AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Listen [TERMINE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Listen [TERMINE]   Mer 19 Oct - 19:14

Les choses étaient différente depuis que j'étais tombé sur cet homme. Il m'avait ouvert les yeux et chaque jours, ses mots raisonnés dans ma tête. Chaque jours j'avais l'impression que ses dires se confirmaient. Pourtant je ne fis rien contre. Sortant toujours pour tuer, essayant de ne rien ressentir alors que cela devenait de plus en plus difficile. Je craquais petit à petit. Je suffoquais.

Cela devait bien faire plusieurs semaines qu'il hantait mes pensées, que lorsque je voyais James, que lorsqu'il me violait, je pensais à lui. Chaque jours devenait plus difficile, chaque jours je mourrais.

Et puis un matin, tout dérapa. Je fus réveillé par un groupe d'homme. Me tirant hors de mes couvertures pour me jeter dans une salles communes. À la vu de tous, sous leurs rire, leurs regards. Je ne savais pas ce qu'ils voulaient, mais à chaque bruit, à chaque mouvements, je me retournais. Tournant sur moi même en panique. Et puis je sentis une mains sur mes fesses et je me retournais brutalement. Je comprenais peu-à-peu où ils voulaient en venir.

Tirant alors sur mon t-shirt j'essayais de cacher mon unique sous-vêtement. Il faisait froid, et j'avais peur. Et puis l'un m’attrapa le poignet pour me jeter sur une table, sa main se posa brutalement sur ma poitrine et je me mis à hurler. Et à en voir leurs tête … Ils n'avaient pas l'habitude de me voir refuser quelque chose. Il me giffla donc et je lui donnai un coup de pieds, prenant la fuite avant de ramasser un couteau. Menaçant les hommes de ce dernier. Ils ne devaient pas me prendre au sérieux, car l'un s'avança et il hérita d'un coup de couteau sur la carotide. Et un de moins.

Nouveau problème … Ils allaient me tuer. Je pris alors la fuite, plusieurs hommes à ma suite. M'engouffrant dans les rues de New York à pieds nues. Je me mis à courir le plus vite possible et surtout le plus loin possible. J'avais peur, terriblement.

Je n'arrivais plus à courir, ma respiration me manquait et mes muscles me hurlaient d'arrêter. Mais si je le faisais, il me tuait. J'avais peur, peur qu'il me tue, pourquoi ? Je n'avais jamais eut peur pour ma vie est aujourd'hui, j'étais confronté à mon jugement et je refusais qu'il soit prononcé. Quelque chose m’attrapa l'épaule et je me retournais, tapant dans le point faible de tout les hommes avant de lui saisir la tête et de la tourner d'un coup sec. Attrapant son arme alors qu'il s'écroulait sur le sol. Reprenant ma route avant d'arriver près d'une petite bute. Dérapant, je me sentis trié en arrière. Tombant alors que je voyais mes agresseurs près de moi.

Premier réflexe, tirer sur le plus proche. Il s'écroula sur mon, son sang traversant mes vêtements alors que je le repoussais en essayant de m'enfuir. Mais trop tard, ma tête claqua sur le sol me sonnant momentanément. Je les voyais fondre sur moi, arme à la main. Le plus proche ouvrant déjà son pantalon alors que je me mis à crier. Voulant m'enfuir alors que ses doigts se posèrent déjà sur ma peau. Une détonation plus tard et il s'écroula sur moi. De nouveau je sentis quelque chose de chaud couler sur mon corps. Je ne savais pas d'ou venait le coup de feu, mais je repoussais déjà le cadavre. C'était lui. Il était là. Il m'avait sauvé la vie. Il était là. Devant moi. Il était là. Entrain de les tuer. Il était là. Se battant contre eux. Il était là. Il était là. Il était là.

Mon corps entier tremblait alors que les larmes ne cessaient de couler le long de mon visage. J'avais l'impression d'être passé dans un état second. J'avais l'impression que je venais de céder à mes émotions les plus profondes. Je venais de craquer. Il était là. Il était là devant moi. Il était là. Celui qui m'avait tendu une main, il était là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Ven 28 Oct - 13:21

Il y a des personnes qui sont faites pour se rencontrer. Pour se revoir. Dont les destinés sont croisées, entremêlées. Il y avait peu de chances de croiser deux fois la même personne dans les ruines de New-York, surtout à des endroits différents. Une agression, sauvage, comme il y en avait beaucoup dans ce monde livré à lui-même. J'étais sorti pour récupérer quelques vivres, quand je vis une jeune fille, encerclée par plusieurs hommes. Une jeune fille que je reconnus comme étant celle que j'avais rencontré quelques semaines plus tôt. Cette machine à tuer, qui ne connaissait aucun remords, qui pourtant, avait ressenti quelque chose à mon contact. Et qui avait bien tenté de me tuer, incapable d'intégrer cette émotion, avant de fuir et de disparaître totalement.

Cette fois, elle semblait dans de mauvais draps, en proie avec des hommes qui semblaient en vouloir à sa vertu. Et quand bien même savait-elle se défendre, elle semblait vraiment en peine. Pourquoi la sauver ? Ne valait-il mieux pas qu'elle meurt ? Pourtant, je ne réfléchis pas quand je m'élançais vers eux, résolu à la tirer de ce mauvais pas. Elle pouvait bien accepter qu'on la batte, la viole, cette fois, elle semblait décidée à échapper à ce triste sort et j'allais l'y aider. Je tirai mon arme, visai et abattais le premier homme qui semblait déjà prêt à la violer. Il s'écroula, d'une balle dans la tête. Un autre s'effondra, touché de la même manière. Pas de chance, je n'étais pas un pauvre pigeon qui ne savait pas se défendre. J'étais un loup et je tuais avant d'être tué. Sans remords, avec une froide détermination.

J'agrippai un autre homme qui tentait de se jeter sur Esther et le repoussai violemment, sortant un couteau de ma ceinture et l'égorgeant au passage, de façon précise et nette. Trois morts déjà. Un autre essaya de sortir son arme, mais il s'écroula avant de pouvoir me tirer dessus. Le combat était fini. Les survivants préféraient rester en vie que d'assouvir leurs bas instincts et ils prirent la fuite, me laissant seul avec les cadavres et Esther, totalement éclaboussée du sang de son agresseur. Elle s'était redressée mais tremblait comme une feuille sous le choc, sans aucun doute. Elle avait eu de la chance que je passe par là. Toute tueuse fut-elle, avec un couteau, elle ne pouvait tenir éloignée une meute de chiens enragés. De chacals.

- C'est fini.

Oui, ils étaient morts ou s'étaient enfuis, ils ne lui feraient rien. Sauf si elle retournait près d'eux, me fuyant encore, comme la dernière fois. Et je me méfiais de ses réflexes. Trop instable pour être prévisible. La dernière fois, c'était moins une pour qu'elle ne réussisse à m'égorger.

- Ils sont morts... Mais nous ne devrions pas rester ici, on ne sait jamais, si il leur prenait une envie de se venger...

Ce genre de gars n'aimait pas perdre. Ils étaient bien capables de revenir à la charge, en traître. Contre un coup de feu, je ne pouvais pas grand chose, surtout abattu par derrière et je n'avais pas spécialement envie de mourir ainsi. Doucement, je m'agenouillai près de la jeune fille, avant de la prendre dans mes bras et de la soulever, l'emportant loin du charnier, pour trouver un abri dans un des immeubles à quelques mètres de là. Je la déposai, avant de dzmander, soucieux :

- Tu es blessée?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Ven 28 Oct - 14:49

Fini ? Lentement mes yeux analysèrent les environs, cherchant une trace de vie qui pourrez m'indiquer le contraire. Mais non, rien, juste lui. Il me dit alors que nous ne devrions pas rester ici, On ne savait jamais. J'aurais bien aimé lui répondre, mais j'étais trop tétanisé pour bouger. Pétrifié, paralysé. Je ne fis rien pour l’empêcher d'approcher et je ne fis rien pour le repousser lorsqu'il me prit dans ses bras. Me portant alors que mes mains se refermaient d'elle-même sur sa veste. Alors que je m'accrochais à lui comme-ci ma vie en dépendait, comme-ci le lâcher revenait à mourir.

Et puis je finis par sentir ses bras me lâcher, me posant alors sur le sol, mes jambes tremblaient si fort que j'eus du mal à trouver mon équilibre. Il me demanda donc si j'étais blessé, essuyant mes larmes du revers de la main, je levais lentement les yeux vers lui.

— Je sais pas... Je crois pas

Et puis, brutalement, je me jetais sur lui, le prenant dans mes bras. M'accrochant à lui avant de me mettre à pleurer, j'avais étrangement besoin de lui. Un besoin vitale que je n'aurais jamais cru ressentir et pourtant bien là. Il m'avait sauvé alors que j'avais tenté de le tuer par le passé. Je ne le comprenais pas, je ne comprenais pas comment il pouvait agir ainsi. Je ne savais pas grand chose de ce monde et je ne savais pas non plus si cela était normal, mais je savais une chose, c'est qu'en cette instant, je ne serais plus s'il n'était pas là...

— Merci...

Murmurais-je entre deux sanglots. J'avais retenu tout cela en moi depuis que je l'avais rencontré, je ne savais plus quoi penser et personne à QG ne m'aurait écouté. J'étais faible et insignifiante, je n'étais rien, mais lui avait dit le contraire. Me faisant croire en ses mots. Me faisant croire en ce qu'il avançait.

Il aurait sans doute pu rebrousser chemin, mais il ne l'avait pas fait. Et si je ne le comprenais pas, cela ne voulait pas dire que je n'aimerais pas le faire. Comprendre pourquoi il m'avait affirmé que je n'étais pas rien, pourquoi j'étais quelqu'un. Comprendre comment il faisait pour être si sur, si rassurant … Pour savoir pourquoi il … Pourquoi il était plus important que James. Comprendre comment il pouvait faire pour l'effacer et me faire douter de celui qui m'avait élevé. Celui qui m'avait sauvé avant lui.

— Désolé...

D'avoir essayé de vous tuer, d'avoir fuit, d'être partie comme une voleuse. Désolé de ne pas avoir été plus humaine. Murmure prononcer contre sa veste, ne cessant de pleurer et ne le lâchant pas. Cela pouvait paraître ridicule, mais là été la vérité. Il avait chamboulé ma façon de penser, il avait ôté les barrière de mon existence. Il m'avait sauvé de la mort et de James quelque part, et … et de moi-même sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Jeu 10 Nov - 15:32

J'avais presque craint une réaction de rejet de la part de la jeune fille, mais non, elle était tellement choquée, paralysée, qu'elle ne me repoussa pas alors que j'approchais, de façon prudente néanmoins et m'emparais de son corps frêle pour l'emmener à l'abri. J'étais presque choqué de sa maigreur que je devinais contre moi. Elle était si fragile en fait... Une tueuse oui, mais que le moindre souffle de vent pouvait renverser. Elle ressemblait juste à une gamine paumée et traumatisée en cet instant, bien loin de l'image de cette jeune femme pleine de sang, marchant parmi les cadavres qu'elle venait d'exécuter. Cela faisait froid dans le dos.

Je l'emmenais donc plus loin, dans les ruines d'un immeuble, lui demandant au passage si elle était blessée. Elle vacilla, un peu perdue, avant de me répondre que non, mais c''était bien une chose dont elle n'était pas certaine. Je l'observais gravement, me demandant jusqu'à quel point elle avait été traumatisée par cette nouvelle expérience qui, pourtant, ne devait guère être différente de ce qu'elle pouvait vivre d'habitude. N'avait-elle pas dit qu'on disposait de son corps à sa guise et qu'elle n'avait aucun droit de se rebeller ? Qu'est-ce qui avait changé ?

Elle se jeta brutalement dans mes bras, me prenant au dépourvu par ce geste désespéré de protection et après un instant de flottement, je refermai mes bras autour de son corps frêle, espérant lui communiquer ainsi un peu de force et de chaleur, lui instiller le sentiment d'être en sécurité et que plus rien ne pourrait lui arriver tant que je serais là. Qu'allait devenir cet oisillon tombé du nid, seule ? Pouvais-je prendre le risque de ramener une fille aussi instable avec moi ? Ethan et Aaron allaient me tuer si je prenais ce risque... Ne leur avais-je pas accorder le droit de refuser les nouveaux arrivants ? Pour notre sécurité...

Elle me remercia, entre deux sanglots, déversant sa peur sans doute... Sa tristesse quant à sa condition aussi peut être... Comment savoir avec une fille aussi étrange et que je connaissais à peine, que je ne cernais même pas. Elle s'excusa alors et je ne sus pas de quoi exactement... Pour la dernière fois ? Pour cet accès de faiblesse ? Je ne répondis rien dans un premier temps, la laissant pleurer tout son saoul, mais nous allions devoir éclaircir quelques points. Avant que je ne décide quoi faire d'elle. l'abandonner là, à la vindicte des hors la lois outragés? Ce n'était même pas envisageable. La ramener avec moi ? Ce n'était guère mieux hélas.

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Pourquoi avoir tenté de leur échapper cette fois, alors que tu t'es laissée faire toutes les autres ?

Qu'est-ce qui a changé, dis moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Jeu 24 Nov - 13:17

Il ne me rejeta pas, me gardant dans ses bras, les refermants même autour de moi alors que j'étais tétanisé par la peur. J'avais besoin de lui brutalement. Besoin de savoir qu'après tout ce qu'il avait dit, après ce qu'il avait fait, il serait là. Il resta alors muet alors que je pleurais contre lui. N'arrivant définitivement pas à me détacher de lui tant je me sentais perdu à présent. J'avais passé ma vie à suivre les pensées d'un autre, le faire par moi-même.

Il me demanda donc ce qui c'était passé, pourquoi j'avais essayé de leurs échapper alors qu'avant, je m'était laissé faire. Resserrant alors mes doigts sur lui, je me mis à trembler, essayant de reprendre mon calme pour pouvoir lui répondre. Ce qui ne fut pas une tache facile au final. J'étais en panique et je n'arrivais à rien. Je finis toutefois par retrouver mon calme. Retrouvant ma voix avant de lui souffler.

— Ils... Ils m'ont réveillé pour essayer de me... de me violer et... ils étaient beaucoup... j'ai eu peur, je me suis défendu et j'en ai ... tué un... j'ai... j'ai eu peur...

M'accrochant davantage à lui je repris.

— Vous... vous avez dit que j'étais une personne, que les personnes devaient pourvoir choisir, qu'on avait pas le droit de me faire du mal...

Me figeant un instant, j'avais l'impression que j'étais dans le faux depuis si longtemps qu'aujourd'hui, je prenais conscience de tout ce que j'avais accepté en croyant bien faire. J'avais fait tant d'erreur, tant de mauvais choix. Aujourd'hui je me dégoûtais presque de m'être ainsi laissé faire. De n'avoir jamais dit non, de ne m'être jamais opposé à eux. Mais malgré tout cela, James avait encore une présence assez importante dans mon esprit. Il était dure de se défaire de quelqu'un comme lui.

— Je ne voulais plus avoir mal... Je ne veux plus faire du mal... j'ai... j'ai le droit de penser par moi-même... Vous l'avez dit et ... J'ai compris que j'ai fait beaucoup de mauvaise chose...

Fermant alors les yeux, j'essayais d'effacer ces images. Mais impossible, j'avais pris conscience de l'horreur de mes actes, de la monstruosité de mes gestes. J'avais fait une erreur, non, je n'avais fait que des erreurs et aujourd'hui, je ne voulais plus. Je voulais être normal, être épargné par les gens, être quelqu'un comme les autres, quelqu'un qu'on considère. Et j'avais presque cette impression avec lui, j'avais presque l'impression d'être normal. Presque, car j'avais cherché à le tuer et je m'en voulais, car j'avais un poids sur le coeur, car je m'en voulais d'avoir fait cela.

J'avais alors cessé de bouger, comme pour attendre sa décision, dans l'espoir qu'il ne change pas d'avis, qu'il ne décide pas d'en réalité me tuer. J'avais réellement besoin de lui maintenant. Besoin de savoir qu'il ne m'avait pas mentit et que j'avais bel et bien le droit de vivre, de sourire, d'être vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Ven 25 Nov - 16:39

J'avais toujours eu ce besoin de protection. Si j'étais devenu soldat, c'était pour protéger mon pays. Si j'avais fondé la Communauté, c'était pour protéger les civils, les victimes de toute cette folie. On me reprochait d'accueillir n'importe qui, de mettre ceux qui faisaient déjà partie de la Communauté en danger. Ethan et Aaron n'étaient pas toujours d'accord avec moi et j'avais cessé de me battre à ce sujet, les laissant refouler ceux qui avaient besoin d'aide. Qu'ils vivent avec cela sur la conscience, ce n'était plus mon problème, plus ma responsabilité. Mais Esther, elle, était de ma responsabilité et personne n'aurait rien à y redire, n'avait rien à y redire. Je pouvais encore prendre qui je voulais sous mon aile, même si c'était une tueuse dérangée, lobotomisée, handicapée des émotions. Et pourtant, elle évoluait, des émotions, elle en avait, elle en ressentait, alors qu'elle tremblait, alors qu'elle se laissait consoler dans mes bras.

Quelque chose avait changé. Pour qu'elle réagisse ainsi, il s'était passé quelque chose et je pensais savoir quoi, mais je voulais l'entendre de sa bouche. L'avais-je déstabilisée? Lui avais-je ouvert les yeux? Sans doute et cela avait failli lui coûter cher. Mais je n'avais pas prévu qu'elle s'enfuit lors de notre précédente rencontre, retournant dans la gueule du loup, mais avec un autre regard. Je lui demandai ce qu'il s'était passé et elle se crispa contre moi, avant de se décider à parler, me confiant qu'elle avait été réveillée pour être violée. Ma mâchoire se contracta de colère refoulée. Le viol était déjà inadmissible, mais en plus, la réveiller et penser pouvoir abuser d'elle comme si cela était... normal... Je ne regretterais jamais d'avoir descendu ces salauds lors de ma période vengeresse, pas plus que je ne regrettais les cadavres qui jonchaient la rue, plus loin.

Elle avait eu peur et elle avait essayé de se défendre. Alors qu'avant, ils disposaient de son corps comme ils le désiraient, cette fois, la marionnette s'était rebellée et en avait tué un, déclenchant la colère des autres. La suite était prévisible et expliquait pourquoi elle s'était retrouvée dans la situation dans laquelle je l'avais trouvé. Elle s'accrocha davantage à moi encore, me répétant mes mots et je hochai calmement la tête.

- Oui, j'ai dis cela et c'est vrai. Personne ne peut te faire du mal, personne ne doit te forcer.

Elle continua dans sa lancée, ne voulant plus avoir mal, ne voulant plus faire de mal. Reprendre sa vie en main, une vie normale. Un noble but, mais encore fallait-il que quelqu'un l'aide... Serais-je ce quelqu'un? Allais-je endosser ce rôle, en plus de tous les autres? Aurais-je le courage de ramener cette jeune fille avec moi, en sachant son potentiel destructeur? Et si elle jouait la comédie, pour nous infiltrer? Voilà que la paranoïa devenait contagieuse... Il fallait être tordu pour faire une telle mise en scène pour ensuite me piéger, non? Non, c'était juste une pauvre fille, qui avait été sous la coupe d'un cinglé et avait tout fait pour lui, tout enduré. Et qui en avait assez.

- Tu as le droit de prendre ta vie en main, oui. Tu ne retourneras pas là bas. Si tu veux, tu peux venir avec moi, parmi des gens normaux, qui ne te feront pas de mal, qui ne te forceront pas à tuer... Il faudra juste taire ton passé, ne pas dire que tu étais avec les hors la loi et que tu as tué parce qu'on t'a dit de le faire... Ils ne comprendraient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Dim 4 Déc - 19:08

Je n'avais pas rêvé, il l'avait bien dit, l'on n'avait pas le droit de me faire du mal. Personne ne devait le faire et personne ne devait me forcer. J'avais le droit de choisir. Je devais pouvoir choisir. Je devais avoir le droit de penser et de dire non. Mais ça... Je ne le devais qu'à lui, qu'à ses mots. Jamais je n'aurais pu le faire. Et d'ailleurs, je ne saurais sans aucun doute pas le refaire. J'avais trop peur. Je ne pouvais même pas le lâcher. Je n'en avais pas la force. Et je ne l'aurais sans doute plus avant un moment. J'avais réussi dans un élan de rébellion et car j'avais ses mots ancré dans ma tête. Mais maintenant, je n'arriverais sans doute pas à porter les armes.

Je lui dis alors que je ne voulais plus, que je ne pouvais plus. Je voulais être quelqu'un, mais pas quelqu'un qui fait du mal. Il me confirma alors que j'avais le droit de prendre ma vie en mains. Que j'avais le droit d'être quelqu'un. Il me dit aussi que je ne retournerais pas là bas. Il n'allait pas m'abandonner ?

Relevant lentement les yeux vers lui, j'arrivais à peine à voir son visage tant mes yeux étaient noyé par les larmes. Il me proposa alors de venir avec lui, avec des gens normaux qui ne me feront pas de mal, qui ne me forceront pas à tuer. Ça existé ? Il y avait des gens sur terre qui ne poussaient pas les gens à tuer, qui était gentil ? Il n'était pas le seul ? Il ajouta alors qu'il faudrait taire mon passé, ne pas dire que j'étais avec les hors-la-loi. Ne pas dire que j'avais tué car l'on m'avait demandé... Concluant par le fait qu'ils ne comprendraient pas.

Qu'avait-il à comprendre de toute façon. Moi-même je n'avais jamais compris parce qu'on m'avait dit que cela été normale. Je n'avais jamais chercher à dire non, je n'avais jamais chercher à aller contre les idées de James. Me décollant alors d'Alexander, j'essuyais mes yeux avant de lui demander fébrilement.

— Vous... ne mentez pas ? Vous n'allez pas m'abandonner ?

J'avais du mal à y croire personnellement, mais il n'avait jamais mentit jusqu'à présent, il n'avait jamais rien caché et c'était contenté de la vérité.

— Je ne … dirais rien...

Je ne voulais plus de ce passé, le taire m'aiderait peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Jeu 8 Déc - 16:38

Elle ne semblait pas en croire ses oreilles. Le plus simplement du monde, je lui proposais de venir avec moi, loin de son enfer. Je ne lui promettais pas la totale sécurité, pas au vu de ce qu'il se passait en ce moment, mais au moins, personne ne chercherait à la viole,r personne ne lui commanditerait un assassinat. Elle aurait une vie à peu près normale, du moins autant qu'elle pouvait l'être par les temps qui couraient. Ses grands yeux bleus étaient noyés de larmes alors qu'elle se décollait de moi, qu'elle m'interrogeait, aussi bien verbalement que du regard, n'osant y croire.

- Non, je ne mens pas Esther...

Je n'étais pas un menteur. j'avais quelques défauts, mais le mensonge n'en faisait pas partie. Même si pour elle, j'allais devoir travestir la vérité, parce que jamais Aaron et Ethan ne l'accepteraient parmi nous s'ils savaient qu'elle était une tueuse d'Armando. Ils penseraient que c'était un piège, qu'une fois de plus, je m'étais laissé attendrir, ayant le cœur trop ouvert. Mais j'avais toujours eu un bon instinct et je décelais une profonde innocence en cette jeune fille, malgré ses crimes. Il suffisait de la guider et de lui réapprendre à vivre, tout simplement.

- Je ne t'abandonnerais pas. Comment le pourrais-je alors que tu n'as plus nulle part où aller ?

Si elle retournait chez les hors la lois, elle était d'ors et déjà morte. Survivre seule ? Cela revenait quasiment au même. Il était difficile de survivre seule, surtout alors qu'elle risquait de croiser ses tortionnaires. Non, je ne l'abandonnerais pas, je ne lui avais pas tendu la main pour la lâcher quand elle en aurait besoin. Comme maintenant. Elle promit alors de ne rien dire et je hochais la tête.

- Crois-moi, ton intégration sera plus facile si tu ne parles pas de ton travail auprès d'Armando. Si on t'interroge, tu n'auras qu'à dire que tu étais prisonnière des hors la lois et que tu étais soumise à leurs bas instincts... Ce ne sera pas si éloigné que cela de la vérité et ce sont, en général, les meilleurs mensonges.

Il fallait nous mettre d'accord sur la version de l'histoire avant de la présenter aux autres. Mais son air pitoyable et ses grands yeux bleus aideraient à ce qu'on la croit, je ne me faisais aucun doute.

- Tu viendras vivre avec moi.

Je ne vivais plus avec Gabrielle, Cassandre et Riley, ne supportant plus la présence de mon ex-femme. J'avais pris mes quartiers dans l'ancienne maison de Katarina et Ethan, celle que la jeune femme avait tant voulu quitter à cause du drame qui s'y était joué. Je n'avais pas ses scrupules et je vivais seul dans cet endroit, accueillant souvent ma fille et essayant de passer du temps avec elle. Il y avait de la place pour Esther.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   Sam 31 Déc - 17:25

Il ne m’abandonnerait pas, il ne mentait pas. Cela était si étrange à entendre. Comme une mélodie qui ne m’était pas dédier mais dont je m’étais offerte l’écoute. Il me demanda alors comment il pourrait m’abandonner alors que je n’avais plus aucun endroit ou aller.

Baissant un instant les yeux, je m’en voulais presque d’avoir douté de ce qu’il avançait. Il était si différent des autres, il était quelqu’un de bien, vraiment bien. Il me dit alors que je ne devais rien dire sur mes activités et je lui promis de le faire, ne voulant pas le mettre dans une situation inconfortable. Je ne voulais pas qu’il regrette de m’avoir tendu la main. Comme je ne voulais pas être un poids. Il me demanda alors de le croire, mon intégration serait plus simple si je ne parlais pas du travail que je faisais au près d’Armando.

Hochant presque automatiquement la tête, je l’écoutais continuer et me conseiller sur mon alibi. Me disant d’affirmer que j’avais été prisonnière des hors la lois et que j’avais été soumise à leurs plus bas instincts. Pas si éloigné de la vérité en effet et d’après lui, se baser sur la vérité ne rendrait le mensonge que meilleur.

- Oui…

Il dit alors que je viendrais vivre avec lui… Il ne m’abandonnerait pas ? Il serait à mes côtés jusqu’au bout ? Il allait m’ouvrir sa vie comme ça… pour m’aider ? Mes yeux s’emplirent de larmes sans que je l’eus réellement désiré. Mais elles étaient là et je ne pouvais lutter alors que j’enfouissais mon visage dans son cou. Cherchant à faire taire ces larmes qui n’avaient rien de triste. J’étais heureuse, du moins je le crois. Quelqu’un m’acceptait enfin comme je devrais être. Humaine.

Alors pendant de longues minutes je restais là immobile contre lui. N’ayant guère l’habitude de ressentir autant de reconnaissance envers quelqu’un. J’étais perdu. Mais j’avais trouvé quelqu’un pour me guider. Et ce quelqu’un c’était lui.

- Merci … merci

Je le répétais sans doute plusieurs fois alors que je ne le lâchais pas. La première fois que j’étais aussi bien dans les bras de quelqu’un. Et ce quelqu’un c’était lui. Je ne serais rien sans lui. Je ne serais qu’une ombre suivant aveuglement James… Aujourd’hui j’avais un minimum d’avenir, j’avais un futur, enfin. J’allais pouvoir aller plus loin, j’allais pouvoir renaitre ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Listen [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Listen [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et voici que se termine ma garde
» Lapin qui parle en double ou même ne termine pas ses phrases
» Travian, Serveur 5
» N°1024. RUN BABY RUN (Landon) TERMINE.
» [TERMINE] [Event] Episode 5 - Les 12 travaux d'Hercule - Acte XI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Is War :: Parias-
Sauter vers: