais j’étais trop fière pour me dire que je risquais le retour de bâton, helàs.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 0:10

Meredith … arrête sérieusement ton petit manège … Pourquoi ? Je ne sais pas, car si tu continue je risque fort de faire une chose qui t'assurera une victoire et une défaite de mon côté. Hors je ne voulais pas perdre avec toi. Baisser sa garde, faire preuve de faiblesse et c'était la mort assuré. Enfin la mort... La dépendance ? La faiblesse ? Non, je ne voulais pas tomber dans ce putain de piège.

Le problème fut que ses hanches se mirent à rouler sous mes doigts alors que son contacte éveillé brutalement mon désir de la prendre. Fermant les yeux, j'essayais en vain de m'opposer à cela. Une bonne raison ? Je n'en avais aucune qui ne l'arrangerait pas. Enfin si, mais ce n'était pas forcement franc du collier.

— Car je te le demande gentiment ?

Ironie, belle ironie. Je sentis ses mouvement s’accentuer et je dus me faire violence pour ne pas céder. Putain arrête ! Elle ajouta alors que cela ne devait pas être si facile de me faire perdre toute mesure quand même. Ouvrant alors les yeux, je ne pus retenir ce sourire qui ourla mes lèvres.

— Ne me dis pas que tu dois m'attaquer dans un moment de faiblesse pour y arriver ?

Elle ne s'arrêtait pas et ce qui devait arriver arriva. Je réagis, mon corps se tendit alors que mon plaisir, mon envie se faisait enfin sentir. Grandissant sous ses mouvements. Ce n'était pas forcement mon plus gros problème. En fait, je pouvais toujours me contrôler. Ne pas pouvoir juguler son envie et une chose, se retenir de passer à l'acte était une autre. Hors là, j'avais perdu une première bataille. La guerre, n'était pas fini si vous excusez l'image. J'avais encore une chance de tenir …

Mais c'était sans aucun doute se bercer d'illusion. Elle savait parfaitement comment s'y prendre. Elle savait ou et comment faire pression pour me faire monter... Maintenant, c'était cette douleur au creux des reins qu'elle voulait éveiller. Cette douleur qui me pousserait inévitablement vers l'irréparable.

— J'ai le droit de te haïr non ?

Ouvrant les yeux alors qu'elle devait clairement sentir que mon pantalon c'était fait brutalement plus serré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 1:16

Gentiment ? Oh Jared voyons…

« Tu es beaucoup de choses, mon ange, mais le mot gentil ne me vient pas a l’esprit. »


Susurrais je alors même que mon corps ondulait sur lui, l’éveillant, profitant de sa faiblesse. Je n’avais aucun scrupules, aucun remord, ni conscience. Il le savait parfaitement et sa petite pique tomba a l’eau, c’était le cas de le dire.

« Pardonne moi ce jeu de mot, Jared, mais tout les coups sont permis vois tu. »

Chuchotais je doucement avant qu’une étincelle victorieuse ne traverse mon regard lorsque je le senti gonfler entre mes cuisses. Ah, abstinence et drogue, quel mauvais mélange vraiment….Las, je ne pouvais pas non plus nier l’humidité soudaine de mon intimité, cette chaleur pernicieuse a son contact. Mais cela, je te le cacherais tant que je le pourrais alors même que, sans que tu ne le veuille ton corps réclame le mien. Mais l’admettras tu ? Non bien sur. Tu nieras encore. Très bien.

« Hais moi mon ange, je m’en contrefiche royalement. »

Et je lui souris, atrocement divine et royale, le chevauchant sans honte aucune. Lentement, avec maitrise, je caresse sa peau, ses muscles qui ont fait fantasmer tant de petites greluches idiotes. Et puis, mes doigts quittent sa chair, s’envolent vers le nœud qui retient ma robe sagement en place sur ma poitrine qui se tends malgré moi. Je serrai un instant les dents. Je jouais avec moi-même et cela était jouissif quelque part. Je me mesurais a moi-même. Terriblement tentant n’est ce pas ? Mes doigts défirent le nœud sur mon cou et le tissus chut doucement, dévoilant ma gorge orgueilleuse a son regard. Mes paumes glissent sur ma propre peau, suivent les lignes de mes seins alors que je danse toujours suavement sur lui, s’égarent sur mon ventre. Un jeu comme j’en ai eu beaucoup, mais dans l’équation, tu te trouve partie maitresse.

Et puis je me penchai de nouveau, frôlant son torse de mes chairs délicates, glissant mes lèvres a son oreille.

« Aurais tu envie de moi Jared ? »

Dis le, même si ton corps te trahit, même si le mien danse avec ses propres limites…Dis le.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 10:37

Oui, je n'étais pas franchement la personnification de la gentillesse sur ce monde. Comme le terme d'ange n'était pas le meilleur pour me décrire. Mais c'était une demande sans de réel espoir, elle savait qu'elle avait de l'emprise sur moi en cette instant. Elle en profitait naturellement. La garce. Invoquant alors ma faiblesse passagère elle me répondit que tout les coup étaient permis... En effet, magnifique mot de jeu vu ce qu'il risquait de lui arriver d'ici peu. Enfin surtout si elle n'arrêtait pas de jouer avec moi.

Trop tard en tout cas pour caché l'envie qui me tirait le creux de reins. J'avais envie d'elle et cela devait se sentir. J'avais envie de la haïr et je lui fis remarquer. Ce à quoi elle répondit qu'elle s'en contre fichait royalement. Je m'en doutais aussi. Elle reprit donc son petit jeu sur moi, basculant toujours alors que ses mains glissaient vers son cou pour libérer sa poitrine. Putain … Je n'étais même pas sur de pouvoir assurer le maintient du peu de contrôle qu'il me restait … Super.

Elle se pencha alors sur moi faisant glisser sa poitrine arrogante sur mon torse. M'arrachant alors un frisson de désir alors que ses lèvres glissaient vers mes oreilles. Envie de toi ? C'était peu dire, mais vraiment. Mon regard se fit brutalement plus sombre. Mes mains glissèrent sur ses hanches pour remonter vers ses fesses. Les flattants, les caressant, je finis par refermer mes mains sur ses hanches. Fini de jouer, tu as gagné une chose Meredith … Me redressant brusquement j'inversais nos positions, la posant sans douceur sur le lit. Mes mains glissèrent alors vers sa robe que j’ôtais sans attendre. Les laissant glisser sur son corps avant de prendre un sein en coupe. Laissant mes lèvres en agacer le bout avant de remonter lentement vers sa nuque. L'embrassant, la frôlant, je finis ma course près de ses oreilles, y soufflant une vérité que je n'avais pu cacher.

— Ça répond à ta question ?

Une main libre glissa alors entre ses cuisses, découvrant alors avec un certain étonnement cette humidité caractéristique. Oh, ne serais-tu pas plus sensible que tu ne voulais l'avouer ? Souriant malgré moi à cette découvert, je ne pus retenir une remarque.

— Serais-tu dans le même cas que moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 13:26

Cela devenait difficile n’est ce pas Jared ? Evitons l’utilisation du mot dur, je crois qu’il serait un peu malvenue ou parfaitement adéquat, c’était au choix alors que j’ondulais sans honte, agaçant son désir sans pudeur aucune. Après tout, il n’était pas homme a se choquer pour si peu n’est ce pas ? Par contre, profiter de sa faiblesse était parfaitement mon style et je le faisais toujours admirablement bien. Si tant est que la faiblesse reste sienne et non mienne. Mais au vu de la moiteur de mon ventre, je dirais que je jouais doublement avec le feu. Mon seul avantage certain était encore que moi, je n’étais pas abrutie par les drogues quelconques, ni même par la fatigue alors que lui…Il serait bien incapable de se maitriser correctement.

Mon pauvre agneau soumit a la tentation, pour un peu, je te plaindrais, songeais je dans un rire narquois alors que je me retrouvai subitement sous lui, qu’il retirai frénétiquement le tissus de ma robe. Le premier pas était franchi, le premier coup joué et je l’avais remporté facilement. Ma poitrine se tendit sous ses lèvres et j’interdis a un gémissement de passer mes lèvres. Oh que non, cela ne serait pas si facile que ça Jared, vraiment pas.

« Non. Dis le. »

Assénais je d’une voix charmeuse, chaude, aussi sensuelle que mon corps frémissait sous le sien, frissons simulé ou non ? telle était la question n’est ce pas ? J’ouvris suavement les cuisses alors que sa paume glissait sur mon ventre, le creusant, y faisant naitre l’acide de l’envie. Il aurait été hypocrite de nier le plaisir qu’il me donnait, surtout si il en avait une preuve aussi parlante n’est ce pas ? Alors je pouvais être hypocrite mais pas stupide voyez vous. Un sourire diaboliquement vicieux se teinta sur mes lèvres alors que mes iris se noyaient dans l’insondable matinée de moquerie.

« Ton état est pire que le mien mon ange. Dois je commencer a simuler ? »

Sifflais je mesquine en faisant glisser ma paume entre nous, caresse lascive et déterminée qui s’acheva sur le renflement de sa virilité que je sentais a travers le tissus, si présente, puissante et j’entrepris de le caresser avec expertise, savoir et ce même a travers une barrière telle qu’un pantalon. Voyons mon ange, ne me prend pas pour une de tes petites dindes naïves. A ce jeu là, tu ne seras pas gagnant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 15:07

Un besoin de me dominer plus que tu ne le fais déjà ? Je ne te ferais pas se plaisir, d'autant que je pouvais gouter moi aussi au plaisir de sentir ton désir entre tes cuisses. Oui, j'étais sans doute dans un état bien plus avancé que le sien, mais je ne le niais pas. Commencer à simuler … Je ne suis pas sur que tu le fasse très longtemps. Lui répondant dans un souffle j'essayais toujours de récupérer le dessus en vain.

— Tu simuleras quand tu seras sur de pouvoir le faire …

Cela ne serait pas me prendre pour quelqu'un d'autre ? Surement, mais elle cherchait bien à me tester … Une main glissa alors entre nous, allumant peu-à-peu un feu qui ne serait que difficilement arrêtable. D'autant plus que sa main irradia ma virilité par quelques caresses experte. Fermant brusquement les yeux je pris conscience qu'il était trop tard. J'avais envie d'elle … Je ne pouvais plus retenir le feu qui consumé mon être. Alors mes mains glissèrent lentement sur elle, agaçant sa poitrine, embrassant la peau tendre de son ventre.

Descendant toujours plus, mes mains glissèrent sous son dernier sous-vêtement avant de glisser le long de ses jambes, lui retirant ainsi avant de faire de même. Enfin retirant uniquement mon pantalon. Glissant à nouveau sur elle, mes mains effleurèrent son intimité, l'éveillant avant d'y faire glisser ma langue. On verra bien qui est celui qui se contrôle le moins …

Je jouais avec une lenteur dévastatrice de son corps, de ce bijoux de plaisir qui semblait gonfler sous la danse étudié de ma langue. Torture qui n'était qu'un simple vengeance alors que mes lèvres quittaient son intimité pour son ventre mes mains continuait d'agacer l'objet de son plaisir. Pénétrant son intimité avec des doigts experts, je constatais que j'avais bel et bien dépassé le stade des simples simulations. Ces pseudo attouchements que nous nous faisions subir par le passé dans le seul but de nous mettre à l'épreuve.

— Ouais j'ai envie de toi … Contente ?

Un point de plus pour elle, mais je ne pouvais le nier. Elle était magnifique et à la hauteur de mon orgueil...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 15:47

« Je suis toujours sûre de moi. »

Parce qu’il était hors de question que je t’offre quoique ce soit. Par contre, je prendrais tout de toi sans même que tu ne t’en rende compte. Absolument tout. Combien même pouvais tu t’échiner a laisser tes mains courir sur mon corps, embraser ma peau, m’exciter comme jamais, cela sera toujours a moi de décider. Me noyer dans un océan d’extase, sera mon choix ou pas. Pas le tien.

Pourtant ma volonté vacille subitement alors que s’échoue le dernier rempart de ma nudité, ma chair délestée par son habilité. Décidemment, il y avait du savoir faire dans ses gestes, beaucoup trop, me rendis je compte alors que je serrai subitement les lèvres, retenant la violente cambrure de mes reins alors qu’il glisse sa langue sur moi, me parcourt sans pudeur, magistral. Je retiens mes gémissements, mais je ne peux rien contre le souffle qui s’emballe subitement, passionné alors que le plaisir abject nait de mon ventre pour parcourir mes veines. Je le haïssais de me faire aimer cela a ce point. Les hommes n’ étaient que jouets utiles, c’était tout, tu ne seras pas différent et pourtant, le doute se fait lorsque le plaisir devient brulant, intenable, qu’armées d’une vie propre, mes hanches dansent sous sa langue qui jouait sans vergogne sur mes chairs soudainement avides de lui.

Tu me payera ça Jared, sois en certain songeais je en laissant échapper un gémissement terriblement langoureux, sensuel, fait pour exciter, encourager et…totalement involontaire. Je pense pouvoir respirer lorsqu’il quitte l’antre de mes cuisses pour la chair blanche de mon ventre, doux espoir qui s’envole alors que ses doigts s’invitent en moi. Je me mords la lèvre avec force mais le sourire que je lui envoi n’est que fierté, mesquinerie…

« Satisfaite serait plus juste. »


Ma voix n’était qu’invitation, empreinte du plaisir qui m’enivrait mais la lueur de mes iris lui promettait bien plus de tortures. Mes mains plongèrent dans ses cheveux avant de le tirer vers moi, impérieuse.

« A moi de jouer mon ange… »

Un murmure perdu sur ses lèvres, alors que d’un mouvement de bassin suave, je le renversai, peut être se laissa-t-il faire d’ailleurs, cela n’avait pas d’importance. Laisse moi juste te montrer qui décide, qui choisit. Alors je deviens joueuse, mutine, féline, le caressant sensuellement, laissant la pointe de ma langue le parcourir avant d’entrouvrir les lèvres sur son désir, si tu es doué, je le suis également et moi, l’abstinence n’est qu’un jouet de plus. Laisse moi donc te flatter, te titiller, jouant avec ta sensibilité sans aucune once de pudeur ou de retenue, m’amusant de son plaisir comme il avait pu le faire du mien, perds toi, je ne t’en donne pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 17:40

Ce qui s'échappa de sa bouche, cette respiration, non Meredith tu ne simulais pas pour le coup. Et tu pourrais le nier autant que tu voulais, tu aimais ce que j'étais entrain de te faire. Ce gémissement qui s'échappé de tes lèvres alors que je me faisais maitre de ton corps, cette douce musique qui me guidait vers ton plaisir. Satisfaite ou contente, je m'en fichais pas mal... c'était le résultat qui comptait vraiment. Une victoire que tu ne pouvais me refuser Meredith.

Tes mains se glissèrent alors dans mes cheveux tandis que je jouais avec ta peau, me forçant, sans vraiment le faire, à remonter les yeux vers elle. Tu voulais jouer toi aussi ? Bien.. Joue donc. Je la laissais donc retourner nos positions qu'un coup de bassin bien passé. Me délestant de mes derniers vêtements avant de couvrir mon désir de ses lèvres. Et je dois avouer qu'elle était très, très habile. M'étant légèrement redressait, je devais faire face à la chaleur qui me brulait les reins. Fermant les yeux tant mon désir ne faisait que grandir. Je n'avais pas d'autre choix que de m'abreuvé des caresses et attention qu'elle m'offrait. Et entre toute celle qui avait partagé mes nuits, je devais bien avouer qu'elle était sans aucun doute la plus douée.

Mais toute bonne chose avait une fin et je ne pensais pouvoir tenir très longtemps si elle continuait. Une main se posa sur la sienne, la forçant alors à lacher prise alors que mes lèvres trouvaient les siennes, jouant un instant. Et puis elle se retrouva dos contre le lit alors qu'une main verrouillé ses hanches. Un sourire absent naquit sur mes lèvres.

— Simule … C'est le moment ou jamais …

La faisant mienne d'un coup de reins, ma respiration se saccada brusquement tant cette sensation d'accomplissement m'avait manqué. Commençant alors une danse que je ne connaissais que trop bien je jouais avec sa résistance. Combien de temps avant que tu ne dévoiles entièrement ? Combien de temps avant que je me perde en toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 18:22

Jouer avec lui était jouissif, totalement même. Je sentais ses contractions alors qu’il tentait vainement de contenir le plaisir que je pouvais lui donner. Mais non Jared, ne résiste pas voyons. Je souriais, féline, ne laissant filtrer entre mes cils qu’un éclat azuré brulant malgré moi. Je n’aime pas ce désir qui me vrille le ventre, qui court dans mes veines. Je ne l’aime pas. Je ne le contrôle pas. Mais qu’a cela ne tienne, lui aussi perdra la tête. Si je dois succomber, je ne le ferais pas seule. Crois moi.

Et puis il m’arracha a mon œuvre, sans violence mais avec impatience et je retins un gémissement lorsqu’il écarta mes cuisses d’une main avant qu’elle n’enserre mes hanches. J’haletais et dans mes yeux se mêlaient intimement haine et désir.

Un cri me trahit lorsqu’il me pénétra profondément. Fort, c’était beaucoup trop fort, songeais je alors qu’involontairement, je me cambrais vers lui, accompagnant ces mouvements, ondulant. Le poussant a me prendre plus fort, plus loin, toujours plus loin. Les vagues brulantes de mon plaisir enflaient, a chaque coup de reins et, brusquement, je me rendis compte que je n’arrivais pas a les stopper. Impuissante, subissant en gémissant ses assauts.

Tu me le payeras Jared, vraiment…Alors que mon corps s’échappait a ma poigne, qu’il se nourrissait de lui avec avidité.

Je le griffai, mesquine vengeance, dérisoire vengeance même puisque mes paumes finirent par glisser sur ses reins, l’attirant. La morsure du plaisir qui me ravageait devenait venimeuse, mortellement venimeuse, s’infiltrant profondément en moi. Impuissante…Ma peau se couvrit de perle miroitantes, preuve incontestable…Très bien Jared…Je t’accorde cela, une pensée diffuse qui s’étiole sous les vagues incandescentes qui me transperce de plaisir rarement ressentit. Je voudrais l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard mais trop tard, cela l’est déjà alors que j’explose dans un cri, chavirée, totalement prise, convulsant autour de lui pour l’entrainer avec moi…

Echec.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 2 Oct - 23:28

Elle se trahis avec une telle violence que je ne pus que sourire. Ses gémissement étaient magnifique, parfait et si instructif. Me guidant simplement, lui procurant ce qu'elle demandait le plus. La laissant me pousser bien plus en elle. M'enfonçant davantage dans nos plaisirs. J'avais gagné. Oui, je n'avais pas nier très longtemps mon envie de la prendre. Elle en revanche, elle y avait cru jusqu'au bout... Dommage Meredith, tu venais de perdre à en entendre ses gémissements.

Ses ongles entamèrent alors ma peau, m'arrachant un soupir de plaisir. Ses mains glissèrent alors sur mes reins, m'attirant davantage en elle. Soufflant contre son cou, soufflant contre son corps, elle m'éprouvait autant qu'elle m'excitait. Elle se cambrait sous mes mouvements, s'offrant toujours plus avant de briser le silence d'un cri jouissif. Explosant sous mon corps alors que j'en faisais de même.

Essoufflait, ma tête se posa d'elle même sur son épaule le temps de reprendre des forces. Me retirant d'elle avant de m'asseoir sur le lit. Je n'aurais jamais cru me donner autant pour une femme, surtout elle. Surtout quelqu'un d'aussi dangereuse qu'elle.

Un sourire étira alors mes lèvres, me rappelant de ce que j'avais ressenti, de ce que j'avais entendu. Fixant le mur face à moi, je n'avais pas besoin de tourner la tête pour voir ce qui paraissait dans son regard.

— Je ne pensais pas que tu puisses simuler aussi bien …

N’essaye pas de te défendre. N'essaye pas de nier, je l'avais parfaitement sentis ... Il y avait des choses que l'on ne pouvait dissimuler aussi facilement. Alors certes, tu avais choisi de me pousser à t'aimer ce soir, tu avais choisi de jouer avec le feu. Mais avais-tu prévu de te bruler les ailes ? Avais-tu prévu de perdre le contrôle ? Avais-tu choisi de pas contrôler ton désir ? Non, je ne pensais pas. Tu avais perdu sur un plan et j'avais gagné dans le fond...

Alors ... échec et mat ma chère Meredith, l'on verra si tu fais toujours autant ta fière après cette nuit ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Lun 3 Oct - 7:51

Alanguie comme jamais. Le corps repu, trahissant la volonté et la détermination. Ma mâchoire se crispa un peu alors qu’ondoie dans mes iris bleutée la lueur d’une promesse vengeresse. Cela avait été…intense.

Allons, ne soyons pas aussi hypocrite pour le nier. Savoir me faire chanter ainsi. Arme dangereuse en sa possession n’est ce pas ? Mais ne l’ais je pas su en vérité ? Depuis le début ? Sans doute, mais l’arrogance est terrible dans sa naïveté. Et arrogante, je l’étais. Terrible erreur mais qui n’apprend pas de ces erreurs ? Pas moi. L’échec faisait parti intégrante de la victoire. Il fallait savoir l’envisager…Alors pourquoi avais je envie de le tuer ?

Il quitte mon ventre avant de s’assoir et moi, je roulai sur le ventre, totalement nue, ma chevelure d’ébène étalée sur mes épaules, mon dos fin. Je m’étirai comblée contre mon gré, que cela est ironique !

« T’attends tu a ce que je nie Jared ? »

Demandais je dans un sourire angélique, teinté de venin. Puis, souplement, je me redressai, glissant dans son dos, entourant ses épaules marquées de mes bras, glissant mes lèvres a l’orée de son oreille.

« Je ne vais rien nier, mon ange, parce que maintenant, tu es a moi. »

Soufflais je comme une poésie amoureuse alors que les mots, eux, recèlent beaucoup moins de beauté. Fais toi a l’idée Jared, avoir des chaines aux poignets, a la gorge. Je ne donne jamais, je prends. Fais toi une raison.

Mon index se fait joueur sur son torse, le bandage s’est relâché.

« Quand je le voudrais…N’est ce pas magnifique ? »

Un rire s’échappa de mes lèvres pour mourir sur son oreille, avant que je ne mordille suavement un lobe veloutée. De quoi réveiller sa combativité non ?





Edit by Ethan:
On est super contentes que vous Rpiez avec autant de rapidité et de joie mais pensez aux 20 lignes Very Happy Oui je fais ma chieuse^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Lun 3 Oct - 8:51

Je ne savais plus vraiment à quoi m'attendre. Mais la négation me semblait une bonne option en effet. Elle se redressa alors, se glissant dans mon dos avant d'entourer mes épaules de ses bras. Je la laissais faire, la laissant croire qu'elle pouvait se reprendre. C'était fini Meredith, tu ne pourrais plus rattraper ce que tu m'avais donné et tu pouvais bien croire le contraire, c'était pareil à mes yeux... Tu t'étais tiré dans le pied comme une grande.

Elle n'allait donc pas nier, car selon elle j'étais sa propriété. Souriant alors qu'elle ne pouvait le voir, je me gaussais de cette remarque. Crois en ce que tu avances, tu tomberas bien vite. Comme moi. Ses doigts se firent joueur, dessinant les courbes de mon torse, se perdant sur ma chaire. Tu me murmurais que cela serait lorsque tu voudrais à présent ... Oui Meredith, c'était magnifique. Mais tu ne pourrais plus m'avoir. À l'avenir je ne serais pas dans cet état, je serais maître de moi, et là ... Tu comprendras pourquoi nous jouions dans la même cours. Je n'étais pas qu'un simple jouet avec lequel tu pourrais t'amuser en toute impunité. Tu allais devoir faire face à quelqu'un d'aussi dangereux et que tu te crois acquis...

— J'espère juste pour toi que tu ne crois pas trop en ce que tu avances ...


La laissant jouer avec le lobe de mon oreille, j'avais simplement envie de jouer maintenant. Elle avait gagné en me faisant céder, elle avait gagné en me faisant aimer son corps ... Mais elle avait perdu en aimant le mien et en me croyant assez docile pour dire amen sans combattre. Le véritable jeu semblait prendre place. Un jeu où nous nous brûlerions sans aucun doute les ailes.

— Ne me prend pas pour Riley Meredith ... J'ai bien plus d'expérience que lui ...

Je ne me laisserais pas prendre aussi facilement. Soit en sur ma belle, tu allais devoir faire face à un ennemi de taille ... Moi. Et je n'étais pas certain que tu en sorte victorieuse. En fait, je n'étais même pas sur que nous nous en sortions tout court. Je m'en doutais, elle beaucoup moins.

La chute n'en serait que plus belle. Majestueuse et brutale. C'est elle qui se fera le plus mal dans l'histoire, pas moi. Du moins je le pense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Lun 3 Oct - 9:07

Je savais que tu te réveillerais, mon ange. Tu n’aime pas la pointe de possessivité dans ma voix. Bien sur, c’est justement pour cela qu’elle y est. Pêcher par orgeuil. Ah…Mais ne te méprend pas, j’apprends vite de mes propres erreurs. L’arrogance est une terrible ennemie si l’on y prend pas garde alors autant te laisser croire a cette faiblesse alors que je sais exactement ce qui va se jouer. A vrai dire, est ce l’issue incertaine qui rends le jeu si excitant ? Oui, terriblement. Une nouvelle saveur, un nouvel arôme. Plus épicé, plus brulant. Cela serait absolument jouissif.

« Bien sur que si voyons ! »

Riais je contre son oreille, atrocement féline alors que je jouais sur sa peau. On pouvait croire a de la tendresse, de la douceur, mais qu’on ne se leurre pas. Nous n’étions pas comme beaucoup a penser amour ce qui n’était que satisfaction sexuelle. Penser éternité pour une simple attirance, même aussi puissante. Qui se sortira indemne de nous ? Aucune idée mais il est vrai que j’aime a me croire invincible et tu le sais. Tu vas t’en servir contre moi alors que je vais m’y attendre. Toujours un coup d’avance mon ange, toujours . Mes doigts glissent sous le bandage lache, effleurant la plaie qui commence sa lente guérison, mais je ne lui fait pas mal, attention.

« Oh mais je ne te prend pas pour Riley, mon ange, lui c’était la facilité, toi…c’est autre chose »

Soufflais je tranquillement avant de le relâcher, de m’étendre de tout mon long sur le lit, bras au dessus de la tête dans un rire proprement vipérin, le regardant a travers mes paupières mi closes. Oui, il était magnifique, c’était un fait que je ne pouvais nier et un soupir langoureux me traversa.

« Mais n’oublions pas ce que nous cherchons. Il serait dommage de dévier ».

Murmurais je doucement, caressant ma lèvres d’un index joueur, l’œil rivé sur le plafond alors que de légers frissons me parcouraient. Il faudrait sans doute augmenter le chauffage non ? Aberration quand tu nous tiens.

« Tu te serais ennuyé au lit avec la sainte, tu le sais ça ? »

Repris je totalement hors sujet par rapport a mes mots précédents, la voix emplie de moquerie. Si il l’avait eu, il se serait clairement ennuyé. Non, c’était bien plus jouissif d’écraser sa fierté que de pénétrer son corps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Lun 3 Oct - 13:52

Bien sur que si ? Meredith, la chute allait-être violente ... Ses doigts glissèrent alors sous le bandage qui protéger ma blessure. Je me tendis malgré moi, ce n'était pas vraiment l'endroit le plus agréable que l'on pouvait toucher. Ses doigts l'effleurèrent, lentement, doucement, sans violence. Elle me murmure alors qu'elle ne me prenait pas pour Riley, il était la facilité et moi, ce n'était pas vraiment la même chose. Pas le même registre, pas le même mode de fonctionnement. Elle me relâcha alors avant de se coucher. Elle m'informa alors qu'il ne fallait pas oublier ce que nous cherchions, il serait dommage de dévier en effet.

Elle changea brutalement de sujet pour me dire que je me serais ennuyer avec Lizzie (et non Sorcha ><). Tournant alors les yeux vers elle, mon visage se teint d'une arrogance que je ne cherchais même pas à camoufler. À quoi bon, elle savait mieux que personne la signification de mes réactions.

— Moi oui, elle j'en doute ...

Me redressant alors, je saisis ce que Jackson m'avait donné au cas ou le bandage pété durant la nuit. Ce qui était le cas à l'heure actuel, bien que nos activités nocturnes étaient sans aucun doute lié. Me plaçant face à un vieux miroir, je surveillais Meredith en biais alors que j'ôtais le bandage. Posant une nouvelle compresse avant de re couvrir mon corps. J'avais commencé à prendre l'habitude et avec l'entraînement, cela commençait à avoir un peu plus de gueule. D'autant que je retrouvais peu-à-peu la mobilité de mon bras. Revenant vers le lit, je tirais mon sac de sous ce dernier, passant alors un t-shirt dans l'espoir qu'il maintienne mon oeuvre jusqu'au lendemain. Repassant un boxer alors que je lui jetais un t-shirt. Le froid ou le reste de son envie ? Je n'aurais su dire, mais une poitrine si arrogante ne laissait pas beaucoup de solution.

Me couchant alors sur le lit je posais mon bras invalide sur mon ventre avant de fermer les yeux. Plus pour retrouver un semblant d'ordre dans mes pensée que pour me reposer, je repris.

— Il faut que je continue à me mettre Jackson et Riley dans la poche ... La trahison sera terrible, mais ne viendra pas de moi ... Je risque d'être outrageusement blessé...

Tournant alors le visage vers elle :

— Laurence se détends enfin, notre petit jeu porte ses fruits ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Dim 16 Oct - 19:11

La courbe de mes lèvres s’incurva. Elle ne risquait pas de s’ennuyer ? Ah oui ? Une telle arrogance est dangereuse mon ange, tu devrais le savoir. Mais qu’importe si tu n’es pas capable de la faire taire, ce n’est pas mon cas. Je te laisserais y croire parce que cela m’arrange et que cela te poussera a faire ce que je veux. Quel est le maitre du jeu ? Question habile qui demande réflexion. Lui ? Moi ? Pour l’heure, nul ne peut réellement le savoir et cela est amusant, dangereux mais amusant.

« Tu es d’une arrogance hilarante mon ange. Prends garde a ce qu’elle ne se retourne pas contre toi. »


Mais tu fais attention n’est ce pas ? Surtout en face de moi. Ne pas laisser de faiblesse voyante, offrir le flanc a l’épée qui la transpercera. Non ce n’est pas ton genre mais faisons mine de croire que si. Je le laissais refaire son bandage, l’observant entre mes paupières mi closes, plaçant en silence mes pièces sur l’échiquier qui était le notre. Un soupir traversa ma poitrine offerte a l’air et j’eus la surprise de voir un T shirt atterrir sur mon ventre. Voyons mon ange…Ma main agrippa a ce tissus indésirable et je lançais le vêtement par-dessus mon épaule.

« Oh Jared, depuis le temps…Ne sais tu donc pas que je dors nue ? »

Un petit murmure narquois qui ne demandait pas vraiment de réponse. Te troublais je mon ange ? Au point que tu ressente le désir de me vêtir ? Allons, allons, cela serait trop facile n’est ce pas ? Et alors qu’il s’allongeait, moi, je roulai sur le ventre a nouveau, laissant mes jambes battre l’air a l’image d’une enfant innocente et croyez moi, innocente, je pouvais l’être. Du moins, vous laissez croire que je l’étais.

« Riley ne sera pas facile a berner, il n’a pas d’œillères mais je ne doute pas que tu puisse y arriver, et de ça dépend le reste. Après tout, je ne suis qu’une victime de sa violence, il n’a pas caché vouloir se venger et quoi de mieux qu’une tentative de viol ? »

Un air vipérin passa sur mes lèvres parfaite tandis qu’un rire amusé, presque enfantin jouait dans le silence. Pauvre petit Riley, tu n’as pas les armes pour me vaincre et cela est bien dommage, tu fais une victime pathétique en vérité mais ma vengeance doit être accomplie. Mon regard rencontra le sien et un demi sourire ombra mes lèvres.

« Il était temps…Ta réputation est terriblement fastidieuse a inverser… »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   Mer 9 Nov - 15:33

Arrogance hilarante ? Arrogance qui l'avait conduit à l'échec et qui allait la conduire à la victoire... Terrible constations que celle de se savoir ainsi décrit. Elle frissonna alors et dans un élan de générosité qui ne me ressemblait pas je lui envoyais un T-shirt. Le renvoyant loin d'elle avant de me demander si je savais qu'elle dormait nue... Ouais enfin bref. Je m'allongeais alors sur le lit posant mon bras meurtri sur mon ventre avant de lui annoncer la suite des événements. Simulant une haine latente alors que je prononçais mes derniers mots.

C'était ainsi, et c'est aussi ainsi que je lui annonçais que mon plus grand problème semblait se leurrer lui-aussi. Laurence, mon cher Laurence... Elle m'annonça alors que Riley ne serait pas si facile à berner. Mais une chose était sur, c'est qu'elle serait l'arme qui causerait sa chute. Riley avait fait l'erreur de ne pas cacher son désir de vouloir se venger et il ne serait pas épargné par la déesse de mal qui trônait dans mon lit.

Nos regards se croisèrent alors et son visage s'ombra d'un demi-sourire alors qu'elle m'affirmait qu'il était temps que notre petit jeu porte ses fruits. Ma réputation était bel et bien terriblement fastidieuse à inverser. Souriant alors, je fermais les yeux en pensant alors à leurs fin.

— Je n'avais personne avec qui jouer avant... Je n'ai fait que profiter sans états d'âme de la faiblesse de ce beau monde.

Soupirant alors je repris.

— Riley trouvera-t-il seulement des amis pour l'épauler lorsque ton corps sera meurtri par sa haine ?

Quelqu'un le croirait-il réellement alors qu'il avait affirmer ses désirs les plus primaires devant une assemblée qui ne lui laisserait sans aucun doute que peux de chance. Sa belle serait-elle toujours aussi amoureuse alors que son bel étalon deviendrait un cheval sauvage et émacié ? L'avenir n'était pas le meilleurs pour eux et se couvrait misérablement d'obscurité.

Il n'y avait plus rien de sur pour lui, d'autant que les deux blasphémateur de profession c'étaient mis en tête de les détruire et ce sans leurs laisser la moindre chance de survie. C'était bien triste, quoi que cela soit bien plus ridicule que réellement triste. C'était comme verser de l'eau bouillante sur une foumilière, comme les regarder mourir sans comprendre d'ou vient le danger, les voir fuir alors que d'ici peu, elles n'auront plus le moindre repère. Oui, c'était ridicule, bien plus ridicule que dramatique.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, l'ennui. [Pv Meredith]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il repete la meme chose en boucle...
» Le plus horrible jour de ma vie...
» chose défendue, chose désirée. (pv leslye)
» Quelque chose de motivant...
» Enfin quelque chose d'intéressant ici : MOI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: ElizabethTown-
Sauter vers: